Archives de la catégorie ‘EUROPE’

Una operación de la Guardia Civil y Aduanas en el puerto de Valencia se ha saldado con el arresto de cinco presuntos traficantes de droga cuando trataban de sacar del puerto de Valencia un importante alijo de cocaína llegada en un contenedor procedente de Puerto Rico.

Se trata de algo más de 600 kilos de cocaína.

Leer mas

00000000000

Publicités

Sera-t-il contrôlé à son arrivée ?

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

A Lisbonne, l’OEDT fournit à l’UE et à ses États membres des informations factuelles, objectives, fiables et comparables au niveau européen sur les drogues et la toxicomanie et leurs conséquences. Il a pour objectif de fournir des données qui serviront à l’élaboration des politiques et orienteront les initiatives destinées à lutter contre la drogue.

Activités

L’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies:

  • surveille le phénomène de la drogue en Europe (y compris l’apparition de nouvelles tendances);
  • assure le suivi des solutions apportées aux problèmes liés à la drogue;
  • fournit des informations sur les bonnes pratiques dans les pays de l’UE et encourage leur partage;
  • évalue les risques liés aux nouvelles substances psychoactives;
  • gère un système d’alerte précoce sur les nouvelles substances psychoactives;
  • élabore des outils et instruments pour aider les États membres de l’UE à suivre et évaluer leurs politiques nationales et la Commission à suivre et évaluer les politiques de l’UE.

Structure

Le principal organe décisionnel de l’OEDT est le conseil d’administration, qui adopte son programme de travail et son budget. Il est soutenu par un comité exécutif et un comité budgétaire.

Le comité scientifique de l’OEDT aide le conseil d’administration et le directeur sur des sujets d’ordre scientifique et collabore avec des partenaires pour évaluer les risques liés aux nouvelles drogues. La majeure partie des données de l’OEDT proviennent du réseau Reitox, constitué des centres de surveillance des 28 États membres de l’UE, de la Norvège et de la Turquie, ainsi que de la Commission.

0000000000000000000000000000000000

La Guardia Civil ha intervenido más de un centenar de fardos con 3.600 kilos de hachís que se encontraban ocultos en un zulo practicado en el interior de un garaje en la localidad gaditana de La Línea de la Concepción.

El zulo, considerado una « guardería » de droga, tenía un sofisticado sistema con una puerta de apertura automática con doble cierre que movía toda la pared al abrirse y que se encontraba disimulado con muebles y enseres, ha informado en un comunicado la Guardia Civil.

Tras la puerta había un amplio espacio donde era almacenada la droga hasta su traslado a sus destinatarios y el zulo también contaba con una apertura en el techo manual que podía ser utilizada tanto para acceder al mismo como para salir en caso de huida.

Leer mas y video

http://www.antena3.com/noticias/sociedad/intervenidas-mas-de-tres-toneladas-de-hachis-en-un-zulo-automatizado_201807155b4b1bd80cf2bb3522768264.html

000000000000000000000000000000000000000

Ces dernières semaines, les gendarmes de la brigade de recherches de Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) ont démantelé un trafic de drogue localement important.

Après l’interception d’un convoi à Pordic, ils ont poursuivi leur enquête et saisi une belle quantité de poudre blanche. Elle devait alimenter les Côtes-d’Armor.

LIRE la suite

https://www.ouest-france.fr/bretagne/pordic-22590/cotes-d-armor-un-convoi-de-drogue-intercepte-pordic-6-kg-d-heroine-et-cocaine-saisis-5880576

000000000000

En effet, à y voir de plus près, on peut se demander comment un promoteur immobilier avisé, semble-t-il, aurait pu mettre de la drogue dure en si grandes quantités dans des cartons de viande portant les indications de son destinataire, nom, prénom et adresse à Alger, à savoir lui-même.
C’est la première grande question qui n’a dû échapper à personne, car relevant d’un degré de logique élémentaire. Comment donc un privé facilement identifiable a-t-il pu commettre pareille grossière erreur de débutant, sachant que la même personne n’hésitait pas à se constituer des preuves irréfutables en filmant les notables qu’il corrompait, marque d’un certain degré de dextérité ? Une seule réponse tombe sous l’évidence : Kamel Chikhi bénéficierait de soutiens de taille dans des appareils sécuritaires au point d’être assuré de pouvoir faire passer sa drogue. Ce qui veut dire que Chikhi et sa bande ont pu pénétrer à un très haut niveau de corruption des secteurs de sécurité importants en Algérie contre d’autres incorruptibles qui n’auraient jamais accepté de mettre le feu dans leur propre demeure.

