Archives de 26 juin 2019

La police locale de la zone Neteland, près d’Anvers en Belgique, a mené mardi matin sept perquisitions dans la région d’Herentals dans le cadre d’une enquête sur un trafic de stupéfiants. Cinq personnes ont été interpellées, a indiqué le parquet d’Anvers.

Parmi celles-ci figurent la Miss Belgique 1998 Tanja Dexters et son compagnon, selon l’agence de presse Belga. Les perquisitions ont notamment eu lieu dans des succursales automobiles des marques Kia, Daf et Jaguar. Une quarantaine de policiers et cinq chiens renifleurs de drogue ont été déployés lors de ces perquisitions et trois voitures ont été saisies.

Tanja Dexters a particulièrement été choquée par la manière dont elle a été arrêtée. Sur Instragram, elle dénonce «un raid et une arrestation sur la base de potins jaloux! Le monde est devenu fou. Laissez les gens qui sont heureux tranquilles. Cherchez votre propre bonheur au lieu de détruire celui des autres».

Souvent dans la rubrique faits divers

L’ex-Miss et son compagnon dévoilent comment leur arrestation s’est déroulée, dans les colonnes de Gazet van Antwerpen: «Ils n’ont même pas sonné à la porte. Ils ont cassé une fenêtre de la porte à l’arrière de la maison et se sont soudainement retrouvés dans notre chambre», a expliqué Michaël Peeters. «Quand j’ai demandé pourquoi ils n’avaient pas sonné à la porte, j’ai eu la réponse que j’aurais peut-être pris la fuite». Tanja Dexters ajoute que c’était «comme dans un film: nous avions les yeux bandés et les menottes aux poignets. L’équipe d’intervention portait une cagoule et avait un pistolet à la main». À noter que le couple a pu repartir libre de son audition.

LIRE

0000

Pourquoi la Benemerita a fouillé cette avion officiel brésilien ?

Infos transmises par…

Ce mercredi 26 juin, à Séville, en Espagne, la garde civile découvre, lors d’un banal contrôle douanier à l’aéroport San Paul, une valise remplie de 39 kg de cocaïne, emballés dans 37 paquets… Son propriétaire présumé, l’un des quelque vingt militaires des forces aériennes brésiliennes qui voyageaient à bord, n’avait même pas pris soin de camoufler les briques de poudre sous des vêtements.

A Séville, les autorités ont beau être habituées aux « mules » qui transportent de la drogue du Brésil, elles ne s’attendaient pas à un tel coup de filet. Encore moins parmi l’équipage d’un voyage officiel.

« BolsoNarcos »

Gêné, le leader de l’extrême droite brésilienne, ancien du bataillon de parachutistes de Rio de Janeiro, a tenté de sauver l’image de l’armée salie par une potentielle brebis galeuse.

LIRE

0000

Lundi matin, à l’aéroport de Brest-Bretagne à Guipavas, les services de douanes ont procédé à l’interpellation d’une mère et de sa fille, toutes deux d’origine guyanaise, suite à la découverte dans la valise de la fille d’une quantité d’environ 1,4 kg de cocaïne. Les deux femmes avaient transité à Orly en provenance de Guyane, dont elles sont originaires. Elles ont été remises dans la soirée à la Brigade de recherches de Brest, secondée des gendarmes de Plouzané et de Guipavas. Toutes les deux ont été placées en garde à vue. La mère à l’issue de son audition a été remise en liberté. Quant à la fille, jeune majeure, elle a été présentée ce mercredi au parquet de Brest, et placée en détention provisoire.

Source

0000

Le coup de filet a résulté sur 238 kilogrammes de cocaïne découverts dans 5 véhicules sur un lot de 24 qui étaient en transit à Dakar. C’est d’une valeur de 14 millards de nos francs.
Les portes bagages ont servi de cache pour la drogue dure.

Les véhicules proviennent du Brésil et avaient pour destination finale le Luanda en Angola.
Tous sont des véhicules neufs avec la même marque Renault et du même modèle Kwid.
L’opération a été menée par les services de la Douane de la brigade du môle 2 du port autonome de Dakar après qu’ils ont été renseigné de la présence du produit prohibé dans les véhicules.
Les autorités douanières confient avoir instruit le dossier pour une enquête plus approfondie.

Plus

0000

Une opération de lutte contre le trafic de stupéfiants s’est conclut dans la nuit du dimanche 26 au lundi 27 mai 2019, au large des côtes de la Dominique par la saisie de 15 ballots 416 kilogrammes de cocaïne. Deux trafiquants ont été placés en détention provisoire à la prison de Ducos.

