Archives de 10 juin 2019

Ao menos 489 kg de cocaína foram apreendidos pela Receita Federal no Porto de Santos, no litoral de São Paulo.

As informações foram confirmadas ao G1 nesta segunda-feira (10) e, segundo a autoridade aduaneira, o carregamento tinha como destino o porto de Roterdã, na Holanda. Ninguém foi preso.

Mais

0000

Un homme de 28 ans a été arrêté ce week-end dans les Yvelines. Il livrait des produits stupéfiants pour des trafiquants qui utilisent le compte Califweed93.

C’est un livreur comme les autres, employé par une société dont les commandes se font essentiellement via le réseau social Snapchat.

A la différence près que cet homme de 28 ans travaille pour des trafiquants de drogue. Cet habitant de Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis) s’est fait interpeller avec un complice de 24 ans, dans la nuit de vendredi à samedi, après une course-poursuite avec la police entre Les Mureaux et Orgeval (Yvelines). Tous deux doivent comparaître ce mardi devant le tribunal correctionnel de Versailles.

LIRE

0000

Les réseaux sociaux et les applications de messagerie cryptée telles que WhatsApp ou Telegram sont une fenêtre pour les trafiquants de drogue. On parle d’ubérisation du marché.

En 2018, 3,5 millions de citoyens européens âgés de 15 à 64 ans auraient consommé de la cocaïne durant l’année. Pour le cannabis, le chiffre s’élève à 24 millions.

Les autorités espagnoles ont confisqué près de 41 tonnes de cocaïne en 2017. Un chiffre qui représente presque 30% du volume de cocaïne perquisitionné dans toute l’Union européenne.

La Belgique devance l’Espagne en termes de consommation, et est suivie par les Pays-Bas et le Royaume-Uni. Si la France est la première consommatrice de cannabis dans l’UE, elle atteint aussi des chiffres record au niveau de la consommation de cocaïne : plus de 1,5% des Français déclarent en avoir pris au cours de l’année.

L’Observatoire montre que les hauts lieux de consommation de cocaïne en Europe sont : Bristol, Amsterdam, Barcelone et Paris. Pour l’ecstasy, Barcelone se situe également dans ce classement des villes européennes avec Berlin, Lisbonne et Helsinki.

Source

0000

CARACAS (Sputnik) — Más de 220 kilogramos de presunta cocaína incautaron los funcionarios de la Guardia Nacional Bolivariana (componente de la Fuerza Armada), en un vehículo que se trasladaba en la carretera del estado Falcón (norte), informó el comandante de la Región Estratégica de Defensa Integral (Redi), Favio Zavarse.

« En operativo conjunto desarrollado por la Guardia Nacional Bolivariana Falcón y Guardia Nacional Antidrogas en el PAC [punto de control] el Maicillal de la carretera Morón, Coro Estado Falcón, lograron detener 2 sujetos que transportaban oculto en el interior de un vehículo, 201 panelas de cocaína para un peso de 220,92 kg », señaló Zavarse en Twitter.

https://mundo.sputniknews.com/america-latina/201906101087575524-lucha-contra-narcotrafico-venezuela/

Agentes de Vigilancia Aduanera de la Agencia Tributaria, en una operación conjunta con agentes de Policía Nacional, han desarticulado un grupo criminal que importaba cocaína procedente de Centroamérica oculta en bananas.

Los investigadores localizaron, en un contenedor procedente de Costa Rica, 275 kilos de cocaína distribuidos en paquetes ocultos en cajas de bananas.

Hay seis detenidos en Estepona, a los que se les imputa un delito de tráfico de drogas, que han ingresado en prisión por orden judicial.

Leer mas y video

0000

Cannabis : l’enquête qui dérange

Le gouvernement refuse de collaborer avec l’ONUDC pour réaliser une nouvelle enquête sur la culture et la production de cannabis dans le Rif.

Si, depuis quelques années, les reportages journalistiques se multiplient dans le Rif, les données fiables et exhaustives sur la production de cannabis au Maroc restent rares. La dernière enquête menée par les autorités marocaines en collaboration avec l’ONUDC (Office des Nations-Unies contre la drogue et le crime) a été réalisée il y a six ans (cartographie complète des cultures, calcul des rendements, enquête sociologique, etc.). Mais depuis 2005, plus rien…

Une nouvelle enquête conjointe devait être réalisée en 2010 afin d’actualiser ces données. Mais elle n’a pas vu le jour, comme le regrette l’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS), dans son rapport annuel rendu public le 2 mars dernier.

L’OICS « encourage le Gouvernement et l’UNODC à prendre toutes les mesures nécessaires pour que cette enquête soit réalisée dès que possible ».

Que s’est-il passé ?

Contacté par Lakome.com, le siège de l’ONUDC (basé à Vienne) s’explique :

“En 2010, les préparatifs pour la nouvelle enquête étaient bien avancés. Cependant, et malgré un accord initial, le gouvernement marocain n’est pas allé au bout de son engagement. Aucune explication supplémentaire n’a été fournie par le gouvernement ».

