Archives d’Auteur

Deux cent cinquante tonnes de cannabis sont consommées annuellement en France…Que fait la DGCCRF pour protéger les consommateurs ?

Elles rapportent deux milliards d’euros à l’économie souterraine et engendre les violences dont l’actualité fait ses choux gras. Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas le sud du pays, ni même le nord ou les banlieues parisiennes qui consomment le plus. Mais la Bretagne. Les tribunaux sont débordés par quantité de petites affaires ruineuses pour le contribuable. Ce sont des milliers de policiers et moult intervenants qui passent un temps inouï sur ces dossiers. Non seulement une légalisation soulagerait le travail de la police et de la justice mais, en outre, les finances publiques pourraient faire de substantielles économies d’allégement des procédures tout en récupérant un milliard d’euros en taxes divers. Autre point essentiel. Si l’État dépénalise, ce sera la fin d’une économie obscure liée au trafic. Quel intérêt les consommateurs auraient à se ravitailler auprès de délinquants et enfreindre la loi pour acheter un produit douteux ?

LIRE

https://www.bretagne-actuelle.com/la-bretagne-legalise-le-cannabis/accueil-top/

00000

FRANCE 🇫🇷 (Angers): saisie record de plus de 2,5 tonnes de cannabis

Publié: 2 janvier 2019 par aviseurinternational dans INFOS

Quatre hommes originaires de l’Ouest de la France, dont Angers, âgés de 26 à 37 ans, ont été mis en examen des chefs d’association de malfaiteurs et d’importation, acquisition, offre ou cession, détention et transport non autorisés de stupéfiants. Ils ont été placés en détention provisoire dans quatre maisons d’arrêt différentes pour éviter tout rapport entre eux.

LIRE

https://www.europe1.fr/societe/saisie-record-de-plus-de-25-tonnes-de-cannabis-a-angers-3831506

000000

La drogue, environ trente kilos d’héroïne, était cachée dans une Renault Twingo.

Les forces de l’ordre ont fait la découverte en début de semaine au péage de Saint-Arnoult, dans les Yvelines. Le conducteur, un homme originaire de la région brestoise, a indiqué aux forces de l’ordre qu’il devait conduire la voiture à Brest mais qu’il « n’en connaissait pas le contenu. »

L’homme a été transféré à Brest jeudi 27 décembre et le parquet a ouvert une information judiciaire. La quantité de drogue étant « considérable », le conducteur a été incarcéré, a précisé le parquet de Brest à France Bleu Breizh-Izel.

LIRE

https://mobile.francetvinfo.fr/societe/drogue/yvelines-une-trentaine-de-kilos-d-heroine-saisie-au-peage-de-saint-arnoult

000000

Les explications du chef de la brigade des douanes de Saint-Laurent, Thierry Massonie-Rouane:

« Ce trafic concerne entre 4000 et 5000 jeunes personnes qui partent tous les ans pour la Métropole chargés avec de la cocaïne et qui en font, un peu, leur projet de vie également. On envisage ça comme une ressource perenne au lieu de travailler. On fait la mule et on va avoir un revenu régulier grâce à cela. »

Tout est bon pour faire passer la drogue en Europe ingérée dans l’estomac, cachée dans des soutiens-gorges ou dans de la nourriture.

De la cocaïne saisie à Saint Laurent mais surtout à l’aéroport avant d’embarquer vers Paris mais de plus en plus, les mules guyanaises sont arrêtées dans l’hexagone.

L’an dernier, 850 kilos ont été saisis de l’autre côté de l’Atlantique.

En Guyane, l’évolution des effectifs des services de contrôle n’a pas suivi l’explosion du trafic.

Dans l’ouest de la Guyane, les douaniers sont vingt-cinq pour surveiller plusieurs centaines de kilomètres de frontière fluviale sans moyen nautique. Il suffirait de remplacer quelques DR et DI et de réaffecter les sommes récupérées pour recruter et équiper cette frontière.

Il est vrai que la gabegie de Jérôme Fournel et Hélène Crocquevieille dans le remplacement des moyens aéronautiques douaniers a eu un coût énorme.

La Douane Française est devenue aujourd’hui une véritable armée mexicaine où les gradés sont devenus plus nombreux que les opérationnels.

A quand des BSCD (brigade de surveillance composée de directeurs) avec régulièrement la participation de Rodolphe Gintz.

