Archives de la catégorie ‘Balkans’

Les marchandises, interceptées en août 2017 dans un entrepôt industriel à Caldas de Reis, avaient été importées dans des camions en provenance de Bulgarie par une organisation criminelle de l’est du pays, apparemment en collusion avec cinq ‘Arousanos’ et un Portugais.

L’intervention des agents du groupe 2 de l’Unité des drogues et du crime organisé (Udyco) de Pontevedra ont appris que la drogue se trouvait dans la remorque d’un camion appartenant aux fournisseurs et qui était enregistré en Bulgarie.

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Le tribunal d’instruction n ° 1 de Vigo et le bureau du procureur antidrogue de Pontevedra avaient décidé de céder le véhicule, aux enchères, au fonds de biens confisqués géré par l’Association des avocats de La Corogne et la Fondation Galega contre le trafic de drogue.

Le véhicule, à l’origine, est resté dans le même  hangar qui a servi de cadre à l’opération de police. Il s’est ensuite rendu à Pontevedra pour le garer dans l’avenue de Compostelle, plus précisément au sommet du champ de Pasarón, il y a quelques jours encore, la remorque qui, en plus de transporter de l’héroïne, était dédiée au transport de marchandises licites d’un bout à l’autre de l’Europe.

La police nationale a constaté le vol.

La première conclusion est que les auteurs étaient des professionnels, car la remorque était scellée et dotée d’un système antivol qui, apparemment, ne servait pas grand-chose. Il est supposé que l’enlèvement a eu lieu la nuit et que les responsables avaient au moins deux ou trois heures pour libérer la  remorque et l’atteler au tracteur mobilisé pour l’emporter.

L’enquête ouverte n’exclut aucune possibilité.

Les procédures de mise aux enchères du véhicule ont été retardées au cours des 13 derniers mois pour deux raisons.

Le premier était la lenteur de la bureaucratie au moment de formaliser la cession du véhicule au fonds de marchandises; la deuxième cause était les allégations présentées par les défenses de certains défendeurs pour s’opposer à la vente aux enchères, qui reste valable avec la vente du tracteur, qui est la plus précieuse.

L’offre devrait avoir lieu jusqu’à Noël.

source

0000000000000000000000000000000000000

Publicités

Des dalloziens de Nancy et Paris avaient arrangé une garde à vue fantôme dans une chambre de l’hôtel Mercure de Nanterre le 3 avril 2012 !

Aujourd’hui,  les dalloziens de Bordeaux ont décidé qu’il était temps de remettre dehors Sofiane Hambli, trafiquant notoire, condamné à 14 ans de prison, qui s’était  vu promettre une sérieuse remise de peine s’il acceptait de passer commande de plusieurs tonnes de cannabis à son ancien lieutenant, installé en Algérie.

Sofiane Hambli, l’informateur préféré de François Thierry, donc de l’OCRTIS, avait pu téléphoner de sa cellule à Nancy, comme il le faisait régulièrement d’ailleurs ; si ce n’est que dans ce cas précis les agents de l’OCTRIS tenaient à être à ses côtés pour ne rien rater de la séquence et donner en temps réel leurs informations et ordre en Espagne.

D’où l’organisation de la fausse garde à vue.

La fausse garde à vue avait été prolongée, après l’intervention de Véronique Degermann , selon sa collègue de permanence le même jour. Mais pas de chance, Véronique Degermann a perdu la mémoire lorsque les bœufs-carottes de l’IGPN la mettent en garde à vue il y a quelques jours.

A Bordeaux, pas loin de la maison ENM, les dalloziens de la chambre de l’instruction n’ont pas encore dit s’ils décidaient de passer par pertes et profits la saisie d’octobre 2015 du Boulvard Exelmans….

Souvenez vous, même Michel Sapin avait trainé son copain François à la DNRED où seule Hélène Crocquevieille, la DG de la Douane française était là pour le recevoir accompagnée bien sûr de l’énarque du service,le directeur de la DOD Erwan Guillemin.

Jean Paul n’était pas là, retenu pour affaires familiales…Savait-il que la DOD allait taper 7 tonnes Bd Exelmans? Jean Paul faisait totale confiance à ses directeurs qui ne lui disaient pas tout! Lui, n’avait pas ses propres taupes auprès de chacun d’entre eux! Depuis, dans son immense sagesse, la DG l’a mis dans un placard comme chef d’un obscur poste à Bordeaux en attendant de connaitre les suites de sa mise en examen décidé par la juge d’instruction parisienne Aude Buresi pour « détournement de fonds publics par négligence« .

La liberté pour Sofiane

Comment ne pas être surpris de cette élargissement décidé par des dalloziens au sens de discernement limité à la seule lecture du Dalloz, la seule chose qu’il semblerait qu’on apprenne à l’ENM.

