NARCOTRAFIC AÉRIEN đŸ‡«đŸ‡·(quoi de neuf depuis le « Grand Guignol » de Punta Cana et ailleurs?): « Bercy » va contrĂŽler Facebook, mais pas l’aviation d’affaire

PubliĂ©: 15 novembre 2018 par Marc Fievet dans Aeronarcotrafic, AMERIQUE CENTRALE - CARAÏBE, AMERIQUE du SUD, CocaĂŻne, DNRED, Douane française, Gendarmerie, Narcotrafic INFOS, Police, SERVICES FRANCAIS
Tags:, ,
Pour Facebook, je pense que Laurent Solly, l’ex chef de cabinet de Nicolas Sarkozy lorsque celui-ci Ă©tait ministre des finances, doit ĂȘtre dans ses petits souliers!

Va-t-il rĂ©ussir Ă  empĂȘcher la rĂ©alisation de l’annonce faite par GĂ©rald Darmanin?

Souvenons-nous qu’à l’Ă©tĂ© 2012, Facebook France est perquisitionnĂ©e par les services fiscaux français, qui Ă  l’automne, continuent de mettre la pression sur la sociĂ©tĂ©.

C’est dans ce contexte qu’au dĂ©but 2013, Facebook France se met Ă  la recherche d’un dirigeant susceptible de calmer l’administration française.

Alors que Laurent Solly n’Ă©tait pas en recherche d’un nouveau poste, il est tout de mĂȘme contactĂ© par l’entreprise amĂ©ricaine11 pour occuper le le poste de directeur gĂ©nĂ©ral spĂ©cialement crĂ©Ă© pour lui. Il entre en fonction le 3 juin12,13.

Depuis sa prise de fonctions en 2013, Facebook France, contrairement Ă  d’autres GAFAM n’a plus fait l’objet de perquisitions. La direction de Facebook avait annoncĂ© dĂšs 2012 qu’elle s’emploierait Ă  « travaille[r] avec les autoritĂ©s compĂ©tentes afin de s’assurer que l’entreprise est en conformitĂ© avec la loi. »14.

Le 31 aoĂ»t 2016, Laurent Solly a Ă©tendu son pĂ©rimĂštre en prenant la direction Europe du Sud de Facebook (Portugal, Espagne, France et Italie) et il parraine depuis 2015 l’Ă©cole supĂ©rieure de communication digitale 2089 de Besançon.

Fermons la parenthĂšse Facebook!

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

A Saint-Tropez, par exemple, ou plus exactement, Ă  la MĂŽle, ce petit aĂ©rodrome devenu point obligĂ© de la jet-set par la volontĂ© de Cochonou
 ou plutĂŽt par celle de qui vient de fĂȘter le 8 aoĂ»t 2014 ses 50 ans d’existence. Michel Reybier, le mystĂ©rieux patron de Cochonou, des jambons d’Aoste et de la marque Justin Bridou (entre autres). Celui (1) qui prĂȘte rĂ©guliĂšrement son avion Ă  GĂ©rard Depardieu (qui emprunte aussi ce lui de GĂ©rard Bourgoin, le « roi du poulet »). Reybier reconverti depuis dans le vin haut de gamme et ses 9,82% de parts dans la sociĂ©tĂ© autrichienne d’aviation Global Jet Austria (GJA) fondĂ©e en 2005 (Ă  droite le Falcon OE-IDX de Global Jet Austria). L’homme qui avait mis fin Ă©galement en 2003 Ă  l’activitĂ© publique de l’aĂ©roport varois avec un sentence sans appel : «les lignes rĂ©guliĂšres et le service public n’étant pas des activitĂ©s rentables»

Un habile tour de passe-passe qui a permis de privatiser le site.

En 2013, l’aĂ©rodrome, qui avait multipliĂ© les atterrissages de jets privĂ©s, est tombĂ© sous la coupe de la sociĂ©tĂ© AĂ©roports de la CĂŽte d’Azur, « 2Ăšme sociĂ©tĂ© aĂ©roportuaire française aprĂšs AĂ©roports de Paris (aĂ©roports de Roissy-Charles de Gaulle et Paris-Orly) en termes de trafic commercial avec 11,2 millions de passagers en 2012 et 2Ăšme Ă©galement aprĂšs Paris-Le Bourget en termes d’aviation d’affaires avec environ 42.500 mouvements en 2012, annonce aujourd’hui qu’elle a acquis 99,9% des actions de la sociĂ©tĂ© AĂ©roport du Golfe de Saint-Tropez (AGST) appartenant au groupe Reybier, actionnaire majoritaire depuis prĂšs d’une quinzaine d’annĂ©es ».

