Archives de 20 juin 2019

Les accusations sont lourdes.

Trois autres policiers ont été mis en examen ce jeudi dans l’affaire de corruption et de trafic de stupéfiants qui secoue la Brigade anticriminalité du XVIIIe arrondissement de Paris, a fait savoir une source judiciaire, confirmant une information du site Les Jours et d’Europe 1.

LIRE

Soupçonnés de racketter les dealers

Deux autres hommes, non policiers, avaient aussi été mis en examen la semaine dernière, notamment pour corruption active. « Ils sont notamment soupçonnés d’avoir corrompu “Bylka” », surnom du brigadier dans le quartier, « considéré par la justice comme l’organisateur des malversations », selon Les Jours.

Les deux policiers sont soupçonnés d’avoir « protégé des trafiquants de stupéfiants contre rémunération » et d’avoir blanchi l’argent ainsi obtenu, avait expliqué samedi une source proche du dossier. « Ils revendaient des informations sur les dispositifs policiers de lutte antidrogue et rackettaient les dealers », selon une source proche de l’enquête.

Source

0000

Les autorités libanaises ont réussi à arrêter un des principaux trafiquants de drogue, indique un communiqué des Forces de Sécurité.

Plus de 20 millions de pilules de Captagon auraient également été saisies dans une opération qui a mobilisé les services de sécurité de nombreux pays.

LIRE PLUS

Ce Libanais de 31 ans a avoué avoir mené «12 opérations de contrebande en Egypte, au Qatar, au Yémen, aux Emirats arabes unies, au Soudan, en Arabie saoudite», ont indiqué les Forces de sécurité intérieure (FSI) dans un communiqué. Il est l’un des trafiquants «les plus importants» parmi ceux impliqués dans le trafic de captagon entre le Liban et les pays du Golfe, d’après la même source.

Source

0000

Un Algérien, qui cachait de la drogue dans les roues de son véhicule, a a été intercepté hier soir, mercredi 19 juin 2019, par les agents de la douane au poste frontalier de Melloula, près de Tabarka (Jendouba).

Ils ont saisi 1.628 psychotropes et 190 pilules d’ecstasy que le prévenu s’est procuré auprès d’un dealer tunisien.

Source

0000

E’ stato sorpreso alla guida di un furgone imbottito di marijuana: 218 chilogrammi. Con l’accusa di traffico di droga, un uomo di 54 anni, originario di Torre Santa Susanna, è stato arrestato dai finanzieri.

Piu

0000

TEHRAN, Jun. 19 (MNA) – Iran’s anti-narcotics police forces have seized 29kg of illegal drugs in Gachsaran, Kohgiluyeh and Boyer-Ahmad Province, southwestern Iran.

Police Chief of Gachsaran General Seyed Mohammad Mousavi said on Wednesday that 29kg and 700g of hashish have been seized and two smugglers have been arrested during an operation in the city.

Read more

0000

ERBIL (Kurdistan 24) – Kurdish drug-prevention security forces confiscated 48.7 kilograms of narcotics near the Iranian border on Saturday.

The shipment of heroin was seized near the Kurdistan Region’s town of Haji Omaran, according to the drug-prevention directorate, which is part of the General Security Directorate of Erbil.

Read more

0000

900 agents de Mossos d’Esquadra, Guardia Urbana et Policía Nacional, viennent d’effectuer une opération massive dans le Raval à Barcelone.

L’opération Suricata a eu lieu aujourd’hui à 16h30 dans le Raval à Barcelone.

Un imposant dispositif policier, avec près de 1000 agents déployés, avait pour objectif d’éradiquer le trafic d’héroïne dans le quartier, contrôlé depuis quelques mois par les mafias dominicaines et pakistanaises.

LIRE

0000

Des députés de différentes obédiences ont déposé une proposition de loi pour instituer une «légalisation contrôlée» du cannabis.

Alain Houpert, sénateur et médecin-radiologue, s’insurge contre cette initiative et rappelle les dangers du cannabis.

