Archives de la catégorie ‘México’

Le boss de la pègre israélienne Ben Suthi extradé de Mexico vers Israël en 2004. (Capture d'écran : Treizième chaîne)

Le boss de la pègre israélienne Ben Suthi extradé de Mexico vers Israël en 2004. (Capture d’écran : Treizième chaîne)

Le membre de la pègre israélienne assassiné à Mexico mercredi était une figure tristement célèbre du milieu criminel d’Israël.

Sa carrière criminelle remontait aux guerres de gang des années 1990.

Ben Suthi, originaire de Tel Aviv, a été abattu en plein jour dans un centre commercial huppé de Mexico, aux côtés d’Alon Azoulay de Bat Yam.

Voir l'image sur Twitter

Suthi avait 44 ans et Azoulay avait 40 ans, selon le site d’information Ynet, même si d’autres médias ont évoqué des âges différents.

source et plus

0000000

Nemesio Oseguera Cervantes, alias « El Mencho », dirigeant du cartel Jalisco Nueva Generación (CJNG), serait à l’origine du crash de l’hélicoptère.

Les faits

L’hélicoptère où Germán Ortega Silva et Martín Godoy Castro ont voyagé a perdu toutes communications en survolant la région montagneuse de Villa Madero. «Nous confirmons que l’avion s’est écrasé. Dans quelques instants, nous donnerons plus d’informations », a rapporté le gouvernement du Michoacán.

Des médias mexicains ont annoncé que le responsable du cartel le plus sanglant du pays aurait ordonné que hélicoptère transportant Martín Godoy Castro, secrétaire à la Sécurité publique de Michoacán et du chef de la Sécurité sociale, Germán Ortega Silvade Morelia à Huetamo, soit attaqué.

 

0000

 

 

Récemment, le compte Twitter Mexico Red Code a présenté une séquence impressionnante dans laquelle vous pouvez voir le moment où les tueurs du cartel de la nouvelle génération de Jalisco (CJNG) exécutent trois hommes engagés dans un enlèvement dans l’État de Michoacán.

Comme indiqué par Mexico Code rouge, la vidéo montre la puissance du cartel Jalisco New Generation dans lequel vous pouvez voir de nombreux éléments avec des armes à feu à longue portée, tous vêtus de tenues militaires, tout en entourant les trois impliqués dans un crime.

0000000000000000

Esta carga se encontraba dentro de una bodega del buque “UBC Savannah”, de bandera de Chipre, procedente de Barranquilla, Colombia.

0000

FOTOS, Con más de 200 balazos ejecutaron a Gonzalo Huitrón, fiscal regional de Jalisco, en una emboscada, dos escoltas heridosSelon les médias locaux, un commando armé l’a intercepté vers 7 h 40 sur la route de Santa Rosa à La Barca, alors qu’il se rendait à Guadalajara et a commencé à lui tirer dessus avec des fusils automatiques.

Selon les déclarations de témoins, dans la section où il se trouvait, une camionnette noire est arrivée, bloquant leur passage alors qu’ils commençaient à leur tirer dessus, obligeant le véhicule à quitter la route. Il a été rapporté que deux de ses escortes qui voyageaient avec lui ont été blessés, ils ont donc été emmenés à l’hôpital.

L’un d’entre eux, âgé de 29 ans, a eu trois impacts: deux dans les bras et un dans les pieds, tandis que l’autre escorte, âgée de 26 ans, a été blessée à l’aine et à la jambe.

Le meurtre de Gonzalo Huitrón a été confirmé par le bureau du Procureur général et par son porte-parole, Ricardo Franco.

Le procureur de l’Etat, Gerardo Octavio Solís Gómez, est arrivé sur les lieux pour superviser la zone.

La declaratoria de culpabilidad y la cadena perpetua para Joaquín Guzmán Loera, «El Chapo», no solo significó su caída como capo criminal. Sino que dejó un vació en el mote del narcotraficante más buscado del mundo.

Este hueco no tardará en llenarse, pues hay varios capos de la droga que están en la mira del gobierno de Estados Unidos. Hay al menos cinco líderes criminales que podrán ocupar el lugar que Guzmán Loera tuvo alguna vez.

