Archives de la catégorie ‘AMERIQUE du SUD’

 
Que ce soient Zendjabil (le Pablo Escobar de l’Oranie) ou Saïd l’«Emigré» (membre d’un réseau de trafiquants de drogue de renommée internationale, évadé d’une prison française, puis installé en toute quiétude en Algérie), les barons de la drogue n’ont pu ériger des fortunes colossales que grâce à leurs relations bien placées, tapies dans l’ombre et qui leur permettent d’agir en toute impunité.

Limiter l’affaire des 701 kg de cocaïne saisis à Oran à Kamel Chikhi et ses frères, c’est clore définitivement ce gros dossier pour protéger les vrais barons.

Que ce soient Zendjabil, le Pablo Escobar de l’Oranie, ou Saïd l’«Emigré», membre d’un réseau de trafiquants de drogue de renommée internationale, évadé d’une prison française, puis installé en toute quiétude en Algérie, les barons de la drogue n’ont pu ériger des fortunes colossales que grâce à leurs relations bien placées, tapies dans l’ombre et qui leur permettent d’agir en toute impunité…

lire la suite

000000000000000000000000000000000000000000000

Publicités

A Força Aérea Brasileira (FAB) interceptou, na manhã deste sábado (9), um avião boliviano carregado com cerca de 300 quilos de pasta base de cocaína.

O monomotor efetuou um pouso forçado em uma área rural nas proximidades do município de Tapirapuã (MT).

Dois aviões de ataque A-29 Super Tucanos da Força Aérea Brasileira(FAB) interceptaram na manhã deste sábado (09/06) um monomotor vindo da Bolívia em voo clandestino, sem registro e sem identificação. A aeronave PT-IDV, monitorada por um jato-radar E-99, não adotou os procedimentos determinados na abordagem pelos A-29. Classificado como suspeito, o avião foi comboiado para pouso no aeroporto de Tangará da Serra, em Mato Grosso.

Mais

https://www1.folha.uol.com.br/cotidiano/2018/06/fab-intercepta-aviao-boliviano-com-300-kg-de-pasta-base-de-cocaina.shtml

 

 

000000000000000000000000000000000000

Los agentes del Destacamento de Protección de Carreteras (Desprcar) de la Policía, hallaron esta madrugada un mototaxi con seis sacos de polietileno conteniendo en su interior más de 229 kilos de clorhidrato de cocaína, embalados en 216 paquetes tipo ladrillo.

De acuerdo con la información policial, al promediar las 00:15 de hoy, y mientras realizaban su patrullaje de rutina, los agentes encontraron un tromóvil, abandonado y con las luces intermitentes encendidas a la altura del kilómetro 173,8 de la nueva carretera Panamericana Sur, en sentido de norte a sur, a la altura de la playa Hawai.

No se encontró a ningún ocupante en su interior por lo que se presume que estos huyeron al notar la presencia policial, sin embargo al revisar el vehículo, los efectivos encontraron la droga que pesaba 229.621 kilos.

Mas

https://exitosanoticias.pe/mototaxi-cocaina/

000000000000000000000000000000000000

Des avions retapés destinés à un seul voyage, cela fait longtemps qu’on en trouve au Paraguay, dissimulés au fond de hangars et habilement préparés pour leur dernier trajet, leurs pilotes les attendant.

L’un d’entre eux, un paraguayen habitant en Bolivie, sera retrouvé mort carbonisé… en Bolivie. Son exemple, comme on va le voir, est symptomatique d’un système qui est plus que laxiste, car trois années à peine après avoir été une première fois repéré dans son garage pour trafic de drogue, son avion s’était écrasé chargé à fond du même produit. Un appareil vendu comme pièces détachées au départ. Et une deuxième fois « inspecté » au Paraguay lors d’une opération de police sur laquelle je reviendrai, tant elle est représentative du maquillage à tous les étages de ce qui se passe dans le pays (maquillage d’appareils et magouilles politiques allant de paire). Au passage, nous constaterons l’irresponsabilité totale de certains (jeunes) pilotes paraguayens, aussi fous que leurs collègues boliviens. Là-bas, chez certains, les Cessna font figure de mobylettes ou de scooters, et les démonstrations de vols à du wheeling de quartiers difficiles, ici en France… Nous constaterons aussi au passage la terrible emprise que font subir les deux plus grands gangs brésiliens sur le marché de la drogue. Là aussi nous y reviendrons plus en détail bientôt, soyez-en sûrs…

