Archives de 20 février 2019

Mardi matin, 18 nouvelles perquisitions ont été effectuées et 7 personnes ont été arrêtées à Anvers dans le cadre de l’enquête sur le « clan Y. ».

Il s’agit d’une bande criminelle dont une partie est une famille assyrienne de Turquie en lien avec le conseiller communal N-VA à Malines, Melikan Kucam. Ce clan est accusé de trafic de cocaïne, de trafic d’armes, de blanchiment d’argent et de falsification de documents d’identité.

SOURCE et plus

https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_trafic-de-drogue-a-anvers-on-se-contente-d-arreter-des-petits-poissons

0000

Le journaliste spécialisé dans les affaires judiciaires déclare que la police anversoise fait moins appel au parquet fédéral que la police hasseltoise. « Je ne peux que constater qu’on ne mène pas les enquêtes de manière aussi efficace partout et que dans l’arrondissement judiciaire d’Anvers, on se contente d’arrêter des « petits poissons ». Alors qu’à Hasselt, par exemple, il est possible d’éliminer de « gros poissons ».

Walter Damen, avocat pénaliste, nuance néanmoins : « L’afflux de drogues à Anvers est beaucoup plus massif. Il y a de fantastiques magistrats à Anvers spécialisés dans les drogues qui sont passés dans le parquet fédéral en raison de leur expertise. S’il y a un dossier de drogues à Hasselt, tu en as 10 à Anvers. Et encore, je minimise peut-être, ce serait plutôt 1 sur 50. »

LIRE

https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_trafic-de-drogue-a-anvers-on-se-contente-d-arreter-des-petits-poissons

0000

Douze narcotrafiquants arrêtés et onze quintaux de kif traité saisis par la Gendarmerie nationale à Blida.

« Dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée et grâce à l’exploitation de renseignements, des éléments de la Gendarmerie nationale ont réussi, lors d’une opération de qualité à Blida, à démanteler un réseau criminel de trafic de drogues composé de 12 narcotrafiquants, et saisi d’une grande quantité de kif traités s’élevant à 11 quintaux et 20 kilogrammes, ainsi que 17 véhicules et une somme d’argent s’élevant à un milliard cinquante-huit millions de centimes de dinars. L’opération est toujours en cours », souligne le MDN.

LIRE la suite et vidéo

https://www.observalgerie.com/actualite-algerie/algerie-news/faits-divers/algerie-douze-trafiquants-de-drogue-arretes-onze-quintaux-de-kifs-saisis/

0000

CIUDAD DE MÉXICO (EFE).— Marinos interceptaron una embarcación con 630 kilogramos de cocaína en las costas de Sinaloa y detuvieron a 15 tripulantes de distintas nacionalidades, informó la Secretaría de Marina (Semar) en un comunicado.

“Las personas detenidas, la embarcación y la presunta carga ilícita aseguradas fueron puestas a disposición de las autoridades competentes para la determinación del peso ministerial”, explicó la Semar.

Leer mas

https://www.yucatan.com.mx/mexico/la-marina-intercepta-un-barco-con-630-kilos-de-cocaina

0000

0000

Ce samedi 16 février 2019, les douaniers de l’aéroport de Saint-Denis Roland-Garros ont saisi plus de 23,6 kg de résine de cannabis. La drogue était dissimulée dans les bagages d’un voyageur d’une vingtaine d’année en provenance de Métropole.

LIRE

http://www.ipreunion.com/faits-divers/reportage/2019/02/20/coup-de-filet-des-douanes-le-passager-avait-dissimule-23-6-kg-de-resine-de-cannabis-dans-ses-bagages,98068.html

0000

Aérodrome de Cambrai-Niergnies

Par Marc Fievet

Ancien vice président de l’aeroclub de Cambrai Niergnies, je n’ ai jamais vu de douaniers effectuer le moindre contrôle.

Utilisant le MS 893 – F.BVZK, un avion du club certifié IFR, pour mes déplacements professionnels en France dans les années 70, je me suis posé sur une bonne centaine de terrain sans jamais avoir été contrôlé.

C’est assurément une des failles de nos services de protection du territoire que sont, en première ligne, les douaniers.

L’opération « ciel ouvert » est constante, autorisant tous les trafics, sans réussir à faire prendre conscience de cette anomalie aux penseurs et autres conseillers de Montreuil et Bercy.

