Archives de la catégorie ‘AFRIQUE’

La Tunisie a supprimé la condamnation automatique à la prison pour détention ou consommation de drogues en modifiant sa législation excessivement répressive pour la jeunesse du pays.

Source

http://www.jeuneafrique.com/432561/societe/tunisie-loi-52-consommation-de-stupefiants-finalement-assouplie/

http://www.la-croix.com/Monde/Afrique/La-Tunisie-assouplit-legislation-anti-drogue-2017-04-27-1200842794

http://fr.africanews.com/2017/04/26/tunisie-la-loi-controversee-sur-les-stupefiants-assouplie/

0000000000000000000000000000

Les éléments de sûreté nationale de Nador et du commissariat de police de Laaroui ont précédé mardi après-midi, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de surveillance du territoire national, à la saisie de 12,5 kg de cocaïne en possession de quatre individus soupçonnés de liens avec un réseau criminel de trafic international de drogue.
Lire

http://lavieeco.com/news/actualite-maroc/nador-saisie-de-125-kg-de-cocaine-et-arrestation-de-quatre-personnes.html

Une des camionnettes utilisées pour les livraisons chez Navind Kitsnah

ENQUÊTE.

Au mois de mars, deux cargaisons deux drogues avaient été saisies sur le port mauricien : d’abord, une prise de 135 kilos d’héroïne, puis, une autre de 20 kilos.

La dernière en date, une saisie de 155 kilos, dissimulés dans des sableuses à pression.

Les sites d’information de l’île sœur évoquaient dès le début le nom d’un courtier maritime résidant en Afrique du Sud comme soupçonné d’être à la tête du trafic : Navind Kistnah. L’Anti-drug and smuggling unit (ADSU) tente actuellement de localiser ce dernier qui est sous le coup d’un mandat d’arrêt international.

lire: http://actus.clicanoo.re/article/faits-divers/1439005-%C3%AEle-maurice-des-saisies-dh%C3%A9ro%C3%AFne-qui-sencha%C3%AEnent

0000000000000000000000000000000

Il était recherché pour trafic de drogue. Selon nos informations Francis Townsend, l’oncle des Chowrimootoo, a été arrêté par la police à l’aéroport Sir Seewoosagur Ramgoolam, ce jeudi 13 avril. Il a été appréhendé à l’atterrissage du vol MK 267 en provenance de Madagascar.

 

 Le trafiquant de drogue devrait être traduit en cour de Mahébourg dans le courant de la journée d’aujourd’hui. Francis Townsend avait déjà été arrêté et condamné pour trafic de drogue dans le passé.

Lire

https://www.lexpress.mu/article/304506/trafic-drogue-francis-townsend-arrete-laeroport

000000000000000000000000000000000

Le Sénégal a extradé la semaine dernière Bruno Gosio, un chef de la mafia italienne arrêté à Dakar en février 2016, suite à un signalement d’Interpol.

Selon des informations de «Libération», le Sénégal a extradé vers l’Italie Bruno Gosio, né le 26/10/1948 à Brescia. Embarqué la semaine dernière sous forte escorte sur le vol Tp 1480, celui-ci faisait l’objet du mandat d’arrêt européen numéro 0R304/2013 Siep décerné le 16/08/2014 par la Cour d’appel de Venise.

Considéré en Italie comme un des chefs de la mafia, membre de la famille Gosio connu dans le «milieu», il était recherché depuis des années pour blanchiment de capitaux, trafic international de drogue, extorsions multiples etc.

Courant juillet 2016, Bruno avait été interpellé à l’aéroport international Léopold Sédar Senghor alors qu’il tentait d’embarquer dans un avion en partance pour Praia, au Cap-Vert. C’est lors des modalités d’enregistrement que les policiers se sont rendu compte qu’il faisait l’objet d’un mandat international lancé par Interpol à la demande des autorités italiennes.

