Archives de la catégorie ‘Maroc’

L’opération a mobilisé une centaine de gendarmes ainsi qu’un avion Awacs de l’armée de l’air.

Un Mirage 2000 avait également été placé en alerte.

Il est un peu plus de 17 heures, ce dimanche 22 juin.

Aux abords de Saint-Nazaire-de-Ladarez, joli village perché sur les collines boisées qui dominent l’Hérault, un hélicoptère Écureuil vient de s’arracher du sol. En contrebas, dans une clairière, deux hommes s’apprêtent à prendre la route de Paris dans leur Citroën C5 quand, soudain, ils se retrouvent cernés par plusieurs dizaines d’hommes du GIGN. Dans leur voiture, les gendarmes découvrent un peu plus de 560 kg de résine de cannabis tout juste importés du Maroc. Moins d’une demi-heure plus tard, les quatre passagers de l’hélicoptère qui a servi à transporter la drogue et trois complices sont à leur tour «cueillis», sans qu’aucun coup de feu ne soit tiré, par un solide comité d’accueil sur le tarmac de l’aéroport Béziers-Vias ainsi que dans un hôtel de Béziers.

Parmi eux, Gilbert Casanova et Jean-Pierre Bernardini, figures du nationalisme corse, soupçonnés d’avoir mis sur pied, pour la première fois en France, une vaste filière de trafic de cannabis par voie aérienne. Menée avec le concours d’une centaine de militaires et l’appui de moyens aériens dignes d’une production hollywoodienne, l’interception de ce «fly fast» selon l’expression policière , menée sur commission rogatoire d’un magistrat de la juridiction interrégionale spécialisée de Marseille, conclut huit mois d’enquête conduite dans la plus grande discrétion par les gendarmes de l’Hérault. En octobre 2007, c’est un chasseur surpris par l’étrange manège d’un hélicoptère civil, ainsi que plusieurs riverains incommodés par le vacarme, qui avaient alerté la brigade de Murviel-lès-Béziers. Soupçonnant un trafic de stupéfiants d’un genre inédit, la section de recherches de Montpellier avait alors rapidement mis sur pied la cellule «Air 34», composée de neuf militaires affectés à la surveillance des convoyeurs.

LIRE la suite http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/06/21/01016-20080621ARTFIG00627-l-assaut-du-gign-contre-l-helicoptere-de-la-drogue.php

……..

Lire plus

http://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/coke-en-stock-li-les-helicos-101826

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Gilbert_Casanova

000000000000000000000000000000000000

Résultat de recherche d'images pour "le navire «Lady Boss»"
——————————————————-
.Le service de surveillance douanière  a intercepté à environ 32 miles nautiques au sud du port d’Almería, un navire marchand de 88 mètres de long, appelé «Lady Boss», battant pavillon des Comores, qui transportait une quantité importante de Résine de cannabis.
Résultat de recherche d'images pour "SVA «Alcatraz»"

L’opération a été effectuée par les marins-douaniers du patrouilleur «Alcatraz», qui fait partie du dispositif de renforcement de  surveillance sur le détroit de Gibraltar, avec l’appui de l’hélicoptère du SVA à Almeria.

Résultat de recherche d'images pour "hélicoptèro del SVA à Almeria."

Le patrouilleur de la Guardia civil, le «Rio Miño», qui participait aussi à l’opération INDALO, qui se déroule en ce moment dans les eaux du sud de l’Espagne. Cette opération est conduite sous le parrainage de l’Agence européenne FRONTEX.

L’opération a débuté il y a une semaine, lorsque les aéronefs de surveillance douanière ont détecté le cargo «Lady Boss» dans une zone où les chargements de drogue sont habituellement effectués dans la région du détroit.

Après la visite à bord de l’équipage du patrouilleur «Alcatraz», environ 600 valises marocaines de haschisch (environ 18 000 kilos de drogue), ont été découvertes.

Immédiatement, les treize membres d’équipage du navire, onze Ukrainiens et deux Bulgares ont été arrêtés et le navire a été ramené au port d’Almeria.

Les détenus, le bateau, les drogues  sont mis à la disposition de la Cour d’instruction d’Almeria.

Source: SVA – Diario de Noticias – http://noticiassva.blogspot.fr/

0000000000000000000000000

 


El Ejército del Frente Polisario detuvo este domingo a las siete y media de la tarde a 19 hombres marroquíes que portaban fardos de hachís, según indicaron fuentes de la República Árabe Saharaui Democrática (RASD). La detención se produjo en las llamadas “zonas liberadas” del Frente Polisario, en concreto, en la región de Agchan Labiad, perteneciente al sector de Guelta Zemur. Las mismas fuentes indicaron que los detenidos se encuentran presos en un lugar que no quisieron revelar y están a la “espera de ser juzgados”. Es la primera vez que el Frente Polisario detiene a civiles marroquíes.

