Archives de la catégorie ‘Pakistan’

La route du Nord, l’une des voies les plus empruntées par les trafiquants de drogue passe par les républiques d’Asie centrale, y compris le Kirghizstan.

Selon les services anti-drogue, environ 75 tonnes de stupéfiants durs, comme le haschisch et l’héroïne, transitent tous les ans par cette route qui relie l’Afghanistan à la Russie et à l’Europe.

Lire

https://fr.sputniknews.com/international/201704121030870135-usa-coalition-afghanistan-drogue-kirghizstan/

000000000000000000000000000000000

Anti Narcotics Force (ANF), Pakistan, seized huge cache of narcotics weighing 19.6 ton drugs valuing Rs 34 billion in international market during 20 countrywide operations.

The operations also resulted in arrest of 19 persons involved in drug smuggling and seizure of 4 vehicles. The seized drugs comprised 16.7 ton hashish, 3.01 ton heroin, 30 kg morphine, 410 gram amphetamine and 1.01 kg opium.

The ANF Quetta seized mega cache of dugs comprising 3.01 ton heroin and 16.6 ton hashish in three separate intelligence based operations carried out at Quetta, Qilla Abdulla and Pishin.

Read more 

http://pakobserver.net/anf-seizes-huge-narcotics-cache/

000000000000000000000000000

pavotafghanLes partenaires internationaux de l’Afghanistan ont consacré depuis quinze ans et la fin du régime taliban des millions de dollars à le débarrasser de la production d’opium.

Le gouvernement afghan a tenté de développer le safran et d’autres cultures alternatives au pavot. Pourtant celui-ci continue d’augmenter, servant de principale source de revenu aux talibans.
Les taxes que les insurgés prélèvent sur le pavot leur rapportent ainsi jusqu’à 1,2 milliard de dollars par an, selon un expert occidental.
En 2016, les surfaces dédiées au pavot ont crû de 10%, atteignant leur pire niveau en 22 ans selon l’ONU. Les efforts d’éradication se sont effondrés, notamment en raison de l’insécurité croissante dans les provinces concernées. Et l’exportation ne souffre aucun obstacle grâce aux réseaux de trafiquants bien structurés.
« Même si le gouvernement nous arrête, nous continuerons le pavot » affirme Abdul Shukoor, du district de Zherai à Kandahar. « Le Pakistan ferme la frontière en pleine saison de récolte et notre gouvernement ne fait rien ».

lire: http://www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/en-afghanistan-l-opium-s-exporte-toujours-mieux-que-les-raisins-22-01-2017-6602541.php

00000000000000000000000000000000000

The Pakistan Maritime Security Agency (PMSA) seized 2,400 kilograms of narcotics in a raid conducted at sea.

As per a statement, the PMSA and Pakistan Customs had credible information that a large quantity of narcotics was to be smuggled into the country via sea.

 

Read more:

https://www.thenews.com.pk/print/160451-2400kg-of-narcotics-seized

00000000000000000000000000000000000000

RIAD, ARABIA SAUDÍ (29/SEP/2016).- Las autoridades saudíes ejecutaron hoy a un ciudadano pakistaní, condenado a muerte por trafico de heroína, informó el Ministerio de Interior de Arabia Saudí en un comunicado difundido por la agencia de noticias oficial, SPA.

Amshad Husein Ashraf Shah fue ejecutado en la ciudad portuaria de Yeda, en la costa saudí del mar Rojo, en el oeste del país.

 

Leer:

http://movil.informador.com.mx/internacional/2016/684330/6/arabia-ejecuta-a-un-ciudadano-pakistani-por-trafico-de-heroina.htm

00000000000000000000000000000000000000000000000

GUJRANWALA: The CIA Police claimed to have seized 80 kg of opium and Charas from a car and arrested seven persons including three women.
The car was intercepted at GT Road near flyover Gujranwala here on Saturday.

According to police, acting on a tip-off CIA DSP Imran Abbas Chadhar along with his team set up a check-point on GT Road.

During snap-checking, the team stopped a car and upon search, recovered opium and Charas, weighing 80 kg from hidden compartments made in the car.

 

Read more :

http://nation.com.pk/national/04-Sep-2016/seven-held-with-80-kg-of-opium-charas

0000000000000000000000000000000000000000

ISLAMABAD: Anti-Narcotics Force (ANF) has seized mega consignments of hashish, weighing 5.2 tonnes worth of Rs 3.2 billion in international market, in two major intelligence-led operations at Qilla Abdullah and Pishin. According to reports, ANF Quetta conducted successful operation in Qilla Abdullah and seized 4.95 tonnes of hashish.

The drug consignment was secretly stocked alongside a seasonal stream situated in Killi Shamsozai, Tehsil Gulistan, district Qilla Abdullah. Hashish was stuffed in plastic sacks and as per preliminary information, and the drug consignment was intended to be smuggled to unidentified location through another narcotics gang.

