Archives de la catégorie ‘Colombie’

FRANCE (Douane Française – DNRED): journée de promulgation des résultats 2017

Publié: 13 mars 2018 dans 36, Afghanistan, AFRIQUE, Allemagne, AMERIQUE CENTRALE - CARAÏBE, AMERIQUE du NORD, AMERIQUE du SUD, ASIE, Balkans, BAN, Belgique, Canada, Canaries, Cannabis - Hachis - Haschich, Cap-Vert, CELTIC, Ceuta, Cocaïne, Colombie, Cyberdouane, DEA (USA), DG de la Douane française, DNRED, Douane française, Drogues, Espagne, EUROPE, France, Gendarmerie, GIBRALTAR, GRC - RCMP (Canada), Guardia di Finanza (Italie), Guatemala, HM Customs Excise (UK), INFOS, Irlande, Italie, LUXEMBOURG, MAFIA, Maroc, Martinique, NARCOTRAFIC, Narcotrafic maritime, NS 55, OCEAN INDIEN, OCRTIS, Pays-Bas, Police, Portugal, Saint-Martin, Santo Domingo, Sardaigne, Sénégal, Secret Defense, SERVICES ANTI-DROGUES, SERVICES ESPAGNOLS, SERVICES FRANCAIS, Suisse, SVA, TRACFIN, UAR, UK
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Par Marc Fievet, AKA NS 55 DNRED

C’était  jour de fête à Gennevilliers.

Gérald Darmanin et Rodolphe Gintz ne tenaient que des propos aimables pour nos valeureux douaniers qui lors de cette année 2017 auraient battu des records, malgré la politique de démantèlement mené tambour battant par Bercy et son bras armé, Rodolphe Gintz, le successeur de Jérôme Fournel et Hélène Crocquevieille, les fossoyeurs de la douane de ces dernières années.

Certes les résultats des différentes saisies pourraient paraître spectaculaires, alors qu’elles ne correspondent qu’à une explosion de la consommation des stupéfiants illicites et donc du narcotrafic destiné à répondre à la demande.

Les succès enregistrés en matière de contrefaçon n’arrivent pas à provoquer chez moi le moindre sentiment de satisfaction, considérant que la Douane n’a pas à être une police économique mise à disposition de LVMH et consort depuis le passage du DG Pierre Mathieu Duhamel au sein de LVMH New York. Que ne dirait-on pas si nos gendarmes et policiers se mettaient au service du grand capital et des banques pour préserver leurs avantages et les intérêts des actionnaires en facilitant l’évasion fiscale qui est une des raisons d’être de ces entreprises. Certes LVMH fabrique encore un peu en France, mais si peu…Alors que fiscalement, que se passe-t-il Gérald Darmanin?

Pour le tabac, la contrebande prospère chaque jour et du coup la lutte contre ce phénomène sera une priorité a précisé Gérald Darmanin. Plus de 238 tonnes de tabac ont été saisis l’an dernier sur le sol français, soit une baisse de 8% par rapport à 2016.

En Ile-de-France, c’est près de 22 tonnes de tabac qui ont été confisqué l’an dernier. « Avec l’augmentation du prix du tabac il y aura une augmentation de l’intérêt à la fraude donc pour moi la lutte contre la contrebande de tabac sera une priorité en 2018 » dit Jean-Roald L’hermitte. Ouf, on est sauvé!  Mais, dimanche, j’ai reçu un appel d’un de mes amis qui passait en Espagne par Biriatou et qui me dit:  « les douaniers contrôlent à la sortie de France, toi qui connait, tu peux m’expliquer…le trafic de cigarettes et d’alcool, c’est dans le sens Espagne-France!« …Faudra m’expliquer pour que je lui explique!

Pour moi, comme pour beaucoup de citoyens de ce pays, les stups restent une des plaies de notre société, de nos société et je constate que la plus haute hiérarchie se gargarise avec des résultats très loin en dessous de ceux qu’il aurait fallu atteindre pour seulement commencer à être efficace dans la lutte contre la drogue.