Je sais que pour maintenir la fluidité de circulation des marchandises, la douane française a conçu une solution technologique innovante : la #frontière intelligente… Mais en ce qui concerne le trafic de drogue, la seule intelligence que je connaisse pour lutter, c’est le contrôle.

0000

Si le rôle des pilotes dans cette affaire « Air cocaine » reste à établir, les aérodromes présenteraient certaines failles au sein de leur système de contrôle qui seraient exploitées par les trafiquants de drogue.

En effet, les contrôles douaniers n’y sont pas effectués de manière systématique, faute d’équipement et de personnel.

MAUBEUGE – Aérodrome de la Salmagne

«Nous sommes dans un aérodrome non contrôlé. C’est une plateforme aérienne ouverte à la circulation publique. Cela signifie que tout le monde peut atterrir ici, et les pilotes sont en auto information. Il n’y a pas de tour de contrôle pour les aider à atterrir», explique Evelyne Schillers, chef de projet de l’aérodrome de Maubeuge en France, cité par la Radio-Télévision belge de la Communauté française.

Elle a précisé que les contrôles policiers et douaniers n’y étaient effectués que de manière aléatoire.

«Nous ne sommes pas habilités à contrôler l’intérieur des avions, car c’est une propriété privée», a-t-elle ajouté.

Selon Jordan Spitaels, pilote-instructeur à l’aérodrome de Maubeuge, cité par la RTBF, c’est «la responsabilité du commandant de bord» de «savoir ce qu’il possède à bord de son avion».

A Aix-en-Provence, le procès doit durer jusqu’au 5 avril.

Tout lire

https://fr.sputniknews.com/france/201902191040083071-aerodromes-france-trafiquants-drogue/

00000

Jean-François Cyr en 1997, à l’époque où il faisait partie du clan Palmer.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Jean-François Cyr a plaidé coupable à un chef de complot pour possession avec intention de distribuer plus de 5 kg de cocaïne devant un tribunal du sud de la Floride, en mai 2018.

Dans l’espoir d’obtenir une peine réduite, son avocat a rédigé un document dans lequel il donne certains détails sur le trajet du navire et le rôle que son client dit avoir joué.

À la fin de 2017, Cyr s’est rendu en République dominicaine pour faire partie d’un trio qui prendrait possession de la cocaïne dans les Caraïbes et la transporterait ensuite jusqu’au Canada.

Un Américain, Jeffrey Price, était le capitaine du navire. Il était secondé par un certain Mario Arends, qui parlait espagnol, et Jean-François Cyr. Ce dernier communiquait en français avec les gens qui devaient recevoir la cocaïne.

Après son départ de la République dominicaine, le Sea Ya II a souffert d’avaries mécaniques et a dû retourner au port. Après avoir été réparé, le voilier est reparti, mais a connu de nouveaux problèmes et a dû s’arrêter à Saint-Martin. Après cette autre escale imprévue, le navire s’est dirigé vers le Venezuela.

Au large du Venezuela, un petit bateau transportant plusieurs individus lourdement armés a accosté le voilier, et les kilogrammes de cocaïne ont été transférés dans le Sea Ya II.

Le navire a ensuite amorcé son voyage vers le Canada, souvent dans des conditions météo difficiles et par un froid de canard.

À la hauteur du Maine, le voilier a été arraisonné par la garde côtière américaine, à la demande du Homeland Security, qui enquêtait sur le complot.

Devant les réponses évasives du capitaine, les gardes-côtes ont décidé de fouiller le navire et tôt fait de remarquer la cocaïne laissée à vue, dans 80 ballots entreposés dans la cabine de pilotage et dans un autre situé à la poupe du navire.

Tout LIRE

https://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/affaires-criminelles/201902/20/01-5215400-lodyssee-dune-cargaison-de-1800-kg-de-cocaine.php

00000

0000

A la Douane française, on a désormais beaucoup de contrôleurs internes qui s’autocontrôlent en permanence. Certes à la DOD…Mais aussi à la DG!

Il faut bien qu’il y ait au moins un aviseur pour informer que le PSD d’Hélène Crocquevieille continue à faire de gros dégâts sur la SURV.

Pour cette raison, Aviseur international et le jury composé de sages de diverses DI, DR, BSI et de la DNRED lui ont décerné la médaille d’or pour le « Grand prix européen des fossoyeurs douaniers 2019 ».

Elle succède à Jérôme Fournel qui avait obtenu cette récompense en 2018.

0000

Rude journée, hier, pour le major Ségura.