Peut- être verra t-on enfin, alors, des moyens à la hauteur des tâches à accomplir!

000000

En trois jours, la Direction Régionale des Douanes de Toulouse aura saisi près d’une demi-tonne de cannabis (480 kg), cinq véhicules et interpellé 5 personnes qui on été présentées aux autorités judiciaires.

LIRE PLUS

https://www.ladepeche.fr/article/2018/12/18/2927065-480-kg-cannabis-saisis-trois-jours-douanes-region.html

000000

Jacques Mariani, figure du banditisme corse, incarcéré aux Baumettes de Marseille, est convoqué avec quatre autres personnes, Aurélie Merlini, régulièrement associée à des dossiers liés au banditisme méridional et également détenue aux Baumettes, et trois autres prévenus non détenus devant le tribunal correctionnel de Bastia le 15 janvier 2019 pour une affaire de vol d’huiles essentielles, a précisé à l’AFP Caroline Tharot, procureur de la République à Bastia.

« Il y a eu des développements en Haute-Corse« , a-t-elle ajouté pour expliquer cette comparution en Corse, sur convocation par officier de police judiciaire.

Selon La Provence, qui a révélé l’affaire, le vol a eu lieu en 2016 et le préjudice est estimé à 300.000 euros. Jacques Mariani et Aurélie Merlini ont été placés en garde à vue mardi dans les locaux de la police judiciaire de Marseille. Aurélie Merlini, 33 ans, fille de l’ex-braqueur de la « Dream Team » Daniel Merlini, abattu en 2010, avait été condamnée à trois ans de prison par le tribunal correctionnel de Lyon en avril 2016, avec des membres du milieu corso-marseillais, dans une affaire de cache d’armes.

Le 29 octobre 2012 elle avait été victime d’une tentative de règlement de comptes à Peyrolles-en-Provence (Bouches-du-Rhône). 

lire plus

°°°°°°°°°°°°°°

C’était quoi la Dream Team?

La Dream Team est le surnom d’une équipe supposée de braqueurs chevronnés des années 1990. C’est Daniel Bellanger, un de ses membres supposés qui aurait trouvé ce surnom en 2000, en hommage à la célèbre équipe américaine de basket-ball qui a dominé les Jeux Olympiques de Barcelone en 19921. Un film est en préparation sur la saga de la Dream Team, long métrage produit par Avalanche Productions, une société de production ayant produit le film Go Fast.

 

Karim Maloumet et Daniel Bellanger – Photo Mathieu Zazzo

Composition de l’équipe supposée

  • Daniel Bellanger, né en 1957 à Limoges, dit « le Grand Daniel »
  • Christian Oraison, né en 1955 à Manosque, dit « le Grand Blond » – abattu le 3 août 2008 à Manosque
  • Michel Crutel, né le 24 avril 1955 à Drancy, dit « Michel le Militaire »
  • Daniel Merlini, né en 1959 à Marseille, dit « le Petit »
  • Karim Maloum, né en 1953 à Paris, dit « le Gros »
  • Jean-Jacques Naudo, né en 1959 à Perpignan, dit « la Fripouille »
  • Bruno Celini, né en 1953 à Villejuif, dit « Nono » décédé en 20142.
  • Gérard Allain, né en 1947 à Paris, dit « Citron »
  • Antonio Santoro, italien dit « le Banquier »

D’après un rapport de la police française, l’équipe s’organisait autour de trois chefs, à savoir Daniel Bellanger, Christian Oraison et Michel Crutel, tous fichés au grand banditisme, de « soldats », confinés aux tâches opérationnelles, et d’un financier pour le blanchiment d’argent3.

Parcours criminel

L’attaque de l’airbus à Perpignan

Le 13 août 1996, un Airbus A320 en provenance de Paris atterrit à l’aéroport de Perpignan. Alors qu’il roule sur le tarmac, deux voitures s’arrêtent devant l’avion et des hommes cagoulés tirent en l’air à l’arme automatique. Deux braqueurs déploient ensuite une banderole à l’adresse du commandant de bord « C’est un hold-up, coupe le moteur et ouvre la soute ». Il obéit. Les braqueurs s’exécutent et repartent avec deux gros sacs de plusieurs kilos, pris dans la soute. Montant du butin, près de 4 millions de francs pour une opération de 2 minutes trente4. La police découvrira plus tard les voitures utilisées par les braqueurs abandonnées dans un parking à Argelès-sur-Mer. Lors des investigations, plusieurs prélèvements ADN seront pris sur une cigarette et une casquette abandonnées dans l’une des voitures. Jean-Jacques Naudo, un des membres présumés de l’équipe sera mis en examen pour cette affaire en mars 2010, mais laissé en liberté5. Ce braquage est imputé officiellement à la Dream Team par des rapports policiers et de magistrats. Cependant, aucune preuve n’accusera le reste de l’équipe3.

