FRANCE 🇫🇷 (Drogue): après les « go fast », les « fly fast »

Publié: 18 novembre 2019 par Marc Fievet dans Narcotrafic INFOS

La France compte 1.800 aĂ©rodromes et plate-formes pour ULM, et nombre d’entre eux ne sont pas surveillĂ©s.

On connaissait dĂ©jĂ  les « go fast », ces convois de voitures puissantes chargĂ©es de drogue, voici maintenant les « fly fast », sur le mĂŞme principe mais par voie aĂ©rienne. L’Institut national des hautes Ă©tudes de la sĂ©curitĂ© et de la justice (Inhesj) publie une Ă©tude sur le « trafic de stupĂ©fiants Ă  partir des aĂ©rodromes secondaires non surveillĂ©s ».

Dans ce travail, financĂ© par la Mission interministĂ©rielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Midlt), deux chercheurs mettent en Ă©vidence l’utilisation de petits avions, d’hĂ©licoptères ou d’ULM, par des organisations criminelles pour transporter de la drogue. Un phĂ©nomène
auquel les autoritĂ©s françaises s’intĂ©ressent surtout depuis 2008,
explique Nacer Salam, co-auteur du rapport avec David Weinberger.

LIRE

0000

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s