Aujourd’hui, Hubert Avoine, qui a travaillé pendant des années en secret pour l’ OCRTIS, (Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants) et auteur de L’Infiltré, de la traque de Chapo Guzman au scandale français des stups (éd. Robert Lafont), était l’invité du Grand Journal de 18h sur Sud Radio. Parlant des résultats 2017 de la Douane française et des saisies de cocaine s’élevant à plus de 9 tonnes, il constate:

« On parle de saisie, mais qu’a-t-on fait des réseaux ? Qui a-t-on arrêté ? Qu’a-t-on démantelé ? », s’est interrogé Hubert Avoine, pour qui « le trafic est en train de se développer parce que la société tend vers cela ».

« Il y a plus de consommation, c’est indéniable, donc les saisies sont en comparaison de la demande, a-t-il ajouté. Il semble que la consommation de cocaïne est en hausse. On la rencontre dans des endroits où c’était assez peu courant. On avait l’habitude de la voir plus sur les Champs-Élysées qu’en banlieue, aujourd’hui, on la voit un peu partout. »

Écoutez son interview sur:

https://www.sudradio.fr/faits-divers/saisie-record-de-cocaine-qua-t-fait-des-reseaux-qua-t-demantele

En ce qui me concerne, autre époque, puisqu’il ne s’agissait pas d’El Chapo, mais des frères Orijuela, les premiers successeurs de Pablo Escobar, j’ai travaillé pendant 6 années pour la DNED, puis la DNRED à partir de 1991 en commençant d’abord par faire du renseignement à Gibraltar avant d’être amené à débuter des actions d’infiltrations qui m’ont amené au plus haut niveau de la hiérarchie du narcotrafic des années 1990. Les résultats furent spectaculaires puisqu’en 6 ans, l’agent NS 55 que j’étais devenu, agissant sous mon vrai nom ou empruntant diverses identités parfaitement connues des autorités douanières françaises comme Charles Henri De Bossieu et William Blazenko, a permis la saisie de 105 tonnes de drogues illicites (Plus de 5 tonnes de cocaïne et 100 tonnes de cannabis) dans diverses opérations menées en Atlantique nord et dans l’océan indien.

En récompense, l’agent NS 55, sur les conseils appuyés des émissaires de Bercy, a dû plaider coupable d’actions de narcotrafic devant les juridictions anglaises et canadiennes, récoltant au passage une condamnation à perpétuité!

La Direction Générale de la Douane française, en parfaite oie blanche, ayant refusé d’assumer les actions terrains de son service de renseignement, n’a pas hésité à laisser entendre que l’agent NS 55 s’était mis à son compte…! Propos démenti par la juge d’instruction parisienne, Sophie Clément qui a rendu le 16 mai 2006 un non-lieu explosif puisqu’elle assure: « Il n’y a pas lieu de poursuivre quiconque pour complicité de trafic de drogue car « les investigations entreprises, les auditions réalisées, l’étude des documents figurant en procédure, ne permettent pas de caractériser à l’encontre de Marc Fiévet les faits de trafic de stupéfiants ». Cette décision de justice est toujours refusée par les administrateurs Thomas Charvet et Michel Baron qui n’ont su que s’enfermer dans la réécriture de faits dont ils ignorent la réalité.

Alors, certes les résultats enregistrés démontrent l’importance de la présence douanière sur le terrain, sans pour autant donner pleine satisfaction puisque la mission régalienne première de la Douane ne fait plus partie de ses priorités.

Au train ou vous allez, à quand la privatisation des missions régaliennes douanières?

00000000000000000000000

 

 

 

Publicités

En un trabajo conjunto de la Fiscalía General de la Nación, el Ejército Nacional, la Armada Nacional y la DEA, se logró desarticular la estructura narcotraficante acusada de sacar la mayor cantidad de cocaína desde el Catatumbo hasta países del caribe.

En la operación, simultanea con República Dominicana y Puerto Rico, fueron capturadas 20 personas. 11 de ellas estaban en la red de pedidos de extradición por Estados Unidos.

Los integrantes de la banda tenían la capacidad de mover aproximadamente cinco toneladas de droga al mes, distribuidas en cargamentos de 800 a una tonelada respectivamente.

De los capturados, 11 fueron detenidos en Bogotá, Medellín, Cúcuta, Cartagena, Santa Rosa y Ríohacha, mientras que en los países caribeños los nueve restantes.

Según las investigaciones de las autoridades, este grupo de personas financió por cinco años la producción de clorhidrato de cocaína en Tibú, Norte de Santander, y adquirió el estupefaciente procesado a la banda criminal, Los Pelusos.