Un air de Wagner déjà entendu… par la police

On a surtout l’impression que l’histoire se répète sans fin, ou que les tribunaux ne sanctionnent pas, comme ils devraient le faire, certains trafiquants, ou ne tiennent pas registre des condamnations… ou alors, et c’est plutôt la piste qu’il convient de suivre, une corruption endémique dans la magistrature sabote toutes les enquêtes. Ce qui semble le cas en effet au Paraguay, notamment, devenu lui aussi plaque tournante des transferts boliviens vers le Brésil ou l’Argentine (et ensuite vers l’Europe; comme on le sait). Là-bas, c’est aussi une vieille histoire qui recommence sans fin, il semble bien. Ainsi, le 21 janvier 2010, une descente ….LIRE la suite

http://www.centpapiers.com/coke-en-stock-clxxi-la-decouverte-et-la-chute-des-fournisseurs-davions-6/

0000000000000000000000000000000000000000000000

DNRED (Douane française): il y a 30 ans, Christian Gatard rencontrait Marc Fievet pour la première fois à Gibraltar

Publié: 5 mai 2018 par internationalinformant dans 36, Afghanistan, AFRIQUE, Allemagne, AMERIQUE CENTRALE - CARAÏBE, AMERIQUE du SUD, Balkans, BAN, Belgique, Blanchiment, Canaries, Cannabis - Hachis - Haschich, Cap-Vert, CELTIC, Ceuta, Cocaïne, Colombie, Cyberdouane, DEA (USA), DG de la Douane française, DNRED, Douane française, Drogues, Espagne, EUROPE, Gendarmerie, GIBRALTAR, GRC - RCMP (Canada), Guardia di Finanza (Italie), Guatemala, HM Customs Excise (UK), INFOS, INTERPOL, Irlande, Italie, Justice, LUXEMBOURG, MAFIA, Maroc, Narcotrafic maritime, NS 55, OCRTIS, Pakistan, Pays-Bas, Police, Portugal, Saint-Martin, Santo Domingo, Sénégal, Secret Defense, SERVICES ANTI-DROGUES, SERVICES ESPAGNOLS, SERVICES FRANCAIS, Suisse, SVA, TRACFIN, Venezuela
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

30 déjà!

le 5 mai 1988, Christian Gatard, le chef de l’échelon DNRED de Nantes atterrissait dans la matinée à Malaga avec un avion du BAN de la Douane française.

Il s’agissait pour lui de rencontrer Marc Fievet à La Rotonde, un bar situé en face de l’aéroport de Gibraltar. Le rendez-vous était prévu à 14 h 00.

Marc Fievet était arrivé vers 13 h 30, histoire de vérifier l’environnement et accueillit Christian Gatard sur le trottoir entre poste frontière et La Rotonde.

Entretien d’une heure pour que Marc Fievet devienne le correspondant de la Douane Française sur la Costa del Sol. Infiltré à partir de 1988 dans cette plaque tournante de la drogue, Marc Fievet, alors âgé de 43 ans, officie pendant six ans dans ces réseaux, il contribue à la saisie de 100 tonnes de drogue durant son activité et permettra l’arrestation de 97 vrais narcotrafiquants. Mais, il est à son tour interpellé, en 1994, puis condamné à perpétuité au Canada pour trafic de drogue sans que Paris ne vienne à son secours autrement qu’en lui envoyant des émissaires pour lui dire de plaider coupable. Transféré en France, il ne sort de prison qu’en 2005, après dix ans et demi d’incarcération suite à la lâcheté de François Auvigne, un inspecteur des finances devenu quelques mois Directeur Général de la Douane Française.

