Archives de la catégorie ‘México’

La consommation de cocaïne est devenue un véritable fléau en France.

Le nombre d’intoxications et de décès a doublé au cours des deux dernières années. 2,2 millions de Français en ont déjà consommé. 450 000 le font régulièrement.

A l’autre bout de la chaîne, il y a les producteurs, essentiellement basés en Amérique du Sud. Des cartels hors la loi, qui fonctionnent comme des multinationales.

LIRE

0000

Elementos del Ejército Mexicano aseguraron un cargamento de 1.2 toneladas de marihuana en Punta Colonet, Ensenada, Baja California, sin que en el operativo se registraran enfrentamientos ni detenidos.

Los militares aseguraron 86 paquetes de mariguana en tierra y 20 paquetes dentro de una lancha « tiburonera », abandonada por narcotraficantes en un arroyo que desemboca en la playa conocida como San Antonio del Mar.

Leer mas y video

0000

Selon le responsable de la sécurité multidimensionnelle Isaac Morales, le pays se trouve à un tournant depuis l’élection d’Andres Manuel Obrador, nouveau président de gauche: « Cela nous a donné la possibilité, ou la nécessité, de stopper la politique de drogue, afin de regarder de façon critique ce qui a fonctionné, et ce qui n’a pas fonctionné. »

Il continue: « La guerre contre la drogue avec une approche uniquement punitive, n’a pas donné les résultats que l’on attendait. En effet, la consommation a augmenté, les organisations criminelles ont renforcé leur pouvoir, ce qui a provoqué encore plus de violences. »

Régularisation du cannabis en vue

Il s’agira de tenir compte de la différence entre les diverses substances présentes sur le marché, car toutes ne provoquent pas les mêmes dégâts. Par exemple, explique Isaac Morales, « Selon le responsable de la sécurité multidimensionnelle Isaac Morales, le pays se trouve à un tournant depuis l’élection d’Andres Manuel Obrador, nouveau président de gauche: « Cela nous a donné la possibilité, ou la nécessité, de stopper la politique de drogue, afin de regarder de façon critique ce qui a fonctionné, et ce qui n’a pas fonctionné. »

Il continue: « La guerre contre la drogue avec une approche uniquement punitive, n’a pas donné les résultats que l’on attendait. En effet, la consommation a augmenté, les organisations criminelles ont renforcé leur pouvoir, ce qui a provoqué encore plus de violences. »
Régularisation du cannabis en vue

Il s’agira de tenir compte de la différence entre les diverses substances présentes sur le marché, car toutes ne provoquent pas les mêmes dégâts. Par exemple, explique Isaac Morales, « le cannabis représente au Mexique 80% de la consommation de drogue. Et c’est aussi par ce biais que les jeunes tombent dans les réseaux réseaux criminels. C’est pour cela que nous optons pour une régulation responsable, graduelle. »

LIRE PLUS

https://www.rts.ch/info/monde/10294214-le-mexique-veut-changer-sa-politique-de-lutte-contre-la-drogue.html

0000

À New York, où est jugé le narcotrafiquant Joaquin Guzman, surnommé El Chapo, les accusations explosives se succèdent, mettant en cause les plus hauts personnages de l’État mexicain.

Par

La somme donne le vertige : 100 millions de dollars.

C’est le montant du pot-de-vin qu’aurait reçu l’ancien président du Mexique Enrique Peña Nieto en 2012.

Une bombe lâchée par un témoin au procès à New York de l’un des plus puissants narcotrafiquants Joaquin Guzman, surnommé El Chapo. Une de plus.

Car depuis le début de l’audience, il y a deux mois, les révélations se multiplient sur les valises de cash distribuées à tous les échelons de l’État. Police fédérale, agents d’Interpol, directions des aéroports, responsables de prisons et même généraux rémunérés 100 000 dollars par mois…

Le cartel de Sinaloa dirigé par El Chapo, 61 ans, jusqu’à son arrestation en janvier 2016, savait se montrer généreux avec les dignitaires mexicains pour sécuriser son trafic.

Parmi les plus gourmands, Genaro Garcia Luna (photo de droite), ancien patron de l’agence fédérale d’investigation puis ministre de la Sécurité publique sous la présidence de Felipe Calderon. Il aurait perçu 3 millions de dollars à chacune de ses prises de fonction lors de rencontres dans des restaurants, puis 56 millions de dollars en échange de sa protection. « Mensonge, diffamation ! » se défend l’intéressé.

source et lire plus

0000000000000000000000000000000000

Defense lawyers for former Sinaloa Cartel kingpin “El Chapo” have alleged that two of Mexico’s presidents accepted millions of dollars in bribes — unverified accusations that are hotly denied, but which put Mexico’s government in an uncomfortable position and are likely to become a recurring theme during the trial.

