Archives de 4 avril 2019

Rostock (dpa) – Après la découverte de cocaïne dans des cartons de bananes à Aldi en Poméranie occidentale, la police enquête sur des cas similaires dans d’autres États fédéraux.

L’enquête a repris, menée par un groupe d’enquête composé du bureau d’enquête criminelle de l’État (LKA) et du bureau d’enquête des douanes de Hambourg.

Les cartons de bananes avec les paquets de cocaïne seraient arrivés par bateau d’Amérique latine mais pour des raisons tactiques, le porte-parole n’a pas voulu dire par quels ports ils étaient arrivés.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Selon la LKA, il s’agit probablement de la plus importante quantité de cocaïne jamais trouvée dans le Mecklembourg en Poméranie occidentale.

0000

Didier Lallement, le nouveau préfet de police de Paris, a communiqué une série de chiffres relatifs à la lutte contre la délinquance, note Le Parisien.

En 2018, une tonne de cannabis a été saisie (contre 559 kg en 2017), 186 kg de cocaïne (124 kg en 2017), 3,7 kg de crack (2,8 kg en 2017).

LIRE

0000

Les services de douane dans le territoire administré par la Chine ont déclaré qu’un homme avait été arrêté lors de l’opération mercredi, dans le cadre de laquelle 91 kilogrammes de cocaïne avaient été saisis.

En tant que l’une des principales villes portuaires asiatiques, Hong Kong est considérée comme un important point de transit pour le trafic de drogue, dont beaucoup ciblent la Chine ou l’Asie du Sud-Est.

0000

Ce réseau, spécialisé dans l’importation de cocaïne depuis l’étranger, a été démantelé suite à des informations parvenues aux services de la police faisant état de la commercialisation de cette drogue à la commune de Ouaguenoun. En effet, après avoir effectué une descente, les agents de la sûreté ont procédé à l’arrestation de quatre membres du réseau. Quant au cinquième, il a été identifié, mais se trouve en cavale en Europe.

LIRE

0000

Il y a plusieurs mois, le Président Emmanuel Macron recevait en catimini Hashim Thaçi.

Pourtant nos services de renseignement ne devaient pas ignorer que Hashim Thaçi a été accusé d’avoir financé les activités de l’UCK en participant à un trafic d’héroïne et de cocaïne à destination de l’Europe de l’Ouest.

En juin 2003, il est brièvement arrêté à l' »Aéroport international de Budapest, sur la base d’un mandat d’arrêt international lancé par Belgrade, puis libéré après une intervention du ministère des Affaires étrangères français.

Comment penser que la DNRED n’ait pas suivi les activités de ce cher Hashim Thaci?

En 1993, Marc Fievet AKA NS 55 DNRED, avait transmis à Christian Gatard une liste d’armes à fournir à des belligérants du conflit des Balkans que lui avait passé Mario de Madrid, l’alias que Claudio Pasquale Locatelli utilisait à l’époque. Le règlement des armes devait être effectué en héroïne et il était prévu que les contacts italiens de Locatelli « transformeraient » alors cette drogue en Lires italiennes.

Christian Gatard avait reporté de semaine en semaine la réponse que Marc Fievet lui réclamait, pour finalement lui dire qu’il n’avait pas les bons contacts! A posteriori, il est difficile d’imaginer qu’il n’est pas filer l’info à la DGSE!

En septembre 1994, la DNRED, enfin débarrassé de cet emmerdeur de Fievet grâce au « chantier » que lui ont monté les autorités anglaises et canadiennes, Christian Gatard, contraint au silence, s’est tu et le DI Le Luarn, bien connu pour ses entourloupes, par l’ensemble des douaniers ne souffrant pas d’amnésie opportune, préféra dire qu’il n’était au courant de rien alors que Marc Fievet l’avait rencontré, en compagnie de Christian Gatard, au Concorde Lafayette en octobre 1993 pour préciser et finaliser l’arrivage des 10 tonnes de cocaïne sur la Corse. Des témoins, bien sûr, Hervé Maignier et Francis Geoffroy. Hervé a disparu et ne lui a jamais donné signe de vie et Francis a reçu l’ordre de ne plus jamais lui parler!

Incarcéré en Espagne, en Angleterre puis au Canada, Marc Fievet pensait encore que son retour en France permettrait sa libération…Mais non, à Bercy et à Montreuil, les pleutres énarques qui peuplent ces couloirs du pouvoir n’ont pas levé le petit doigt pour faire sortir Marc Fievet des geôles de la République française… Arguant tous du fait qu’ils ne pouvaient pas intervenir puisque l’affaire était jugée! Et en prime des J.A.P qui répétèrent jusqu’à l’extase qu’ils n’avaient pas les moyens techniques de faire sortir Marc Fievet de ce naufrage judiciaire!