RAFAEL CARO QUINTERO, «El Narco de Narcos» es una añeja piedra en los zapatos para el gobierno de Estados Unidos. Rafael Caro Quintero, uno de los líderes del extinto cártel de Guadalajara, fue detenido el 4 de abril de 1985, en Costa Rica para luego ser extraditado a México.

Caro Quintero, junto con Miguel Ángel Félix Gallardo, «El Jefe de Jefes»; y Ernesto Fonseca, «Don Neto», fueron acusados –aparte de narcotráfico– de la tortura y asesinato de Enrique «Kiki» Camarena, agente encubierto de la Administración para el Control de las Drogas (DEA, por sus siglas en inglés).

Rafael, detenido y sentenciado por la muerte de Camarena, fue liberado en 2013 tras 28 años de prisión por violaciones al debido proceso, el capo tuvo que ser juzgado por un juez local y no federal, puesto que la víctima no ostentaba ningún cargo diplomático.

El gobierno estadunidense nunca ha perdonado el asesinato de «Kiki», por lo que ha buscado desde su liberación a Caro Quintero.

En la lista de los más buscados del Buró Federal de Investigación (FBI, por sus siglas en inglés) y de la DEA, Rafael Caro Quintero tiene sobre sus hombros una recompensa por 20 millones de dólares a quien dé información por su captura.

En diversas entrevistas que «El Narco de Narcos» dio a la periodista Anabel Hernández, el capo aseguró que él no estuvo implicado en el asesinato de «Kiki», que ya se había retirado del narcotráfico, que apenas costeaba su vida e hizo un llamado para que lo dejaran de perseguir.

Sin embargo, las autoridades estadunidenses lo colocan en la cúpula del cártel de Sinaloa, aunque se presume que en realidad mantiene una organización independiente con presuntos vínculos con la guerrilla colombiana para traficar droga a Estados Unidos a través de Sonora.

«El Narco de Narcos» es quizá la primera opción para ser el narcotraficante más buscado del mundo tras la caída de «El Chapo».

El jefe de la DEA, Ray Donovan, ha dicho que la prioridad de su administración es capturar a Caro Quintero, asegurando con Rafael se tiene «algo personal».

«EL MENCHO»

A pocos días de la declaratoria de culpabilidad contra Guzmán Loera, dos de los fiscales que hundieron a «El Chapo» en Nueva York ya tenían su siguiente objetivo: Nemesio Oseguera Cervantes, «El Mencho».

Se trata de Andrea Goldbarg y Anthony Nardozzi. Ambos fiscales tienen en sus manos las investigaciones contra «El Mencho» que datan desde el 2014.

El líder del cártel de Jalisco Nueva Generación (CJNG) comenzó a ser perseguido de forma ardua por el gobierno estadunidense desde agosto del año pasado, cuando aumentaron la recompensa en su contra a 10 millones de dólares, mientras que en México es de 30 millones de pesos.

Asimismo, dicha organización criminal que lidera fue ingresada como una de las cinco más violentas del mundo.

El CJNG ha aumentado su presencia en Estados Unidos, pisándole los pies al cártel de Sinaloa y ya desplazándolo en México como la organización criminal más extendida en el país.

Autoridades estadunidenses, sin embargo, lo han calificado como un fantasma, escondido en los límites de Jalisco, Michoacán y Colima.

«EL MAYO»

Ismael Zambada García, «El Mayo», es uno de los pendientes del gobierno estadunidense, tras medio siglo en el negocio de las drogas, nunca ha sido capturado y las posibilidades cada vez se disminuyen.

Cofundador del cártel de Sinaloa, «El Mayo» siempre se ha mantenido bajo la sombra de «El Chapo», cauteloso y fuera de los reflectores, se mantiene oculto dentro de la robusta sierra del Triángulo Dorado.

A diferencia de él, su familia sí ha sabido lo que es dormir en una fría celda. Su hermano Jesús «El Rey» Zambada y su primogénito, Vicente Zambada Niebla, «El Vicentillo», fueron piezas fundamentales en la caída de Guzmán Loera frente a los tribunales.

«El Mayo» está en la lista de los más buscados de la DEA y de la Fiscalía General de la República (FGR), esta última dependencia ofrece 30 millones de dólares por su captura.