Alain Houpert est sénateur, membre de la commission des finances, et médecin-radiologue.

Autoriser une vente «contrôlée» du cannabis par les buralistes comme le suggère une proposition de loi ou dépénaliser son usage comme le réclament les signataires d’un appel paru dans l’Obs sont des idées fumeuses. L’imagerie médicale montre le danger du cannabis, en particulier sur les jeunes. Et l’exemple désastreux du Colorado, où la légalisation a fait exploser le nombre d’admission aux urgences et facilité paradoxalement le marché noir, devrait nous inciter à la plus grande prudence.

LIRE

0000

Un groupe de jeunes aurait caillassé des policiers qui venaient d’intervenir dans un quartier de Bagnols-sur-Cèze dans le cadre d’une enquête sur un vaste trafic de drogues.

Les agents ont essuyé une « pluie de projectiles » après avoir notamment saisi 7 kg de résine de cannabis et interpellé un homme. Des adolescents de 12-13 ans auraient participé à ce caillassage.

LIRE

0000

Cette interception est à ce jour la plus importante saisie en Pennsylvanie. Un des responsables a déclaré que le bateau se dirigeait du Chili vers l’Europe.

« La cocaïne, l’ennemi des années 90 à New York, montre que les trafiquants poussent de plus en plus à constituer une clientèle grandissante d’utilisateurs mélangeant de la cocaïne au fentanyl« , a déclaré l’agent de la DEA, Ray Donovan.

Une plainte pénale déposée mardi dans le district de Pennsylvanie a porté sur deux accusés, Ivan Durasevic et Fonofaavae Tiasaga, second capitaine du navire et membre de l’équipage, respectivement.

Après être monté à bord du bateau le matin du 18 juin à Philadelphie, les Gardes Côtes ont relevé à l’aide d’un coton-tige des éléments sur le bras des membres de l’équipage et détecté de la cocaïne sur Durasevic. Durasevic aurait affirmé aux enquêteurs que le commandant en chef du navire lui avait dit de descendre sur le pont après le départ du Pérou. Il a également déclaré qu’il avait vu des filets près de la grue du navire contenant des sacs avec des poignées transportant la cocaïne. Le second capitaine lui aurait promis de le payer 50 000 $, selon la plainte.

LIRE

0000

La Policía Nacional ha desarticulado una célula de narcotraficantes a gran escala dedicada al tráfico internacional de droga, principalmente marihuana y hachís.

Han sido detenidas cuatro personas por su presunta implicación en los delitos de tráfico de drogas y pertenencia a organización criminal. Entre los arrestados se encuentran el cabecilla de la red y un transportista.

En el registro de la nave y dos viviendas, los investigadores detuvieron a otros dos miembros –dos hombres, un francés y un belga–

Los investigados guardaban en una nave industrial de Vélez-Málaga dos camiones, en uno de los cuales se hallaban escondidos 80 kilos de marihuana que pretendían distribuir de forma inminente, indicó ayer la Policía Nacional .

Leer

0000

EDITO. Rendre la vente d’herbe légale, tout en l’encadrant de manière très stricte, pourrait entraîner une baisse de la criminalité liée au trafic et une diminution de la consommation chez les jeunes. Pourquoi attendre ?

Par Dominique Nora
Publié le 19 juin 2019 à 17h00

Non, ce n’est ni une lubie libertaire, ni un rêve de people déjanté, ni un fantasme de soixante-huitard fumeur de joints. Cette fois, c’est le moment : il faut libéraliser le cannabis ! Oui, vous avez bien lu, pas seulement « dépénaliser », mais « légaliser ». C’est-à-dire rendre la vente d’herbe légale, tout en l’encadrant de manière très stricte. On ne parle pas uniquement ici de l’usage thérapeutique de ces molécules – dont la commercialisation prochaine est quasiment acquise – mais bien de la consommation récréative de la plante.

LIRE

0000