Michel Charasse, lui, qui avait promu les actions d’infiltration au grand dam de Jean Dominique Comolli, a fait suivre tous les courriers que Fievet lui fit parvenir, sans s’émouvoir autrement puisque tous les « énarques conseillers » disaient que Marc Fievet s’était établi à son compte pour acheter plus de 5 tonnes de cocaïne. Ces « connards », seuls qualificatifs possible, pensent que son QI était si faible qu’il se serait alors employé à laisser le maximum de traces bancaires et administratives, traces qu’il accumulait pour confondre Locatelli et qui permirent alors, en écartant sa qualité d’infiltré méconnue, à la justice canadienne de lui filer « perpet' »!

—————

Pas de chance quand il revient enfin en France, c’est François Auvigne, le plus couard d’entre tous, qui vient d’être nommé DG de la Douane française qui ira jusqu’à refuser d’assurer la continuité du service de l’Etat en sommant Jean Puons, le boss de la DNRED de ne plus l’importuner avec le dossier Fievet.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Pendant ce temps, les affaires continuent

Comme le Kosovo était devenu le trou noir de l’Europe, il a été facile d’organiser tous les trafics à partir de cette région, surtout que les dirigeants du pays semblaient être eux-mêmes impliqués dans ces trafics avec la complicité, au moins passive, des autorités otaniennes sur place.

Une probabilité non prouvée mais qui découle d’une simple déduction logique montrerait qu’il y a un lien entre l’immense base militaire étasunienne de Bondsteel et l’importation de l’héroïne en Europe.

00000000000

La défense a demandé jeudi à Aix-en-Provence l’acquittement de huit des neuf accusés de l’affaire « Air Cocaïne », s’indignant des carences d’une enquête hors-norme, au terme de sept semaines de procès.

La parole sera vendredi aux accusés, pour leurs derniers mots. Les six juges professionnels de la cour d’assises spéciale des Bouches-du-Rhône se retireront ensuite pour délibérer.

LIRE

0000

La collecte d’informations confidentielles recueillies à l’insu de tous est une pratique très ancienne qui pose des difficultés particulières à une démocratie censée agir en toute transparence…

Il faut distinguer dans le renseignement la collecte et l’exploitation. Une information ne devient du renseignement que lorsqu’elle est exploitée. Bien évidemment, la collecte de l’information est un art que nous pratiquons tous […]Notamment avec les outils numériques.

En revanche, nous ne pratiquons pas le renseignement, parce que nous ne l’exploitons pas à des fins stratégiques.

« Le secret a pour but de protéger l’État et nos sources » par Bernard Bajolet, ancien directeur de la DGSE

Témoignage d’un ancien agent du service de la DGSE

Le Renseignement intérieur

°°°°

Comment les services secrets sont-ils mis à contribution pour appuyer l’action de l’Etat ? Les missions des agents : collecte d’information, recrutement dans les pays sensibles, opérations de déstabilisation. Au nom de l’intérêt supérieur de la nation, tous les coups sont-ils permis ? En France, c’est la Direction générale des services extérieurs – la fameuse DGSE – qui est chargée de ces missions. Dans les années 90, la DGSE aurait recruté en ex-Yougoslavie un chef de guerre dont elle aurait financé les activités. Or, le Parlement européen lui impute de nombreux crimes de guerre. En 1988, une militante anti-apartheid a été assassinée en plein Paris. Plusieurs mercenaires français ont été mis en cause mais l’affaire n’a jamais été élucidée. Une enquête sur les jeux troubles des services secrets français.

 

0000000000000

 

En France, 8 services s’occupent de recueillir des informations, auxquelles s’ajoutent les renseignements recueillis par l’OCRTIS, les GENDARMES…et les informations transmises par EUROPOL et le DEA !

°°°°

Sous la tutelle du ministère de la Justice et des libertés:

Le bureau central du renseignement pénitentiaire (BCRP)

Sous la tutelle du Ministère des Armées:

La direction générale de la Sécurité extérieure (DGSE), chargée de l’espionnage et du contre-espionnage à l’extérieur du territoire national

La direction du Renseignement militaire (DRM), chargée du renseignement tactique et stratégique sur les théâtres et futurs théâtres d’opérations de l’armée

La direction du renseignement et de la sécurité de la Défense (DRSD), chargée de la sécurité des installations et du personnel militaires

Sous la tutelle du ministère de l’Intérieur:

La direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI), chargée du contre-espionnage et de la lutte antiterroriste

Le service central du renseignement territorial (SCRT)

Sous la tutelle du ministère de l’économie et des finances:

La direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED), chargée des enquêtes douanières et des mouvements de marchandises douteux

Le TRACFIN (Traitement du renseignement et action contre les circuits financiers clandestins), chargé du renseignement sur les circuits financiers douteux et clandestins

La France dépense environ trois milliards par an pour ses services de renseignement

0000

 

Le quartier de Kérihouais à Hennebont. Ils y sont nés ou y vivent depuis quelques années. Des habitants veulent aujourd’hui se faire porte-parole pour dénoncer la dérive de leur quartier et appeler à l’aide.

