Archives de 9 janvier 2019

La droga estaba camuflada en dos vehículos que se encontraban a la altura de Guelta Zemour, último punto marroquí antes de llegar al muro que separa la franja que el Frente Polisario llama « territorios liberados ».

Los soldados marroquíes efectuaron varios disparos de advertencia para obligar a parar a los vehículos, sin que se sepa cuál era su destino final.

leer mas

https://www.lavanguardia.com/vida/20190109/454043453710/ejercito-marroqui-decomisa-37-toneladas-de-hachis-en-muro-de-defensa-sahara.html

00000

 

Six kilos de cocaïne saisis sur un passager à Pôle Caraïbes
Nouvelle importante saisie de drogue à l’aéroport des Abymes en début de semaine. Un voyageur a été intercepté avec environ 6 kilos de cocaine cachés dans ses bagages. Le suspect a depuis été placé en garde à vue et l’enquête de la DIPJ se poursuit.

LIRE PLUS

https://www.rci.fm/infos/faits-divers/six-kilos-de-cocaine-saisis-sur-un-passager-pole-caraibes

000000

Cargaison destinée à la Guadeloupe

Selon les médias du Suriname, 2,3 tonnes de cocaïne, d’une valeur estimée à 100 millions d’euros, ont été découvertes mardi dans le port de la capitale Paramaribo.

La drogue était dissimulée dans la cargaison d’un bateau, au milieu de sacs de riz, et destinée à la Guadeloupe, d’où elle devait être ensuite exportée vers la métropole française.

Le propriétaire de la compagnie maritime a été arrêté, ainsi qu’un officier des douanes.

Cette découverte intervient près de deux semaines après la saisie par la police d’un sous-marin artisanal utilisé pour le transport de la drogue. Trois Colombiens et un Cubain ont été arrêtés.

LIRE PLUS

https://m.la1ere.francetvinfo.fr/suriname-saisie-record-cocain

00000

La consommation de cannabis bat chaque année des records. 35 % des jeunes hommes de moins de 34 ans déclarent en fumer régulièrement*. Un petit pétard ne peut pas faire de mal pensent-ils. Pourtant, une nouvelle étude démontrerait que la substance active du cannabis altèrerait le sperme ce qui pourrait modifier l’ADN des enfants nés d’un père fumeur.
Plusieurs études ont déjà démontré que le cannabis réduit le nombre de spermatozoïdes. A une époque où la baisse de la fertilité masculine touche la plupart des pays occidentaux, l’information avait incité les médecins à ajouter cette drogue si répandue comme déclencheur de risque aux côtés d’autres facteurs comme les perturbateurs endocriniens ou l’environnement. Ce que l’on ne savait pas, et qui vient d’être prouvé par une étude publiée mi-décembre dans la revue médicale Epigénétics, c’est que la substance active du cannabis modifierait le sperme lui-même. Plus grave encore, ces altérations pourraient avoir des implications sur l’ADN et la santé d’un bébé potentiel.
00000000000000000000000000000

0000

00000