La DNRED, dirigée par Jean Henri Hoguet soutenu par le ministre Michel Charasse, obtint des résultats importants dans sa lutte contre le narcotrafic durant toute cette période.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Bon anniversaire à tous ceux qui ont encore en mémoire les succès douaniers enregistrés!

———————————–


—————————————-

Plus d’infos avec le témoignage de Jean Henri Hoguet et Yves Bonnet.

00000000000000000000000000000000000

La Policía Nacional del Perú (PNP), en coordinación con el Ministerio Público, decomisó en la ciudad de Satipo, Junín, más de 360 kilos de clorhidrato de cocaína de alta pureza, además de incautar un fusil FAL y una pistola.

A cargo de la operación estuvo la División de Maniobra Contra el Tráfico Ilícito de Drogas Los Sinchis de Mazamari de la PNP, que contó con el apoyo de vehículos policiales y del representante de la Fiscalía Antidrogas La Merced – Chanchamayo, Getulio Córdova Cuéllar.

Leer mas

https://exitosanoticias.pe/vraem-policia-decomisa-cocaina/

00000000000000000000000000000000000000000000

Les Faits

Un contrôle s’est effectué à bord d’un porte-conteneurs, le « FLEUR N » battant pavillon chypriote, en provenance de Colombie et à destination de l’Espagne à l’occasion d’un exercice durant une formation à la fouille des navires de commerce dispensée sur place par des membres de l’ENDLR (École Nationale des Douanes de La Rochelle).
Les agents des douanes ayant observé sur place des comportements suspects ainsi que des anomalies matérielles, ont démonté une trappe technique destinée à la ventilation. A l’intérieur ils ont découvert 16 grands sacs renfermant chacun des blocs compacts thermo-soudés. Ces derniers se sont révélés contenir de la cocaïne, pour une quantité totale de 468 kg.

 

Plusieurs services douaniers terrestres et maritimes des Antilles ont pris part à cette opération:

-les brigades des douanes de Baie-Mahault et de Basse-Terre, rattachées à la direction régionale des douanes de Guadeloupe.
-les brigades garde-côtes et nautique de Pointe-à-Pitre et Basse-Terre qui dépendent de la direction garde-côtes Antilles-Guyane.
-des formateurs de l’École Nationale des Douanes de La Rochelle (ENDLR).

SOURCE: Cabinet de Gérald DARMANIN – 01 53 18 45 03 – presse.macp@cabinets.finances.gouv.fr

00000000000000000000000000000000000000000

La Policia Nacional avec la coopération de la DEA (Drug Enforcement Agency) a arrêté cinq membres d’une mafia albanaise, y compris leur chef, qui se livraient à l’importation de cocaïne dissimulée dans des valises de Colombie à l’Espagne par vols charters.

Les agents de la Police Nationale ont achevé cette opération, qui a débuté en novembre dernier, avec l’intervention de 790 colis contenant 1 000 kilos de cocaïne et 1 550 000 euros, outre d’autres effets tels que des véhicules haut de gamme, des téléphones, des plaques de police, des armes et des munitions.

Les détenus, au nombre de cinq,  sont deux Albanais (le responsable et une personne de confiance), deux Espagnols avec de multiples casiers judiciaires et le chef de l’organisation qui fournissait la cocaïne au départ de Colombie, qui avait fui dans son pays après les premières saisies en Espagne.

source: LAVANGUARDIA

0000000000000000000000

 

Avioneta incautada es evidencia del narcotráfico

“Fue localizada una aeronave cuando narcotraficantes pretendían sacar 16 sacos de cocaína. Fue incautada en una pista clandestina ubicada en el municipio Rosario de Perijá del estado Zulia. Resultaron tres personas detenidas”, indicó el ministro en su Twitter.

00000000000000000000000000000000000

The largest haul of the drug ever detected in a European port.

The drugs were hidden between 1,080 boxes of bananas shipped from the port of Turbo in Colombia.

The joint operation between Spanish police and customs has led to the arrest of six people, including two in the French city of Lyon, three in Malaga and one in Algeciras.