Par Jean-Claude SAMYDE

Au cours d’un vol de surveillance par hélicoptère, les militaires détectent non loin d’une tapouille, une embarcation type Go Fast en éloignement rapide.

Les trafiquants jettent la drogue à la mer

Une course poursuite d’une heure par nuit noire s’engage entre les militaires et le Go fast. Les deux hommes dans l’embarcation refusent de répondre aux injonctions et procèdent au rejet à la mer de nombreux ballots. Après plusieurs sommations, l’hélicoptère Panther procède aux tirs d’avertissement sur l’avant du Go Fast qui finit par s’arrêter.

Quinze ballots ont été récupérés représentant la saisie de 416 kilogrammes de cocaïne.

Source

Plus

0000

La Guardia Civil, dentro del marco de la lucha contra el narcotráfico que desarrolla la cuarta zona de la Guardia Civil en Andalucía, ha desarrollado dos operativos antidroga en dos días consecutivos en el término municipal de Lepe y Ayamonte, en Huelva, tras localizar embarcaciones transportando un total de casi 4.000 kilos de hachís, repartidos en 125 fardos de la droga.

Leer

0000

Già re della droga a Milano, doveva essere estradato da Montevideo. L’ira di Salvini: «È sconcertante e grave che un criminale come Morabito sia riuscito a fuggire da una galera dell’Uruguay mentre era in attesa di essere estradato»

Piu

0000

Joli coup de filet de la douane tunisienne qui a intercepté hier soir, mardi 25 juin 2019, au port de la Goulette (nord de Tunis), un Tunisien en provenance d’un pays européen, en possession de 4 kg de cocaïne pure et 26.000 pilules d’ecstasy.

La drogue était dissimulé dans un lave-vaisselle que transportait le voyageur dans son véhicule, précise le colonel Haithem Zannad, porte-parole de la direction générale de la douane, dans une déclaration aujourd’hui à Kapitalis.

LIRE PLUS

0000

Un membre de l’équipage d’un avion qui transportait l’équipe avancée du président brésilien Jair Bolsonaro au sommet du G20 au Japon a été arrêté dans le sud de l’Espagne avec 39 kg de cocaïne dans sa valise, a indiqué mercredi la Garde civile.

Mardi à la mi-journée lors d’une escale de cet appareil de la force aérienne brésilienne à l’aéroport de Séville, «le militaire s’est vu saisir, lors d’un contrôle, 39 kilogrammes de cocaïne» dans sa valise, a déclaré à l’AFP une porte-parole à Séville du corps de police. «Dans sa valise, il n’y avait que de la drogue», a-t-elle affirmé.

LIRE PLUS

0000

Renseignés sur l’arrivée d’un «go fast» dans la région, les policiers de l’antenne bordelaise de l’Office Central de répression du trafic illicite des stupéfiants ont fait mouche ce lundi. Ils ont intercepté deux véhicules en provenance d’Espagne, sur la commune de Mérignac, relate Sud Ouest. Le go fast consiste à utiliser deux grosses cylindrées, l’une en éclaireur et l’autre transportant les stupéfiants.

Après avoir stoppé la voiture « ouvreuse », dont le chauffeur a été placé en garde à vue, un couple transportant 40 kg de feuilles fraîches de cannabis dans son coffre a été interpellé.

