Archives de 22 mars 2019

Mehdi Boutara, 37 ans, a écopé d’une peine de trente mois assorti de 24 mois de sursis et 20.000 euros d’amende. Il a comparu devant le tribunal correctionnel fin février, aux côtés de douze hommes et une femme soupçonnés d’avoir participé, à différents degrés, à un trafic de cocaïne et de cannabis entre la Martinique et la région parisienne.

M. Boutara était mis en cause pour avoir revendu de la cocaïne à Clichy. « En 2015, j’allais mal, j’ai commencé à me droguer (…) J’ai fait des choses, je le regrette », a-t-il déclaré à l’audience, reconnaissant avoir vendu des stupéfiants mais seulement à un cercle d’amis restreint. Depuis, « je me suis ressaisi, j’ai trouvé du travail », a-t-il ajouté.

LIRE PLUS

https://m.la1ere.francetvinfo.fr/ancien-maire-hauts-seine-condamne-trafic-cocaine-entre-martinique-region-parisienne-692632.html

0000

Pour l’accusation, l’enjeu est de prouver à la cour que tous se connaissaient, plus ou moins, ou se sont connus à un moment donné.

Et que chacun a mis sa compétence, ponctuellement, au service d’un trafic de drogue.

Pour la défense, à part pour les amis d’enfance ou les relations de travail, personne ne se connaît.

Certains accusés évitent même soigneusement de se parler alors que les rancoeurs sont au bord des lèvres. Seul Alain Castany semble les mettre d’accord.
« J’étais en milieu hostile »

Mais le président Tournier est chiffoné par des détails. « Pourquoi ces consultations sur internet le jour du départ de Quito ? », interroge-t-il un des deux pilotes.

Le 4 mars 2013, jour du deuxième vol, Pascal Fauret avait consulté des sites sur la drogue et la justice en Équateur. « Quand j’ai appris la destination que je ne connaissais pas, on m’a dépeint un tableau noir. J’y ai pas trop cru alors j’ai regardé avec mon ordi », explique-t-il.

« S’ils sont coupables, ça prouve leur stupidité », ironise leur avocat Me Dupont-Moretti, dont le souci est de faire tomber « la bande organisée » en démontrant que les liens avec Castany et le porteur de valises, Nicolas Pisapia, n’étaient que professionnels. « Pourquoi les avoir laissés à Punta Cana lors de votre fuite ? », tente l’avocat. « Avant le 19 mars (jour de l’arrestation, Ndlr), j’appréciais Castany comme un sympathique compagnon d’escale. Une fois en cellule avec lui, j’ai découvertun homme égocentré. J’ai acquis la conviction qu’il n’était pas pour rien dans notre malheur », affirme le pilote.

LIRE plus

https://www.laprovence.com/article/faits-divers-justice/5422198/proces-air-cocaine-front-uni-contre-les-absents-et-la-juge.html

0000

Les pilotes et les responsables de la compagnie aérienne SN-THS se sont expliqués, hier à Aix-en-Provence, sur des messages exhumés et une conversation téléphonique interceptée.

LIRE PLUS

https://www.varmatin.com/faits-divers/air-cocaine-les-pilotes-confrontes-a-leurs-sms-308042

0000

Des résultats de saisies en hausse par rapport à l’année dernière. Mercredi, la Direction régionale des douanes de Mayotte a présenté ses résultats sur l’année 2018. « C’est un travail contraignant, fastidieux mais la mobilisation des douaniers reste intacte. Ce travail est une nécessité pour le département« , assure le préfet de Mayotte, Dominique Sorain.

Jacques Brablé, directeur régional des douanes. (à droite)

« La douane s’est engagée dans une triple mission de protection de nos concitoyens, de soutien économique des opérateurs du commerce international et de perception fiscale« , assure Jacques Brablé, directeur régional des douanes.

Elle s’est donc focalisée sur les trafics illicites et notamment le tabac de contrebande.

Les saisies de ces produits – sous forme de cartouches de cigarettes ou de tabac brut – sont passées de 3,1 tonnes en 2017 à 3,3 tonnes en 2018, soit une progression de 6,5 % sur le territoire contre 241,1 tonne au niveau national (+1,2%).
Les saisies de cannabis (herbe et résine) ont été multipliées par 4,5 entre 2017 et 2018, passant de 60 à 276 kg.

En 2018, quelque 97,4 tonnes de stupéfiants ont été saisies sur le territoire national et en haute mer, soit une progression de 47,4%, et 49,1 tonnes ont été saisies à l’étranger sur renseignement de la douane française (+ 45,3%).

LIRE PLUS

0000

l Sexto Tribunal Oral de Santiago declaró culpables a cinco carabineros por diversos delitos, entre ellos el tráfico de droga, cometidos al interior de la población El Castillo de La Pintana.

Se trata de una investigación iniciada por la Fiscalía Sur el año 2016 en contra de un grupo de funcionarios de la tenencia El Castillo, quienes formaron una red de quitadas de drogas que estaba constituida por 8 uniformados y 3 civiles.

Leer mas

https://www.pagina7.cl/notas/actualidad/nacional/2019/03/21/declaran-culpables-de-trafico-de-droga-a-cinco-carabineros-uno-tenia-una-relacion-con-una-narco.shtml

0000

Le principal trafiquant, un Aurillacois âgé de 38 ans, écope de la plus lourde peine : 6 ans d’emprisonnement, dont 6 mois avec sursis et mise à l’épreuve, et maintenu en détention. Il a notamment été reconnu coupable d’importantes ventes d’héroïne, de cannabis, mais aussi de cocaïne et d’amphétamines dans son appartement de la préfecture cantalienne, mais aussi d’avoir mis en place un second point de vente en centre-ville, où des quantités substantielles de substances prohibées étaient écoulées. Les magistrats ont, par ailleurs, retenu son implication dans la séquestration dont a fait l’objet un client, suspecté d’être un policier infiltré ou un indic.
De 4 ans ferme à du travail d’intérêt général pour les douze autres auteurs….

LIRE

https://www.lamontagne.fr/tulle-19000/actualites/proces-a-tulle-du-reseau-de-stupefiants-cinq-ans-et-demi-de-prison-ferme-a-l-encontre-du-principal-trafiquant-aurillacois_13522909/

0000