Durante el juicio, los defensores de «El Chapo» aseguraron que el verdadero líder del cártel de Sinaloa era Zambada García y que, debido a la red corrupción que ha implementado tanto en México como en Estados Unidos, ambos países no les interesa atraparlo.

«LOS CHAPITOS»

Iván Archivaldo y Jesús Alfredo Guzmán Salazar, los hijos de «El Chapo» más aventajados en el «negocio», también podrían ocupar el lugar que dejó su padre.

«Los Chapitos» son hijos de la primera esposa de «El Chapo», Alejandrina María Salazar Hernández.

«Los Chapitos» acapararon con violencia el liderato del cártel de Sinaloa, lo disputaron con Dámaso López Núñez, «El Licenciado», y contra su tío, así como hermano de «El Chapo», Aureliano Guzmán Loera, «El Guano».

Actualmente hay fuertes rumores de que comenzaría una disputa por el cártel con «El Mayo».

Jesús Alfredo, apodado como «El Alfredillo», ingresó el año pasado a la lista de los diez más buscados de la DEA. Iván Archivaldo, por su parte, ha ingresado a prisión, pero liberado por «falta de pruebas».

Mientras que el 21 de febrero de este año, unas semanas después de que «El Chapo» fuera declarado culpable, el Departamento de Justicia de Estados Unidos acusó a Joaquín Guzmán López y Ovidio Guzmán López de distribuir cocaína, metanfetamina y marihuana.

Ambos son hijos de Guzmán Loera y de su segunda esposa identificada como Griselda López.

fuente

0000/

La consommation de cocaïne est devenue un véritable fléau en France.

Le nombre d’intoxications et de décès a doublé au cours des deux dernières années. 2,2 millions de Français en ont déjà consommé. 450 000 le font régulièrement.

A l’autre bout de la chaîne, il y a les producteurs, essentiellement basés en Amérique du Sud. Des cartels hors la loi, qui fonctionnent comme des multinationales.

LIRE

0000

Elementos del Ejército Mexicano aseguraron un cargamento de 1.2 toneladas de marihuana en Punta Colonet, Ensenada, Baja California, sin que en el operativo se registraran enfrentamientos ni detenidos.

Los militares aseguraron 86 paquetes de mariguana en tierra y 20 paquetes dentro de una lancha « tiburonera », abandonada por narcotraficantes en un arroyo que desemboca en la playa conocida como San Antonio del Mar.

Leer mas y video

0000

Selon le responsable de la sécurité multidimensionnelle Isaac Morales, le pays se trouve à un tournant depuis l’élection d’Andres Manuel Obrador, nouveau président de gauche: « Cela nous a donné la possibilité, ou la nécessité, de stopper la politique de drogue, afin de regarder de façon critique ce qui a fonctionné, et ce qui n’a pas fonctionné. »

Il continue: « La guerre contre la drogue avec une approche uniquement punitive, n’a pas donné les résultats que l’on attendait. En effet, la consommation a augmenté, les organisations criminelles ont renforcé leur pouvoir, ce qui a provoqué encore plus de violences. »

Régularisation du cannabis en vue

Il s’agira de tenir compte de la différence entre les diverses substances présentes sur le marché, car toutes ne provoquent pas les mêmes dégâts. Par exemple, explique Isaac Morales, « Selon le responsable de la sécurité multidimensionnelle Isaac Morales, le pays se trouve à un tournant depuis l’élection d’Andres Manuel Obrador, nouveau président de gauche: « Cela nous a donné la possibilité, ou la nécessité, de stopper la politique de drogue, afin de regarder de façon critique ce qui a fonctionné, et ce qui n’a pas fonctionné. »

Il continue: « La guerre contre la drogue avec une approche uniquement punitive, n’a pas donné les résultats que l’on attendait. En effet, la consommation a augmenté, les organisations criminelles ont renforcé leur pouvoir, ce qui a provoqué encore plus de violences. »
Régularisation du cannabis en vue

Il s’agira de tenir compte de la différence entre les diverses substances présentes sur le marché, car toutes ne provoquent pas les mêmes dégâts. Par exemple, explique Isaac Morales, « le cannabis représente au Mexique 80% de la consommation de drogue. Et c’est aussi par ce biais que les jeunes tombent dans les réseaux réseaux criminels. C’est pour cela que nous optons pour une régulation responsable, graduelle. »

LIRE PLUS

https://www.rts.ch/info/monde/10294214-le-mexique-veut-changer-sa-politique-de-lutte-contre-la-drogue.html

0000

À New York, où est jugé le narcotrafiquant Joaquin Guzman, surnommé El Chapo, les accusations explosives se succèdent, mettant en cause les plus hauts personnages de l’État mexicain.