El Proceso

Se cree que el narcótico producido en cantidades industriales salía por tierra desde el Catatumbo hasta Isla Margarita en Venezuela, donde posterior a su llegada se embarcaba en pequeñas lanchas destinadas a la pesca para finalmente ser enviada a la isla de Puerto Rico y República Dominicana. Parte de la droga quedaría en estos países y un porcentaje iría rumbo a Estados Unidos y Europa.

El pago por los narcóticos llegaba por Venezuela hasta la ciudad de Cúcuta y, de ahí, el dinero viajaba hasta Medellín, Bogotá y Cartagena. Se cree que con este dinero los líderes delincuenciales realizaban inversiones en finca raíz, vehículos de alta gama y negocios que ayudaban a lavar el dinero.

Mente Maestra

Los nombres de Alias Bambam (Dalberto Rincón) y el Gordo Guillermo (Luis Eduardo González Medina) fueron listados como los cabecillas del engranaje criminal. Se presume que serían los principales inversionistas y coordinadores de la producción y venta del clorhidrato.

En el proceso de operación se incautaron tres toneladas de cocaína en las seis operaciones realizadas en Colombia, aguas internacionales e Italia. Asimismo, se recolectaron más de $1.000’000.000 en el decomiso durante dos operaciones realizadas con éxito en Norte de Santander.

Fuente: Kienyke.tv

00000000000000000000000000000000000000

Un groupe du crime organisé a été démantelé et 9 suspects arrêtés le 8 mars dans une opération majeure en Europe et en Amérique du Sud.

L’opération NANA était dirigée par la police croate et le bureau du procureur de Rijeka et menée conjointement par la Colombie, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas, le Panama, la Slovénie, l’Espagne, la Drug Enforcement Administration des États-Unis et Europol.

Le réseau criminel était soupçonné de transporter des quantités de cocaïne de plusieurs kilogrammes de la Colombie, de l’Équateur et du Panama vers l’Europe.

Un porte-conteneurs transportant légalement de la ferraille du Panama au port de Rijeka, en Croatie, transportait plus de 100 kilogrammes de cocaïne et 150 kilogrammes de marijuana destinés au marché croate des drogues illicites. Les enquêteurs ont également conclu qu’une partie du groupe était impliquée dans le trafic de tabac et, en mars 2017, ont saisi plus de 69 000 paquets de cigarettes d’une valeur de 350 000 EUR.

Au cours de l’année, plusieurs grands trafiquants de drogue basés en Europe ont été identifiés ainsi qu’une source d’approvisionnement colombienne (SOS). Les 9 suspects ont été arrêtés lors d’une journée internationale d’action finale, qui s’est déroulée simultanément dans les États membres de l’UE, en Croatie, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Slovénie. Parmi les suspects arrêtés figuraient une cible croate d’importance et un représentant d’une organisation de trafic de drogue colombienne chargée de coordonner les livraisons de cocaïne à des criminels basés en Europe.

Les services répressifs ont également mis en place un groupe de travail spécialisé qui a identifié et ciblé les suspects et les compagnies maritimes d’Europe et d’Amérique du Sud impliqués dans le trafic de cocaïne.

En analysant et en recoupant les renseignements, l’équipe Drogues d’Europol a pu identifier et rassembler différentes enquêtes en cours, déclenchant ainsi une coopération mutuelle entre les pays concernés et d’autres organismes chargés de l’application de la loi. En outre, Europol a créé une plate-forme pour échanger des fichiers volumineux et des informations générées par des activités opérationnelles, ce qui a permis aux équipes de terrain d’échanger rapidement des données. L’opération, menée par l’équipe Drogues, a également été soutenue en partie par l’unité de référence Internet d’Europol et par le laboratoire de criminalistique du Centre européen de lutte contre la cybercriminalité (EC3) d’Europol.

Cette opération fait partie d’une stratégie européenne plus large conduite par la Croatie et soutenue par les autorités de police de l’UE, la DEA et Europol, pour lutter contre le réseau du crime organisé des Balkans occidentaux connu sous le nom de « cartel balkanique ».

