Archives de 21 février 2019

0000

Article passé début octobre 2016

°°°°

La DNRED était donc au courant!

Aviseur International

rep_dominicaineHomme d’affaires en Roumanie, membre de la jet-set issu d’un milieu populaire de La Seyne-sur-Mer, près de Toulon, Franck Colin a reconnu sa participation à ce réseau visant à importer en France, via des vols privés, de grandes quantités de cocaïne acquise dans les Caraïbes auprès de cartels mexicains.

——————–

Mais il assure qu’il a agi comme agent infiltré  souhaitant obtenir son statut d’informateur officiel et toucher une forte récompense des douanes françaises.

Frank Colin

Lire: http://france3-regions.francetvinfo.fr/rhone-alpes/air-cocaine-un-personnage-central-de-l-affaire-remis-son-tour-en-liberte-1100417.html

———————————–

aeroport_de_saint_tropez_882

000000000000000000000000000000000000000000

Voir l’article original

Vous jurez de dire la vérité, rien que la vérité, mais toute la vérité !

Tous vont jurer!

Et pourtant…

°°°°°

Guerre de police pathétique »

« Je n’ai jamais donné d’instruction de ne pas en aviser la juge« , se défend à son tour le commissaire Stéphane Lapeyre, chef du service à l’OCRTIS. Le policier « déplore » un simple « manque de communication ».

Un PV en ce sens, daté de 2013, semble attester de sa bonne foi mais il n’a été versé au dossier qu’en 2014. « Ça interpelle », note le président Jean-Luc Tournier.

Quel rôle a joué l’OCRTIS au début de l’enquête et après en avoir été dessaisi ?

Les gendarmes comme la défense ont des doutes. Devant la cour, mardi, le chef enquêteur de la gendarmerie, François Ségura, a accusé l’Office de ne lui avoir pas « transmis tous les éléments qu’il aurait dû ». « Il aurait fallu pleurer », souligne-t-il. Manquent notamment, selon la défense, les fadettes, les listes de numéros de téléphone récupérés par l’Ocrtis.

« C’est une guerre de police pathétique (…). Dites les choses, on n’a pas voulu vous donner les éléments ? », interroge l’avocate de Fabrice Alcaud à l’adresse du gendarme. « C’est ce que je viens de dire », répond-il.

« Tout a été transmis au magistrat instructeur », assure le commissaire Lapeyre

Il veut aussi « enlever un certains nombre de fantasmes » qui courent, selon lui, sur l’OCRTIS. « Nous ne sommes pas à l’origine de l’interception du Falcon » en République Dominicaine, affirme-t-il pour répondre aux accusations selon lesquelles l’OCRTIS aurait prévenu la police dominicaine pour éviter que les gendarmes français, qui attendaient le Falcon à l’aéroport de Saint-Tropez, soient chargés de l’enquête. « Tout un pan de l’affaire », instruite en République dominicaine, « nous échappait », assure-t-il encore.

Source

https://actu.orange.fr/france/l-enquete-sur-l-affaire-air-cocaine-tourne-a-la-guerre-des-polices-CNT000001d8pEp.html

Si ce n’est l’OCRTIS qui a donné l’affaire aux autorités de la République Dominicaine…c’est peut-être les collègues du DEA, grand spécialiste du billard à 4, 5 parfois 6 bandes.

LIRE aussi

00000


Une saisie de cannabis impressionnante.

En début de semaine, les policiers de l’OCLCO (Office central de lutte contre la criminalité organisée) ont mis un coup d’arrêt à un trafic international de

stupéfiants organisé depuis la Seine-Saint-Denis, apprend 20 Minutes de source policière, confirmant une information de Franceinfo. Les enquêteurs ont mis la main sur 1,5 tonne de résine, dont la valeur est estimée à 4,5 millions d’euros. Quatre hommes, âgés de 24 à 37 ans, ainsi qu’une femme ont été arrêtés.

Plus

https://m.20minutes.fr/amp/a/2456947

Encore plus

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2019/02/21/97001-20190221FILWWW00283-paris-la-police-saisit-15-tonne-de-cannabis.php

0000

Le spectre de Francois Thierry, l’ex de l’OCRTIS, plane sur la cour d’assises spéciale

Fabrice Alcaud, l’un des accusés de l’affaire de trafic de stupéfiants, était inscrit comme « source » dans les fichiers de l’OCRTIS du temps de François Thierry.

Une rencontre entre les deux hommes le 25 février 2013.

« Début 2013, j’ai été contacté par un collègue qui m’a mis en contact avec une personne qui avait des informations sur un trafic de stupéfiants », a raconté Jocelyn Berret, un policier qui était alors à l’Office central de répression du trafic illicite de stupéfiants (Ocrtis), saisi initialement de l’enquête.

« J’ai pris contact avec Fabrice Alcaud qui m’a dit qu’il y avait des pilotes qui faisaient un trafic un peu bizarre« .

Fabrice Alcaud est codirigeant de la société SNTHS qui avait affrété le Falcon 50 intercepté en mars 2013 en République dominicaine avec près de 700 kilos de cocaïne à bord.

« Je lui ai dit de ne pas hésiter à dire la vérité« .

Un rendez-vous entre les deux hommes a eu lieu le 25 février à Paris. « Je ne suis pas lié au trafic », lui avait alors dit Fabrice Alcaud. Parce que « l’information » sur un trafic qu’il lui donne, avant l’interception de l’avion, lui paraissait bonne, Jocelyn Berret songe alors à l’inscrire au registre des sources de la police. « Il a été inscrit a posteriori (…). Je ne pense pas qu’il en ait été lui-même avisé », précise le policier.

Après la mise en examen et le placement en détention de Fabrice Alcaud, Jocelyn Berret lui a rendu visite en prison. « Je lui ai dit de ne pas hésiter à dire la vérité« , a-t-il expliqué à la barre, admettant que cette démarche qui n’apparaît dans aucun rapport dans la procédure, n’est « pas habituelle ».

La juge d’instruction mise au courant en juin 2014.

« J’ai fait un compte-rendu oral à ma hiérarchie », a affirmé Jocelyn Berret qui avait invité celle-ci à en informer la juge d’instruction. Mais Christine Saunier-Ruellan, la magistrate, n’a finalement été mise au courant que bien plus tard, en juin 2014.

Elle avait alors dessaisi aussitôt l’Ocrtis de l’affaire au bénéfice des gendarmes.

Quel rôle a joué l’Ocrtis au début de l’enquête et après en avoir été dessaisi ?

Les gendarmes ont des doutes. Devant la cour, mardi, le chef enquêteur de la gendarmerie, François Ségura, a réitéré ses critiques contre l’Office qui n’aurait pas « transmis tous les éléments qu’il aurait dû ».

SOURCE

https://www.europe1.fr/societe/air-cocaine-un-accuse-etait-inscrit-comme-source-de-la-police-3861857

0000

LIRE

http://k6.re/eFbv7/

00000

A convicted drug trafficker was arrested for attempting to smuggle over BD1.6 million worth of narcotics into the country by boat from Iran

Read more

http://m.gdnonline.com/login.html?artid=495817

00000