Par

La somme donne le vertige : 100 millions de dollars.

C’est le montant du pot-de-vin qu’aurait reçu l’ancien président du Mexique Enrique Peña Nieto en 2012.

Une bombe lâchée par un témoin au procès à New York de l’un des plus puissants narcotrafiquants Joaquin Guzman, surnommé El Chapo. Une de plus.

Car depuis le début de l’audience, il y a deux mois, les révélations se multiplient sur les valises de cash distribuées à tous les échelons de l’État. Police fédérale, agents d’Interpol, directions des aéroports, responsables de prisons et même généraux rémunérés 100 000 dollars par mois…

Le cartel de Sinaloa dirigé par El Chapo, 61 ans, jusqu’à son arrestation en janvier 2016, savait se montrer généreux avec les dignitaires mexicains pour sécuriser son trafic.

Parmi les plus gourmands, Genaro Garcia Luna (photo de droite), ancien patron de l’agence fédérale d’investigation puis ministre de la Sécurité publique sous la présidence de Felipe Calderon. Il aurait perçu 3 millions de dollars à chacune de ses prises de fonction lors de rencontres dans des restaurants, puis 56 millions de dollars en échange de sa protection. « Mensonge, diffamation ! » se défend l’intéressé.

source et lire plus

0000000000000000000000000000000000

Defense lawyers for former Sinaloa Cartel kingpin “El Chapo” have alleged that two of Mexico’s presidents accepted millions of dollars in bribes — unverified accusations that are hotly denied, but which put Mexico’s government in an uncomfortable position and are likely to become a recurring theme during the trial.

Jeffrey Lichtman, a lawyer for Joaquín Guzmán Loera, alias “El Chapo,” alleged in his opening statement that former Mexican President Felipe Calderón and current President Enrique Peña Nieto took “hundreds of millions in bribes” from Sinaloa Cartel leader Ismael Zambada García, alias “El Mayo,” reported.

Read more

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Felipe Calderón

@FelipeCalderon

0000000

Le jury anonyme, en partie isolé, est composé de cinq hommes et sept femmes, ainsi que de six suppléants,suite à la sélection qui a durée deux jours et demi devant le US District Court à Brooklyn.

Les New-Yorkais – comprenant plusieurs immigrés, des hispanophones et des membres de la famille des forces de l’ordre – ont été sélectionnés  au cours d’un processus parfois surprenant durant lequel un juré éventuel a été renvoyé après avoir demandé l’aide d’un officier de justice pour obtenir l’autographe d' »El Chapo » Guzman. « Je suis un peu fan », a déclaré l’homme au juge…
Un autre juré potentiel a été remercié après avoir révélé qu’il commandait fréquemment un sandwich nommé « El Chapo » dans une épicerie locale.
D’autres ont été écartés parce qu’ils ont dit craindre pour leur sécurité. .

Les hommes et les femmes qui décideront du sort d’un accusé autrefois considéré comme le plus puissant et le plus impitoyable trafiquant de drogue au monde ont entendu des déclarations liminaires mardi.

Avant cela, toutefois, un avocat de l’équipe de défense de Guzman avait écrit une lettre demandant au juge Brian Cogan de la Cour de district américaine de permettre à Guzman de donner un « bref câlin » à sa femme, Emma Coronel Aispuro (photo).

« M. Guzmán n’a été autorisé à avoir aucun contact avec sa femme, ni par téléphone ni en personne« , a déclaré l’avocat Mariel Colon Miro au tribunal, notant que son client avait été maintenu à l’isolement dans une petite cellule sans fenêtre pendant 23 heures par jour.
Elle a ajouté: « Dans l’intérêt de la santé mentale de M. Guzmán et de la justice, il est respectueusement demandé que la demande de geste humanitaire envers M. Guzmán soit acceptée« .
Le juge n’a pas encore décidé d’accorder à Guzman le premier câlin avec sa femme depuis près de deux ans.

