Archives de 22 septembre 2019

L’Afrique est de plus en plus débordée par le trafic de drogue, cocaïne venue d’Amérique latine ou héroïne d’Afghanistan.

« La production de cocaïne en Amérique latine atteint un niveau jamais vu de 1900 tonnes. Deux tiers de cette production traverse l’Afrique de l’Ouest, en direction de l’Union européenne. De même, 310 tonnes d’héroïne produites en Afghanistan arrivent en Afrique de l’Est à
travers l’océan Indien », affirme Philip de Andrès de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC).

La route dite des Balkans, qui traverse l’Iran, la Syrie, la Turquie et l’Europe orientale, était il y a encore une décennie la voie traditionnelle d’acheminement de l’héroïne vers l’Occident. Mais depuis la guerre en Syrie, la Turquie et l’Europe surveillent plus étroitement leurs frontières.

Conséquence : les routes de l’opium se sont déplacées vers l’hémisphère sud.

Cette route du pavot part de l’Afghanistan en direction du sud du Pakistan, où les stocks sont chargés sur des boutres (bateaux à voile traditionnels). Le reste est acheminé sur des porte-conteneurs.

LIRE

0000

El alcaloide fue decomisado del interior de un camión con placas de Pichincha. En la parte posterior del vehículo pesado se detectaron seis sacos de yute en los que estaban los paquetes, que tenían un peso de 348,4 kilos de cocaína.

Leer

0000

Oficiales de Migración Colombia detuvieron, en el Aeropuerto Internacional José María Córdova de Rionegro, al ciudadano mexicano Edgar Hurtado Ramírez, quien era buscado a través de circular roja de Interpol por las autoridades norteamericanas por los delitos de blanqueo
de capitales y tráfico de cocaína.

Leer

0000

La Guardia Civil, en el marco de la operación ‘Casual’, ha detenido a 32 personas acusadas de pertenecer a una organización delictiva dedicada al tráfico de hachís a gran escala desde el norte de África hasta las costas de Tarifa (Cádiz), con los arrestados ubicados principalmente en esta ciudad, aunque también en Algeciras (Cádiz) y en
la provincia de Córdoba, entre ellos un miembro de Salvamento Marítimo que prestaba cobertura a la organización, avisando de la presencia de vehículos y embarcaciones de la Guardia Civil durante sus operaciones ilícitas.

Según relata en un comunicado la Benemérita, la operación, en la que también se han intervenido dos toneladas de hachís, tres embarcaciones y cinco vehículos, se inició en enero, cuando tuvo conocimiento de la existencia de varias personas afincadas en Tarifa con un alto nivel de vida, no acorde con sus ingresos, y que los mismos provenían posiblemente de actividades ilegales del tráfico de drogas. Además, contaban con algunas personas que también desarrollaban actividades legales para pasar desapercibidos y no ser vinculados con el mundo del narcotráfico.

Leer

0000

Un adolescent fugueur âgé de 16 ans, séquestré toute une nuit et brûlé au chalumeau, le 13 août, dans une cave de la cité Félix-Pyat. Un revendeur de drogue, 16 ans lui aussi, assassiné par des hommes armés sur son lieu de « travail », le 4 août, dans le quartier des Crottes. En avril, c’était un garçon de 14 ans, dealer depuis une année, qui était agressé, avec son cousin, frappé à coups de crosse sur le crâne. Transporté à l’hôpital entre la vie et la mort, il a survécu mais avec une infirmité permanente.

Alors que le nombre de victimes de règlements de comptes liés au trafic de stupéfiants connaît, pour l’heure, une décrue à Marseille et dans sa région – neuf morts depuis le début de l’année contre vingt-trois en 2018 –, de plus en plus de faits divers mettent en lumière l’implication des mineurs dans les trafics de drogue. Un phénomène qui, s’il remonte à une dizaine d’années, préoccupe les autorités judiciaires.

« Parmi les “ouvriers” des réseaux, la part des mineurs est devenue importante, atteste un magistrat. Il est arrivé d’interpeller des guetteurs âgés de 12 ou 13 ans. »

Au sein de l’établissement pénitentiaire pour mineurs de La Valentine, à Marseille, 28 % des jeunes détenus sont incarcérés pour des infractions à la législation sur les stupéfiants, deux fois plus que la moyenne nationale.

LIRE

0000

El Servicio Nacional Aeronaval (Senan) explicó en un comunicado que los 1.098 paquetes, en su mayoría de cocaína, fueron descubiertos en una zona de manglares próxima a la desembocadura del río Tonosí, en la provincia interior de Los Santos, a 320 al oeste de la capital panameña.

Leer

0000

Des chats, du food porn, des selfies et des kilos de drogue.

Voilà ce que l’on peut désormais trouver sur Instagram. La vente 2.0, c’est le nouveau credo des dealers connectés. Une enquête du Guardian parue le 7 avril inquiète les autorités britanniques, et il y a de quoi.

En cliquant sur certains hashtags, le réseau social de partage de photos se retrouve soudain inondé par des centaines de clichés de cannabis, de MDMA ou encore de cocaïne.

Internet a changé notre manière de vivre…

Lire

0000

Les saisies fréquentes et répétées de drogues dures sont très inquiétantes, c’est le bilan dressé par un procureur ayant gardé l’anonymat qui explique que « l’Algérie était considérée comme un pays de transition pour le kif uniquement. Maintenant, l’Algérie est devenue un pays de consommation et de redistribution pour les drogues dures ».

Source

000000

Ils sont mineurs, ont l’âge d’aller au collège, mais se font enrôler par les trafiquants de drogue pour faire le guet ou tenir des points de vente. Au vu et au su de tout le monde, sans que cela semble perturber grand monde.

C’est l’avis de deux mères de famille de Denain, qui tirent la sonnette d’alarme.

LIRE

0000

0000