Archives de 13 juillet 2019

La autoridad judicial ha decretado el ingreso en prisión de un conductor de un camión detenido por la Policía Nacional en el Puerto Marítimo de Algeciras (Cádiz) como presunto autor de un delito contra la salud pública después de encontrar 500 kilos de hachís en la estructura del vehículo.

Así, la Policía Nacional ha explicado en un comunicado que gracias a la colaboración ciudadana se ha logrado detectar e intervenir a tiempo el camión que transportaba la droga y detener a su conductor que fue localizado después de desembarcar de un ferry procedente de Ceuta y tras descubrir en el interior de la estructura del semiremolque 500 kilos de hachís. Una vez finalizadas las diligencias policiales el detenido ha ingresado en prisión.

Fuente y mas

0000

David May, l’attaché du DEA à Paris en 1994, au cours des nombreuses réunions de travail en compagnie des douaniers Christian Gatard, Jo LeSquert et Hervé Maignier de l’échelon DNRED de Nantes, oubliera de préciser que Carlos Hernandez Rumbaut travaillait pour eux.
Lire

0000

RAPPEL MÉMOIRE

Certains de la DNRED allaient de magouilles en manipulations.

Parmi les ‘certains’, Erwan Guilmin, énarque, menteur et caviardeur de documents classés « Secret Défense », est aujourd’hui «Chargé de mission à la sous-direction des politiques sociales – Secrétariat général» au Ministère de l’économie et des finances depuis janvier 2018.

Lire

0000

Agentes del Organismo de Investigación Judicial (OIJ) incautaron, la noche del jueves, 308 kilos de cocaína agrupados en 12 sacos, en un contenedor ubicado en el sector de San Pedro de Coronado, según informó la entidad.

Leer

0000

L’histoire qui va suivre est tout simplement sidérante : c’est celle d’une manipulation qui perdure depuis plus de trente ans, et que certains ont découvert, pourtant, mais dont les médias américains se désintéressent de façon toute aussi sidérante depuis que la vérité a jailli. Un homme, un narcotrafiquant notoire, a été enfermé 28 ans pour- entre autre- avoir assassiné un agent de la DEA, qui sera présentée par Ronald Reagan comme un véritable martyr de la cause de la lutte contre la drogue, alors qu’on a fini par découvrir fort récemment qu’il n’y était pour rien. Plus étrangement encore, le trafiquant vient d’être libéré cet été sans avoir purgé la totalité de sa peine initiale, au prétexte d’une erreur de procédure… 28 ans après les faits.Mais le plus étonnant encore est de découvrir qui exactement a tué Enrique Camarena, en 1985…

L’histoire est en effet incroyable. C’est celle d’un des plus gros mensonges élaboré par la CIA pour dissimuler ses activités réelles. Il aura fallu un peu moins de trente ans pour qu’elle éclate, en 2013.

L’affaire avait commencé, rappelons-le ici, avec la découverte le 5 mars 1985 du corps mutilé d’Enrique Camarena, un agent des bureaux de la DEA à Guadalajara, au Mexique (dans l’État de Jalisco). Son corps est retrouvé un mois après sa disparition, jeté dans un fossé avec un adjoint (à droite les deux corps ramenés à la morgue par la police, photographiés par « Life »). Son crâne, sa mâchoire, son nez, ses pommettes avaient été écrasés. Ses côtes brisées. Sa tête avait été forée avec un tournevis. On s’était manifestement acharné sur lui, en le torturant. L’horreur totale. el buffaloComme agent de la DEA, Enrique surnommé « Kiki » Camarena avait auparavant infiltré un bon nombre de gangs lancés dans le trafic de marijuana, à l’époque, se faisant souvent passer pour un acheteur potentiel. Tout se passait autour de Guadalajara, la plupart des trafiquants venant de la région de Sinaloa. L’homme était efficace, et son plus haut fait d’armes est d’avoir provoqué la destruction d’une plantation gigantesque de 1000 hectares de marijuana, le Rancho Buffalo (ici à gauche), dans lequel il s’était fait photographier. Le ranch était la fierté de Caro Quintero, alors le plus gros trafiquant de la région. Le manque à gagner de cette destruction expliquait parfaitement pourquoi le cartel qui avait installé cette gigantesque usine à drogue aurait pu en vouloir à Enrique Camarena au point de vouloir l’assassiner. Quintero, originaire de Sinaloa… devenu depuis le nom du cartel parmi les plus violents du Mexique. A l’époque on parlait plutôt du Cartel de Guadalajara, situé plus au sud et dirigé par Félix Gallardo, Et on parlait aussi de « Sicile mexicaine » pour décrire la région de la frontière avec les Etats-Unis. Le frère de Caro, Miguel Caro Quintero prendra la tête du cartel de Sonora, bâti en fait sur les ruines de celui de Guadalajara, une fois Gallardo arrêté.

LIRE

0000


General Manuel Ricardo Cristopher Figuera

Maduro is the head of a criminal enterprise, with his own family involved.”

A shadowy drug-trafficking network known as the “Cartel of the Suns” is embedded deep into the Venezuelan military, implicating officials in the highest ranks of the Maduro administration and even the president’s own family.

Read

0000