Archives d’Auteur

Police Chief of Golestan Province Second Brigadier General Ruhol Amin Ghasemi broke the news on Wednesday, saying that following comprehensive intelligence activities, the police forces traced the haul of illegal consignment in Golestan province, which was coming for one of the eastern provinces of Iran.

Two smugglers have been arrested during the operation and two vehicles were confiscated by the police, he added.

Read

0000

Yaroslav Pastukhov, plus connu sous son nom d’auteur Slava Pastuk, s’est peut-être un peu trop inspiré des articles qu’il a pu écrire pour le média Vice, entre 2014 et 2016. L’influence de la «culture Vice» a même été sa principale défense quand il a comparu devant la justice de Toronto le 4 décembre pour trafic de cocaïne.

Son argumentaire n’a néanmoins pas convaincu le tribunal, qui vient de le condamner à neuf ans de prison, selon un reporter du National Post, pour avoir organisé un réseau international de contrebande de cocaïne, comprenant un de ses anciens stagiaires.

Lire

0000

Selon les données citées par le site Ennahar Online, il s’agit d’une quantité de 1kg et 700g de cocaïne dissimulée à l’intérieur d’un conteneur transportant de la banane.

C’est suite à des soupçons que le capitaine du navire, qui transportait le conteneur en question, a prévenu les services de la sûreté qui ont procédé à sa fouille et fini par trouver cette quantité de drogue dure.

Source

0000

Los uniformados de la Policía Antinarcóticos incautaron 1.207 kilos de cocaína que estaban en la zona de carga del aeropuerto de la Isla de San Andrés.

En total fueron 1.200 paquetes rectangulares ocultos en 3 estibas las cuales contenían 120 rollos de bolsas plásticas en su alrededor.

Leer

0000

Le quotidien Assabah rapporte dans son édition du mercredi 4 décembre, que plusieurs rapports ont tiré la sonnette d’alarme sur le danger des réseaux internationaux spécialisés dans le blanchiment d’argent au Maroc.

Ces réseaux qui s’activent à partir de Gibraltar reçoivent de grosses quantités de cocaïne en provenance de la Colombie avant de la faire transiter vers l’Europe via l’Espagne.

L’argent de ce trafic international est réinvesti par des Marocains dans des projets immobiliers dans le Royaume.

Source

0000

La police fédérale de Sao Paulo a lancé mercredi matin une opération de lutte contre un groupe dirigé par un homme d’affaires chargé de promouvoir l’achat et la distribution de cocaïne bolivienne.

En tout, 46 ordonnances ont été délivrées, dont 13 de détention provisoire et 33 perquisitions et saisies dans les États de São Paulo, du Mato Grosso do Sul, de Bahia, de Santa Catarina, du Mato Grosso et du Minas Gerais.

Tout dernièrement, 10 personnes ont été arrêtées et sept avions saisis à São José do Rio Preto, à l’intérieur des terres de São Paulo.

L’opération « Low Flight » avait pour objectif principal un homme d’affaires de São Paulo dont le job consistait à envoyer par avion la cocaïne en provenance de Bolivie au Brésil, puis de la distribuer par l’intermédiaire de fermes situées dans le Mato Grosso do Sul. et Sao Paulo. La drogue qui arrivait au port de Santos, sur la côte de São Paulo, était alors transportée en Europe.

Rubens de Almeida Salles Neto a été arrêté ce matin à Paranaíba, dans le Mato Grosso do Sul.

Un des 11 avions saisis

Lors de l’opération, le tribunal fédéral a ordonné la saisie de biens, tels que des fermes et des avions utilisés par les trafiquants.

Au cours de l’enquête, qui a débuté en 2018, 11 autres personnes avaient déjà été arrêtées. Six saisies majeures ont également été effectuées au cours de cette période d’enquête et un avion, contenant 480 kilogrammes de cocaïne, avait été intercepté par l’armée de l’air à la frontière bolivienne en avril 2018.
Source

0000

Quelque 1884 sachets d’un poids total de 933,115 kilogrammes étaient cachés à bord d’un camion transportant des kiwis et des grenades.