Leer mas

https://internacional.elpais.com/internacional/2017/07/17/actualidad/1500320082_152325.html

0

Droga dalla Spagna all’Italia, attraverso una ditta di spedizioni del Cis di Nola (Napoli). E’ quanto hanno scoperto gli uomini della Guardia di Finanza di Napoli che hanno sequestrato 640 chilogrammi di hashish e marijuana, nascosti in alcuni barili che avrebbero dovuto contenere normalissima torba, stipati in un camion proveniente dalla Spagna.

Droga che avrebbe fruttato alla criminalità organizzata circa due milioni di euro, e destinata ad alimentare le piazze di spaccio dell’hinterland partenopeo.

 

video: https://video.repubblica.it/edizione/napoli/droga-dalla-spagna-640-kg-hashish-nascosti-in-barili/279639/280232

00000000000000000000000000000000

Le Maroc exige des Pays-Bas l’extradition d’un de ses ressortissants et a décidé de rappeler « immédiatement » son ambassadeur à La Haye pour consultation, a indiqué samedi le ministère des Affaires étrangères marocain.

LIRE la suite 

http://www.lalibre.be/actu/international/crise-diplomatique-entre-le-maroc-et-les-pays-bas-autour-d-un-trafiquant-de-drogue-594ec190cd70e30bb286639b
Le Maroc rappelle le 24 juin son ambassadeur à La Haye à cause de Said Chaou « trafiquant notoire » et « mercenaire de l’agitation », selon la diplomatie marocaine.

Depuis avril, le Maroc interpelle les Pays-Bas sur le cas de Saïd Chaou. L’homme est associé au »Mouvement du 18 septembre pour l’indépendance du Rif », qui a écrit en juin dernier au SG de l’ONU qualifiant l’État marocain  de « force d’occupation » dans le Rif et revendique le « droit à l’autodétermination » du Rif. Mais surtout, Saïd Chaou « fait l’objet de deux mandats d’arrêt et une poursuite aux Pays-Bas pour trafic de drogue. Pourquoi n’est-il pas inquiété ? Pourquoi n’est-il pas arrêté », s’interroge un officiel marocain qui poursuit: « Ca devient de la protection ou de la proximité ». Pour les autorités marocaines, ce natif du Rif « chercherait à ce venger du Maroc, car ses revenus provenant du trafic de drogue ont été asséchés ». Or le royaume tient à rappeler aux Pays-Bas qu’il est un « partenaire loyal ».

LIRE la suite 

https://telquel.ma/2017/06/24/maroc-pays-bas-said-chaou-ambassadeur_1551818

Saïd Chaou

Lire

http://m.le360.ma/politique/qui-est-le-trafiquant-de-drogue-a-lorigine-de-lincident-diplomatique-entre-rabat-et-la-haye-124907

Les éléments des Forces armées royales ont mis en échec, ce mardi 20 juin, une tentative de trafic de chira sur la plage Achakar, tout près des grottes d’Hercule. Les trafiquants ont été arrêtés.

L’intervention a démarré vers 4h du matin. Selon les sources de le360, des éléments des FAR chargés de la surveillance des frontières ont pris des trafiquants notoires de drogue en flagrant délit à bord d’un zodiac transportant 59 paquets contenant du haschisch. C’était après leur avoir tendu un piège.

La quantité saisie est estimée à deux (2) tonnes.

lire plus: http://fr.le360.ma/societe/diapo-tanger-deux-tonnes-de-haschich-saisiespres-des-grottes-dhercule-124163

000000000000000000000000000000000

 

Saisie réalisée par les douaniers d’Hendaye lors du contrôle d’un poids lourd.

Publié le : mardi 20 juin 2017
Près de 1,2 tonne de cannabis découverte dans un chargement de pommes de terre

1,2 tonne de cannabis dans un chargement de pommes de terre | © Douane

Le 8 juin 2017, les douaniers d’Hendaye contrôlent un camion immatriculé aux Pays‑Bas. Selon les documents présentés par le chauffeur de nationalité néerlandaise, le chargement est composé de 21,6 tonnes de pommes de terre en provenance d’Espagne et destinées à l’Allemagne.

Alors qu’ils procèdent à la fouille de la remorque, les agents découvrent, au fond du chargement, situées devant le moteur frigorifique, 2 grandes caisses en bois, renfermant au total 35 sacs de toile de jute. A l’ouverture des sacs, ils dénombrent 1 156 kg de résine de cannabis.

