Archives de 2 octobre 2019

Le Honduras est suspendu, ce mercredi 2 octobre, au procès qui commence à New York de Juan Antonio « Tony » Hernandez, un ex-député hondurien arrêté à Miami en novembre 2018, accusé de trafic de drogue « à grande échelle ». Mais c’est vers un autre homme que tous les regards sont tournés : Tony Hernandez est le frère du président du pays, Juan Orlando Hernandez, au pouvoir depuis 2013.

En août, un procureur américain a désigné l’actuel chef de l’Etat comme « complice » (« co-conspirateur ») de son frère. Tony Hernandez, 41 ans, est accusé par le procureur du district sud de New York, Geoffrey Berman, d’avoir « œuvré, aux côtés d’autres trafiquants violents et à grande échelle, à la distribution et à l’importation aux Etats-Unis de milliers de kilos de cocaïne ».

Il est également accusé d’être lié à au moins deux assassinats de narcotrafiquants rivaux entre 2011 et 2013.

LIRE

0000

L’ancien ministre de l’intérieur Daniel Vaillant sera là pour répondre aux questions de l’assistance sur ce thème. Il connaît bien le sujet, il avait notamment déposé un rapport parlementaire, mais qui n’avait jamais connu de suite.

Joaquim Pueyo

L’idée de mettre en lumière ce débat populaire durant cette soirée est née il y a presque un an. Comme l’explique Joaquim Pueyo, ancien directeur de la prison de Fresnes, député et ancien maire d’Alençon:

Quand j’ai mis en place le conseil consultatif citoyen, on a fait une réunion en 2018. On a pu aborder tous les thèmes. Et dans le public, des gens ont posé cette question. »

Lire

0000

La brigade de la police judiciaire de Guelmim, au sud d’Agadir, a procédé, lundi soir, sur la base d’informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire, à la saisie d’une quantité de
6,4 tonnes de chira et à l’arrestation de quatre individus âgés entre 27 et 61 ans, pour leurs liens présumés avec un réseau criminel s’activant dans le trafic international de drogue.

Lire

0000