Archives de 16 février 2019

Le procès, le plus important de l’année devant la cour d’assises des Bouches-du-Rhône, doit se dérouler du 18 février au 5 avril à Aix-en-Provence.

Pour cette affaire de trafic de drogue international « en bande organisée », pas de jurés mais une cour d’assises spéciale, composée de cinq magistrats professionnels.

Ils jugeront neuf hommes dont certains encourent trente ans de réclusion criminelle.

Six ans après les premiers signalements puis la saisie de 680 kilos de cocaïne et de multiples rebondissements, ils vont pouvoir s’expliquer sur cette affaire.

LIRE

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2019/02/16/97001-20190216FILWWW00048-l-affaire-air-cocaine-jugee-lundi.php

00000

 

C’est le chien renifleur qui a découvert le sac. Ce vendredi, vers 17 heures au péage de Limas (sens nord-sud), le service des douanes du peloton autoroutier de Villefranche-sur-Saône a stoppé un car.

Dans la soute, ils ont mis la main sur un sac contenant cinq kilos de cannabis.

Aucune personne n’yant indiqué en être le propriétaire, les forces de l’ordre ont interrogé les 45 personnes présentes à bord du car.

https://www.lyonmag.com/article/99563/un-sac-de-5kg-de-cannabis-retrouve-dans-un-car-aucun-proprietaire-declare

La Policía Nacional se ha incautado de unos 2.000 kilos de hachís en Punta del Moral (Ayamonte), que han sido abandonados por los narcotraficantes en la playa cuando se han dado cuenta de la presencia policial, por lo que han huido rápidamente.

LEER MAS

http://huelvaya.es/2019/02/16/narcos-abandonan-2-000-kilos-de-hachis-en-punta-del-moral/

0000

Francesco Strangio, un dangereux fugitif de la mafia ‘Ndrangheta, a été arrêté après avoir passé plus d’un an en cavale, a indiqué ce vendredi le ministre de l’Intérieur Matteo Salvini.

La Belgique et le port d’Anvers faisaient partie des lieux utilisés par l’individu dans le cadre de son trafic.

LIRE https://m.lavenir.net/cnt/dmf20190215_01297168/italie-un-dangereux-fugitif-de-la-mafia-ndrangheta-arrete-son-trafic-passait-par-la-belgique

0000

La police nationale espagnole a annoncé vendredi le démantèlement d’un réseau international de trafic de drogue qui introduisait, par voie maritime, des quantités de cocaïne en Espagne en provenance de l’Amérique du Sud.

Menée par la police espagnole, en collaboration avec la Garde civile et les douanes, cette opération s’est soldée par l’arrestation de 11 personnes de nationalités ukrainienne, géorgienne et française, ainsi que la saisie de 3.300 kilos de cocaïne débarqués sur une zone située à environ 150 milles des côtes portugaises, précise la même source dans un communiqué.

LIRE la suite

http://m.le360.ma/monde/espagne-demantelement-dun-reseau-de-trafic-de-drogue-33-tonnes-de-cocaine-saisies-184164

0000

Les gardes-frontière suisses ont saisi 1,5 kg d’héroïne qu’ils ont découvert à Diepoldsau (SG) à bord d’un car provenant de Serbie. Ils ont remis à la police le trafiquant présumé de la drogue saisie, un Serbe âgé de 29 ans.

LIRE

https://www.laliberte.ch/news-agence/detail/sg-heroine-saisie-et-trafiquant-arrete-a-bord-d-un-car-serbe/483537

0000

0000

Attention, procès tentaculaire.

Qu’ont en commun un patron de boîte de nuit, quatre pilotes de ligne, dont deux anciens pilotes de chasse, un chef d’entreprise, un trafiquant, un douanier, un garde du corps, un ancien marin-pompier et un garagiste? Ces onze hommes sont renvoyés, ce lundi 18 février devant la cour d’assises des Bouches-du-Rhône dans le cadre d’une sulfureuse affaire de trafic international de drogue.

C’est la fameuse affaire Air cocaïne, un dossier qui a été suivi de très près par les gendarmes. Il a éclaté au grand jour en mars 2013 avec l’arrestation de deux anciens pilotes de chasse à l’aéroport de Punta Cana, en République dominicaine, avec 700 kg de cocaïne à son bord. L’arrestation des deux anciens militaires fait grand bruit: l’avion appartient à l’homme d’affaires Alain Afflelou ! Etranger à cette histoire, l’opticien découvre avec consternation l’utilisation trouble de son aéronef loué à ses heures perdues.

L’enquête de Saint-Tropez

La brigade de gendarmerie de Saint-Tropez (Photo S.D L’ESsor).

Ce beau coup de filet a échappé de peu aux gendarmes. Quelques mois avant l’interpellation des deux pilotes, en janvier 2013, les militaires de la brigade de recherches recueillent un bon tuyau. Ils apprennent que, le 9 décembre 2012, un Falcon 50 a atterri sur l’aéroport de La Môle-Saint-Tropez. Sur le tarmac, avec la complicité d’un douanier, l’unique passager du vol charge dix grosses valise – 50 kilos chacune – dans une Mercedes et un monospace Ford. Plutôt troublant.

LIRE LA SUITE

https://lessor.org/a-la-une/comment-les-gendarmes-sont-intervenus-dans-laffaire-air-cocaine/