Une série d’attaques réussies

Le 18 décembre 1996, un fourgon de transport de fonds de la société Ardial est pris d’assaut par des hommes armés vêtus d’un uniforme militaire à Limoges. Aucun coup de feu tiré, les braqueurs repartent avec 1,6 million de francs. La police est persuadée que c’est la Dream Team qui fait le coup, mais aucun de ses membres ne sera inquiété judiciairement. Le 23 décembre 1996, c’est un dépôt de fonds qui est attaqué à Créteil, mais l’attaque est avortée. Le 26 mai 1997, un autre dépôt de fonds est braqué à Courbevoie pour 9 millions de francs. Des traces ADN sont retrouvées sur une cagoule abandonnée dans la cabine d’un camion toupie ayant servi à coincer le fourgon. Elles permettront d’identifier Gérard Allain. Enfin, un autre dépôt de fonds est attaqué et pillé le 6 décembre 1997 à Vert-le-Grand. Aucune preuve ne permet de dire officiellement que la Dream Team est derrière toutes ces attaques.

Braquages ratés et exil

Le 7 mars 1998, des braqueurs tentent d’attaquer un fourgon de la Brink’s sur l’aéroport d’Orly, mais le chauffeur du fourgon réussit à s’extirper des pistes[pas clair] sans dommage. Les surveillances d’une équipe de malfaiteurs indiquent que deux numismates belges projettent de rentrer en Belgique avec trois millions de francs en octobre 1998. Trois membres supposés de la Dream Team braquent, à l’aide d’une arme, les deux collectionneurs sur le quai de la Gare du Nord et s’emparent de la mallette qui contient les trois millions de francs. Cependant, ils étaient surveillés par la Brigade de répression du banditisme, qui interpelle Maloum, Allain et Merlini le jour même dans une planque à Paris, en possession de la mallette volée. Maloum et Merlini seront initialement relâchés pour vice de forme procédurale au début de l’année 20006. Allain, dont l’ADN a révélé sa participation au braquage de Courbevoie, restera en prison. Quant à Michel Crutel, l’un des membres supposés les plus importants du groupe, il est parvenu à s’échapper de la planque. Les prélèvement ADN confirmeront qu’il y était présent. Les autres membres, se sachant recherchés, décident de quitter la France pour l’Espagne.

Pour cette affaire, Maloum, Merlini et Allain seront condamnés à six ans de prison en 20047. Pour Merlini et Maloum, cette peine sera confondue avec la condamnation pour le braquage de Gentilly.

Apogée et fin de la Dream Team

L’arrivée en Espagne de certains membres supposés de cette équipe de braqueurs incite la police française à adresser une synthèse détaillée à leurs homologues espagnols. Ces derniers ne tardent pas à entendre parler d’eux. Le 21 mai 1999, à Algesiras près du détroit de Gibraltar, une fourgonnette volée en France quelques semaines plus tôt fonce vers un entrepôt gardé par des hommes en armes. Ces derniers mitraillent la fourgonnette qui fait demi-tour en direction de l’hôpital local. Un blessé grave est abandonné aux urgences par ses complices, il s’agit de Michel Crutel8. Crutel et ses complices, qui n’ont jamais été identifiés, voulaient faire main basse sur près de 300 kilos de haschich entreposés là.

Le 30 août 1999, plusieurs hommes vêtus de noir et cagoulés s’attaquent à un fourgon blindé à Malaga. Les braqueurs s’emparent de 540 millions de pesetas, soit près de 20 millions de francs, et prennent la fuite avant l’arrivée de la police. La police espagnole soupçonne la Dream Team française. Elle retrouve les véhicules volés qui ont servi à l’attaque, et trouve une bâche qui aurait servi d’abri aux assaillants. Après recoupements, les polices française et espagnole font le lien entre le matériel retrouvé dans la fourgonnette, qui a servi au transport de Crutel à l’hôpital, et cette bâche : tout cela a été réglé en liquide au même magasin Leroy Merlin de Malaga. Les complices de Crutel pour l’attaque du dépôt de haschich seraient donc les mêmes qui ont braqué le fourgon, la police en fait l’hypothèse9.

