Archives de 24 juin 2019

Ventiquattro arresti per traffico di stupefacenti. Questo il bilancio dell’operazione Last Generation condotta dei carabinieri nelle province di Catanzaro, Reggio Calabria e Milano. Sono stati impiegati oltre 200 militari della compagnia di Soverato (Catanzaro) e del comando provinciale di Catanzaro. L’operazione ha permesso di smantellare una pericolosa organizzazione dedita al traffico di droga nel Soveratese e nelle piazze di spaccio della Lombardia, con epicentro a Guardavalle. I reati contestati sono quelli di associazione finalizzata al traffico di stupefacenti aggravata dal metodo mafioso, dall’ingente quantitativo e dall’avere indotto minorenni a commettere il reato, nonché di detenzione illegale di armi da fuoco, furti e altro.

Piu

0000

Es la ruta de la droga de la que usted nunca escuchó hablar: una operación de miles de millones dólares que involucra a la cocaína y las metanfetaminas que se empacan en los cascos de veleros en EE.UU. y América Latina y se transportan a Australia, a través de las islas del Pacífico Sur, que muy a menudo se las considera como destinos vacacionales, más que centros de distribución de estupefacientes.

En los últimos cinco años, hubo una explosión en la cantidad de embarcaciones, que a veces transportan más de una tonelada de cocaína, atravesando el océano Pacífico para abastecer el hábito de consumo de drogas creciente y muy lucrativo en Australia.

Leer mas

0000

Certain European states are in cahoots with drug cartels, Iran’s Judiciary chief said, deploring the West for inaction on the war against narcotics whose burden falls on Iran.

In an address to a Monday conference in Tehran marking the International Day against Drug Abuse and Illicit Trafficking, Hojjatoleslam Ebrahim Raeisi lashed out at the Western states for their failure to take practical action against the production of drugs.

“We claim that Europeans and the US do not fulfill their duties in the fight against drugs and do not play their role in this war, and this is provable,” he added.

The Iranian Judiciary chief also noted that the production of drugs in Afghanistan, world’s largest producer of opiates, is taking place under supervision of the Westerners.

He then pointed to a series of international drug cartels involved in organized drug trafficking, saying it has become clear to whom they are linked.

Apart from the fact that Europe has failed in its duty to the war on drugs, Iran believes that some of the European states are involved in drug production and trafficking, Raeisi added.

The Iranian official also called for efforts to let the world know that the responsibility for drug-related crimes lies with the profit-making organizations which are connected to big powers.

He further criticized the United Nations for failing to force the courtiers to share the burden of war on drugs, saying the UN must do something more than verbal gratitude and ceremonial gifts for Iran.

Iran shares a 900-kilometer border with Afghanistan and has been used as a main conduit for smuggling Afghan drugs to narcotics kingpins in Europe.

Despite high economic and human costs, the Islamic Republic has been actively fighting drug-trafficking over the past decades.

The country has spent more than $700 million on sealing its borders and preventing the transit of narcotics destined for European, Arab and Central Asian countries.

Source

0000

Une cinquantaine de militaires des compagnies de Forbach, Sarrebourg et Thionville, accompagnés par la brigade cynophile de Metz, ont procédé à des interpellations et saisi des drogues dures et douces en plusieurs endroits de Forbach mais aussi à Freyming-Merlebach.

Cinq personnes ont été interpellées et placées en garde à vue dans plusieurs brigades de gendarmerie. De l’argent liquide a également été saisi lors des perquisitions.

LIRE

0000

La Guardia Civil de Cádiz, ha culminado la operación denominada “PERIFERIA”, con la desarticulación de una organización narcotraficante, dedicada a la introducción de hachís por las costas de La Janda, deteniendo a 29 personas y la incautación de 2.300 kilogramos de hachís, una embarcación de recreo, siete vehículos, dos de ellos sustraídos, una motocicleta y diverso material y efectos relacionados con los delitos investigados.

A los detenidos se les imputan los delitos de tráfico de drogas y pertenencia a organización criminal, habiéndose decretado el ingreso en prisión preventiva para 21 de ellos.

Leer mas

0000

Les douaniers de l’aéroport de Roland Garros ont, hier matin, arrêté trois jeunes femmes en provenance de Paris. Dans leurs bagages: 30kg de résine de cannabis et 2700 cachets d’ecstasy.
« Les agents de la brigade de surveillance extérieure (BSE) de Saint-Denis-Gillot ont sélectionné trois voyageuses d’une vingtaine d’années au débarquement d’un vol en provenance de Métropole. Le passage des bagages à l’appareil à rayons X a fait apparaître à l’image des masses rectangulaires sombres semblant dissimuler des marchandises de fraude » détaille la direction des Douanes dans un communiqué publié ce lundi 24 juin.
« Parmi quelques vêtements et effets personnels des jeunes femmes, leurs valises contenaient des boîtes remplies de café renfermant des sachets thermo-soudés dans lesquels les douaniers ont découvert des savonnettes de résine de cannabis, pour un poids total de 29,9 kg«  dit encore la direction des Douanes.
L’une des voyageuses était également porteuse d’un sac zippé dans lequel les cachets d’ecstasy étaient conditionnés.