Details of the operation were revealed by Spain’s Interior Minister Juan Ignacio Zoido during a press conference in Algeciras.

Read more

GIBRALTAR CHRONICLE

000000000000000000000000000000

Les agents du SVA (Département des Douanes de l’Agence Fiscale) et les agents de la Brigade antinarcotique de la Police Nationale ont réalisé dans le port d’Algeciras la saisie de 8 740 kilogrammes de cocaïne qui étaient cachés dans un conteneur de bananes en provenance du port de Turbo en Colombie, transporté sur le navire «Lucie Schulte» sous pavillon de Singapour.

Des agents du SVA (service de surveillance douanière de l’Agence fiscale) et de la police nationale ont contrôlé les opérations commerciales de la société qui a envoyé les marchandises en Colombie et de la société importatrice en Espagne. À la suite de ces enquêtes conjointes et grâce à une collaboration internationale, une cargaison suspecte de stupéfiants a été signalée au port d’Algésiras.

L’expédition suspecte se composait de trois conteneurs, dont la fouille a finalement été effectuée le dimanche 22 avril, discrètement dans le port d’Algésiras.

L’action a été menée par des agents du SVA (la surveillance douanière de la Délégation spéciale de l’Agence fiscale d’Andalousie) et des agents de la Police nationale, et à la suite de cette opération, ils ont appréhendé 8 740 kilos de cocaïne sous une première couche de bananes. La cocaïne était cachée parmi plusieurs des 1 080 boîtes de bananes contenues dans le conteneur provenant d’une entreprise colombienne et qui avait été chargé dans le port de Turbo (Colombie). La  cocaïne appartiendrait au « cartel del Golfo« .

Une fois la drogue déchargée, immédiatement après l’arrestation, le Bureau du Procureur spécial antidrogue a été autorisé à autoriser la livraison contrôlée du conteneur, afin d’identifier les responsables de l’opération, et d’établir une surveillance parallèle dans la destination prévisible du conteneur.

Enfin, le suivi du conteneur a conduit les investigateurs vers la destination prévue, un bâtiment industriel à Malaga, où trois personnes de nationalité espagnole ont été arrêtées en relation avec la société importatrice.

Deux francais arrêtés

Deux autres hommes d’affaires membres de l’organisation qui avaient fui ont également été arrêtés à Lyon. Ce sont deux personnes de nationalité française, résidents à Malaga, dont la détention a été possible grâce à un mandat d’arrêt européen et aux efforts des Douanes Françaises et de la ‘OCN de Sirene España.

A ce jour, 11 personnes ont été arrêtées dont un Guardia civil en poste au port d’Algeciras.

Source: SVA et Police Nationale Espagnole

00000000000000000000000000000000000000000

L’équipe de la Force tactique de la police militaire a saisi plus d’une demi-tonne de pâte-base de cocaïne sur une route dans la zone rurale de Santa Maria da Serra (SP).
C’est à partir d’une information que la police a commencé à surveiller un véhicule qui devait transporter la drogue, laissée par un hélicoptère au milieu des plantations de canne à sucre.

En tout, 513 kilogrammes de pâte à base de cocaïne ont été trouvés cachés dans le châssis du camion.

Les trois occupants, originaires de Campinas (SP), ont été arrêtés en flagrant délit de trafic de drogue et transférés à la police fédérale de Piracicaba (SP), avec la drogue et le camion.

Source: Bauru e Marília

0000000000000000000000000000

La police péruvienne a saisi 1 997 kilos de cocaïne qui étaient placés dans des conteneurs au port de Callao pour être expédiés à Hong Kong, a annoncé samedi le ministère de l’Intérieur.

« La Direction antidrogue (Dirandro) a saisi 1 997 kilogrammes de cocaïne dans un entrepôt de Callao« , a déclaré le porte parole du Ministère de l’intérieur dans un communiqué.

La coke était cachée dans cinq caisses en bois avec 140 paquets de cocaïne recouverts de métal.

 

Source: MININTER

0000000000000000000000000000000