Le 26 décembre 2000, une équipe d’une dizaine de braqueurs cagoulés braquent à l’explosif un fourgon blindé de la Brink’s à Gentilly, en région parisienne. Montant du butin, 42 millions de francs. Le coup parfait, en apparence seulement, car grâce aux informations sur le lieu de la planque qu’a fourni Thierry Saman qui s’occupait de la logistique des braqueurs, la police réussit à interpeler une partie des braqueurs dans un pavillon de Paray-Vieille-Poste, le lendemain de l’attaque. Parmi eux, Karim Maloum, Daniel Merlini, Bruno Celini et Jean-Jacques Naudo, quatre membres supposés de la Dream Team. Le 30 décembre 2000, Bellanger et Oraison sont arrêtés à leur tour à Barcelone par la police espagnole4. Ils sont soupçonnés grâce aux écoutes téléphoniques d’avoir organisé le braquage de Malaga, et d’avoir évoqué celui de Gentilly.

Daniel Bellanger et Christian Oraison sont extradés en France début 2002. Ils sont relâchés aussitôt, mais restent sous contrôle judiciaire jusqu’au procès. Le reste de la bande, arrêté le lendemain du braquage de Gentilly, passera six ans en détention provisoire. Le procès de cette attaque à l’explosif d’un fourgon blindé a lieu en décembre 2006. Maloum, Naudo et Celini y sont condamnés à treize ans de prison ferme. Merlini est lui condamné à douze ans. Bellanger et Oraison sont acquittés10. Maloum, Naudo et Celini seront libérés fin 2008 sous contrôle judiciaire. Merlini sera également libéré sous contrôle judiciaire fin 2009. Maloum, rattrapé par son passé, doit partir en cavale, ayant selon son témoignage déjà réchappé à deux tentatives d’assassinat11.

L’équipe supposée connait alors plusieurs revers. Christian Oraison est abattu à Manosque en août 2008 à la suite d’un règlement de comptes peut-être lié au trafic de machines à sous12. Gérard Allain est interpellé à Stains en juillet 2009, alors qu’il s’apprêtait à monter au braquage d’une poste de la ville13. Daniel Bellanger, le chef du groupe, qui a réussi à ne jamais être identifié sur les braquages imputés à l’équipe, tombe en février 2010 pour une affaire de trafic de drogue international14. Daniel Merlini, supposé mêlé au milieu corse des machines à sous, est lui abattu le 17 mars 2010 à Meyrargues, dans les environs de Marseille15.

Karim Maloum est placé en détention provisoire le 6 juillet 2012 dans le cadre d’une affaire de racket3.

Notes et références

  1. (fr) « Arrestation d’un caïd de la Dream Team – Daniel Bellanger, soupçonné d’avoir appartenu à la Dream Team, redoutable gang de braqueurs, a été arrêté à Lyon dans une affaire de drogue. » [archive], sur http://www.leparisien.fr (consulté le 30 septembre 2010)
  2. http://www.lyoncapitale.fr/Journal/France-monde/Actualite/Societe/Bruno-Celini-mort-d-un-braqueur-de-la-Dream-Team [archive]
  3. a b et c Thierry Colombié, Les héritiers du milieu, au cœur du grand banditisme – de la Corse à Paris, Éditions De La Martinière, , 978-2-7324-5643-0 p. (ISBN 978-2-7324-5643-0)
  4. a et b (fr) Le cerveau du braquage de l’airbus arrêté en Espagne [archive] sur http://www.ladepeche.fr
  5. (fr) Jean-Jacques Naudo tombe pour un braquage d’avion quatorze ans après les faits [archive] sur http://www.intimeconviction.fr
  6. (fr) Un délai raisonnable [archive] sur hebdo.nouvelobs.com
  7. Le Parisien [archive]
  8. « Voyage au centre du Nouveau Milieu » [archive], sur http://www.marianne.net
  9. (es) Le cerveau du braquage de l’Airbus arrêté en Espagne [archive] sur http://www.elpais.com
  10. (fr) 11 ans de prison pour les braqueurs de la Brink’s [archive] sur lci.tf1.fr
  11. Documentaire d’Aurélie Condou, « Confession d’un braqueur en cavale », 2012, 52 min
  12. (fr) Un caïd abattu dans un immeuble de Manosque [archive] sur http://www.laprovence.com
  13. (fr) Arrestation et exécution [archive] sur http://www.metrofrance.com
  14. (fr) Lyon : Daniel Bellanger accroché dans une affaire de cocaïne  [archive] sur http://www.leprogres.fr
  15. (fr) Guet-apens Daniel Merlini abattu près d’Aix-en-Provence [archive] sur http://www.corsematin.com