Source: EUROPOL

000000000000000000000000000000000000

Info CELTIC

Plus d’une tonne de cocaïne, dissimulée dans une cargaison de bananes en partance pour Anvers en Belgique, a été saisie vendredi en Colombie, dans le port de Santa Marta, sur la côte caraïbe (nord-est), a annoncé la brigade des stupéfiants. « Des effectifs de la direction antidrogue de la police nationale ont, lors de contrôles dans le port de Santa Marta, procédé à la saisie de 1.626 kilos de chlorhydrate de cocaïne, à l’intérieur d’une cargaison de fruits (banane) à destination d’Anvers, Belgique », selon un communiqué.

La drogue a été découverte dans un conteneur, dont les scellés étaient intacts et qui contenait « 1.627 paquets (…) rectangulaires de couleur verte stratégiquement placés de manière à passer inaperçus » et d’un poids total de 1.626 kilos, a précisé la police qui enquête pour déterminer la provenance de la drogue.

Source: Le Figaro et La Tribune

00000000000000000000000000000000000

OBJECTIF: détruire le cartel de Sinaloa

Importante opération pour les agents de la DEA qui ont saisi 6 millions de dollars, des centaines de livres de stupéfiants et délivré 75 accusations à travers toute l’Amérique pour «blanchiment de l’argent pour le compte du gang d’El Chapo»


Les autorités ont accusé 40 personnes à San Diego de conspirer pour blanchir des dizaines de millions de dollars en argent de la drogue dans des villes des États-Unis et des cartels au Mexique

-Saisie de plus de 6 millions de dollars en espèces
-209 livres de méthamphétamine, 138 livres d’héroïne, 22 livres de fentanyl, 202 livres de cocaïne et 554 livres de marijuana ont également été saisis
-20 armes à feu, y compris des fusils semi-automatiques et des armes de poing ont également été saisies
-35 autres personnes ont été inculpées dans d’autres parties du pays

Le FBI a déployé des agents infiltrés et des agents des forces spéciales de diverses forces de l’ordre pour infiltrer

Lire la suite, photos et video: http://www.dailymail.co.uk/news/article-5482347/6million-cash-millions-drugs-seized.html#ixzz59Iye7Slp

0000000000000000000000000000000000000000

Autoridades localizaron dos aeronaves con presunta vinculación al tráfico de drogas

El ministro de Interior, Justicia y Paz, Néstor Reverol, informó que la Operación Cielo Soberano I-2018 localizó dos aeronaves con presunta vinculación al tráfico ilícito de drogas en los estados Zulia y Guárico.

A través de su cuenta social en Twitter, comentó que la Fuerza Nacional Bolivariana (FANB) localizó la aeronave turbo hélice B-350 en una pista no autorizada en el sector La Gloria, municipio Villa del Rosario en el estado Zulia.

Luego de ser movilizada, integrantes de organización delictiva procedieron a incinerarla, quedando 80% destruida, a su vez, tras patrullaje terrestre realizado en las cercanías de la pista, detuvieron a 4 sujetos por presunta vinculación.

Asimismo, los efectivos militares localizaron 1 tonelada de clorhidrato de cocaína, distribuida en mil 07 panelas.

En ese sentido, en un segundo procedimiento realizado en el río San Bartolo del estado Guárico, las autoridades lograron la incautación de otra aeronave tipo Jet, color blanco con matrícula mexicana. 

Los radares del Codai detectaron la aeronave incursora que ingresó al territorio venezolano procedente de Centroamérica, tras la alerta emitida, un avión de la FANB logró dar con la ubicación de la avioneta que estaba camuflada.

FUENTE:

2001.com.ve

00000000000000000000000000000000000000

 

Plus de cinq tonnes de cocaïne du Clan del Golfo, principal gang de narco-trafiquants de Colombie, ont été saisies dans le nord-est du pays, à la frontière avec le Panama.

C’est la marine colombienne, appuyée par la police, qui a saisi ces 5,2 tonnes de drogue dans l’Uraba.

Le Clan del Golfo, dirigé par Dairo Antonio Usuga, alias «Otoniel», s’est aussi specialisée dans des actes d’extorsion et l’exploitation de mines clandestines.

source: Tribune de Genève

0000000000000000000000000000000000000000000000000000

Las fuerzas militares de Colombia y Ecuador le asestaron un duro golpe a las estructuras del narcotráfico en operan en el océano Pacífico, en la frontera entre Colombia y Ecuador.

