Archives de 20 septembre 2019

La Fuerza Naval del Pacífico incautó este jueves un gran cargamento de cocaína, que era movilizada a través de un semisumergible en la costa nariñense.

El cargamento de droga, según las autoridades, tiene ocho toneladas de clorhidrato de cocaína, los cuales fueron incautados muy cerca a la costa de Tumaco, Nariño.

Este golpe se dio gracias a la operación conjunta y combinada con la Fuerza Aérea, Fuerza Naval y Guardacostas de los Estados Unidos, que trabajaron por varios días en labores de inteligencia para poder interceptar este semisumergible de 18.5 metros de largo por 3 metros de ancho.

Leer

0000

En décembre 2016, les gendarmes de la Section de recherches de Paris avaient perquisitionné le siège de la DOD du Havre, où ils avaient trouvé plus de 700.000 euros dans une valise, environ 50.000 dans un
fauteuil ainsi que 20.000 euros au domicile du chef de cette direction.

Depuis, Erwan Guilmin, directeur de la DOD au moment des faits, a été mis en examen en août 2017 dans cette même enquête pour complicité d’importation en bande organisée de marchandise contrefaite, prise illégale du nom d’un tiers, escroquerie en bande organisée et détournements de fonds publics.

En avril 2017, c’était l’adjointe de Erwan Guilmin à la DOD, Magali Noël, et le chef de l’échelon DNRED du Havre qui avaient déjà été mis en examen.

En janvier 2018, Erwan Guilmin a été nommé « Chargé de mission à la sous-direction des politiques sociales – Secrétariat général » au Ministère de l’économie et des finances.

Erwan Guilmin est injoignable à Bercy et ne figure sur aucun répertoire du ministère, il semblerait que nous pourrions déplorer un emploi fictif au sein de ce ministère, pourtant chargé de faire la chasse à ce genre d’anomalie.

Qu’en pense Gérald Darmanin ?

Toutes informations à transmettre à marcfievet@live.fr

ou au

06 84 30 31 81

0000

FRANCE 🇫🇷 (Toulouse): saisie plus de 3 kilos de coke

Publié: 20 septembre 2019 par Marc Fievet dans Narcotrafic INFOS

Des informations arrivées aux oreilles des enquêteurs laissaient apparaître qu’un véhicule « chargé » de drogue arrivait dans la Ville rose lundi. Les policiers décidaient de « taper » : 1,5 kilo de poudre blanche étaient retrouvés. Le lendemain, mardi, les enquêteurs mettaient hors d’état de nuire le réseau toulousain de revendeurs.

Des interpellations menaient à Toulouse, Muret ou sur l’ouest toulousain avec l’assistance du RAID.

Un trafic international

10 individus, âgés de 23 à 47 ans, étaient interpellés : revendeurs, « mules » d’origine guyanaise.

En tout 3,2 kilos de cocaïne sont saisis.
Ainsi que 5 véhicules dont 4 de luxe, 35 000 euros en liquide et 2 armes de poing.

LIRE

0000

Montpellier rattaché à Marseille

Comme le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, l’a annoncé mardi à Marseille, il y aura seize antennes de l’Ofast, opérationnel le 1er janvier prochain, mais, Montpellier ne figure pas sur la liste. À croire que les discours récurrents lors des rentrées solennelles de ces dernières années à la cour appel et au tribunal de grande instance -TGI- de Montpellier répétant que, à cause des couloirs d’autoroutes A9 et A75, des tonnes de drogue circulent, les services du ministère de l’Intérieur restent aveugles et sourds.

Même position au ministère de la Justice : la création d’une Juridiction interrégionale spécialisée -JIRS- à Montpellier ne verra pas le jour, contrairement aux déclarations de Christophe Barret, l’ancien procureur de la République de Montpellier. Très courageusement, il a publiquement réclamé une JIRS, au vu de l’activité des services de police, de gendarmerie et de douanes dans la lutte contre le trafic des stupéfiants. Comme pour la JIRS, l’Ofast sera rattaché à l’antenne de Marseille.

Une CROSS à Montpellier

Bonne nouvelle quand même dans ce qui ressemble à un abandon de Montpellier dans la lutte contre les trafics de drogue : une Cellule du renseignement opérationnel contre les stupéfiants, CROSS, va être installée à l’hôtel de police. Quand ? Impossible de le savoir. Selon nos informations, cette CROSS 34 verrait le jour avant le début de l’année prochaine.

SOURCE

000000000000000

Nabil B. un « repenti » de la mafia marocaine néerlandaise, s’apprêtait à témoigner contre des barons de l’organisation criminelle. Son avocat a été tué, hier matin, dans un quartier résidentiel d’Amsterdam, alors qu’il sortait de chez lui. Plus qu’un fait-divers, l’assassinat de Derk Wiersum, en plus de susciter une vague d’émotion sans précédent, met en lumière la malfaisance d’un système mafieux, particulièrement actif aux Pays-Bas, dont les ramifications sont connues depuis bien longtemps en Belgique.

« Mocromaffia »

C’est dans les médias néerlandais, il y a une dizaine d’années, que le terme fait son apparition pour la première. « Mocromaffia ». Entendez : « mocro », une contraction pas très respectueuse faisant référence à la communauté marocaine ; « maffia », le mot générique désignant la criminalité organisée. On parle à l’époque d’une nouvelle génération de criminels, qui s’adonnent au trafic de drogue, en particulier de cocaïne. Pour faire simple : la cocaïne en provenance d’Amérique du Sud passe par Anvers pour cheminer vers les Pays-Bas. Il y a donc bien des ramifications entre deux « mocromaffia », belges et néerlandaises.

LIRE PLUS

000000

Les flics anti-stups de l’aéroport d’Orly installés à… Grigny

Censés interpeller les « mules » en provenance des Antilles et de Guyane à la descente de l’avion à Orly, les flics anti-stups de l’OFAST, l’ex-OCRTIS, ne sont pas installés dans la zone aéroportuaire d’Orly, pourtant un des principaux points d’entrée de la drogue « dure » dans l’Hexagone, puisque faute de bureaux libres et de place, les fins limiers se retrouveront à travailler à… Grigny, soit à trente-cinq minutes en voiture (cinquante aux heures de pointe). Pas le plus pratique pour les flags et le « saute-dessus ».

Restera l’utilisation de patinettes électriques pour se faufiler dans les embouteillages. A moins que la SURV de la douane française….les héberge!

SOURCE

00000000000000