source: https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Dream_Team_(braqueurs)

00000000000000000000000000000000000000

Trois hommes âgés de 28, 38 et 44 ans sont en garde à vue dans les locaux du SRPJ de Toulouse après l’interception d’un convoi de 360 kilos de résine de cannabis, ce jeudi matin.

Peu avant 7 heures, à hauteur de la barrière de péage du Palays sur l’A 61, à l’entrée de Toulouse, la direction des opérations douanières et la brigade des douanes de Frouzins ont interpellé trois individus à bord de trois véhicules différents.

LIRE PLUS

https://www.ladepeche.fr/article/2018/12/14/2924853-convoi-360-kilos-drogue-intercepte-douanes-peage-toulouse-sud.html

0000000

« Monsieur le commissaire, vous nous racontez des salades« 

A dit Maître Dupond-Moretti!

LIRE l’article

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Pour mémoire, un autre roi de la désinformation, Joseph Le Louarn, bonimenteur, menteur et baratineur:

Les agents de la DNRED, sans contrôle et sans prévenir le moindre procureur qui d’ailleurs n’aurait rien pu couvrir, avaient infiltré un trafic de cocaïne, leurs victimes ont été libérées. La saisie près de Toulouse, en janvier 1994, de deux stocks de 171 et 881 kilos de pure cocaïne colombienne avait pourtant été bien réelle.

Le tribunal correctionnel qui jugeait cette semaine les trois Italiens interceptés avec la marchandise vient de souffler sur ce qui n’apparaît plus désormais que comme un montage grand’guignolesque à visée auto publicitaire.

LIRE

https://ns55dnred.wordpress.com/2018/03/08/dnred-echelon-de-toulouse-du-temps-de-joseph-le-louarn-on-mentait-deja-effrontement-aux-magistrats-mais-ca-cetait-hier/

000000000000000000000000000

OCRTIS1Derrière le procès du «Drug Lord», une saisie un peu trop flatteuse

La saisie record a longtemps été citée en exemple au sommet de la police judiciaire. Le 20 septembre 2013, les hommes de l’Office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiants (Ocrtis) interceptent 1,3 tonne de cocaïne à l’arrivée d’un vol Air France Caracas-Paris, répartie dans une trentaine de valises enregistrées au nom de passagers fantômes. Le lendemain, le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, vient féliciter les policiers. «Il s’agit de la plus grosse saisie de cocaïne jamais réalisée en métropole», insiste-t-il en prenant la pose devant les pains de coke. A côté de lui, François Thierry, le patron de l’Ocrtis, savoure un des plus beaux succès de sa carrière.

Tentaculaire.

Selon le ministre, l’incroyable saisie serait l’aboutissement d’une enquête de plusieurs semaines, menée en collaboration avec les polices espagnole, britannique et néerlandaise. Au cœur de ce dossier tentaculaire : une puissante organisation britannique dirigée par un certain Robert Dawes. Surnommé le «Drug Lord» ou «le Général», cet Anglais de 46 ans est considéré comme un des principaux narcotrafiquants européens…

LIRE la suite

https://www.liberation.fr/france/2018/12/09/derriere-le-proces-du-drug-lord-une-saisie-un-peu-trop-flatteuse_1697014

000000

FRANCE 🇫🇷 (Couëron): 7 kg de cannabis saisis par les gendarmes de Nantes

Publié: 2 décembre 2018 par aviseurinternational dans INFOS

La garde à vue peut durer jusqu’à 96 heures pour les infractions réalisées en bande organisée ou relevant du domaine des stupéfiants. Et c’est bien ce qui est reproché aux deux hommes interpellés vendredi par les gendarmes du GELAS (Groupe d’enquête lutte anti-stupéfiants).