Jeffrey Lichtman, a lawyer for Joaquín Guzmán Loera, alias “El Chapo,” alleged in his opening statement that former Mexican President Felipe Calderón and current President Enrique Peña Nieto took “hundreds of millions in bribes” from Sinaloa Cartel leader Ismael Zambada García, alias “El Mayo,” reported.

Read more

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Felipe Calderón

@FelipeCalderon

0000000

Le jury anonyme, en partie isolé, est composé de cinq hommes et sept femmes, ainsi que de six suppléants,suite à la sélection qui a durée deux jours et demi devant le US District Court à Brooklyn.

Les New-Yorkais – comprenant plusieurs immigrés, des hispanophones et des membres de la famille des forces de l’ordre – ont été sélectionnés  au cours d’un processus parfois surprenant durant lequel un juré éventuel a été renvoyé après avoir demandé l’aide d’un officier de justice pour obtenir l’autographe d' »El Chapo » Guzman. « Je suis un peu fan », a déclaré l’homme au juge…
Un autre juré potentiel a été remercié après avoir révélé qu’il commandait fréquemment un sandwich nommé « El Chapo » dans une épicerie locale.
D’autres ont été écartés parce qu’ils ont dit craindre pour leur sécurité. .

Les hommes et les femmes qui décideront du sort d’un accusé autrefois considéré comme le plus puissant et le plus impitoyable trafiquant de drogue au monde ont entendu des déclarations liminaires mardi.

Avant cela, toutefois, un avocat de l’équipe de défense de Guzman avait écrit une lettre demandant au juge Brian Cogan de la Cour de district américaine de permettre à Guzman de donner un « bref câlin » à sa femme, Emma Coronel Aispuro (photo).

« M. Guzmán n’a été autorisé à avoir aucun contact avec sa femme, ni par téléphone ni en personne« , a déclaré l’avocat Mariel Colon Miro au tribunal, notant que son client avait été maintenu à l’isolement dans une petite cellule sans fenêtre pendant 23 heures par jour.
Elle a ajouté: « Dans l’intérêt de la santé mentale de M. Guzmán et de la justice, il est respectueusement demandé que la demande de geste humanitaire envers M. Guzmán soit acceptée« .
Le juge n’a pas encore décidé d’accorder à Guzman le premier câlin avec sa femme depuis près de deux ans.

Guzman, 61 ans, a plaidé non coupable.

S’il est reconnu coupable de trafic international de drogue, d’avoir conspiré pour tuer des rivaux, d’armes à feu et de blanchiment d’argent, il risque une peine de prison à vie.


Compte tenu de l’histoire violente de Guzman, le juge Brian Cogan (photo à droite)a ordonné que le jury soit anonyme et partiellement « séquestré ». Les noms, adresses et lieux d’affectation des jurés seront tenus secrets pendant toute la durée d’un procès pouvant durer quatre mois.


Les jurés seront transportés vers et depuis le palais de justice par des policiers américains armés.

La poursuite sera une entreprise énorme.

La portée internationale d’une prétendue entreprise criminelle qui s’étend sur plusieurs continents « en fait un cas particulier, même parmi les plus grosses poursuites en matière de drogue à ce jour« , a écrit le juge Cogan la semaine dernière.

Les avocats de la défense de Guzman se sont également plaints de ne pas avoir eu le temps d’examiner les volumineuses preuves présentées contre Guzman, notamment plus de 100 000 enregistrements audio et des cartables récemment remis contenant 14 000 pages de nouveaux documents.

Le juge Brian Cogan a également annoncé qu’il enquêterait pour connaitre l’origine de fonds destinés à régler les avocats d’El Chapo!

Des “sources fédérales” américaines ont déclaré au quotidien colombien El Tiempo que le FBI avait notamment obtenu les témoignages de parrains colombiens extradés “pour s’assurer que le grand jury condamne l’insaisissable mafieux mexicain à la perpétuité”.

source: CNN

 

00000000000000000000000000000

 

Un projet de loi visant à légaliser la marijuana au Mexique a été déposé mardi par le parti Morena du président élu Andres Manuel Lopez Obrador.

Il avait promis durant la campagne d’ouvrir un débat sur la dépénalisation des drogues pour lutter contre les violences liées au narcotrafic.

LIRE

0000000

VICE News travels to the Sinaloa cartel stronghold of Culianán, where we meet a drug trafficker and see ow cartel violence affects daily life.