Les douaniers azerbaïdjanais ont annoncé ce samedi avoir réalisé une saisie record de 933 kilogrammes d’héroïne à bord d’un camion transportant des fruits en provenance d’Iran, à destination de l’Ukraine.

Quelque 1884 sachets d’un poids total de 933,115 kilogrammes étaient cachés entre des kiwis et des grenades, a précisé le Comité national des douanes d’Azerbaïdjan dans un communiqué.

Cette semaine, les douaniers azerbaïdjanais avaient déjà annoncé avoir saisi plus de 304 kilos d’héroïne dans un camion en provenance d’Iran et à destination de l’Ukraine.

SOURCE

0000

Les autorités fédérales américaines ont demandé à la firme Sony les données de l’un de ses utilisateurs, qui se servait de la messagerie des jeux vidéo pour se livrer à un trafic de drogue.

Dealer présumé et gamer, Curtis Alexander est dans le collimateur du FBI.

Le site Motherboard s’est procuré un mandat daté d’octobre dernier, réclamant la transmission par Sony des données de l’accusé. Ce dernier est en effet soupçonné d’avoir
utilisé la plateforme de chat écrit et vocal de la PlayStation 4 pour organiser ses transactions. “Le formulaire demande même quels types de jeux le dealer supposé pratiquait, et le niveau qu’il avait atteint”, détaille le site tech de Vice, sans que les titres préférés d’Alexander, alias Speedola20, ne soient divulgués.

LIRE

0000

Mas

0000

Dans le cadre d’une enquête, la Sûreté départementale du Nord a interpellé quatre personnes.

Lors des perquisitions, d’importantes saisies ont été effectuées.

Les policiers ont ainsi trouvé 17 kilos d’héroïne. Ils ont aussi mis la main sur 400 g. d’herbe de cannabis, 165 g de cocaïne.

Source

0000

La Paz, 2 dic (EFE).- La Fuerza Especial de Lucha Contra el Narcotráfico
(FELCN) en Bolivia incautó 205 kilos de cocaína y 82 paquetes de marihuana, en dos operativos realizados en el país, según informaron este lunes fuentes oficiales.

Leer

0000

En dépénalisant la consommation récréative de cannabis fin avril et en donnant le feu vert à l’export, le pays accélère dans sa course à l’or vert.

Objectif : devenir producteur mondial.

Une terre de lait, de miel et de cannabis.

Le rêve de l’élite du chanvre israélien, à l’heure où une partie du monde occidental se tourne vers cette plante autrefois si taboue. Début avril, l’Etat hébreu a officiellement dépénalisé la consommation récréative de cannabis et, surtout, autorisé la vente des cannabinoïdes médicaux à l’export.
A l’échelle mondiale, la normalisation est en marche, vers une légalisation à la californienne.

LIRE

0000

The 11 kg shipment of drugs was on its way for sale in Israel, the police said.

A suspect, a resident of Rajar in his 20s, was arrested and his car was confiscated.

The Israeli police stated it will “continue to work to eradicate the drug scourge with intelligence, operational and investigative efforts to prevent smuggling into Israel.”

The border between Israel and Lebanon is a drug-running route controlled by the Hezbollah terror organization and is also used for the smuggling of weapons.

Read

0000

Surnommé « le roi de la cocaïne » parce qu’il aurait fait acheminer « des tonnes » de drogue des Caraïbes vers les Etats-Unis et l’Europe, il a été arrêté lundi en Colombie, ont annoncé les autorités dominicaines.

Peralta, âgé de 44 ans et également surnommé « el Abusador » (la Brute), a été interpellé au petit matin à Carthagène, dans le nord de la Colombie, a déclaré le procureur général dominicain, Jean Alain Rodriguez, lors
d’une conférence de presse.

