Archives de la catégorie ‘Algérie’

Les gendarmes de Frenda (wilaya de Tiaret) ont saisi, mardi, 68 kg de kif traité et arrêté quatre dealers, âgés entre 23 et 41 ans, alors que deux autres, dont un Marocain, ont réussi à prendre la fuite.

Agissant sur renseignements, les gendarmes ont intercepté, à Sidi Abderrahmane (wilaya de Tiaret), deux narcotrafiquants en possession de 37 kg de kif traité. Passant aux aveux, les deux dealers ont dénoncé le reste du groupe qui se trouvait à Saïda et Tébessa.
L’extension de compétence a permis aux enquêteurs de saisir deux véhicules, une Renault Symbol et une Toyota Yaris, garés dans un garage à Saïda et à l’intérieur desquels se trouvaient cachés 31 kg de kif, avant d’arrêter les deux autres narcotrafiquants à Tébessa.

LIRE la suite

https://www.liberte-algerie.com/ouest/188-kg-de-kif-saisis-a-tiaret-et-maghnia-279681

0000000000000000000000000000000000000

Publicités

 Rabat – Le Maroc a annoncé samedi avoir décidé du rappel pour consultation de son ambassadeur à Alger, en réaction à des déclarations du ministre algérien des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, accusant des entreprises marocaines de « blanchir l’argent du haschich » en Afrique.

Qualifiant dans un communiqué les déclarations de M. Messahel de « gravissimes« , le ministère marocain des Affaires étrangères a également indiqué avoir convoqué vendredi soir le chargé d’affaires de l’ambassade d’Algérie pour lui faire part du « caractère irresponsable, voire enfantin » des propos visés.

LA VIDEO:

 Lire l’article:

http://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/maroc-et-argent-du-haschich-rabat-rappelle-son-ambassadeur-en-algerie_1954511.html

PLUS:

Côté marocain, le site le 360 parle d’une «sortie stupéfiante» et rapporte les termes du communiqué du ministère des Affaires étrangères du Maroc. Ce dernier condamne des «déclarations gravissimes», le caractère «irresponsable», «enfantin» des propos du ministre algérien. Le site marocain, proche du pouvoir chérifien, n’a pas de mots assez durs pour fustiger les responsables algériens.

http://geopolis.francetvinfo.fr/les-banques-du-maroc-accusees-par-l-algerie-de-blanchir-l-argent-de-la-drogue-165315

Rabat réagit aux déclarations de Messahel sur le Maroc et l’argent du haschich

LIRE: http://www.rfi.fr/afrique/20171021-rabat-reagit-declarations-messahel-le-maroc-argent-haschich

000000000000000000000000000000000000000

 

Quelle mouche a piqué le ministre des Affaires étrangères Abdelkader Messahel, pour qu’il charge aussi violemment le voisin Marocain, l’accusant tout bonnement de blanchir l’argent du haschisch ?

Cette hallucinante et grave accusation, le chef de la diplomatie algérienne, l’a tenu ce vendredi 20 octobre, devant les chefs d’entreprises qui étaient réunis à l’université d’été du FCE, qui se tient à la Safex (Alger).

Abdelkader Messahel, qui avait décidément gros sur le cœur, a également attaqué Royal air Maroc précisant que cette compagnie aérienne, ne transportait pas que des passagers, sous entendu qu’elle servait de livreur de drogue en Afrique.

Source: Le Matin d’Algérie

000000000000000000000000

Des déclarations hostiles aux migrants d’un des hommes forts du régime du président Bouteflika, Ahmed Ouyahia, suscitent l’indignation des défenseurs des droits de l’Homme en Algérie.
« Ces étrangers en séjour irrégulier amènent le crime, la drogue et plusieurs autres fléaux. » En Algérie, cette violente sortie contre les migrants, prononcée dimanche 9 juillet à la télévision par Ouyahia Ahmed, patron du Rassemblement national démocratique – le deuxième parti du pays – et allié crucial du Front de libération nationale au pouvoir, a fait bondir les défenseurs des droits de l’Homme.