« L’Etat de droit, se gargarisent-ils à longueur de séances entre deux rires, de quelques remémorations de soirées entre-soit, de vacances passées entre-soit et du prochain mercato-dallozien! »

°°°°°°°°°°°°°

 

Mais revenons à notre affaire de la « Française des Stups » qui défraie la chronique depuis de trop nombreuses années maintenant!

Quid de François Thierry, l’homme qui portait des valises et savait parler à l’oreille des narcos? Pour l’instant, il est toujours payé par les deniers publics!

Quid du magicien Erwan Guilleminn, responsable d’un tour de passe-passe assimilable à une dissimulation de preuves. Il a été mis en examen ? Aura-t-il le courage de démissionner? Mais non, entre énarques, on se soutient! Une promotion, c’est sûr!

Quid de Magalie Noël, la numéro trois de la DRD, le service de renseignement de la DNRED, qui a été mise en examen pour « complicité d’importation et détention en bande organisée de marchandise contrefaite, escroquerie en bande organisée et détournement de fonds publics ».?

Quid de Pascal Schmidt, le responsable de l’échelon DNRED du Havre, qui est poursuivi pour ainsi que pour « complicité d’importation et détention en bande organisée de marchandise contrefaite, escroquerie en bande organisée et détournement de fonds publics corruption passive, destruction de preuves et faux et usage de faux ».

Quid de Vincent Sauvalère, parti en 2014 à l’Office européen de lutte antifraude de Bruxelles, où il dirige l’unité « tabac et contrefaçons ». qui a été, en juillet dernier, la cible de deux perquisitions, à son bureau et à son domicile bruxellois! Il n’est plus à Bruxelles!

Quid du trop confiant Jean Paul Garcia, mis en examen pour « détournement de fonds publics par négligence »?

Quid de l’enregistrement de 2010 réalisé rue de Charonne par la DRD?

Quid des « douaniers encaisseurs » de Roissy aux magots établis en Andorre et ailleurs?

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

Et 23 ans après les faits, le spectre de NS 55 flotte toujours sur l’histoire de la DNRED.

000000000000000000000000000000000

 

 

A Gérald Darmanin, ministre

A Rodolphe Gintz, directeur général de la Douane française

Pour info:

A Messieurs les administrateurs Thomas Charvet et Michel Baron, à l’inspecteur des finances François Auvigne, à Pierre Mathieu Duhamel, à l’inspecteur général d’HSBC François Mongin, au directeur du Budget Jérôme Fournel, à l’énarque Jean Dominique Comolli, à Nicolas Sarkozy, à Jean François Copé et à Michel Charasse.

—————————————————

Paris, le 06 mars 2008
Monsieur le ministre,

Après avoir parcouru plus de 24 000 kilomètres à la rencontre des douaniers et personnels de la douane française, en visitant les écoles, les centres opérationnels et de très nombreuses directions aux quatre coins de l’Hexagone, j’ai alerté sur la question de la drogue dans notre société comme sur ma situation personnelle.

Adoubé et envoyé mener la guerre contre le narcotrafic en première ligne il y a presque vingt ans par votre prédécesseur Michel Charasse, et suite à ses propos tenus il y a quelques jours dans son fief de Puy-Guillaume – « Que la douane fasse son travail et que le ministre actuel fasse le sien ! Ce sont à eux d’agir !» -, il m’a semblé tout naturel de boucler ce tour de France en cherchant à vous rencontrer. C’est d’ici aussi que sont partis les ordres et les envoyés spéciaux pour venir me demander de cacher mon identité d’agent infiltré, faisant de moi un coupable idéal et à bon compte.

Voici trois jours que je suis devant votre ministère jour et nuit et vous n’avez pas estimé possible, ni intéressant ni opportun, de me recevoir malgré les sollicitations adressées à votre cabinet.

Démontreriez-vous par là votre mépris pour les agents de l’ombre sans lesquels vos services perdent toute efficacité dans la lutte contre la grande criminalité ?

Vous avez jugé préférable de m’ignorer, refusant par là-même de vous pencher sur mon dossier que vous pouvez, par votre position et votre intervention, enfin solutionner.

Je n’ose imaginer que la décision de justice de 2006 m’innocentant n’a aucune valeur à vos yeux… Faudrait-il encore que vous puissiez la consulter pour en apprécier la teneur.

Face à la superbe ignorance dans laquelle vous me laissez me débattre, vous ne vous étonnerez pas que je transforme ce courrier en lettre ouverte, en le transmettant aux médias qui n’ont cessé de dénoncer le caractère scandaleux et inique de ma situation.