En outre, a-t-il ajouté, le réseau de trafiquants de Peralta, qui selon le FBI avait des ramifications au Venezuela, à Porto Rico et en Colombie, a été « complètement démantelé » lors d’une soixantaine d’opérations où 18 personnes ont été arrêtées.

Source

0000

Des milliers de kilos de marijuana et de stupéfiants étaient déplacés chaque semaine et remis à des narcotrafiquants dans plusieurs destinations autour des Etats-Unis.

La marchandise était dissimulée dans des cartons standards qui étaient ensuite livrés parmi les autres colis.

Grâce à cette opération lucrative, des propriétés et des voitures de luxe ont pu être achetées, estiment les détectives en charge de l’enquête.
« Ils ont cru qu’ils ne se feraient jamais prendre »

Lire

0000

Suite à l’exploitation d’une information, les agents de Police de l’antenne de la Police des Stupéfiants et Drogues d’Aboisso ont intercepté et saisi à Samo, le 29 novembre 2019 à 16 heures, un camion chargé d’une importante quantité de cannabis dissimulés sous des sacs de noix de Coco.

Lesdits colis ont été chargés à et acheminés vers Abidjané où attendait le propriétaire.

Conduit dans les locaux de ladite antenne, la fouille dudit véhicule a permis de découvrir et de saisir 42 gros sacs de cannabis. Le décompte des blocs de cannabis contenus dans ces sacs a permis de saisir 3 264 Blocs de cannabis dont la pesée donne 3 500 KG. Soit, 3 tonnes 500KG.

Lire

0000

Après 24 heures d’échanges de tirs, « il y a 14 délinquants abattus, quatre membres de la police de l’Etat (décédés) dans l’exercice de leur devoir et deux civils non armés, qui avaient été privés de leur liberté par les délinquants puis assassinés », a déclaré le gouverneur de l’Etat de Coahuila, Miguel Angel Riquelme, dans un communiqué.

LIRE

0000

La répression du crime organisé est menée par différents services de la Police nationale et de la Gendarmerie.

Présentation du SIRASCO, qui contribue à lutter contre les différents trafics.

Afin de compléter le travail de l’Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO), un arrêté du 5 mars 2009 a mis en place le Service d’information, de renseignement et d’analyse stratégique de la criminalité organisée (SIRASCO), « chargé notamment de l’identification et du suivi des organisations criminelles dont l’activité a une incidence sur le territoire national, de l’analyse stratégique et opérationnelle relative à ces organisations et de l’échange de renseignements avec les services français et étrangers ».

C’est notamment grâce à ce Service qu’il est contribué « à l’identification des entités, des acteurs et des flux alimentant cette criminalité organisée »(1).

Ce Service d’analyse approfondie de la criminalité organisée est composé d’une quinzaine de personnels provenant de la Police nationale, de la Gendarmerie nationale, mais aussi de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), qui « fixe par ordre de dangerosité les groupes criminels organisés les plus actifs sur le territoire national. Avant même la Camorra ou encore les groupes albanophones ou roumains, une menace se détache en première place : les groupes criminels organisés issus des cités sensibles des grandes agglomérations. Le panel de faits dont ils se rendent coupables est large : trafic de stupéfiants, naturellement, mais également l’ensemble des incriminations qui en découlent, à savoir blanchiment de fonds, homicides, violences volontaires, enlèvements, racket et autre criminalité identitaire (2) ».

C’est par le biais du SIRASCO que la Police nationale et la Gendarmerie nationale rédigent un rapport annuel concernant la criminalité organisée en France (3). Outil efficace du renseignement pour les services de police, il permet d’évaluer les grandes tendances de la criminalité. Pour exemple, le rapport rendu en juillet 2019 a dénoté une explosion de la prostitution sur Internet, la baisse des vols à main armée, ainsi que l’infiltration des criminels dans l’univers du jeu.

