Archives de 30 janvier 2019

Quasi 650 chili di cocaina sono stati sequestrati dalla guardia di finanza e dall’Agenzia delle Dogane nel porto di Livorno: divisa in 582 panetti, la droga era in 23 borsoni nascosti all’interno di un container di caffé. Si tratta di uno dei più importanti sequestri degli ultimi dieci anni, al quale si è arrivati grazie all’analisi delle spedizioni ritenute a rischio, in particolare quelle provenienti da Paesi del centro e sud America.

piu (video)

https://www.tgcom24.mediaset.it/cronaca/toscana/droga-sequestrati-in-container-nel-porto-di-livorno-650-kg-cocaina_3188668-201902a.shtml

0000

Selon ANSA, la « Guardia di Finanza » italienne a annoncé avoir saisi 644 kg de cocaïne dans un conteneur au port de Livorno, en Toscane.

00000

Actividad policial frenética

J. A. C.

La denominada operación Lupita que este miércoles ya suma 50 investigados se enmarca dentro dentro del Plan Especial de Seguridad para el Campo de Gibraltar de la Secretaría de Estado de Seguridad, según han explicado desde la policía. La puesta en marcha este despliegue en julio de 2018 ha supuesto el refuerzo de las investigaciones tanto de tráfico de drogas como de blanqueo de capitales. Más allá de los golpes que se den a los alijos puntuales, el refuerzo de estas pesquisas es básico para conseguir desmantelar al completo las mafias del hachís.

En los últimos días, la actividad está siendo frenética. El pasado 28 de enero fueron detenidas hasta 44 personas en dos operaciones, una liderada por la Guardia Civil y Vigilancia Aduanera y otra por la policía. En la primera acabaron detenidas 32 personas en San Roque, La Línea y Algeciras. En la segunda, 12 más en La Línea que se dedicaban a alijar droga en la costa almeriense apoyados por drones y sofisticada tecnología.

leer mas

https://elpais.com/politica/2019/01/30

000000

Operación Lupita

La Policía Nacional, en una operación conjunta con la Agencia Tributaria, prevé detener a alrededor de medio centenar de personas en una nueva operación antidroga y contra el blanqueo de capitales que desde primera hora desarrollan unos 200 efectivos en varias localidades del Campo de Gibraltar.

Leer mas y video

https://www.20minutos.es/noticia/3549428/0/sucesos-operacion-antidroga-contra-blanqueo-capitales-con-mas-200-agentes-campo-gibraltar/

00000

Este clan familiar operaba principalmente en la zona norte de Alicante y, presuntamente, había hecho del tráfico ilícito de sustancias estupefacientes (hachís y cocaína) su principal forma de vida.

Leer mas

https://www.abc.es/espana/comunidad-valenciana/abci-clan-noticia.html

000000

« Le problème, c’est que les délinquants n’ont rien à perdre. Et n’ont peur de rien, surtout pas de la Police et de la sanction pénale. Ils gagnent tellement de pognon que le rapport coût/avantage est à leurs yeux vite vu. D’autant que, s’ils se font gauler, ils vont prendre quatre ans de cabane et n’en feront, au final, que deux. À leur sortie de taule, ils seront en forme, ils auront fait du sport et s’en reviendront tuyautés comme jamais ! Le tout, aux frais de la collectivité ! Car vous pouvez le demander à tous les directeurs de maison d’arrêt : les meilleurs tuyaux, c’est en taule qu’on les trouve ! « .

lire plus https://www.letelegramme.fr/morbihan/vannes/ils-n-ont-peur-de-rien-surtout-pas-de-la-police-

000000

Plus de 50 témoins se sont succédé trois mois durant au tribunal de Brooklyn pour décrire les crimes présumés d’« El Chapo ». Mardi, sa défense s’est résumée à un seul témoin, laissant présager une condamnation rapide du célèbre narcotrafiquant mexicain.

Les avocats de Joaquin Guzman, alias « El Chapo », n’ont appelé qu’un seul témoin : un agent du FBI, Paul Roberts, qui avait interrogé en 2017 le Colombien Jorge Cifuentes, un ancien fournisseur en cocaïne de l’ancien chef du cartel de Sinaloa.

L’avocat de la défense Jeffrey Lichtman a interrogé M. Roberts mardi avec l’objectif évident de saper la crédibilité de M. Cifuentes, qui avait longuement témoigné contre « El Chapo » à la mi-janvier.

Même si sa déposition n’a pas duré plus d’une demi-heure, l’agent du FBI a semblé nerveux, d’autant que le ton de M. Lichtman s’est fait parfois agressif, comme s’il procédait à un contre-interrogatoire plutôt qu’à l’interrogatoire d’un témoin en principe favorable à son client.

LIRE PLUS

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1149909/el-chapo-joaquin-guzman-proces-defense-temoin-fbi

000000

Un homme des Laurentides qui pensait régler ses problèmes d’argent en trafiquant pour plus de 4 millions $ de coke pour le compte des Hells Angels passera plutôt un long moment à l’ombre.

Patrick Duchesne, 46 ans, avait désespérément besoin de liquidités quand il a décidé de prendre un emploi d’appoint au profit des motards criminels.

L’individu de Saint-Jérôme cherchait à renflouer les coffres d’un bar duquel il était copropriétaire à Grenville-sur-la-Rouge, dans les Laurentides, selon ce qui a été relaté devant la juge Sophie Lavergne.

LIRE PLUS

https://www.journaldemontreal.com/2019/01/30/il-se-fait-prendre-avec-80kilos-de-cocaine

00000

Dans le cadre d’un coup de filet anti-stupéfiant, les policiers turcs ont mis la main sur 103,6 kg d’héroïne à Kahramanmaras, dans le sud de la Turquie.