Ils ont souhaité nous rencontrer hors du quartier pour parler librement. Kérihouais, ils y sont nés ou y vivent depuis quelques années. Des habitants veulent aujourd’hui se faire porte-parole pour dénoncer la dérive de leur quartier et appeler à l’aide.

Et désormais, les armes sont arrivées. On ne sort plus de peur de se prendre une balle perdue.

°°°°

La police a mené deux opérations simultanées, mardi, tôt le matin, dans le quartier de Kérihouais. Dès 6 h, l’opération de police a permis d’interpeller un jeune homme de 20 ans, à son domicile, dans le cadre d’une commission rogatoire. Il a été placé en garde à vue.

Une autre opération de contrôle s’est déroulée au même moment, sur réquisition du procureur de la République. « Nous sommes présents tous les jours dans le quartier. Cette fois, dans le contexte ambiant des derniers jours, il s’agissait aussi d’affirmer et de réaffirmer notre présence auprès de la population », explique le commissaire Amaury Le Néel, chef de la sûreté départementale à Lorient.

SOURCE

0000000000

Trois dockers ont été arrêtés mardi à Anvers dans le cadre de deux enquêtes judiciaires, rapporte le parquet d’Anvers.

On les soupçonne de collaborer avec des gangs qui introduisent de la drogue en contrebande via le port.

L’un des trois travailleurs portuaires a été la cible d’une attaque à son domicile en 2017.

La police et le parquet déclarent encore que ce coup de filet a pu réussir grâce à la coopération des autorités portuaires.

Ils ajoutent que toute personne qui souhaite partager anonymement des informations sur des faits similaires peut se rendre sur le site web www.onzehavendrugsvrij.be.

SOURCE

0000000000000000000

Samedi 30 mars, vers 22 h 30, à Kercado, alertée par des riverains, une patrouille de la brigade anticriminalité interpelle un jeune âgé de 18 ans, originaire de Caen, en flagrant délit de vente de cannabis.

Plaqué à terre, il se rebelle repousse du pied un agent contre un mur et le blesse. Le deuxième policier est touché au coude et à un doigt. Ils ont un jour d’ITT.

Le Caennais avait été recruté pour venir trafiquer à Vannes, dans un centre éducatif fermé non loin de Caen, par un mineur de Kercado, âgé de 14 ans.

Dans la foulée, la police interpelle dans un hôtel en périphérie de Vannes trois autres jeunes de 17 et 18 ans : un du Calvados, un deuxième de Brest et le troisième de Rennes.

 

source: ouest-france.fr

0000000000

Martin Pitloun, 49 ans, chauffeur routier de nationalité tchèque et vit en Angleterre depuis 2006. Le 27 mars, à 1 h 40 du matin, il se présente au tunnel sous la Manche en provenance des Pays-Bas, pour embarquer vers l’Angleterre.

Les douaniers contrôlent le contenu de son camion frigorifique et découvrent au-dessus de son chargement licite six cartons de couleur marron. Ils se révèlent contenir des pains de 500 g de cannabis

LIRE

0000

La police des frontières estime que les 200 kg de cocaïne font partie du transport intercepté le 23 mars dans le delta du Danube, lorsque les autorités ont trouvé environ 1 000 kg de cocaïne dans et autour d’un navire abandonné sur la côte de la mer Noire, près de Sfantu Gheorghe.

LIRE

0000

72 kilos d’herbe de cannabis ont été retrouvés au milieu de serviettes de bain au péage de Fontaine annoncent ce mercredi la gendarmerie du Territoire de Belfort. Les douaniers de Delle ont eu du flair en interceptant, au péage de Fontaine, sur l’autoroute A36, un fourgon immatriculé en Roumanie.

A l’intérieur, les agents fouillent un par un les 131 cartons du conducteur. Ils y trouvent des serviettes de bain, mais surtout 63 sachets de cannabis. Pour masquer l’odeur, une substance de type gel a été utilisé, précisent les gendarmes.

LIRE

0000