Chez l’un à Couëron près de Nantes, les militaires ont découvert un dispositif de culture de cannabis indoor, chez l’autre à Saint-Nazaire ils ont saisi 7 kilos de cannabis sous forme d’herbe.

source

000000

000000

DNRED 🇫🇷 (opérations anti-stups internationales🇪🇺🇬🇮🇪🇸🇹🇷🇮🇹🇬🇹🇧🇪🇨🇭🇩🇯🇬🇧🇨🇦🇨🇴🇱🇮🇳🇱🇵🇹🇻🇪🇺🇸🇪🇬): le regard de Jean-Henri Hoguet, ancien patron de la DNRED (1987-1991), qui a « recruté » Marc Fiévet.

Publié: 22 novembre 2018 par aviseurinternational dans 36, Aeronarcotrafic, AFRIQUE, Allemagne, AMERIQUE CENTRALE - CARAÏBE, AMERIQUE du SUD, Andorre, ASIE, Balkans, BAN, Blanchiment, Canada, Cannabis - Hachis - Haschich, Cap-Vert, CELTIC, Cocaïne, Colombie, Corse, Cyberdouane, DEA (USA), DG de la Douane française, DNRED, Douane française, Drogues, Espagne, EUROPE, France, Gendarmerie, GIBRALTAR, GRC - RCMP (Canada), Guardia di Finanza (Italie), Guatemala, HM Customs Excise (UK), INFOS, INTERPOL, Justice, Maroc, Narco-logistique, NARCOTRAFIC, Narcotrafic maritime, NS 55, OCRTIS, Police, Saint-Martin, Santo Domingo, Secret Defense, SERVICES ANTI-DROGUES, SERVICES ESPAGNOLS, SERVICES FRANCAIS, SVA, TRACFIN, UAR, UK, Venezuela
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Pour Rue89, Jean Henri Hoguet ancien patron de la DNRED (1987-1991) a accepté de répondre, par mail, à quelques questions.

Sans fioritures:

Comment expliquez-vous l’absence de soutien des responsables politiques vis-à-vis de Fiévet ?

Les dits « responsables » se sentent éventuellement concernés par les actions qu’ils ont conduites ou autorisées ou qui sont intervenues durant leur mandat, mais rarement pour celles qui sont intervenues des années auparavant. A fortiori lorsque la majorité politique a changé.
Pensez-vous que cette affaire puisse remettre en cause le système des aviseurs ?

Plus qu’un aviseur, Fiévet était un infiltré. Il est clair que ne pas soutenir un infiltré ne peut que tarir le recrutement.

L’aviseur normal ne doit pas s’attendre à une protection particulière. Il donne une information, on l’exploite et si il y a un résultat il sera rémunéré en fonction de celui-ci. Tout ce qu’on lui garantit, c’est de conserver son anonymat.
Marc Fiévet estime que certains de ses signalements n’ont pas débouché sur une intervention des douanes…

C’est vraisemblable et c’est normal. Toutes ces affaires sont internationales, elles mettent en jeu de nombreux services et les informations doivent transiter par des chaines hiérarchiques relevant de plusieurs pays.Vous pouvez ajouter le facteur temps, souvent essentiel, le facteur météo, la chance ou la malchance, pour comprendre que donner une info et réaliser une affaire sont deux choses différentes.
Comment se situe la France, en matière de lutte contre le trafic international ?

En Europe ,je crois que nous sommes parmi les gens qui comptent, comme les Britanniques. Il faut tout de même savoir que l’on estime que l’on n’arrête que 5 à 10% de la drogue et qu’il a été jusqu’ici impossible de faire mieux. Beaucoup de pays font plus mal ! C’est le problème de la demande qu’il faudrait traiter, car il est illusoire de croire que l’on règlera la question en jugulant l’offre, ce qui est impossible dans un monde de plus en plus ouvert, avec des Etats aux motivations souvent antagonistes. Croit-on résoudre l’alcoolisme en supprimant l’alcool ?
Que faudrait-il changer pour accroître l’action des douanes en la matière ?

Le problème ne concerne pas que la douane, mais aussi la police et la gendarmerie. Il faut développer le renseignement aux plans national et international. L’échange de renseignements se heurte à de nombreuses difficultés : égoïsme des services qui travaillent d’abord pour eux mêmes, rivalités entre services, confidentialité des sources, rémunération des indics,etc.