LIRE la suite 

http://m.france24.com/fr/20170710-algerie-ahmed-ouyahia-propos-antimigrants-abdelaziz-bouteflika-politique-migratoire

0000000000000000000000000000000000

Un dangereux dealer surnommé « Fellah Pablo Ben Chabane », chef d’un gang spécialisé dans le trafic de drogue et le vol,   a été interpelé par les forces de police de la wilaya de Tizi-Ouzou, a-t-on   appris mercredi de sources sécuritaires.

L’arrestation dimanche dernier de ce criminel a été le fruit d’un   minutieux travail de recherche, de renseignement, d’investigation et   d’exploitation de données publiées sur son compte Face book, où il publiait   des photos de lui, de ses acolytes, d’armes et de drogue, mené par la   sûreté de wilaya en collaboration avec la sûreté de daïra de Bouzguène,   a-t-on ajouté. 

LIRE la suite 

http://www.elwatan.com/actualite/tizi-ouzou-arrestation-d-un-dangereux-trafiquant-de-drogue-et-de-ses-13-acolytes-21-06-2017-347709_109.php

Le cerveau du groupe, qui se fait appeler “Pablo” et passait son temps à narguer les services de sécurité en postant des photos sur les réseaux sociaux avec d’importantes quantités de drogue et en exhibant différentes armes, 

LIRE PLUS 

https://www.tsa-algerie.com/tizi-ouzou-arrestation-spectaculaire-dun-groupe-de-criminels/

000000000000000000000000000000000

Seule une coopération entre les pays de la région mettra un terme à la prolifération des groupes terroristes. C’est l’appel exprimé par les experts présents lors du deuxième Forum hispano-marocain sur la sécurité et la lutte antiterroriste organisé, vendredi 19 mai, à Rabat par la Fondation de la culture arabe. Intitulé «Lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel : l’apport du Maroc, de l’Espagne et de l’Union africaine». Cette conférence a réuni les principaux responsables marocains de lutte contre le terrorisme ainsi que des experts espagnols directement en charge du dossier du terrorisme auprès des tribunaux espagnols. Au cours de cette rencontre, Mohamed Aujjar, ministre de la justice, a mis en avant l’expérience marocaine dans la lutte antiterroriste en mettant l’accent sur l’évolution de la coopération hispano-marocaine. Lors de son intervention Abdelhak El Khayam, directeur du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), a expliqué que le terrorisme est un phénomène transnational. Il a également souligné que la sécurité est devenue un défi et une priorité pour tous les pays. Dans ce sens, les priorités de la communauté internationale se tournent vers la protection des biens et des personnes, la sauvegarde et le rétablissement de la paix.

Lire

http://aujourdhui.ma/societe/sahel-kidnapping-trafic-de-drogue-et-terrorisme-le-constat-qui-inquiete

00000000000000000000000000000000000000000000000000000


«L’Algérie est dans une situation de fragilité et les conduites addictives aux substances, mais également au Net  constituent une réelle menace à laquelle les pouvoirs publics algériens doivent sérieusement se préparer»,  alertent des spécialistes de la santé mentale. 

 

Le coût  social de la toxicomanie en Algérie est de l’ordre de 20 millions à 1,5 milliard d’euros, contre 5 milliards d’euros en France (toutes drogues confondues, y compris l’alcool), a indiqué samedi, lors d’une rencontre à Tizi Ouzou, Dr Mahmoud Boudarène.

 Intervenant à l’occasion d’une journée d’information et de sensibilisation contre l’usage des drogues, organisée au musée du Moudjahid par l’association médicale Tujya,  en collaboration avec l’Association  nationale des échanges entre jeunes (Anej), ce spécialiste en psychiatrie a plaidé pour l’intensification des efforts à tous les niveaux pour remédier un tant soit peu à ce fléau.


Lire la suite 

http://elwatan.com/regions/kabylie/tiziouzou/drogue-en-algerie-plus-de-340-000-consommateurs-reguliers-16-05-2017-345260_144.php

0000000000000000000000000000000000