Archives de 4 octobre 2019

Le GIGN, Groupement d’intervention de la police nationale, et la section de recherches de la gendarmerie de Bretagne sont, indique ‘Le Télégramme’ de Brest, intervenus dans la nuit de dimanche à lundi, à hauteur de Saintes, sur l’A10. Les militaires y ont intercepté un go-fast.

Dans l’une des deux voitures stoppées, 80 kg de cannabis ont été saisis. La drogue avait été prise en charge en Espagne et sa livraison était prévue à Brest (Finistère).

LIRE

0000


A Polícia Militar identificou na madrugada desta sexta-feira (4) um carregamento de 392 quilos de cocaína em um contêiner, que seria embarcado na Portonave, em Navegantes, em direção ao Porto de Valência, na Espanha.

Mais

0000

Les douaniers de Roissy ont saisi 12 citernes de GBL, une substance qui se transforme en «drogue du violeur» (GHB) quand elle est absorbée par le corps humain.

LIRE

0000

Mardi, policiers nationaux et municipaux ont uni leurs forces pour une opération d’envergure dans la lutte contre le trafic de drogue.
Depuis le 15 mars, il prospérait à l’entrée du parc de Kermesquel, au grand dam des riverains qui rivalisaient d’imagination pour alerter les pouvoirs publics. Dernièrement, les policiers avaient accentué la pression par des descentes répétées pour tenter d’interpeller les trafiquants et les guetteurs.

Mais ce mardi, c’est à une occupation continue du terrain, de 11 h à 19 h, qu’ont procédé les forces de l’ordre, à la manière de ce qu’ils avaient fait pour chasser les dealers du parc de Kerizac pendant toute une semaine en mars dernier. Avec la même réussite ? « Depuis

mardi, le trafic ne s’est pas réinstallé à Kermesquel », assurent les policiers.

 » Depuis, on ne voit plus de guetteurs, confirme une habitante du quartier. On a encore assisté à quelques allées et venues de dealers, mais on ne voit plus d’activité de commerce dans le bois. « 

LIRE

0000

Le camion de déménagement remontait d’Espagne vers l’Angleterre.

Dans les meubles et autres cartons, 2700 kilos de résine et un peu plus de 260 kilos d’herbe.

Les deux conducteurs britanniques ont été placés en retenue douanière avant d’être remis aux spécialistes de l’OFAST de la JIRS de Bordeaux.

0000