La Direction générale de la sécurité intérieure dispose d’agents envoyés au sein du SIRASCO. Le partage de travail avec ce service policier spécialisé dans la lutte contre la criminalité organisée est pertinent, car il permet ainsi d’élaborer des rapports et des synthèses fournies sur le danger de la criminalité organisée. Ce Service d’information et de renseignement affirme expressément qu’il n’y a pas de « mafia française (4) », ce qui n’enlève bien sûr rien au fait qu’il y a effectivement des organisations criminelles traditionnelles en France. Mais son fin travail d’analyse lui permet de bien distinguer les organisations criminelles existantes en France de la mafia traditionnelle elle aussi installée sur le territoire national, tout en étudiant leur fonctionnement et leurs évolutions.

Autre sujet d’actualité, le Service national du renseignement pénitentiaire (SNRP) effectue un travail de collaboration avec le SIRASCO, en organisant des réunions trimestrielles (5). Plus encore, ce travail de partenariat en matière de renseignement et de synthèse des menaces criminelles organisées a permis de mettre en place une Équipe mixte de renseignement pénitentiaire (EMRP), dans le but d’effectuer une mission continue d’évaluation sur les menaces criminelles contemporaines, ainsi que la multitude des trafics en prison.

Enfin, le SIRASCO travaille aussi sérieusement sur un phénomène de criminalité qui prend de l’ampleur. Le SIRASCO a qualifié des nouvelles entités de « néo-banditisme », décrivant « un banditisme nouveau issu des cités sensibles, se différenciant d’un ‘milieu’ traditionnel fort affaibli par le succès des investigations policières, et un changement de générations. Il recouvre des groupes criminels organisés divers, mais tous structurés autour du trafic de stupéfiants. Leur particularité est de privilégier les ‘circuits courts’ au sein du réseau, limitant les intermédiaires, et conférant un sentiment de puissance démesuré à de petits malfaiteurs n’en ayant pas l’envergure (6) ». Les services de renseignement doivent donc exercer leur mission de manière permanente, à l’égard de ces nouveaux groupes criminels, et d’endiguer ainsi, à la fois la criminalité et la délinquance issues des trafics, mais aussi l’utilisation potentielle d’armes dans le cadre des violences urbaines. Plus encore, le néo-banditisme a un lien ombilical avec l’hybridité, un phénomène croisant terrorisme et criminalité organisée, comme on a pu l’observer dès 1996 avec le « gang de Roubaix », appelé aussi les « islamo-braqueurs », qui commettaient de très violents vols à main armée pour financer le jihad.

En tout état de cause, le travail d’analyse fourni par le Service d’information, de renseignement et d’analyse stratégique de la criminalité organisée doit être entendu, et ce Service doit voir ses moyens augmentés pour continuer son travail, concernant non seulement l’accroissement des diverses formes de criminalité organisée (classique et cyber), mais aussi l’hybridation, et ainsi approfondir l’étude des réseaux criminels qui travaillent avec des individus participant à des activités terroristes.

Source

0000

Si l’Hexagone, premier pays consommateur d’Europe, passe à la légalisation, les dealeurs actuels seront « probablement les oubliés du système », craint cet universitaire qui recommande de créer « des emplois légaux liés au nouveau marché du cannabis » dans les anciennes zones de trafic.

LIRE

0000

Más de una tonelada de cocaína fue decomisada por el Ejército mexicano en el interior de un camión cisterna de doble fondo modificado en el estado de Tabasco, sureste del país, informó este sábado la institución.

La unidad fue detenida en un puesto militar del “Puente Tonalá” ubicado en la carretera federal 180 de Villahermosa – Coatzacoalcos, informaron fuentes castrenses.

Como resultado del decomiso una persona fue detenida, mientras que el camión cisterna y la droga fueron puestos a disposición de la Fiscalía General de la República (FGR) delegación Cárdenas, Tabasco.

Más tarde, la Sedena informó que un militar murió durante la revisión del camión cisterna al estallarle en el rostro la línea de combustible.

Fuente

0000


%d blogueurs aiment cette page :