 

Read more :

http://dailytimes.com.pk/islamabad/04-Sep-16/52-tonnes-of-narcotics-seized-in-quetta

000000000000000000000000000000000000000000

par CIRC
80 000 usagers de cannabis ont recours exclusivement à l’auto-culture
Pas un mois, pas une semaine sans qu’un fait divers vienne attester de l’échec totale de la prohibition des drogues en général et du chanvre/cannabis en particulier. Règlements de compte à l’arme lourde dans les quartiers populaires ; corruption au sein même des services chargés de la lutte contre le trafic (l’OCRTIS impliquée dans une « affaire d’État » selon le quotidien Libération), sans parler de celles de certaines BAC (Brigade anti- criminalité) à Marseille, notamment ; disparition de saisies de cocaïne à la Brigade des stupéfiants de Paris (toujours pas élucidée)…
De nombreuses arrestations et plus une place dans nos prisonsÀ cela vient s’ajouter le harcèlement quotidien de centaines de milliers d’individus, jeunes pour la plupart, issus des quartiers populaires et des « minorités visibles » comme il se dit. 150 000 personnes sont en effets interpellées chaque année pour le seul cannabis. Nos prisons craquent de toute part, les tribunaux saturent. C’est à une véritable gabegie sociale, humaine et financière que nous assistons, provoquant défiance et mépris d’une partie de la population à l’égard des autorités.

Plus de 45 ans ont passés depuis l’adoption par une poignée de député(e)s, de la loi du 31 décembre 1970. Et si les mœurs de nos concitoyen(ne)s ont considérablement évolué, la loi, elle, s’est vue renforcée. Ainsi la contestation du dogme prohibitionniste s’est-elle vu restreinte grâce à l’article L.3421-4 du Code de la Santé Publique qui puni la « présentation sous un jour favorable l’usage des stupéfiants ». Or comment parler des drogues sans évoquer le plaisir qu’elles peuvent procurer ?

Ce dispositif légal n’a pas à notre connaissance, d’équivalent dans le Droit européen. Il constitue une très grave atteinte à la liberté d’expression. Ainsi la Brigade des stupéfiants est-elle devenue une véritable police politique chargée depuis la création du CIRC voici 25 ans, de relever et poursuivre les propos jugés « incitatifs ».

LIRE sur: http://www.economiematin.fr/news-legalisation-cannabis-prohibition-drogue-circ#disqus_thread

00000000000000000000000000000000000

Le Pakistan, qui nie tout soutien aux activistes afghans, dit construire un poste renforcé près de Torkham, dans la passe de Khyber, pour empêcher le transit des extrémistes et le trafic
de drogue.

LIRE PLUS: http://www.boursorama.com/actualites/reouverture-de-la-frontiere-afghano-pakistanaise-apres-des-incidents-af982e165937e91e39e1af97e8ff76c5

0000000000000000000000000000000000

afghanistanPublié le : 22/05/2016

NAQIL (Afghanistan) (AFP) – Les lassos fendent l’air, des cris de joie fusent. Cette année, dans le Sud afghan, on fête une récolte de pavot exceptionnelle qui laisse entrevoir des revenus confortables pour cette région pauvre où les talibans tiennent la dragée haute à l’armée.

En Afghanistan, le printemps est synonyme d’offensive des insurgés islamistes… et de récolte de pavot. Cette année encore, des centaines de petites mains ont fait route vers Naqil, dans la province d’Uruzgan, pour y recueillir la résine brune, matière première de l’opium et de l’héroïne.

La moisson s’annonce prometteuse et, au crépuscule, les hommes laissent éclater leur joie en s’adonnant au « jeu du lasso ». Au milieu de la foule, les participants font tournoyer une lourde corde puis assomment leurs adversaires. On rit, on chahute. Le public enturbanné est conquis et le vendeur de glaces à la framboise se frotte les mains.

« C’est le seul moment de l’année où on gagne de l’argent », explique Afzal Mohammed, un ouvrier agricole venu de Kandahar pour la récolte. « Ici, les gens travaillent pendant 15 jours et le reste de l’année ils n’ont pas d’emploi ». A en croire les habitants, nombre d’ouvriers agricoles venus récolter le pavot sont des talibans arrivés d’autres régions.

« Le monde entier a beau dire que sans pavot, il n’y aurait pas de guerre en Afghanistan, pour nous, sans pavot, il n’y aurait ni travail ni nourriture », se lamente Abdul Bari Tokhi, un chef tribal dont la famille possède plusieurs hectares de terres cultivées à Naqil.

Le succès de la récolte souligne la précarité de la situation économique de l’Afghanistan, où le chômage touche officiellement un actif sur cinq. Il met surtout en lumière l’échec des onéreuses campagnes d’éradication de la culture du pavot lancées par l’Occident après la chute des talibans en 2001.

Car l’Afghanistan reste le leader mondial incontesté en la matière. En 2014, l’année où l’Otan a mis fin à sa mission de combat, le pays a même connu sa meilleure récolte de pavot depuis 2002.

L’an dernier a vu une forte chute de la production, mais d’après l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, c’est davantage en raison de la sécheresse que des campagnes d’éradication. Alors, pour pallier le manque à gagner, les cultivateurs ont redoublé d’efforts cette année.