La valeur de la marchandise est estimée à près de 7 millions d’euros sur le marché illicite de la revente au détail de stupéfiants.

Après le dessaisissement du parquet de Bayonne au profit du parquet de la juridiction inter-régionale spécialisée (JIRS) de Bordeaux, une information judiciaire a été ouverte.

Contact presse

  • Luc VERGER, Direction régionale des douanes de Bayonne : 09 70 27 58 53 / 06 64 55 00 09
  • Service de presse de la douane : 01 57 53 47 18 – presse@douane.finances.gouv.fr
Auteur : BIC – Bureau de l’information et de la communication
000000000000000000000000000000000000000


La brigade de la police judiciaire dans la ville de Guelmim a procédé, sur la base d’informations précises fournies par la Direction générale de surveillance du territoire national (DST), à l’arrestation de sept individus soupçonnés de liens avec un réseau criminel transfrontalier spécialisé dans le trafic international de drogue et de psychotropes.

Un communiqué de la DGSN indique, lundi, que parmi les personnes arrêtées figurent cinq Marocains, un Malien, un Algérien et deux individus originaires des camps de Tindouf et portant une carte d’identité émanant du polisario, soupçonnés d’être impliqués dans le trafic international de drogue dans la bande du Sahel.

Lire la suite 

http://www.lesiteinfo.com/maroc/guelmim-la-dgsn-arrete-des-membres-du-polisario-pour-trafic-de-drogue/

000000000000000000000000000000000000

C’est ce dimanche à la sortie d’un ferry en provenance de Nador au Maroc que les douaniers ont fait cette découverte à Sète (Hérault). La drogue, les contrefaçons et les clandestins se trouvaient dans un fourgon conduit par deux personnes.

C’est lors d’un banal contrôle effectué à la sortie d’un ferry en provenance de Nador au Maroc, que les douaniers de Sète sont tombé sur le pot aux roses. Le conducteur et le passager d’un fourgon disent au départ transporter diverses marchandises ainsi que des meubles et des produits alimentaires. Mais plusieurs sacs, sur le toit, attirent l’œil des douaniers. A l’intérieur, des vêtements et des chaussures de contrefaçon, 295 au total : des maillots, des chaussures et des casquettes.

Une partie de la drogue était cachée sur le toit du fourgon – Douane Française

Les agents décident alors d’inspecter intégralement le véhicule. Sur une banquette également installée sur le toit, ils découvrent alors plusieurs plaquettes de résine de cannabis. Ils en trouvent aussi sous des pastèques et des paquets de sucre à l’intérieur. Au total, 420 kg pour une valeur estimée à 3,1 millions d’euros. Les douaniers ne sont pas au bout de leur surprise lorsqu’ils découvrent, cachés sous une table et derrière plusieurs centaines de paquets de sucre, trois jeunes clandestins. L’un d’entre eux est inconscient. Les premiers secours lui sont prodigués sur place. Les trois hommes sont ensuite remis aux services de la Police de l’Air et des Frontières.

Le conducteur et le passager du fourgon eux, ont été remis à la PJ de Montpellier
Contacts Presse
Direction régionale des douanes de Montpellier : 06 64 56 60 02

http://www.douane.gouv.fr/articles/a13347-les-douaniers-de-sete-decouvrent-des-contrefacons-du-cannabis-et-des-clandestins

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/des-clandestins-du-cannabis-et-des-contrefacons-decouverts-par-les-douaniers-sete-1497533437

Plushttp://www.20minutes.fr/montpellier/2087423-20170615-sete-clandestins-3-millions-euros-cannabis-contrefacons-decouverts-fourgon

000000000000000000000000000000

Agentes de Policía Nacional y funcionarios de la Agencia Tributaria se han incautado de 2.400 kilogramos de hachís en una operación contra el narcotráfico en la costa de Huelva.

Los arrestados fondeaban la mercancía en caños próximos al municipio onubense de Lepe para ocultar los fardos y marcaban luego el lugar mediante boyas para poder localizarlos después. La droga se incautó en una nave industrial de la localidad de Cartaya, siendo también intervenidos seis vehículos, dos embarcaciones, 13 teléfonos móviles, 730 euros, varios remolques y otros efectos. Con la detención de 13 personas se da por desarticulada esta organización dedicada al transporte de la droga desde Marruecos hasta las localidades de Isla Cristina, Cartaya y Lepe.

http://noticiassva.blogspot.fr/2017/06/intervenidos-2400-kilos-de-hachis-en.html?m=1
Leer mas 

http://www.larazon.es/movil/sociedad/intervenidas-2-4-toneladas-de-hachis-en-una-operacion-contra-el-narcotrafico-en-huelva-LP15382933

000000000000000000000000000