En el sector fronterizo bahía Ancón de Sardinas, les fueron incautados 1.175 kilos de clorhidrato de cocaína, avaluadas en 38 millones de dólares en el comercio internacional.

Leer mas

http://m.elcolombiano.com/colombia/fuerzas-militares-de-colombia-y-ecuador-dan-golpe-al-narcotrafico-en-el-pacifico-LA8299841

0000000000000000000000000000000000000000

Opérations menées en Colombie, en Équateur, au Costa Rica, au Guatemala et au Panama avec le DEA.

Ces « opérations conjointes menées en Colombie, au Costa Rica, en Equateur, au Guatemala et au Panama contre le trafic de stupéfiants ont abouti à la saisie de 3.113 kilos de cocaïne et à l’arrestation de 21 personnes », a annoncé mardi la police colombienne dans un communiqué, sans en préciser les dates.

Source: AFP – Le POINT

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

En Équateur saisie de 767 kilos de cocaïne, en Colombie saisie de 856 kilos  et au Guatemala 288 kilos.

Dans les eaux panaméennes 614 kilos en une « lancha », et en mer de Costa Rica  588 kilos.

000000000000000000000000000000000000000000000000000

Des policiers français, espagnols, colombiens et américains contrecarrent les activités d’un cartel de drogue composé de sept nationalités qui importent de la coke colombienne pour inonder le marché européen par des vols charter privés qui décollent de Carthagène en Colombie.

Les organisateurs sont des Albanais, des Turcs, des Hollandais, des Espagnols, des Italiens et des Français. Un citoyen anglais participe également à ce cartel. Les vols privés ont pour destination l’aéroport de Biarritz (France).  De cette ville, limitrophe de l’Espagne, ils approvisionnent les marchés d’au moins cinq pays, dont l’Allemagne.

Le chargement d’une tonne 200,  est arrivé le dimanche 19 novembre 2017.

Les informations sur l’opération  « Top Gun » ont été gardées secrètes car c’était une livraison contrôlée par des agents de la DEA, après autorisation du procureur de Bordeaux.

Pendant huit mois, des agents  ont infiltré l’organisation, dont ils ont découvert l’existence en 2016.

À ce moment-là, il a été établi que la cargaison était arrivée dans un avion du Gulfstream qui a décollé de Cartagena en Colombie et fait un arrêt technique sur les îles du Cap-Vert (Afrique), pour finalement atterrir sur l’aéroport de Biarritz, et décharger plus d’une tonne de  coke et… disparaitre.

Quatre Colombiens sont arrêtés à Bayonne (France).

La capture des Colombiens, l’un d’eux basé en Espagne, permet d’atteindre  cette organisation, qui avait déjà réussi le transport d’une autre cargaison en utilisant cet avion.
Cette fois, les 1,2 tonnes ont été déchargées dans des camions et emmenées dans un manoir à Lacanau, une petite station touristique, à 10 kilomètres de l’océan Atlantique.

« Apparemment, le manoir de Lacanau, a été utilisé comme centre de collecte de la drogue, qui arrive également dans des bateaux de pêche et des voiliers. En fait, on pensait que l’avion allait être rechargé en France pour l’envoyer vers une autre destination « , a déclaré l’un des enquêteurs, ajoutant « qu’il est évident que la plus grande partie de la drogue provient du « clan du Golfe« .

Là, la cargaison de haute pureté a été divisée en sept paquets, qui devaient être transportés dans des voitures de luxe vers un hôtel du centre de Bordeaux. C’était le logement des « Missi Dominici » des organisations qui ont négocié la drogue colombienne et qui ont financé l’opération. Certains suspects ont été interpellés à la sortie de leur chambre d’hôtel à Mériadeck dans le centre de Bordeaux et un autre hôtel situé à proximité de l’aéroport de Mérignac. Ils auraient loué de puissantes cylindrées pour aller livrer la cocaïne : 1 tonne 150 exactement. La valeur marchande évoquée est de plus de 100 millions d’euros à la revente. Les enquêteurs ont également mis la main sur 350 000 euros en liquide, nous a confié une source proche de l’enquête.

Il a également révélé que la police colombienne a aidé la DEA (Drug Enforcement Administration) avec l’interception d’appels téléphoniques entre les expéditeurs et les représentants des narcos européens.