LIRE: http://www.pressafrik.com/Considere-comme-un-chef-de-la-mafia-le-Senegal-livre-Bruno-Gosio-a-l-Italie_a163880.html

http://www.orbiti.com/macky-sall-livre-le-parrain-de-la-mafia-bruno-gosio-aux-autorites-italiennes/

0000000000000000000000000000000

La police a récemment démantelé un réseau de trafic de drogue opérant entre la Chine et la Tunisie. Trois suspects ont été arrêtés.

C’est ce qu’a indiqué le ministère de l’Intérieur, en précisant que les 3 suspects arrêtés sont Tunisiens et que l’enquête se poursuit pour mettre la main sur leurs complices.

Tout a commencé par l’interception d’un colis en provenance de Chine pesant 114,8 grammes. Il s’agissait d’une substance stupéfiante, plus précisément une plante hallucinogène, salvia divinorum, appartenant à une variété de sauge originaire du Mexique, appelée aussi sauge du Prophète. Le destinataire a été interpellé et le colis saisi.

 Lire

http://kapitalis.com/tunisie/2017/04/11/reseau-de-trafic-de-drogue-entre-la-chine-et-la-tunisie/

00000000000000000000000000000000000000000000000000

ON les surnommait les rois de l’héroïne. On les appelait les frères Roma. Ils sont six. Quatre se retrouvent aujourd’hui devant la 14e chambre du tribunal correctionnel de Paris. Les deux autres sont en fuite, mandats d’arrêt international aux talons. Belleville était leur fief. Quartier général d’une entreprise souterraine, spécialisée dans l’achat, l’importation et la revente de la drogue. La dure. Celle qui tue et rapporte gros à une bonne trentaine d’employés. Chacun a un boulot précis. On en comptera vingt-cinq dans le box des accusés, au moment où s’ouvrira leur procès pour trafic de stupéfiants.
Sans compter les absents. Car on va beaucoup en parler des absents. Surtout un certain Habib Ben Ali, jugé par contumace. Car lui aussi est en fuite, lui aussi est poursuivi par un mandat d’arrêt international.

 Mais dans son petit malheur, Habib Ben Ali a eu la grande chance d’avoir pour frère un certain Abidine Ben Ali, président de la République tunisienne, et pour sauf-conduit un passeport diplomatique délivré par le Quai d’Orsay.

Lire
http://www.humanite.fr/node/43694

0000000000000000000000000000000000

La DGSN a tenu à démentir catégoriquement l’implication d’un haut responsable dans une affaire de trafic de drogue démantelée récemment dans la région de Nador. 


La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a démenti, vendredi l’information publiée par un journal national qui affirme que l’enquête menée suite au démantèlement d’un réseau criminel s’activant dans le domaine de trafic de drogue dans la ville de Nador « a touché de hauts responsables sécuritaires soupçonnés d’être impliqués dans une opération de trafic international de haschich », rapporte la Map.

 Lire

http://www.bladi.net/haut-responsable-drogue-maroc,47785.html

0000000000000000000000000000000

 If you are in Rwanda and plan to sell drugs, traffic humans or attempt to embezzle funds meant for the public, just know that could attract a 50-year prison sentence once found guilty.

The ministry of Justice (MINIJUST) has tabled a new bill seeking to completely overhaul the current penal code – with tougher and tighter punishment and deter citizens from getting involved in such crimes.

 

Read more 

http://ktpress.rw/2017/03/rwanda-proposes-50-year-imprisonment-for-narcotics-human-trafficking-criminals/

00000000000000000000000000000000000

Le vol en provenance de Sao Paolo, au Brésil, réserve toujours des surprises aux douaniers et à la police de l’aéroport Mohammed V.