Après le triste exemple Fiévet, il faudrait se donner les moyens d’avoir des infiltrés, de s’en occuper, de leur fournir protection. Ce qui implique des moyens considérables, notamment juridiques. Je doute qu’on en prenne le chemin, car les efforts à consentir ne peuvent être garantis au niveau des résultats à en escompter.

Par David Servenay

Dans la peau d’un narco infiltré au coeur de la mafia de Marc Fiévet et Oliver-Jourdan Roulot, éditions Hugodoc

Au service de l’Etat à travers la douane, 1954-1996 de Jean-Henri Hoguet, éditions l’Harmattan

000000000000000000000000000

Le trafiquant Sofiane Hambli, 43 ans, connu pour être l’informateur du commissaire de police François Thierry (photo de droite), ancien numéro un de la lutte anti-drogue, a été arrêté, mardi soir, alors qu’il était sous contrôle judiciaire et avait interdiction de quitter le territoire national.

Logé chez un de ses amis à Cenon, dans la banlieue de Bordeaux, il était parti dimanche pour l’Espagne afin de ramener sa compagne en France.

L’alerte a été donnée depuis Paris, mardi, en milieu d’après-midi.

Quatre heures plus tard, Sofiane Hambli était interpellé avec sa compagne alors qu’il était attablé dans un fast-food à Saint-Jean-de-Luz.

Sofiane Hambli est ce trafiquant de drogue international impliqué dans l’affaire concernant les méthodes de travail de l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS) à Paris. Interpellé en 2016 en Belgique, il avait été mis en examen dans le cadre d’une enquête sur une saisie record de 7 tonnes de cannabis dans une camionnette sur le boulevard Exelmans, dans le 16e arrondissement à Paris un an auparavant. Saisie réalisée par la DNRED.

La drogue venue du Maroc faisait partie d’une livraison surveillée supervisée par l’OCRTIS.

LIRE

0000000

Deux Guyanais ont été interpellés par les douaniers, jeudi 15 novembre, en gare de Clermont-Ferrand. A eux deux, ils avaient ingéré au total 224 ovules soit 2,2 kilos de cocaïne. Ils ont été placés, mercredi 21 novembre, en détention provisoire.

LIRE PLUS

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/puy-de-dome/clermont-ferrand/clermont-ferrand-ils-transportaient-22-kilos-cocaine-leur-estomac-1578765.html

000000

La police judiciaire a saisi près de 70 kg de coke en quelques mois à Nîmes et ses alentours.

« On le sait, la drogue rentre par centaines de kilos à Nîmes. Le trafic de drogue fait partie de l’économie de certains quartiers« , note un ancien policier. Les récentes saisies de drogue réalisées par le SRPJ de Montpellier montrent le niveau de trafic dans le Gard. Mardi dernier, les effectifs de l’antenne d’Avignon de la PJ et la BRI interceptent une remontée de drogue à la sortie de Remoulins de l’autoroute A9. Ils interpellent trois hommes et deux femmes et les placent immédiatement en garde à vue.

LIRE

00000000

Le Collectif Themis vous invite à participer à l’atelier:

« La prohibition des drogues : alerte sur une criminalité légale? »

qui aura lieu dans la Salle Pavillon du Salon Des livres et l’alerte, le 4e salon du livre des lanceurs et lanceuses d’alerte le dimanche 18 Novembre 2018 à 14h, à la Maison des Métallos à Paris (L’entrée y est libre et gratuite)

Après des décennies de régime prohibitif, une unanimité se dessine: des organisations de terrain aux agences de l’ONU le dispositif légal de prohibition des « stupéfiants », n’est ni en mesure de protéger les droits fondamentaux des citoyen.ne.s, ni la sûreté ou santé publique. Si la réponse est aujourd’hui claire, ne faut-il pas lancer l’alerte ?

Panélistes :

* Bénédicte Desforges – Ancien gardien de la paix dans une unité anticriminalité des Hauts-de-Seine. Son livre, “Flic, chroniques de la police ordinaire” offre sous forme de chroniques, une plongée décapante dans le quotidien des ” flics de base”.

