AÉRO-NARCOTRAFIC đŸ‡«đŸ‡· (CocaĂŻne): Ă  l’aĂ©roport FĂ©lix EbouĂ©, il y a un Ă©chographe mais pas de personnel mĂ©dical pour l’utiliser …et AgnĂšs Buzyn dĂ©conseille l’usage du scanner…

Publié: 28 avril 2019 par Marc Fievet dans Narcotrafic INFOS

Il Ă©tait prĂ©vu par le Plan d’urgence pour lutter contre les trafics de cocaĂŻne…mais, comme Ă  Paris, on promet beaucoup et qu’on tient trĂšs peu…

« Les moyens mis en oeuvre pour lutter contre cet Ă©tat de fait, sont trĂšs clairement insuffisants. Fin 2017, Annick Girardin communiquait sur la mise Ă  disposition d’un Ă©chographe (dont l’efficacitĂ© est remis en question, concernant la dĂ©tection des boulettes ingurgitĂ©es par les mules), qui n’aura jamais Ă©tĂ© installĂ©. Et le plan d’urgence prĂ©sentĂ© rĂ©cemment (mars 2019) par le gouvernement n’est pas plus Ă  la hauteur des enjeux, et de ce phĂ©nomĂšne … Il y manque un outil trĂšs important pour rendre cette lutte plus efficace, soit le scanner mĂ©dical corporel« , Ă©crit Trop Violans dans sa pĂ©tition.

Mais lors de son passage en Guyane fin fĂ©vrier, la ministre de la SantĂ© AgnĂšs Buzyn avait expliquĂ© qu’un scanner prĂ©senterait trop de risques pour la santĂ© des usagers de l’aĂ©roport. (Prends nous pour des cons!) Peut-ĂȘtre Yves Levy, ancien prĂ©sident de l’Institut national de la santĂ© et de la recherche mĂ©dicale (Inserm), nommĂ© « conseiller d’État en service extraordinaire » et mari de la ministre de la SantĂ© AgnĂšs Buzyn pourrait l’informer des rĂ©els dangers du passage au scanner pour les passagers prĂ©alablement ciblĂ©s par les douaniers ou la PAF.

Le dĂ©putĂ© de Guyane Gabriel Serville (GDR) demande, dans une lettre au Premier ministre Edouard Philippe, l’installation d’un scanner corporel Ă  l’aĂ©roport de Cayenne pour lutter contre le trafic de drogue.

Trafic de cocaĂŻne

La Guyane, proche des pays producteurs de cocaĂŻne, est en proie Ă  un fort trafic de drogue vers la mĂ©tropole. Les trafiquants procĂšdent en utilisant des « mules », des personnes qui transportent la drogue dans leur valise, ou le plus souvent en ingĂ©rant des « ovules » de cocaĂŻne. « C’est une vĂ©ritable guerre contre le trafic de drogue qu’il nous faut collectivement dĂ©clarer si l’on souhaite enrayer la chute de la Guyane dans la dĂ©linquance et l’instabilitĂ© sociale« , Ă©crit le dĂ©putĂ© dans une lettre dont l’AFP a eu connaissance lundi.

Scanner corporel

« Le premier acte pourrait ĂȘtre d’Ă©quiper l’aĂ©roport Felix EbouĂ© (de Cayenne, ndlr) d’un scanner corporel« , outil qui a fait ses preuves chez nos voisins mais Ă©galement dans de nombreux pays tels que les Etats-Unis et le Royaume Uni« . « Avec 1.349 interpellations de passeurs en Guyane ou en provenance de Guyane en 2018, soit une augmentation de 122% par rapport Ă  l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente, nous faisons dĂ©sormais face Ă  un vĂ©ritable phĂ©nomĂšne de sociĂ©tĂ© qui gangrĂšne la jeunesse« , explique-t-il.

Selon lui, le fait « que l’aĂ©roport de Paramaribo (au Suriname voisin, ndlr), qui faisait face au mĂȘme phĂ©nomĂšne de transit (…), se (soit) Ă©quipĂ© d’un scanner corporel » a eu « pour effet immĂ©diat de dĂ©porter une partie du trafic vers l’aĂ©roport de Cayenne ».

Source

0000

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s