LIRE PLUS

http://www.trt.net.tr/francais/turquie/2019/01/29/turquie-coup-de-filet-anti-drogue-dans-le-sud-1135310

00000

Ce lundi 28 janvier, peu avant 18h30, à Valence sur l’autoroute A7, les agents de la brigade des douanes de Romans-sur-Isère ont découvert 5,3 kilogrammes d’herbe de cannabis dissimulés dans des… croquettes pour chiens ! Les deux occupants de la voiture, deux Hollandais âgés de 51 et 55 ans ont été aussitôt interpellés.

LIRE

https://www.ledauphine.com/drome/2019/01/29/5-3-kilos-d-herbe-de-cannabis-au-milieu-de-croquettes-pour-chiens

00000

Le nombre de consommateurs de drogues au Nigeria est estimé à 14,4 %, soit plus de deux fois plus nombreux que la moyenne mondiale (5,6%), selon les résultats de la première grande enquête officielle sur le sujet, présentés aujourd’hui à Abuja.

LIRE

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2019/01/29/97001-20190129FILWWW00200-plus-de-14-des-nigerians-consommateurs-de-drogue-etude.php

00000

Nouvelle tendance africaine

Selon le « Rapport sur les drogues dans le monde » (2018), publié par l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime, la quantité de cocaïne saisie en Afrique du Nord a été multipliée par six en 2016, ce qui représente 69 % des saisies en Afrique. Traditionnellement, les stupéfiants d’Amérique du Sud arrivent en Afrique par la côte ouest avant d’être distribués en Europe et au Moyen-Orient. Ces saisies au Maroc et en Algérie suggèrent que la cocaïne transite de plus en plus par la côte nord-ouest.

Cette tendance nouvelle s’appuie sur les routes historiques du cannabis qui naissent au Maroc. Il existe des liens anciens entre les cartels de la drogue sud-américains, les trafiquants de cannabis marocains qui s’appuient sur des réseaux solides du nord-ouest de l’Algérie. Ces ramifications font de l’Afrique du Nord un pôle de transit « prometteur » pour le trafic de cocaïne. La côte entre Casablanca et Alger, qui passe par Oran et Rabat, est un « arc d’or » pour les trafiquants de drogue. Il offre une fenêtre sur trois continents en étant à proximité des marchés de consommation européens.

Dans les années à venir, le trafic de drogue devrait prospérer sur cette zone surnommée la « nouvelle côte de la cocaïne ».

Sa proximité avec le marché lucratif de la cocaïne en Europe, mais aussi la difficulté de traverser la région sahélo-saharienne sujette aux conflits en font un axe majeur.

Combattre cette nouvelle tendance appelle une plus grande coopération interrégionale et continentale. Pour réduire ces trafics de cocaïne, des opérations maritimes conjointes doivent être menées. Les forces navales algériennes doivent renforcer la sécurité dans les principaux ports et les autorités douanières renforcer les contrôles sur les importations arrivant par porte-conteneurs.

La politique dite du « corridor vert », qui permet aux importateurs d’accélérer l’entrée des marchandises et des matières premières, devrait être réexaminée afin de mieux s’aligner sur les normes internationales établies par l’Organisation mondiale des douanes.

Le débat sur le « Cocainegate » reste fortement politisé et sa dépolitisation aidera également à identifier, à retrouver et à poursuivre les personnes impliquées. Les autorités algériennes doivent analyser cette saisie comme un avertissement que les réseaux criminels utilisent de plus en plus leur pays comme zone de transit de la cocaïne.

Jihane Ben Yahia et Raouf Farrah ont réalisé cette enquête pour le site d’Institute for Security Studies ISS Today et également publiée dans le Daily Maverick.

Source

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/01/29/l-algerie-est-elle-en-train-de-devenir-une-nouvelle-etape-sur-la-cote-de-la-cocaine_5416292_3212.html

000000

En mai 2018, les douanes ont opéré une saisie record de 701 kg de cocaïne dans le port d’Oran, la deuxième plus grande ville d’Algérie. Les stupéfiants ont été trouvés à bord du Vega-Mercury dans un conteneur transportant de la viande congelée. La cargaison aurait commencé son voyage au Brésil, aurait fait escale dans les ports espagnols de Las Palmas et de Valence avant d’atteindre Oran. Et les autorités espagnoles auraient informé leurs homologues algériens.

Le porte-conteneurs a été commandé par le plus gros importateur algérien de viande congelée, Dounia Meat, une société détenue par l’homme d’affaires Kamel Chikhi – surnommé « El-Bouchi » (« le boucher ») – et ses frères. M. Chikhi et trois autres membres de la société ont été arrêtés. Le scandale, connu sous le nom de « Cocainegate », a conduit à la destitution de hauts responsables, dont l’ancien directeur général de la sécurité nationale, le major Abdelghani Hamel. Son chauffeur personnel a été cité dans l’enquête.
Transit pour les marchés européens

Que signifie cette saisie pour l’Algérie, un pays qui jusqu’alors n’était pas perçu comme un acteur stratégique du commerce de la cocaïne en Afrique ? D’abord, il semble peu probable que la cocaïne soit destinée à la consommation locale. Bien que la taille du marché national reste inconnue, il est probablement trop étroit pour permettre d’écouler une telle quantité de stupéfiants. Par ailleurs, la cocaïne est très chère en Algérie puisqu’elle se vend entre 145 et 290 euros le gramme. Il est donc bien plus probable que la marchandise ait été en transit en Algérie, prévue pour être livrée sur les marchés européens et au Moyen-Orient.

LIRE

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/01/29/l-algerie-est-elle-en-train-de-devenir-une-nouvelle-etape-sur-la-cote-de-la-cocaine_5416292_3212.html

00000