Si, donc, comme le prétend la thèse officieuse des médias, Chikhi s’est livré à un trafic d’envergure de cocaïne, en n’hésitant pas un instant à utiliser ses propres cartons comme de vulgaires mules, après s’être fourni au Brésil, en viande et en cocaïne, on doit également accréditer la thèse que de hauts fonctionnaires sont impliqués aussi dans cette affaire. L’un ne va pas sans l’autre. Chikhi n’aurait pas pu agir de la sorte sans de hautes assurances à Oran et ailleurs en Algérie. Mais aurait-il pris le risque de passer par une Espagne en crise tendue avec le fléau de la drogue et devenue impitoyable à ce sujet ?

Difficile d’admettre que Chikhi et ses acolytes aient pu créer des ramifications dans la péninsule ibérique à un haut niveau de sécurité, et même au Brésil où il se fournit en viande, pour garantir un parcours sans risques à la substance illégale importée. Non assuré d’un voyage sans risques à toutes les étapes du parcours de l’importation, on peut donc difficilement croire que les frères Chikhi aient pu y laisser passer de la drogue en Europe où des autorités portuaires et douanières ne lui sont pas acquises, comme elles le seraient à Oran. L’étape finale d’Oran n’a donc aucune valeur si, plus en amont, la drogue cachée pouvait facilement être découverte.

En définitive, la thèse d’une corruption hyperactive de l’appareil sécuritaire algérien, dans ce qu’il serait convenu d’appeler une makhzenisation de l’Algérie, n’est guère recevable. En effet, l’Algérie n’est encore pas devenue ce narco-Etat que les médias semblent dépeindre dans l’épouvante d’une affaire peu commune à de telles proportions.

lire la suite

000000000000000000000000000000000000000000000000

Voir ou revoir le reportage avec les témoignages de Jean Henri Hoguet, l’ex Directeur de la DNRED, Yves Bonnet, l’ex Directeur de la DST et celui de Michel Charasse, l’ex Ministre du Budget.

La prestation enregistrée de François Auvigne restera dans les mémoires comme le summum de la lâcheté.

——-

Marc Fiévet, recruté par la DNRED (le service ‘intelligence’ de la douane française) s’était infiltré parmi les plus grands réseaux de narcotrafiquants, avant d’être « lâché » par ses employeurs.

Une équipe de « Pièces à conviction » l’avait rencontré en 2005, à sa sortie de prison.

Retrouver toutes les infos sur la vidéo sur : http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/affaire/video-l-histoire-vraie-de-marc-fievet-qui-a-inspire-le-film-gibraltar_410197.html

0000000000

Les policiers de l’ORA, la section stupéfiant de la police locale de Charleroi, ont effectué un nouveau coup de filet en pleine journée.

Hier matin, les agents en observation dans le cadre d’un dossier en cours ont remarqué le manège d’un toxicomane aux alentours d’un snack-friterie situé rue de Waterloo, non loin du célèbre rond-point du « Marsupilami ».

lire

000000000000000000000000000000000000000000

La cocaïne était cachée dans un parapente appartenant à une passagère brésilienne.

Les douaniers de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac (Gironde) ont découvert plus de six kilos de drogue samedi, a appris France Bleu Gironde mercredi 11 juillet.

La femme a été déférée au parquet de Bordeaux et doit passer en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel mercredi après-midi.

Au total, ce sont 6,160 kg de cocaïne qui ont été saisis.

La Brésilienne, après avoir été placée en rétention douanière, a été remise à l’antenne bordelaise de l’OCRTIS, (Office central de répression du trafic illégal de stupéfiants).