On aurait pu s’attendre avec cette reprise en mains Ă  une sĂ©curitĂ© accrue
 comme l’indiquait le nouveau directeur en octobre 2013 (ne serait-ce qu’en raison du flux d’étĂ©, par exemple) : « de nombreux Ă©vĂšnements obligent Ă  rĂ©ajuster les mesures de sĂ©curitĂ© sur ce site qui compte en 2012, 6658 passagers pour 8065 mouvements.  » « Depuis les attentats du 11-Septembre« , explique Pierre Fourques, « tous les avions de plus de 15 tonnes sont contrĂŽlĂ©s. Nous disposons aussi d’un poste inspection filtrage avec rayon X « .

Le tonnage maximal autorisé sur cet aéroport est de 44 tonnes.

Les plus petits modĂšles seraient donc Ă©pargnĂ©s ? Pas forcĂ©ment, nous assure-t-on. Car mĂȘme s’il n’y a pas de bureaux permanents sur cet aĂ©roport pourtant international, des « contrĂŽles alĂ©atoires » de l’Inspection gĂ©nĂ©rale de l’aviation civile ; des douanes (FrĂ©jus); et de la gendarmerie des transports aĂ©riens (Nice) sont rĂ©guliĂšrement effectuĂ©s ».

Aie : des contrĂŽles « alĂ©atoires » seulement, a-t-on bien lu ; voilĂ  qui rĂ©jouit d’emblĂ©e notre ami Marc Fievet
 loin d’ĂȘtre persuadĂ© de l’efficacitĂ© des douanes en gĂ©nĂ©ral , et Ă  la MĂŽle en particulier. Un discours tenu en octobre, alors qu’en mars de la mĂȘme annĂ©e le Falcon de SN-THS venait dĂ©jĂ  de se faire pincer
 lui qui Ă©tait bien connu sur place, pourtant
 pour de nombreux voyages qui posaient question aux enquĂȘteurs de la Gendarmerie.

Car lorsque les quatre larrons se font mettre Ă  part Ă  terre au sortir de leur avion (ici en photo prise le 29 aoĂ»t 2011 Ă  Biarritz-Anglet-Bayonne devant le Gulfstream de CDT VENTURES GROUP LLC) bourrĂ© de 700 kilos de coke, cela fait des mois qu’ils sont suivis, car un Ă©trange manĂšge a Ă©tĂ© repĂ©rĂ© autour du mĂȘme avion
 et des mĂȘmes pilotes. C’est cela que l’on retient aujourd’hui: ça a toujours tenu autour de la mĂȘme Ă©quipe !!! Tout d’abord au Bourget, le 9 dĂ©cembre 2012, oĂč le Falcon revient dĂ©jĂ  de Puerto Plata, attendu de pied ferme par un douanier venu de Toulon, François Xavier-Manchet. L’homme est plutĂŽt nerveux, et il a fait ouvrir des grilles pour que des berlines emportent au plus vite de lourdes valises descendues de l’avion. A bord, il y a les (mĂȘmes) pilotes Fauret et Odos, mais aussi, dĂ©jĂ , Nicolas Pisapia, l’homme de main transparent de Franck Colin. Tout est suivi et filmĂ© : les gendarmes sont sur la piste d’un trafic et cherchent Ă  effectuer un flagrant dĂ©lit, en laissant faire le trafic pour laisser croire aux trafiquants qu’ils agissent impunĂ©ment. La prĂ©sence d’un douanier de Toulon, François Xavier-Manchet, les intrigue : renseignement pris, c’est celui qui est en poste
 Ă  la MĂŽle. Il n’a logiquement rien Ă  faire au Bourget ! Et c’est le grand copain de Colin, que les enquĂȘteurs soupçonnent d’ĂȘtre le chef du rĂ©seau de trafiquants. Les gendarmes du Golfe de Saint-Tropez ont en effet reçu un courrier anonyme en date du 7 janvier 2013 dans lequel son nom Ă©tait citĂ©. Elle indiquait que Xavier-Manchet avait aussi rĂ©digĂ© une dĂ©claration douaniĂšre de 500 000 euros, antidatĂ©e, faite au nom de
 Franck Colin. Les gendarmes retrouveront chez le douanier 30 000 euros en espĂšce, dont l’intĂ©ressĂ© justifiera la prĂ©sence, selon son avocat. A la mĂȘme Ă©poque rappelons-le, un autre Falcon le petit Falcon 10 de SN-THS (enfin pas le sien exactement) fait des aller-retours tour aussi Ă©tranges Ă  Saint-Trond en Belgique, notamment le 10 dĂ©cembre 2012, oĂč des valises toujours aussi lourdes ont Ă©tĂ© dĂ©chargĂ©es et mises dans de grosses limousines, entrĂ©es elles aussi sur l’aĂ©rodrome. En somme, le mĂȘme scĂ©nario, qui se rĂ©pĂšte. Le mĂȘme Falcon qui voyage aussi vers la Roumanie comme j’ai dĂ©jĂ  pu le montrer dans cette sĂ©rie.

Relire l’article du 24 dĂ©cembre 2015

000000000000000000000000000000000

 

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s