À l’issue de la procédure douanière, sur instruction du procureur de la République, les trois voyageuses ont « été remises à la Sûreté départementale » terminent les Douanes.

source

00000000000000000000000000

Un Italien vient d’être jugé à Lyon, cinq ans après avoir transporté quatre kilos de cocaïne dans un véhicule aux plaques diplomatiques du Vatican

Luca Di Dio pourrait presque relancer à lui seul la série culte Les Soprano. Cet Italien vient d’être condamné au tribunal correctionnel de Lyon à trois ans de prison (peine aménageable en Italie). La raison ? Le 14 septembre 2014, il a été intercepté au péage de Chambéry (A43), comme l’indique Le Progrès, avec un sac contenant quatre kilos de cocaïne et 194 grammes de cannabis. Et ce dans une Ford Focus… aux plaques diplomatiques du Vatican !

Face à l’absence de révélations de Luca Di Dio, ce trafic de drogue (la marchandise a été estimée à plus de 260.000 euros) entre l’Espagne et Rome s’est donc conclu par la condamnation de l’intéressé. Mais aussi celle de son copilote, en fuite, qui a écopé de deux ans de prison ferme avec mandat d’arrêt.

Lire

Le véhicule avait été contrôlé en Savoie

Le véhicule, immatriculé au Vatican et conduit par deux Italiens, contenait 4 kilos de cocaïne et environ 200 grammes de cannabis. Il avait été intercepté à un péage près de Chambéry. Ils transportaient dans ce véhicule diplomatique 4 kilos de cocaïne et environ 200 grammes de cannabis.

Contrôlés par les douaniers à un péage routier près de Chambéry (Savoie), les deux Italiens âgés de 30 et 41 ans avaient été interpellés et placés en garde à vue, tandis qu’ils conduisaient une voiture appartenant à la délégation française du Vatican, selon des informations révélées par RTL.

«Aucun employé ou membre du petit État n’est directement impliqué dans cette affaire», avait immédiatement assuré le Vatican. Et bien qu’aucun des deux suspects n’était en possession de passeports diplomatiques, le Saint-Siège avait confirmé que le véhicule appartenait bien à sa délégation française sans toutefois révéler l’identité de son propriétaire.

Ils pensaient échapper à tout contrôle

Selon RTL et Le Dauphiné libéré , il s’agissait du cardinal argentin Jorge Maria Mejia, bibliothécaire émérite du Saint-Siège âgé de 91 ans. Son secrétaire particulier avait confié la voiture quelques jours plus tôt aux deux hommes pour la faire réviser. Ce dont ils avaient profité pour se rendre en Espagne et y acheter de la drogue, persuadés que la plaque diplomatique du véhicule les préserverait de tout contrôle.

Source

0000

Según informa el Instituto Armado, la denominada operación ‘Chelja’, en la que han participado patrullas de cuatro unidades distintas y una patrullera del Servicio Marítimo de la Comandancia de Almería, se inició tras detectar el Servicio de Vigilancia Exterior (SIVE) una embarcación sospechosa aproximándose a las playas de la zona de Adra y montar un dispositivo con varias patrullas en espera a su llegada a la costa.

La embarcación tocó tierra en el paraje conocido como la Boca del Rio-La Conda, en el término municipal de Adra, y se inició la descarga de bultos.

Al llegar las patrullas a la zona, los agentes observaron a varias personas y a la embarcación emprendiendo la huida. Una batida por la zona permitió detener a una de ellas, K.C., al que localizan agazapado y mojado junto a ocho fardos de arpillera.

LEER

0000

An Iranian official said above 84 percent of opium in the world originates from Afghanistan.

Secretary of an anti-drug council in Iran’s southeastern province of Sistan and Baluchestan said Iran’s neighbour, Afghanistan, produces more than 84 percent of the world’s opium, a thick paste from poppy used to make heroin.

A report from ISNA quoted Zandi as saying that as many as 803 synthetic drugs have been created in the world and their production has jumped by 384 percent.

Read more

0000

El ilegal cargamento pertenecería a la mafia serbia que tiene vínculos estrechos con peruanos y colombianos

La Policía de Estados Unidos incautó 17 toneladas y media de cocaína en un buque que pasó por Chile, Panamá y Bahamas antes de arribar a Filadelfia.

Según las investigaciones, esta embarcación se cargó en el puerto del Callao y pertenecería a la mafia serbia. En siete contenedores camuflados entre cajas de vino, nueces y estractos vegetales se escondían los 15 mil ladrillos con coca.

Según la manifestación de los 7 detenidos por este hecho, el buque partió de Chile el 28 de mayo y llegó al Perú el 4 de junio. En botes se habrían embarcado una parte de la ilícita mercadería.

Leer

0000

Le coup de filet a mobilisé 225 gendarmes qui sont intervenus dans 30 lieux différents de Loire-Atlantique, dont Nantes, ainsi qu’à Riantec dans le Morbihan.

Au total, 26 personnes dont huit femmes, âgées de 25 à 58 ans, originaires de Loire-Atlantique, ont été interpellées mardi, a indiqué la procureure de la République de Saint-Nazaire, Sylvie Canovas-Lagarde, précisant qu’il s’agit de « personnes ancrées dans ce type de trafic », plusieurs ayant déjà été condamnées pour trafic de stupéfiants.

Onze personnes ont été mises en examen des chefs de transport, détention, offre et cession de stupéfiants, dont cinq ont été placées sous mandat de dépôt.

Sur les onze, certaines sont également mises en examen pour blanchiment d’argent et association de malfaiteurs.

LIRE

0000