Source

0000

Michel GindrozDakar, 25 juin (APS) – L’attaché douanier régional de l’ambassade de France au Sénégal, Michel Gindroz, a salué mardi la « vieille tradition de coopération » liant les douanes françaises et sénégalaises, l’opération ’’Ailes africaines’’, mise en œuvre depuis plusieurs années, étant selon lui ’’emblématique’’ de cette coopération.
L’opération « Ailes africaines », mise en œuvre depuis plusieurs années, est destinée à contrôler les petits avions pour lutter plus efficacement contre les grands trafics, drogue, armes, etc.
Elle consiste d’abord en ’’une action de formation, et ensuite il y aura des opérations de contrôles approfondis qui seront opérées et coordonnées par les douanes de l’ensemble des pays de la sous-région’’, a indiqué l’attaché douanier régional de l’ambassade de France, à l’ouverture d’un séminaire de formation sur le contrôle de l’aviation privée.
Selon Michel Gindroz, ’’l’année passée, grâce à l’opération Aile africaine 5, il y a eu plus d’une demi-tonne de produits stupéfiants qui ont été saisis’’.
« Les résultats sont enregistrés et permettent ensuite une diffusion à l’ensemble des membres en temps réel de messages opérationnels’’, a-t-il expliqué.
Moctar Kettani Doucouré, coordonnateur de la Direction générale des douanes du Sénégal, note de son côté que l’opération les « Ailes africaines » vise à ’’cibler le trafic de drogue par le vecteur aérien notamment l’aviation privée’’.
’’La douane a des prérogatives de contrôle sur tous les moyens de transport, que ça soit des moyens institutionnels connus ou des moyens de transports privés’’, a-t-il souligné.
’’Si dans un pays, on identifie des vols privés, la douane est obligée d’être présente pour faire ses contrôles par des ciblages et par une présence permanente au niveau des aéroports mais aussi les aéroports secondaires’’, a rappelé M. Doucouré.
Il signale que quand un aéroport est secondaire, « la présence de la douane est intermittente’’, cela fait que chaque fois qu’il lui est donné l’occasion d’être informée de l’existence de vols privés qui arrivent, « la douane est présente pour faire ce contrôle parce que ce sont des vecteurs qui ne sont pas suffisamment contrôlés’’.
’’L’accompagnement de la douane française, c’est en termes de formation d’abord mais également en termes d’équipements, la douane française nous a dotés d’équipements à usage facile pour détecter la drogue’’, a précisé le coordonnateur de la Direction générale des douanes du Sénégal.
’’La formation est obligatoire parce qu’avant d’aller sur le terrain, il faut connaitre les routes de la drogue et elles ne se feront connaitre que par un échange d’expérience, par la formation, par l’identification des drogues’’, a-t-il insisté.
Des représentants d’une quinzaine de pays d’Afrique prennent part à cette formation dont l’objectif est de « renforcer la capacité d’intervention des douanes et des Forces de défense et de sécurité de ces pays pour les aider de mieux faire face aux nouvelles pratiques dans le trafic illicite par voie aérienne ».
Selon un communiqué de presse, « la formation réglementaire, des cas pratiques de l’opération de contrôle et le renseignement douanier en tant que nécessité opérationnelle incontournable seront entre autres modules présentés ».
Cette formation est rendue possible grâce à la collaboration de l’Organisation mondiale des douanes (OMD), de l’ambassade de France, de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) et des administrations douanières, selon la douane sénégalaise.
VS/OID/BK
—————————————————

Les aéroports et pistes du Sénégal

Aéroport international Blaise Diagne (AIBD)

Diass, 47 km de Dakar
Tél. : (221) 33 939 69 00 – 88 828 10 10

Kolda

Aérodrome de Saly

Saly Portudal
Piste en latérite, saison sèche seulement. Plus qu’un aérodrome, celui de Saly-Joseph, accueille des évènements tels que concerts, réceptions, conférences sur son espace de 1 000 m2 (…) Contactez Voir Aérodrome de Saly sur une carte

Aéroport de Bakel

Contactez Voir Aéroport de Bakel sur une carte

Aéroport de Cap Skirring

BP 37 Kabrousse
Contactez Voir Aéroport de Cap Skirring sur une carte

Aéroport de Kaolack

Kaolack
Contactez Voir Aéroport de Kaolack sur une carte

Aéroport de Kédougou

Contactez Voir Aéroport de Kédougou sur une carte

Aéroport de Matam

Ourossogui
Saison sèche seulement Contactez Voir Aéroport de Matam sur une carte

Aéroport de Saint-Louis

Bango BP 245 Saint-Louis
Contactez Voir Aéroport de Saint-Louis sur une carte

Aéroport de Tambacounda

Tambacouda
Contactez Voir Aéroport de Tambacounda sur une carte

Aéroport de Thiès

fermé au public Zone militaire, interdite au survol Contactez Voir Aéroport de Thiès sur une carte

Aéroport de Ziguinchor

Ziguinchor
Contactez Voir Aéroport de Ziguinchor sur une carte

Aéroport international Blaise Diagne (AIBD)

Diass, 47 km de Dakar
Nouvel aéroport international du Sénégal, mis en service le 7 décembre 2017. Capacité 3 millions de passagers par an. Code AITA : DSS. Code OACI : (…) Contactez Voir Aéroport international Blaise Diagne (AIBD) sur une carte

Dakar Yoff
24 h / 24 – 7 jours / 7 Contactez Voir Aéroport International Léopold Sédar Senghor sur une carte

Podor
Piste en terre Contactez Voir Piste de Podor sur une carte

Simenti Parc du Niokolo Koba
Latérite Contactez Voir Piste de Simenti sur une carte

Djoudj
Au pied de l’hôtel Contactez Voir Piste du Djoudj sur une carte

000000000000000000000000000000000