‘Etat de guerre’

D’ordinaire, les offensives des talibans sont en nette baisse durant la récolte de pavot, ce qui montre bien la main-mise des insurgés dans la culture de l’opium, juteux marché de 3 milliards de dollars.

« La récolte est sur le point de s’achever (…),….PAVOTAFGHAN

Des fermiers afghans récoltent le pavot dans un champ le 29 avril 2016 à Naqil © AFP RATEB NOORI

– See more at: http://www.goodplanet.info/actualite/2016/05/22/dans-le-sud-afghan-on-fete-une-recolte-de-pavot-exceptionnelle/#sthash.h7LiwVLI.dpuf

000000000000000000000000000000000000000000000

costs billions of rupees in the international market.

http://nation.com.pk/national/10-May-2016/anf-seizes-5000kg-of-hashish

00000000000000000000000000000

PHOTO: APP
Published: March 31, 2016

QUETTA: The paramilitary Frontier Corps, Balochistan, during a raid in the mountainous stretches of killa Abdullah district, seized 544 kilogrammes of hashish that was being smuggled in to Pakistan from Afghanistan in sacks loaded on donkeys.

Col Commandant of FC Malik Sarwar led the raid in the Roghani area close to the Afghan border near Chaman.

donkeyAccording to the FC spokesman, the smugglers fled on seeing the paramilitary troops approaching, leaving behind drugs worth millions of rupees.

In a separate raid, the paramilitary force that enjoys policing powers in Balochistan destroyed poppy crop spread over 150 acres in the Dukki area of the Loralai district.

Representatives of the local government and the district administration were also present during the operation.

Published in The Express Tribune, March 30th,  2016.

http://tribune.com.pk/story/1075361/drug-haul-fc-intercepts-drug-mules-carrying-hashish-shipment/

0000000000000000000000000000000000000

La drogue a été découverte dissimulée dans plusieurs sections du bateau (NDEA) Photo License: CC-BY

(Seychelles News Agency) – Les autorités seychelloises ont escorté ce matin un navire de pêche iranien au Port de Victoria suivant la découverte de la plus grosse cargaison de drogue dans les eaux des Seychelles, archipel de l’Océan Indien.

« Des coups de feu ont été tirés pour forcer le bateau à arrêter », ont indiqué des responsables.

« Le navire a été appréhendé samedi par les responsables de la Garde côtière des Seychelles et de la Brigade de lutte contre le trafic de drogue suite à une opération conjointe qui a commencé vendredi », selon les autorités.

« La drogue a été découverte dissimulée dans plusieurs sections du bateau », a dit à la SNA dimanche le directeur adjoint de la NDEA Liam Quinn

« L’estimation initiale par les agents à bord était d’environ 150 kilogrammes. Nous avons pesé et jusqu’à maintenant nous avons 98,5 kg « , a déclaré Quinn.

« La quantité de ces drogues fait qu’il s’agit de la plus grosse saisie aux Seychelles » a confirmé Quinn. La drogue doit cependant être analysée.

« Nous pensons qu’il y a plusieurs produits, mais ce sont des substances à base d’opiacés », a déclaré Quinn, ajoutant qu’il semble y avoir trois types différents de drogue, y compris de l’héroïne.

Les autorités seychelloises sont en train d’interroger les 11 membres d’équipage, qui sont tous des ressortissants iraniens.

Selon un communiqué de la NDEA publié dimanche, l’opération pour récupérer le navire et son équipage a duré plus de 36 heures.

Quinn a dit à la SNA que le bateau avait été observé pendant plusieurs heures avant d’être intercepté au moment où elle prenait la direction de Mahé, l’île principale des Seychelles.

Liam Quinn a confirmé que le navire a été appréhendé au large de l’île Bird, qui se situe à environ 100 km, au nord de Mahé.

Le NDEA est intervenu sur des renseignements obtenus dans le cadre de la collaboration avec d’autres partenaires régionaux »

Selon l’office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), les trafiquants utilisent les boutres à voile de la côte Makran entre l’Iran et le Pakistan pour le transport de drogues destinées à la cote d’Afrique orientale.

Quinn a dit que les renseignements recueillis montrent que cette cargaison de drogue était « destinée pour la Tanzanie. »

«Peut-être qu’il avait une partie de la cargaison qui était destiné aux Seychelles, « a ajouté Quinn.

Les 11 membres d’équipage iraniens impliqués dans cette affaire devraient comparaître devant les tribunaux lundi.

http://m.seychellesnewsagency.com//articles/4999/

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

(Seychelles News Agency) – Seychelles officials on Sunday escorted an Iranian fishing vessel to Port Victoria that the authorities said had been transporting what may be the largest consignment of drugs ever seized in Seychelles’ territorial waters.

Shots were fired in order to force the boat to stop, officials said. No fish were found on board.

The vessel was apprehended on Saturday by officials of the Seychelles Coast Guard and National Drugs Enforcement Agency following a joint operation which started on Friday, authorities said.

read: http://m.seychellesnewsagency.com/view_news.php?id=4998

000000000000000000000000000000000000000


%d blogueurs aiment cette page :