00000000000000000000000000000

Casi un kilogramo de heroína, dentro de envases y envoltorios de plástico, fue decomisada en el Aeropuerto de Tijuana.

De acuerdo con información de la Policía Federal, la droga fue incautada en el patio de maniobras de empresa de paquetería en la terminal áerea.

Video – Leer mas

https://www.frontera.info/Policiaca/2018/10/23/138244

0000000

Le M/Y Sea Harmony

Une réunion composée des agents du DEA de Rome et Paris (Davis May) en présence de Jo Lesquert (DNRED Nantes) m’avait permis de préciser toutes choses sur mon infiltration dans l’organisation Locatelli.

Au cours de ce debriefing, j’ai déclaré à mes interlocuteurs que j’irai jusqu’au bout de mon action et les ai alertés sur la grande proximité de Charles Pasqua, le grand ami de Nick Venturi et cie, avec les Français de l’organisation Locatelli.

J’ai été arrêté le 23 septembre 1994 et n’ai jamais pu déclarer devant un juge sauf pour plaider coupable pour satisfaire les innombrables pressions des douaniers français Christian Gatard, Philippe Galy, l’attaché douanier en poste à Londres et Bernard Roux, l’attaché douanier à Washington! Marc Lerestre, le prédécesseur de Galy, était venu me saluer amicalement à la prison de Bellmarsh à Londres.

J’ai été libéré 3.888 jours plus tard le 26 mai 2005!

Et mon dossier est toujours classé « SECRET DEFENSE« !

 

000000000000000000000000000000

CHICAGO (Reuters) – Les autorités américaines et mexicaines ont annoncé mercredi la création d’une équipe conjointe basée à Chicago chargée de lutter contre les cartels de la drogue.

Le nouveau président mexicain Andrés Manuel Lopez Obrador, dont l’investiture est prévue le 1er décembre, a promis de lutter contre le trafic de drogue avec une nouvelle stratégie.

Il estime que des amnisties consenties en échange d’une trêve seront plus efficaces que la stratégie intransigeante qui a prévalu jusqu’ici.

LIRE la suite

https://www.challenges.fr/monde/equipe-usa-mexique-de-lutte-contre-les-cartels-de-la-drogue_607198#comments

000000

Au Mexique, où se déroulent dimanche les élections générales, la campagne a été ensanglantée par les meurtres, notamment commis sur des élus et des candidats.

LIRE la suite

00000000000

La DEA a fourni des informations à la police fédérale qui a permis de saisir du 7 janvier au 2 mars 2018 un total de 23,35 kilogrammes d’héroïne cachés dans les batteries des véhicules.

Le 23 mars 2018, à la frontière, la police fédérale a réussi à arrêter Mario N, l’un des dirigeants de l’organisation, avec 10 colis pesant 4,3 kilogrammes d’héroïne cachés dans la batterie. de son camion

 

000000000000000000000000000000000000000000000000

LAREDO, Texas – Les agents des douanes et de la protection des frontières des États-Unis ont saisi plus de deux millions de dollars de stupéfiants illégaux au cours de deux incidents distincts au port d’entrée de Laredo.

Selon le CBP, le premier incident s’est produit le 1er mars au pont Lincoln Juarez lorsque les agents ont renvoyé un VUS Mercedes 1999 à l’inspection secondaire. Le véhicule a été conduit par une femme de 19 ans de San Antonio, au Texas.

Lorsque les policiers ont fouillé le véhicule, ils ont trouvé 202 paquets contenant 21 livres de cocaïne présumée, trois livres d’héroïne brune présumée, trois livres d’héroïne présumée de goudron noir et 42 livres de méthamphétamine en cristaux.

Le deuxième incident s’est produit le 3 mars sur le même pont lorsque des agents ont renvoyé une Chevrolet Cruze 2010 à une inspection secondaire.
Le conducteur du véhicule était un homme de 29 ans de Nuevo Leon, Monterrey. Lorsque les agents ont inspecté le véhicule, ils ont trouvé 14 paquets contenant 32 livres d’héroïne présumée.

source: KGNS.tv

00000000000000000000000000000000000000000000

El día de ayer, en San Luis Potosí, la Comisión Nacional de Seguridad informó, a través de un comunicado, que la Policía Federal, a través de la División de Seguridad Regional, detuvo a dos personas que transportaban en un automóvil más de diez paquetes con una sustancia granulada con las características de la heroína.