Dans l’opération de dimanche, 23 personnes sont tombées, dont trois Français, trois Albanais, un Turc, des Espagnols, des Dominicains, des Italiens et des émissaires colombiens. Onze ont déjà été accusés.

Il est probable que des ex-membres des FARC fassent partie de cette organisation.

000000000000000000000000000000000000000000

 

 

Martin Neil – Alessandro Lembo – Stephen Neil – Víctor Franco Lorenzo – José Ramón Miguelez Bottes

Los cinco llenaron 15 maletas con 37 panelas de cocaína y se embarcaron en un lujoso ‘jet’ Bombardier Global Express, fletado en Austria, con destino al aeropuerto privado de Farnborough, sur de Londres. Allí los estaban esperando hombres de Scotland Yard y de la Agencia Nacional contra el Crimen del Reino Unido (NCA), que les incautaron media tonelada de coca y los enviaron a la cárcel.

Leer mas

http://m.eltiempo.com/justicia/investigacion/bitacora-secreta-de-narcojet-que-salio-de-bogota-lleno-de-cocaina-178628

00000000000000000000000000000000000000000

Le maçon anglais Martin Neil pensait avoir fait l’affaire de sa vie. En moins de 45 jours,après deux voyages à Bogota, il est revenu à Londres avec 500 kilos de coke d’une grande pureté destinés à la N’drangheta, une organisation mafieuse du sud de l’Italie.

La première fois qu’il a posé le pied à Bogotá, c’était le vendredi 8 décembre 2017. A minuit, arrivant du Portugal, il déclare alors qu’il vient faire du tourisme. Ce jour-là, il était accompagné d’un italien (Alessandro Iembo) et d’un espagnol (Víctor Franco Lorenzo). Personne n’a posé beaucoup de questions, et après deux jours tous les trois étaient de retour au Portugal.

Après ce premier voyage, Neil et ses amis sont revenus en Colombie, le 26 Janvier, cette fois-ci en compagnie de Stephen Neil, frère de Martin, maçon lui aussi, mais au chômage. José Ramón Miguelez Bottes, propriétaire d’un salon de coiffure à Valladolid (Espagne), faisait parti du voyage.

Les cinq hommes avec 15 valises toutes remplies d’une cocaïne de qualité « zéro zéro », ont embarqué sur un luxueux biréacteur Bombardier Global Express, affrété en Autriche, à destination de l’aéroport privé de Farnborough, au sud de Londres.

Embarquement facilité à Bogota par un faux policier qui a simplifié les procédures douanières…

A l’aéroport privé de Farnborough, pas de chance, ils étaient attendus par des hommes de Scotland Yard et de la National Crime Agency du Royaume-Uni (NCA), qui ont alors saisi une demi-tonne de coke et les ont envoyés en prison, directement sans passer par la banque.

Pour l’instant, la police espère pouvoir faire parler les téléphones portables et les ordinateurs saisis chez les cinq Européens pour alors interpeller d’autres narcos qui inondent l’ Europe en  coca colombienne depuis plusieurs années.

Reste une énigme, les itinéraires que le « narcojet » a effectués ces dernières années ont disparu des bases de données aéronautiques!

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Plus et photos: AERO NARCOTRAFICO: Bitácora secreta de narcojet que salió de Bogotá lleno de cocaína

000000000000000000000000000000000000000000

La droga avaluada en 50 millones de libras esterlinas fue incautada en el aeropuerto Farnborough de Hampshire, es el mayor cargamento incautado en la historia de la Policia de Fronteras de el Reino Unido.

La cocaína fue encontrada por policías especialmente entrenados cuando abordaron el avión. Estaba cuidadosamente empacada en quince lujosas y costosas maletas de diseñador.

El avión privado llegó de Bogotá el lunes en la mañana llevando la droga y cinco pasajeros quienes fueron arrestados en el lugar bajo el cargo de importar drogas clase A. Los detenidos son dos británicos, dos españoles y un italiano.

Por su parte, la tripulación del avión fue interrogada y fueron liberados sin ningún cargo.

LEER MAS: https://lalibertad.com.co/wp/2018/01/30/incautan-en-inglaterra-avion-privado-procedente-de-colombia-con-media-tonelada-de-cocaina/

0000000000000000000000000000000000000000000000000000