Déférée ce mercredi matin au parquet de Bordeaux, la Brésilienne devrait être jugée dans l’après-midi dans le cadre d’une procédure de comparution immédiate.

source

000000000000000000000000000000000000000000000000

Agentes de la Policía Nacional han detenido en La Línea de la Concepción (Cádiz) a una persona que se encontraba realizando labores de guarda y custodia de fardos de hachís que estaban ocultos en un garaje, donde se encontraba un vehículo robado en Portugal con 500 kilos de hachís en su interior.

Según detalla la Policía Nacional en una nota, en el momento de la detención el encausado, ante un posible robo ejecutado por otras organizaciones criminales, se encontraba en posesión de un arma de fuego y diversa cartuchería como medio de defensa e intimidación.

Leer mas

http://m.europapress.es/andalucia/cadiz-00351/noticia-desmantelada-narcoguarderia-500-kilos-hachis-operacion-detenido-linea-cadiz-20180710112455.html

000000000000000000000000

Les 2 véhicules arrivaient des Pays-Bas

À bord, les gendarmes ont découvert 4 kilos de cocaïne et d’héroïne, des armes à feu et plus de 400 cachets. Une presse à cocaïne et 5000 euros en liquide ont aussi été découverts.

Quatre hommes ont été interpellés, l’un d’eux est suspecté d’être à la tête du réseau d’un trafic de drogue qui s’étendait sur Toulouse et plusieurs communes du département.

LIRE la suite

00000000000

L’ouverture d’un nouveau coffee shop à Paris le 5 juin n’aura pas fait long feu : le 11 juin, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour « emploi, acquisition, transport, détention, offre et cession de stupéfiants », selon Le Parisien.

Tout avait pourtant bien commencé : un jeune chef d’entreprise, plein d’idées novatrices, avait ouvert son commerce de produits contenant du CBD (ou cannabidiol) à Paris, dans une boutique communément appelée Coffee Shop (bien que l’analogie avec les commerces d’Amsterdam soit erronée puisque dans son cas il s’agit de vendre du cannabis débarrassé de sa substance active, le THC).

LIRE la suite

https://www.contrepoints.org/2018/07/08/319832-cannabis-cbd-thc-coffee-shops-drogue-quand-letat-semmele

0000000000000

Moins de quinze jours après le démantèlement d’un trafic de stupéfiants sur l’agglomération de Pontivy, une nouvelle opération de police judiciaire visant à démanteler un nouveau trafic a eu lieu ce mercredi 4 juillet matin sous la direction de la brigade des recherches de Pontivy.
lire plus:
0000000000000000000000000000000000000000000

La Policía Nacional y el Servicio de Vigilancia Aduanera de la Agencia Tributaria han interceptado en aguas próximas a Tenerife un velero con 371 kilogramos de cocaína a bordo y han detenido a sus dos tripulantes.

La embarcación, de bandera británica, navegaba por aguas territoriales de Tenerife y era vigilada desde el pasado mes de mayo tras su llegada a una isla caribeña.
El abordaje del velero se llevó a cabo el pasado 27 de junio por parte de la parte del Servicio de Vigilancia Aduanera de la Agencia Tributaria y tras su traslado al puerto de Los Cristianos (Tenerife) se realizó un registro en el interior de la embarcación donde fueron localizados 371 kilos de cocaína encaletados en distintos habitáculos de la embarcación.
Sus dos tripulantes, españoles de 30 y 36 años y residentes en la isla de Tenerife, fueron detenidos como presuntos autores de un delito de tráfico de drogas y puestos a disposición judicial.
Esta operación culmina una intensa labor de inteligencia policial respecto a embarcaciones procedentes de América que pudieran tratar de introducir sustancias estupefacientes en las islas Canarias.
Esta operación ha sido desarrollada de forma conjunta entre Policía Nacional, Vigilancia Aduanera de la Agencia Tributaria y contó además con la colaboración del Servicio Cinológico de la Comandancia de la Guardia Civil de Tenerife durante el registro de la embarcación intervenida. EFE

TELÉFONO DENUNCIAS VIGILANCIA ADUANERA 900351378

http://noticiassva.blogspot.com/2018/07/interceptado-un-velero-en-aguas.html?m=1

00000000000