Los elementos de la corporación realizaban acciones de seguridad y vigilancia a la altura del kilómetro 060+000 del tramo San Luis Potosí – Matehuala, cuando detuvieron a una unidad para efectuar la infracción correspondiente, ya que el conductor circulaba sin el cinturón de seguridad.

Una vez detenido el vehículo, los agentes federales se percataron del marcado nerviosismo del chofer, así como de su acompañante, quienes manifestaron distintas versiones en torno a su procedencia y su destino.

leer mas: http://laorquesta.mx/dos-personas-fueron-detenidas-cerca-8-kilos-heroina-slp/

000000000000000000000000000000000000000000000000000000

México.- El administrador de la agencia antidrogas de Estados Unidos (DEA, por sus siglas en ingles),  Robert W. Patterson, mencionó que un muro entre México y esa país no terminará con el trasiego de enervantes en ambos lados de la frontera.

El funcionario reconoció que no coincide completamente con el argumento del presidente, Donald Trump, de que la construcción de la barrera frene el paso de la droga.

El Patterson manifestó que Estados Unidos tiene « un problema » de demanda de drogas y que cada vez son más los grupos criminales que se dedican al tráfico de estupefacientes, cuyo mercado han visto limitado por la acción coordinada entre ambos países, específicamente en el tema de inteligencia e información financiera.

FUENTE:

debate

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000

 

Le vice-ministre des Affaires étrangères, Luis Videgaray, a rencontré ses homologues des États-Unis et du Canada pour tenter de renforcer la lutte contre l’héroïne.

000000000000000000000000000000000000000000000000

 

 

Les agents du CBP, affectés au International Trade Bridge, ont contrôlé  un camion Ford F-150, 1997, qui transportait une cargaison commerciale de bougies en cire.

Utilisant leur système d’imagerie, plus l’aide d’une équipe canine, les agents ont découvert des pastilles de méthamphétamine cachées à l’intérieur des bougies pour un poids brut de près de 736 livres.

 

source:

0000000000000000000000000000000000000000000

 

Les trois saisies ont eu lieu au pont international Juarez-Lincoln.

La première sur une Nissan Sentra 2008, conduite par un citoyen mexicain de 39 ans originaire de Monterrey, Nuevo León.

Après une inspection complète du véhicule par les agents du CBP, un total de 25 colis contenant 61 livres de cocaïne ont été découverts.

Dans la seconde saisie, l’inspection d’une Nissan Sentra 2015 a permis la saisie de 10 livres de cocaïne et 12 livres d’héroïne citoyen mexicain âgé de 41 ans, résident de Monterrey, Nuevo León.

Une troisième saisie de 26 paquets contenant 63 livres de cocaïne a été effectuée lors de l’inspection d’un Nissan Sentra 2008, conduit par un citoyen mexicain de 60 ans, qui réside également à Monterrey, Nuevo Leon.

Source

00000000000000000000000000000000000000000000000000

Plus de 5000 membres des forces de l’ordre ont été déployés cette semaine au Mexique pour contrer une vague de violences, qui touche notamment certaines stations balnéaires, a indiqué mardi le ministère de l’Intérieur mexicain.

L’opération vise «à faire diminuer rapidement ces niveaux croissant de violence» a indiqué à la presse le ministre de l’Intérieur Alfonso Navarrete.

Constitués en majorité de policiers fédéraux, ces renforts ont été envoyés à Tijuana, à la frontière avec les États-Unis, et en Basse-Californie du Sud (nord-ouest), où se trouvent les stations balnéaires de Los Cabos et de La Paz, ainsi qu’à Cancún sur la côte caraïbe.

Cancún – la destination mexicaine la plus appréciée des touristes étrangers – a connu récemment des faits de violences jusqu’alors inédits.

Les États de Colima et de Jalisco (ouest) et la ville de Chilpancingo, capitale de l’État de Guerrero (sud), un des plus violents du pays, vont également bénéficier d’une présence renforcée des forces de l’ordre.

Le Mexique fait face à une vague de violence sans précédent, en partie liée au narcotrafic. En 2017, le chiffre record de 25 339 homicides a été enregistré, le plus élevé depuis que les statistiques ont été mises en place il y a vingt ans.

Plus de 200 000 assassinats ont été recensés dans le pays depuis le lancement par le gouvernement d’une guerre contre les narcotrafiquants en 2006.

Si l’offensive du gouvernement de Felipe Calderon (2006-2012), poursuivie par son successeur Enrique Peña Nieto, a permis de décapiter plusieurs cartels, elle a également abouti à les fragmenter en groupes criminels plus petits et plus violents, estiment les experts.

SOURCE:

Agence France-Presse
MEXICO

0000000000000000000000000000000