Archives de 1 mai 2019


En fouillant le camion, les policiers ont trouvé ce qu’ils cherchaient, simplement caché sous une couverture : plus de 261 kilos de résine de cannabis confectionnés en « valises marocaines ». Ces ballots de 30 kilos chacun prêts à être vendus à un réseau ou un autre.

LIRE

0000

Les Douanes sénégalaises ont réalisé une belle prise le lundi 29 avril 2019, aux environs de 13 heures, avec la saisie de 72 kg de cocaïne. Une quantité de drogue d’une valeur chiffrée à plusieurs milliards de francs.

Le coup de filet a eu lieu au barrage de Gouloumbou sur la Nationale 6, à 32 Km au Sud de Tambacounda et c’est grâce à la vigilance des éléments du Poste des Douanes de Guenoto (Antenne de Gouloumbou, Subdivision de Tambacounda) que ce cette prise record a été faite. De la drogue que tentait d’introduire dans le Sénégal, un individu de nationalité malienne. Celui-ci, arrêté après la découverte de la drogue, a été mis à la disposition de la Justice, renseigne un communiqué parvenu à Dakaractu.

Au Maroc 🇲🇦, qu’attend M6 pour réagir?

Comme nous l’avons déjà souligné dans cette rubrique, l’industrie naissante du cannabis est en train de s’organiser outre-Atlantique, créant dans son essor fulgurant ses propres codes et standards.

Les leaders sont canadiens et américains, une suprématie qui ne doit rien au hasard puisque le Canada et certains Etats d’Amérique disposent d’une réglementation accommodante régissant la production et la consommation de cannabis à usage thérapeutique et récréatif.

Ce nouvel écosystème tend à conquérir sans grand bruit l’Europe, un marché dont il se murmure peser plusieurs dizaines de milliards d’euros selon divers prévisionnistes.
Au-delà des études de cabinets spécialisés, les champions de l’industrie projettent bel et bien de coloniser le vieux-continent, c’est du moins ce que l’on peut en conclure en étudiant les agissements des principaux intéressés. En effet, on ne compte plus les opérations d’expansion réalisées sur le territoire européen. Ci-dessous, une liste non-exhaustive de ces opérations :

Avril 2019 : Le géant américain Tilray inaugure à Cantanhede (Portugal) une unité de production comprenant des cultures en extérieur et en serre ainsi que des laboratoires de recherche, des sites de traitement, de conditionnement et de distribution.

Avril 2019 : Canopy Growth, la star de l’industrie, réalise l’acquisition du producteur espagnol sous licence Canamo y Fibras Naturales (Cafina). Il s’agit de l’une des nombreuses opérations du producteur canadien, qui dispose déjà d’une empreinte en Allemagne, au Danemark, au Royaume-Uni ou encore en Pologne.

Avril 2019 : Aurora Cannabis reçoit un permis de culture de cannabis à des fins médicales en Allemagne. Cette approbation permet au producteur canadien de commencer la construction d’une nouvelle unité de production à Leuna (Allemagne).

Mars 2019 : Supreme Cannabis entreprend des démarches en vue d’obtenir une licence de production de cannabis à Malte.

Février 2019 : Aphria produit ses premières variétés de cannabis au Danemark dans le cadre de son partenariat avec la société danoise certifiée Schroll Medical, entente stratégique signée en septembre 2018.

Novembre 2018 : Le canadien ICC International Cannabis étend ses activités au Portugal à travers l’acquisition du producteur Enigma Unipessoal, basé à Castelo Branco. Un mois avant, c’est le polonais Polannabis Holdings qui passait sous pavillon canadien.

Octobre 2018 : The Green Organic Dutchman (TGOD) finalise l’acquisition du producteur polonais sous licence HemPoland. Par ailleurs, cette unité de production a récemment obtenu une certification de production biologique par les autorités polonaises.

LIRE PLUS

0000

We live in a time of change, when people are questioning old assumptions and seeking new directions. In the ongoing debate over health care, social justice, and border security, there is, however, one overlooked issue that should be at the top of everyone’s agenda, from democratic socialists to libertarian Republicans: America’s longest war. No, not the one in Afghanistan. I mean the drug war.

« The End of Drug Prohibition

As the global prohibition effort enters its second century, we are witnessing two countervailing trends. The very idea of a prohibition regime has reached a crescendo of dead-end violence not just in Afghanistan but recently in Southeast Asia, demonstrating the failure of the drug war’s repression strategy. In 2003, Thai Prime Minister Thaksin Shinawatra launched a campaign against methamphetamine abuse that prompted his police to carry out 2,275 extrajudicial killings in just three months. Carrying that coercive logic to its ultimate conclusion, on his first day as Philippine president in 2016, Rodrigo Duterte ordered an attack on drug trafficking that has since yielded 1.3 million surrenders by dealers and users, 86,000 arrests, and some 20,000 bodies dumped on city streets across the country. Yet drug use remains deeply rooted in the slums of Bangkok and Manila.

On the other side of history’s ledger, the harm-reduction movement led by medical practitioners and community activists worldwide is slowly working to unravel the global prohibition regime. With a 1996 ballot measure, California voters, for instance, started a trend by legalizing medical-marijuana sales. By 2018, Oklahoma became the 30th state to legalize medical cannabis. After initiatives by Colorado and Washington in 2012, eight more states have decriminalized the recreational use of cannabis, long the most widespread of illicit drugs.

Hit by a surge of heroin abuse during the 1980s, Portugal’s government first reacted with repression that, as everywhere else on the planet, did little to stanch rising drug abuse, crime, and infection. Gradually, a network of medical professionals across the country adopted harm-reduction measures that would provide a striking record of proven success. After two decades of this ad hoc trial, in 2001, Portugal decriminalized the possession of all illegal drugs, replacing incarceration with counseling and producing a sustained drop in HIV and hepatitis infections.  »

Read more

0000

MANILA, Philippines — Four drug suspects were killed in police operations in Bulacan and two others in Nueva Ecija in the past two days.

Col. Chito Bersaluna, Bulacan police director, said Renato Piano, alias Intoy, resisted arrest and shot it out with anti-narcotics agents in a sting in Barangay San Rafael, San Jose del Monte on Monday night.

Renato Gonzales, alias Totoy, and Rommel Candule, alias Boknoy, were killed in alleged shootouts with police officers in Barangay Poblacion, Sta. Maria and a certain Glen Paguntalan in Ulingao-Barangca, San Rafael.

Read more

0000

L’étudiante était accusée de trafic de 2 000 paquets de Tramadol enveloppés dans un sac abandonné à l’aéroport, et sur lequel était orthographié son nom.

L’agence chargée de la lutte contre le trafic de drogue au Nigeria, la NDLEA, a déclaré récemment avoir démantelé un gang dont la spécialité était de planquer de la drogue dans les bagages des voyageurs.

LIRE

0000