Le Havre – CELTICS

Les douaniers pratiquent ainsi le ciblage, c’est-Ă -dire ce qui permet Ă  un ordinateur de dĂ©tecter automatiquement, bien avant que la cargaison n’arrive, les Ă©ventuelles anomalies.

C’est ce qui a remplacĂ© le fameux « flair du douanier ».

°°°°°°°°°°°°°°°

DNRED

Selon plusieurs douaniers interrogĂ©s par « france info », les saisies de cannabis et de cocaĂŻne se font aussi, presque exclusivement, grâce au travail des services de renseignement.

La douane a ses propres indics, appelĂ©s « aviseurs ». Grâce Ă  leurs indications, on ouvre peu de containers, mais on fait mouche Ă  tous les coups ou presque.

Les aviseurs seraient donc indispensables à la réalisation des saisies mettant en valeur la qualité des services de la Douane française.

°°°°°°°

L’inspecteur des Finances, Ă©narque François AUVIGNE, ex DG de la Douane française

Seul hic, les DG de la Douane française, qui n’ont que mĂ©pris et total dĂ©sintĂ©rĂŞt pour les actions « undercover », dans lesquelles pataugent les aviseurs et autres agents infiltrĂ©s pour remonter des informations,  refusent d’assumer la moindre responsabilitĂ© laissant alors l’aviseur ou l’agent infiltrĂ©, seul Ă  rĂ©pondre devant des juridictions judiciaires Ă©trangères.

L’exemple de Marc Fievet, aka NS 55 DNRED, qui est restĂ© incarcĂ©rĂ© durant 3888 jours dans 23 diffĂ©rentes prisons et plus de 300 cellules dans des prisons espagnoles, des HM prisons anglaises, des pĂ©nitenciers canadiens et des maisons d’arrĂŞt, centres de dĂ©tention et centrale en France, sans que les Directeurs gĂ©nĂ©raux de la Douane française n’interviennent efficacement en fait l’Ă©clatante dĂ©monstration.

Jean Paul Garcia, qui Ă©tait en 1994, l’attachĂ© dounaier en poste Ă  Madrid, n’a pas rĂ©ussi Ă  obtenir du DG Jean Luc Viala, une attestation conforme Ă  l’action que je dĂ©veloppais pour la DNRED dans le sud Espagne et l’ensemble des douaniers avec lesquels je travaillais Ă  l’Ă©poque ont acceptĂ© de se taire.

Jean Luc Viala, Pierre Mathieu Duhamel et Francois Auvigne n’ont rien fait allant jusqu’Ă  refuser d’assumer les promesses et engagements faits Ă  Marc Fievet.

Francois Auvigne, allant jusqu’Ă  dire au directeur de la DNRED Jean Puons qui insistait pour qu’une intervention soit faite, qu’il n’avait pas Ă  assumer les dĂ©cisions, actions et promesses prises par ses prĂ©dĂ©cesseurs.

Quant Ă  la « Justice française », des ‘JAP’ ont refusĂ© de trouver une sortie Ă  cette dĂ©rive kafkaĂŻenne, arguant du fait qu’ils n’avaient pas les moyens techniques de remettre en libertĂ© Marc Fievet.

Plus

 

000000000000

 

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s