Ainsi, le 28 février, cinq passagers de nationalité nigériane ont été évacués à l’hôpital Averroes de Casablanca, après que le scanner de contrôle aux frontières, a révélé des capsules dans leurs intestins.
Lire

http://www.lesiteinfo.com/maroc/aeroport-mohammed-v-8-kilos-de-cocaine-decouverts-dans-les-intestins-de-passagers/

http://www.atlasinfo.fr/Maroc-plus-de-7-kg-de-cocaine-extraits-des-intestins-de-cinq-Nigerians-arretes-a-l-aeroport-de-Casablanca_a79972.html

«Les substances psychoactives seront le principal défi des prochaines années. Toutes les drogues seront fabriquées par des chimistes dans des laboratoires clandestins. Les commandes seront faites en un clic via Internet». Le constat établi par les responsables de l’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) donne un avant-goût des difficultés qui vont compliquer davantage la traque du trafic de drogue. Si les Etats sont appelés à se préparer à cette reconfiguration du trafic mondial, d’autres challenges sont encore à relever pour faire face au développement soutenu du marché mondial des stupéfiants.


Le Maroc, qui mène une bataille contre la production et le trafic de cannabis, a «continué à diminuer les surfaces exploitées», selon le rapport 2016 de l’OICS. En 2015, Rabat a réussi à éradiquer plus de 1.345 hectares, est-il indiqué. Curieusement, au moment où les efforts du Maroc pour en venir à bout de cette culture sont très suivis par ses partenaires européens, aucune étude n’a permis de donner une idée des superficies cultivées «in-door» en Europe.


La traque des trafiquants de cette plante illicite a été aussi renforcée, comme en témoigne la hausse des saisies signalées par le Maroc. «Si elles avaient baissé au cours de la période 2012-2014, elles ont rebondi à environ 235 tonnes en 2015».

Au-delà du trafic «classique» de cannabis, le Maroc figure depuis quelques années comme un passage obligé des autres drogues dures à destination de l’Europe. Sa position géographique en fait une plateforme pour plusieurs réseaux de trafic de drogues. Les autorités marocaines en sont conscientes. Cela est confirmé par la multiplication des coups de filet. Les autorités ont signalé à cet organe onusien la saisie de plus de 120 kg de cocaïne.

Lire

http://www.leconomiste.com/article/1009173-controle-des-stupefiants-le-maroc-durcit-la-traque

hashishcamionLe service préfectoral de la police judiciaire de Beni-Mellal, a procédé vendredi à la saisie d’une tonne et demie de haschich à bord d’un véhicule immatriculé au Maroc, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire national.

lire: http://www.lesiteinfo.com/en-continu/saisie-record-dune-tonne-et-demie-de-haschich-a-bord-dun-vehicule/

http://www.atlasinfo.fr/Saisie-d-une-tonne-et-demie-de-haschich-a-bord-d-un-vehicule-au-Maroc_a79903.html

00000000000000000000000000000000

Le Département d’Etat américain vient de publier un rapport extrêmement édifiant sur le poids de cette drogue dans l’économie marocaine.

Selon ce document, «la production totale de cannabis au Maroc en 2015-2016 est estimée à 700 tonnes métriques, ce qui, potentiellement, équivaut à 23% du PIB marocain estimé à 100 milliards de dollars, une fois transformé en haschich». Le Maroc consolide sa place de premier producteur et exportateur mondial de cannabis.

Le Maroc consolide sa place de premier producteur et exportateur mondial de cannabis. L’information n’est pas nouvelle. Mais le Département d’Etat américain vient de publier un rapport extrêmement édifiant sur le poids de cette drogue dans l’économie marocaine.

Selon ce document, «la production totale de cannabis au Maroc en 2015-2016 est estimée à 700 tonnes métriques, ce qui, potentiellement équivaut à 23% du PIB marocain, estimé à 100 milliards de dollars, une fois transformé en haschich». Cela représente donc plus de 23 milliards de dollars par an. Énorme!

En plus de la production de cannabis, le Maroc est devenu, en quelques années, une plaque tournante pour le commerce d’autres types de drogues qui viennent d’ailleurs.

Le rapport précise que le Maroc est un «pays de transit important de cocaïne provenant de l’ Amérique du Sud en direction de l’Europe».

Lire plus:

http://www.elwatan.com/international/le-cannabis-represente-23-du-pib-marocain-04-03-2017-340468_112.php

0000000000000000000000000000000