Guzman, 61 ans, a plaidé non coupable.

S’il est reconnu coupable de trafic international de drogue, d’avoir conspiré pour tuer des rivaux, d’armes à feu et de blanchiment d’argent, il risque une peine de prison à vie.


Compte tenu de l’histoire violente de Guzman, le juge Brian Cogan (photo à droite)a ordonné que le jury soit anonyme et partiellement « séquestré ». Les noms, adresses et lieux d’affectation des jurés seront tenus secrets pendant toute la durée d’un procès pouvant durer quatre mois.


Les jurés seront transportés vers et depuis le palais de justice par des policiers américains armés.

La poursuite sera une entreprise énorme.

La portée internationale d’une prétendue entreprise criminelle qui s’étend sur plusieurs continents « en fait un cas particulier, même parmi les plus grosses poursuites en matière de drogue à ce jour« , a écrit le juge Cogan la semaine dernière.

Les avocats de la défense de Guzman se sont également plaints de ne pas avoir eu le temps d’examiner les volumineuses preuves présentées contre Guzman, notamment plus de 100 000 enregistrements audio et des cartables récemment remis contenant 14 000 pages de nouveaux documents.

Le juge Brian Cogan a également annoncé qu’il enquêterait pour connaitre l’origine de fonds destinés à régler les avocats d’El Chapo!

Des “sources fédérales” américaines ont déclaré au quotidien colombien El Tiempo que le FBI avait notamment obtenu les témoignages de parrains colombiens extradés “pour s’assurer que le grand jury condamne l’insaisissable mafieux mexicain à la perpétuité”.

source: CNN

 

00000000000000000000000000000

 

Un projet de loi visant à légaliser la marijuana au Mexique a été déposé mardi par le parti Morena du président élu Andres Manuel Lopez Obrador.

Il avait promis durant la campagne d’ouvrir un débat sur la dépénalisation des drogues pour lutter contre les violences liées au narcotrafic.

LIRE

0000000

VICE News travels to the Sinaloa cartel stronghold of Culianán, where we meet a drug trafficker and see ow cartel violence affects daily life.

00000000000000000000000000000

Casi un kilogramo de heroína, dentro de envases y envoltorios de plástico, fue decomisada en el Aeropuerto de Tijuana.

De acuerdo con información de la Policía Federal, la droga fue incautada en el patio de maniobras de empresa de paquetería en la terminal áerea.

Video – Leer mas

https://www.frontera.info/Policiaca/2018/10/23/138244

0000000

Le M/Y Sea Harmony

Une réunion composée des agents du DEA de Rome et Paris (Davis May) en présence de Jo Lesquert (DNRED Nantes) m’avait permis de préciser toutes choses sur mon infiltration dans l’organisation Locatelli.

Au cours de ce debriefing, j’ai déclaré à mes interlocuteurs que j’irai jusqu’au bout de mon action et les ai alertés sur la grande proximité de Charles Pasqua, le grand ami de Nick Venturi et cie, avec les Français de l’organisation Locatelli.

J’ai été arrêté le 23 septembre 1994 et n’ai jamais pu déclarer devant un juge sauf pour plaider coupable pour satisfaire les innombrables pressions des douaniers français Christian Gatard, Philippe Galy, l’attaché douanier en poste à Londres et Bernard Roux, l’attaché douanier à Washington! Marc Lerestre, le prédécesseur de Galy, était venu me saluer amicalement à la prison de Bellmarsh à Londres.

J’ai été libéré 3.888 jours plus tard le 26 mai 2005!

Et mon dossier est toujours classé « SECRET DEFENSE« !

 

000000000000000000000000000000

CHICAGO (Reuters) – Les autorités américaines et mexicaines ont annoncé mercredi la création d’une équipe conjointe basée à Chicago chargée de lutter contre les cartels de la drogue.

Le nouveau président mexicain Andrés Manuel Lopez Obrador, dont l’investiture est prévue le 1er décembre, a promis de lutter contre le trafic de drogue avec une nouvelle stratégie.