Egalement contacté par Lakome.com, le ministère de l’Intérieur n’a pas répondu à nos sollicitations.

Culture en hausse pendant la transition monarchique

Les chiffres du rapport 2010 de l’OICS (56 000 hectares de culture au Maroc en 2009) sont annoncés au conditionnel et correspondent aux chiffres distillés périodiquement par le ministère de l’Intérieur. Ils montrent que les campagnes d’éradication menées par les autorités semblent porter leurs fruits.

Estimée à 70 000 hectares en 1993, 90 000 hectares en 1999 ¹ et 173 000 en 2003, la culture de cannabis au Maroc serait retombée à fin 2010 à 46 000 hectares². Des données encourageantes mis qui, justement, interrogent sur le refus des autorités marocaines de mener cette nouvelle enquête conjointe.

Concernant la culture du cannabis, les rapports entre le Maroc et les différents organismes internationaux ont toujours été tendus, les autorités considérant les données récoltées comme étant « hautement confidentielles » rapporte l’OFDT ¹. La première enquête complète réalisée dans le royaume remonte à 1994. Deux ans plus tôt, Hassan II lançait sa « guerre contre la drogue » et l’Europe, qui examinait la demande marocaine d’adhésion à l’UE, commandait un rapport à l’Observatoire géopolitique des drogues (OGD).

La publication par le journal français Le Monde en novembre 1995, d’un article à propos de la version originale de ce rapport eu l’effet d’une véritable bombe.

Extraits : …

Lire

0000

Si la Colombie avait son Escobar, le Panama son Noriega, le Maroc possède Mohammed VI qui protège et autorise la production de 2 000 tonnes de drogue par an à destination de l’Algérie et de l’Europe.

Dans un livre enquête intitulé ‘Parrains de cités’ écrit par Jérôme Pierrat, journaliste et collaborateur du Point, qui a enquêté depuis plus de dix ans au cœur de ces réseaux, il raconte comment de petits caïds venus du Maroc sont devenus des cadors du trafic de drogue en France.

Parmi ces ‘Escobar’ du Rif, on retiendra Mohamed Benabdelhak dit le Bombé, 35 ans seulement et déjà grand parrain de la drogue, recherché depuis 2008 en France et en Belgique et en cavale au Maroc.

Le gouvernement marocain refuse d’arrêter et d’extrader ses trafiquants marocains identifiés et qui inondent l’Europe et l’Algérie en haschisch. Le point de repère de cette nouvelle french connexion c’est Creil, à une soixantaine de kilomètres de Paris. Vaste supermarché de la drogue qui abreuve tout le nord de la France et une partie de la Belgique et bien sûr l’Algérie.

LIRE

0000

Près de 400 kilos de méthamphétamines ont été saisis par la BSI de Lons le Saunier (Douane) dans un semi-remorque frigorifique qui circulait sur l’A39.

Le vice-procureur Jean Richert a dit que c’était un « coup extrêmement significatif » porté à ce trafic par la douane….

« La totalité des saisies d’amphétamines et de méthamphétamines pour l’année 2018, tous services confondus, était de 237 kilos », est-il rappelé dans un communiqué de la Jirs, oubliant de préciser que cette saisie de méthamphétamines et amphétamines a été réalisée sur des produits destinés au marché allemand.

Le chauffeur espagnol a déclaré qu’il ne savait pas que son 44 tonnes était lesté de 400 kilos de drogue. Comme quasiment tous les chauffeurs d’aujourd’hui qui se mettent à quai pour charger et attendent dans leur cabine que le chargement soit terminé, il n’a peut-être pas vérifié son chargement.

0000

Si vous avez des informations à me communiquer, vous pouvez me contacter à l’adresse marcfievet@live.fr.

Si vous souhaitez m’adresser des documents, vous pouvez utiliser WahtSapp et me contacter sur 06 84 30 31 81.

000000000000000000

Le destinataire final de la marchandise n’était pas la Camorra à Naples mais la ´Ndrangheta en Calabre.

Deux autres expéditions depuis 2017 ont été effectuées avec le même mode opératoire.

Depuis 2012, le parquet antimafia de Naples bossait dessus sans arriver à faire tomber cette organisation.

Tous les destinataires de la ´Ndrangheta ont été identifiés…Certainement déjà en cavale, ils vont être serrés dans les semaines qui viennent!!!!

C’est Sylvain Coué, de la police française qui est l’officier de liaison, basé à Accra qui s’est félicité de la très bonne coopération, seul moyen pour obtenir de bons résultats.

0000

According to Mohammadreza Mir-Heidari, after thorough intelligence activities, the police traced the narcotics shipment, including 322 kilograms of opium and 73 kilograms of hashish in two trucks, which were destined for the central and northern parts of Iran.

Two offenders were also arrested during the operation, Mir-Heidari said.

The provincial police official said the illegal cargo had entered Yazd from Iran’s eastern provinces, which border Afghanistan and Pakistan.

Read more

0000