FRANCE đŸ‡«đŸ‡· (reconnaissance aĂ©rienne des routes de trafics): les « yeux » de CAE Aviation traĂźnent-ils toujours au-dessus du Sahel?

Publié: 18 avril 2019 par Marc Fievet dans AFRIQUE, Algérie, DNRED, Drogues, France, INFOS, LUXEMBOURG, Mali, Malte, Secret Defense, SERVICES FRANCAIS, Tunisie
Tags:, , ,

CAE Aviation (Luxembourg đŸ‡łđŸ‡±), dont les avions traquaient les pirates dans le sud de l’ocĂ©an Indien, effectue-t-il des missions au-dessus du Sahel?

Pour mĂ©moire, c’est CAE qui avait mis Ă  disposition de la DGSE l’avion espion appartenant Ă  la France qui s’est Ă©crasĂ© le lundi 24 octobre 2016 dans la matinĂ©e Ă  l’aĂ©roport de Malte avec cinq passagers Ă  bord.

Dix secondes. C’est le temps qui s’est Ă©coulĂ© entre l’envol du Fairchild SA227 « Merlin IV » et l’impact avec le sol le 24 octobre 2016 sur l’aĂ©roport de Luqa, Ă  Malte.

Les 5 français en mission pour les services secrets étaient en route pour une opération de reconnaissance en Libye.

Aucune information n’a Ă©tĂ© donnĂ©e sur l’objectif exact de la mission, ni sur les raisons du crash.

L’avion en question, un Fairline Merlin, immatriculĂ© N5577MX đŸ‡ș🇾, avait Ă©tĂ© rachetĂ© aux USA avant d’ĂȘtre modifiĂ© par des experts français pour servir dans les missions d’espionnage. Il avait dĂ©jĂ  Ă©tĂ© utilisĂ© dans le sahel pour des missions du mĂȘme genre.

A Paris, le ministĂšre de la dĂ©fense avait refusĂ© de prĂ©ciser la destination de l’avion ou l’objet de sa mission de reconnaissance. Le gouvernement maltais a annoncĂ© Ă  l’Ă©poque dans un communiquĂ© que les dĂ©pouilles de cinq hommes français avaient Ă©tĂ© retrouvĂ©es sur le lieu du drame.

Parmi les cinq personnes Ă  bord, trois relevaient « du ministĂšre de la dĂ©fense » – elles travaillaient pour la Direction gĂ©nĂ©rale de la sĂ©curitĂ© extĂ©rieure (DGSE) – et deux Ă©taient des salariĂ©s d’un contractant privĂ©, la sociĂ©tĂ© luxembourgeoise CAE Aviation, qui dĂ©tenait l’appareil, a prĂ©cisĂ© le ministre.

La DGSE ou la DNRED de la Douane Française ?

Les trois employĂ©s de la DGSE ou de la DNRED intervenaient-ils lors de missions de renseignement pour repĂ©rer les routes de trafics. C’est ce que le gouvernement maltais avait affirmĂ© dans un premier temps: « le vol faisait partie d’une opĂ©ration de surveillance menĂ©e depuis cinq mois par les douanes françaises pour repĂ©rer les routes de trafics d’ĂȘtres humains et de drogues en particulier ».

0000000000

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s