Il estime que des amnisties consenties en échange d’une trêve seront plus efficaces que la stratégie intransigeante qui a prévalu jusqu’ici.

LIRE la suite

https://www.challenges.fr/monde/equipe-usa-mexique-de-lutte-contre-les-cartels-de-la-drogue_607198#comments

000000

Au Mexique, où se déroulent dimanche les élections générales, la campagne a été ensanglantée par les meurtres, notamment commis sur des élus et des candidats.

LIRE la suite

00000000000

La DEA a fourni des informations à la police fédérale qui a permis de saisir du 7 janvier au 2 mars 2018 un total de 23,35 kilogrammes d’héroïne cachés dans les batteries des véhicules.

Le 23 mars 2018, à la frontière, la police fédérale a réussi à arrêter Mario N, l’un des dirigeants de l’organisation, avec 10 colis pesant 4,3 kilogrammes d’héroïne cachés dans la batterie. de son camion

 

000000000000000000000000000000000000000000000000

LAREDO, Texas – Les agents des douanes et de la protection des frontières des États-Unis ont saisi plus de deux millions de dollars de stupéfiants illégaux au cours de deux incidents distincts au port d’entrée de Laredo.

Selon le CBP, le premier incident s’est produit le 1er mars au pont Lincoln Juarez lorsque les agents ont renvoyé un VUS Mercedes 1999 à l’inspection secondaire. Le véhicule a été conduit par une femme de 19 ans de San Antonio, au Texas.

Lorsque les policiers ont fouillé le véhicule, ils ont trouvé 202 paquets contenant 21 livres de cocaïne présumée, trois livres d’héroïne brune présumée, trois livres d’héroïne présumée de goudron noir et 42 livres de méthamphétamine en cristaux.

Le deuxième incident s’est produit le 3 mars sur le même pont lorsque des agents ont renvoyé une Chevrolet Cruze 2010 à une inspection secondaire.
Le conducteur du véhicule était un homme de 29 ans de Nuevo Leon, Monterrey. Lorsque les agents ont inspecté le véhicule, ils ont trouvé 14 paquets contenant 32 livres d’héroïne présumée.

source: KGNS.tv

00000000000000000000000000000000000000000000

El día de ayer, en San Luis Potosí, la Comisión Nacional de Seguridad informó, a través de un comunicado, que la Policía Federal, a través de la División de Seguridad Regional, detuvo a dos personas que transportaban en un automóvil más de diez paquetes con una sustancia granulada con las características de la heroína.

Los elementos de la corporación realizaban acciones de seguridad y vigilancia a la altura del kilómetro 060+000 del tramo San Luis Potosí – Matehuala, cuando detuvieron a una unidad para efectuar la infracción correspondiente, ya que el conductor circulaba sin el cinturón de seguridad.

Una vez detenido el vehículo, los agentes federales se percataron del marcado nerviosismo del chofer, así como de su acompañante, quienes manifestaron distintas versiones en torno a su procedencia y su destino.

leer mas: http://laorquesta.mx/dos-personas-fueron-detenidas-cerca-8-kilos-heroina-slp/

000000000000000000000000000000000000000000000000000000

México.- El administrador de la agencia antidrogas de Estados Unidos (DEA, por sus siglas en ingles),  Robert W. Patterson, mencionó que un muro entre México y esa país no terminará con el trasiego de enervantes en ambos lados de la frontera.

El funcionario reconoció que no coincide completamente con el argumento del presidente, Donald Trump, de que la construcción de la barrera frene el paso de la droga.

El Patterson manifestó que Estados Unidos tiene « un problema » de demanda de drogas y que cada vez son más los grupos criminales que se dedican al tráfico de estupefacientes, cuyo mercado han visto limitado por la acción coordinada entre ambos países, específicamente en el tema de inteligencia e información financiera.

FUENTE:

debate

0000000000000000000000000000000000000000000000000000000

 

Le vice-ministre des Affaires étrangères, Luis Videgaray, a rencontré ses homologues des États-Unis et du Canada pour tenter de renforcer la lutte contre l’héroïne.

000000000000000000000000000000000000000000000000