Et dès ce matin, le gendarme rempilera devant la cour à la demande du président Tournier pour remplacer au pied levé une collègue malade. « Mais je n’ai pas travaillé sur ce qui lui avait été confié », s’excuse-t-il d’avance. Ni sur le début de l’enquête d’ailleurs.

L’arrestation des quatre Français à Punta Cana, le 19 mars 2013 avec 700 kg de cocaïne dans un Falcon 50 pressé de décoller pour la France, il l’avait suivie à la télé…

Du grand guignol

Ce n’est qu’en juillet 2014 qu’il plongeait son nez dans cette enquête internationale volumineuse et complexe. À l’époque, tous les participants et organisateurs des vols douteux sont arrêtés. Reste à identifier le commanditaire, connu sous le nom de « Ryan ».

La juge marseillaise, Christine Saunier-Ruellan, venait sèchement d’écarter l’Octris, dirigé alors par le sulfureux François Thierry, au profit des douaniers et des gendarmes.

Elle n’avait pas apprécié d’apprendre sur le tard que Fabrice Alcaud, un des dirigeants de la compagnie exploitant le Falcon 50, avait eu des contacts étroits avec des policiers de l’OCRTIS. Et ce, avant même l’arrestation de ses deux pilotes à Punta Cana.

Le major avait poursuivi l’enquête avec un sacré coup de bol : l’arrestation en Espagne, en octobre suivant, d’Ali Bouchareb, alias « Ryan », un haut cadre de « cette organisation criminelle internationale, arrêté sur une importation de 400 kg de cocaïne et en contacts avec les narcotrafiquants d’Amérique du Sud ». En plus, il avait appelé son chien « Falcon ». « Falco ! », rectifie sèchement l’intéressé.

« Vous avez identifié neuf Ryan dans la procédure et par quel raccourci vous en arrivez à dire que le bon c’est lui ? », attaque Me Berton, en défense. « En compagnie de Colin, dans un restaurant de Sanary, il s’était vanté auprès d’une serveuse de connaître Karim Benzema. Quand il a été arrêté, la police espagnole a trouvé chez lui des éléments prouvant que c’était bien un proche du joueur. » Un peu court pour la défense…

L’OCRTIS avait identifié un de ses proches remettant 50 000 € à un ami de Colin alors en détention. Si on fait parvenir 50 000 €, c’est qu’il y a une relation… », poursuit le major.

Tout LIRE

https://www.laprovence.com/article/faits-divers-justice/5377780/air-cocaine-lenquete-malmenee.html

0000

Dans ce dossier, d’autres perquisitions ont été menées à Brecht, Vilvorde, Wemmel, Machelen et Bruxelles.

Au total, ce sont 13 kg de stupéfiants, plus de 12 kg de marijuana, 186 grammes de haschich et 600 grammes de cocaïne qui ont été saisis. Une somme de 17.500 euros a également été saisie par les forces de l’ordre dont 15.500 euros uniquement à Schaerbeek.

LIRE

https://m.rtl.be/info/1101425

0000

L’OCRTIS n’a pas transmis toutes les pièces du dossier avant d’être dessaisi...

C’est François Segura, le gendarme de la section de recherches de Marseille qui a codirigé l’enquête qui s’est autorisé une remarque à l’égard des services de l’OCRTIS, (l’Office central de répression du trafic illicite de stupéfiants), saisi initialement de l’enquête et qui n’aurait pas « transmis tout les éléments qu’il aurait dû ».

LIRE

https://actu.orange.fr/france/air-cocaine-l-enquete-des-gendarmes-de-saint-tropez-au-grill-de-la-cour-d-assises-CNT000001d3P6U.html

0000

Le gendarme, poussé dans ses retranchements par Me Frank Berton, a expliqué qu’il avait pas douté un instant de l’origine des pièces que lui avaient présentées une juge d’instruction espagnole.

« C’est du travail de charlot!« , s’est exclamé Me Philippe Screve.

Étranglement de l’avocat général. « Oui, et j’ai dit aussi branquignole« , a ajouté le pénaliste lyonnais.

« Et si ça ne l’est pas, c’est encore plus grave« , a surenchéri Me Berton à deux doigt de mettre en cause l’honnêteté du gendarme.

L’incident a été consigné et l’audience suspendue.

LIRE

https://www.nicematin.com/justice/proces-air-cocaine-une-enquete-de-branquignole-selon-la-defense-du-cerveau-presume-300151

00000