FRANCE đŸ‡«đŸ‡·: «LĂ©galiser le cannabis, c’est risquer une catastrophe sanitaire !» 

Publié: 11 juillet 2019 par Marc Fievet dans Narcotrafic INFOS

Les dangers du cannabis

Par Jean-Pierre Pujol, professeur Ă©mĂ©rite de biochimie Ă  l’universitĂ© de Caen et membre du Centre national de PrĂ©vention, d’Études et de Recherches sur les Toxicomanies (CNPERT).

La consommation de cannabis conduit souvent vers des drogues plus dures.

Face Ă  cette campagne effrĂ©nĂ©e, il convient de rappeler ce qu’est le cannabis et quels ravages il provoque sur la santĂ© de nos concitoyens, tout particuliĂšrement chez les adolescents. En effet, la France est malheureusement en tĂȘte des vingt-huit États europĂ©ens pour la consommation de cette drogue (1,6 million de consommateurs). Les enfants de 12 Ă  15 ans ayant dĂ©jĂ  expĂ©rimentĂ© cette drogue sont au nombre de 300 000. Chez ces jeunes, dont le cerveau est en cours de maturation, le cannabis produit des effets particuliĂšrement nĂ©fastes, souvent irrĂ©versibles. De nombreux troubles physiques et psychiques sont observĂ©s, pouvant mener Ă  la schizophrĂ©nie. Le mĂ©canisme d’action du cannabis est bien connu: la substance psychotrope, le tĂ©trahydrocannabinol (THC) est trĂšs soluble dans les lipides et, de ce fait se fixe aux membranes cellulaires. Il franchit aisĂ©ment la barriĂšre hĂ©mato-encĂ©phalique et s’accumule dans le cerveau. Il y persiste trĂšs longtemps: le THC d’un seul joint demeure plus d’une semaine dans cet organe. Son Ă©limination dans les urines dure huit semaines. AprĂšs plusieurs joints, cela peut durer au moins deux mois. Au niveau du cerveau, il provoque de nombreux troubles: perturbation de la mĂ©moire, dĂ©focalisation de l’attention, incoordination motrice, dĂ©sinhinbition conduisant Ă  des prises de risques, potentialisation des effets Ă©briants ou hallucinogĂšnes, schizophrĂ©nie, anxiĂ©tĂ© et dĂ©pression. Les enseignants constatent que les Ă©lĂšves ont des difficultĂ©s Ă  ordonner leurs pensĂ©es et manquent d’attention pendant les cours. La situation s’est encore aggravĂ©e avec l’augmentation constante de la concentration en THC dans les cannabis vendus actuellement: il y a cinquante ans, le joint contenait 2 Ă  3 % de THC alors qu’aujourd’hui le taux peut atteindre 40 % et devient plus puissant qu’un rail de cocaĂŻne. Un des dangers du cannabis est que son addiction conduit souvent vers la recherche de drogues plus dures, comme la cocaĂŻne. On estime que 10 Ă  20 % des patients passent Ă  une consommation plus forte et deviennent accros au crack. Le cannabis seul est responsable de 300 morts de la route et les risques d’accidents mortels sont 14 fois plus Ă©levĂ©s lorsque l’alcool est associĂ©.

LIRE

0000

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s