En disponibilité, elle continue à raconter ses histoires dans un blog : http://police.etc.over-blog.net FLiC

* Fabrice Olivet – Militant historique de la réforme des politiques de drogues, il est directeur de l’association ASUD – Autosupport des usagers de drogues. Historien de formation. Il est membre de la commission nationale des stupéfiants et des psychotropes de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM).

* Marc Francois Fievet – Ancien aviseur des douanes françaises, inscrit sous le matricule « NS 55 DNRED ». Simple citoyen dépourvu du statut de fonctionnaire, il a infiltré d’importants réseaux de narcotrafic. Implanté Gibraltar avec sa famille, il a ainsi approché le plus grand narco-broker de l’époque, Claudio Locatelli. Arrêté par la police canadienne en 1994, et condamné par la justice, Marc Fievet est “lâché” par l’administration fiscale française. Il passera onze année prison malgré un non lieu prononcé par la justice en France. Aujourd’hui transporteur routier, il est auteur de plusieurs livres. Il à inspiré le film “Gibraltar”.

* Emmanuel FANSTEN,(au milieu de la photo) journaliste à Libération et auteur de « l’Infiltré » avec Hubert AVOINE. Ce dernier a travaillé des années en secret pour l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS). Il a publié « l’Infiltré » de la traque du Chapo Guzmán au scandale français des stups chez Robert Laffont, où il a dénoncé des pratiques douteuses. Ses différentes missions l’ont amené à se demander si les trafics n’étaient pas encouragés plutôt que démantelés.

Hubert Avoine souhaitait participer au 4ème salon à la rencontre sur les politiques de drogues et leur prohibition. Il nous a quitté le 19 octobre. Malgré son absence ,son précieux témoignage éclairera nos échanges, et sera présent dans nos mémoires.

Pour en savoir plus, cliquez sur ce lien: Envoyé spécial Scandale chez les stups – 14 juin 2018 (France 2)

* Animateur du débat: Fabrice Rizzoli – Docteur en sciences politiques, il est chargé du cours « Géopolitique des criminalités » dans différents établissement universitaires : Sciences Po Paris, IRIS, HEIP… Il a fondé l’association Crim’HALT comme « alternative » pour impliquer les citoyens contre la grande criminalité en particulier à l’aide d’un plaidoyer pour l’utilisation sociale des biens confisqués aux criminels. Il enquête sur les mafias depuis de nombreuses années et lance l’alerte sur la présence mafieuse dans l’« économie légale ». Il a écrit « La mafia de A à Z, 162 définitions mafieuses » (Tim Buctu éditions, 2015).

Événement FB du salon: https://www.facebook.com/events/357390998032866/?active_tab=discussion

Programme complet: https://deslivresetlalerte.fr/wp-content/uploads/2018/09/programme_DLEA_2018.pdf

0000000000000000000000000000

Un lieu de vente de drogue est indiqué par un parcours fléché dessiné sur les trottoirs de la cité Papus à Toulouse.

Un quartier traumatisé après le meurtre d’un homme de 36 ans, abattu, le mois dernier, dans un bar.

LIRE PLUS

https://www.ladepeche.fr/article/2018/11/16/2907637-drogue-a-papus-un-parcours-fleche-mene-vers-les-dealers.html

00000

Deux Albanais ont été interpellés mardi 13 novembre à Décines alors qu’ils quittaient un appartement, chargés de 550 grammes d’héroïne pure et 32 kilos de produits de coupe. C’est sur la base d’une information, selon laquelle des dealers menaient leurs petites affaires dans un appartement à Décines que les policiers avaient établi une surveillance.

lire

0000000000000000000

Le 24 octobre dernier, les douaniers de la BSI de Nogent-sur-Oise ont saisi 153 kilos de cocaïne au péage de Chamant sur l’autoroute A1.

LIRE PLUS

https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/oise/153-kilos-cocaine-saisis-a1-oise-1576084.html

000000

Un trafic de drogue a été démantelé ce mercredi matin à Sommières, à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Nîmes. Les gendarmes sont intervenus dans le quartier de l’Arnède pour interpeller quatre individus, trois hommes et une femme, âgés de 18 à 43 ans. Tous ont été placés en garde à vue et pourraient être déférés au parquet ce vendredi. Ils sont suspectés d’avoir organisé un trafic de haschich et de cocaïne qui alimentait la région de Sommières.

LIRE

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/un-trafic-de-drogue-demantele-a-sommieres-1542210462

0000000