Confronté à une montagne d’indifférence, c’est la seule solution que vous me laissez pour espérer que vous lirez ce courrier.

On ne choisit pas toujours les armes avec lesquelles on va au combat, Monsieur le Ministre.
Ce 6 mars, NS55 de la DNRED dépose à vos pieds les armes de cette dernière campagne.

Ce faisant, soyez assuré que je continue le combat.

Respectueusement.

Marc Fiévet, NS55 DNRED
————————————————–
————————————————–
A ce jour, les ministres successifs n’ont rien fait
et
les DG de la Douane française préfèrent réécrire l’histoire plutôt
que d’assumer les actions menées, toutes souhaitées par le ministre Michel Charasse.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

FRANCE (Anti-drogues): alerte au Tsunami…

Publié: 13 octobre 2018 par internationalinformant dans 36, Aeronarcotrafic, Albanie, Allemagne, Balkans, BAN, Belgique, Blanchiment, Bulgarie, Canaries, CELTIC, Ceuta, Corse, Cyberdouane, DEA (USA), DG de la Douane française, DNRED, Douane française, Drogues, Espagne, EUROPE, France, Gendarmerie, GIBRALTAR, Guardia Civil, Guardia di Finanza (Italie), HM Customs Excise (UK), INFOS, INTERPOL, Irlande, Italie, Justice, LUXEMBOURG, MAFIA, Narco-logistique, NARCOTRAFIC, Narcotrafic maritime, NS 55, OCRTIS, Pays de transit, Pays-Bas, Policia, Portugal, Sardaigne, Secret Defense, SERVICES ANTI-DROGUES, SERVICES ESPAGNOLS, SERVICES FRANCAIS, Suisse, SVA, TRACFIN, UK
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Le calendrier de la réorganisation des services a sans doute était reporté après les emballements médiatiques dans l’affaire Bennala!

Pourtant il est grand temps de pratiquer un ménage complet dans nos « institutions » régaliennes si l’on veut réellement éviter de nouveau un « Grand bal des faux-culs » auquel nous devrions assister dans les prochains mois.

Car, tous, j’écris bien tous, oui tous, du BCS (Bureau central des sources) en passant par la DCPJ, LA DNRED, l’ IGPN, l’OCRTIS, le SIAT et …. les Dalloziens du parquet vont rivaliser en petits arrangements, oublis, mensonges et autres carabistouilles comme dans le port de « faux nez » dans lequel ils subliment.

Marc Fievet – NS 55 DNRED


000000000000000

Gibraltar, un forfait fiscal particulièrement attractif

Cette colonie britannique coincée entre l’Espagne et le Maroc présente une fiscalité aussi clémente que son climat. Elle permet d’acquérir un statut spécifique, dit « de catégorie 2 ». Grâce à lui, l’imposition annuelle est limitée aux premières 80.000 livres Sterling gagnées, si bien que le forfait maximal d’imposition est de 28.360 livres. A noter qu’un minimum annuel de 22.000 livres est à acquitter. Il n’y a pas d’impôt sur la fortune (ISF).

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Par Malo

 Les meilleurs paradis fiscaux en Europe sont:

 

1. La Bulgarie

Quel beau pays que la Bulgarie ! 10 %, c’est le taux d’imposition sur les revenus, que vous soyez étrangers ou du cru, et surtout quels que soient vos revenus. Un joli cadeau de bienvenue pour tous les « optimisateurs » fiscaux qui se cherchent un petit coin de paradis pour eux et leur magot.

2. L’Irlande

Si Apple et autres mastodontes du numérique s’y sont installés ces dernières années, ce n’est pas pour la douceur du climat. En domiciliant leur société dans ces vertes contrées, les actionnaires profitent de conditions fiscales plus que privilégiées (pas de TVA, ni d’impôt sur les bénéfices). Quant aux particuliers, l’Irlande est surtout une superbe planque pour les auteurs, artistes, chanteurs, écrivains et les inventeurs qui sont exemptés de tout impôt !

3. La Belgique

C’est fou comme le plat pays attire les Français les plus argentés. Si le barème de l’impôt n’est pas très différent par rapport à chez nous, certains aménagements fiscaux en font un petit paradis pour les grosses fortunes. En Belgique, il n’y a quasiment pas d’impôts sur le capital, ni sur les successions, les donations ou les plus-values. La belle vie quoi !

4. La Suisse

Une expatriation fiscale dans la confédération helvétique est intéressante pour les particuliers disposant d’un patrimoine conséquent et souhaitant rester à proximité de l’Hexagone. La règle est celui du forfait fiscal. Il s’agit d’un impôt « sur la dépense » calculé en fonction du bien possédé ou loué en Suisse, ainsi que sur des éléments de train de vie. Le forfait, qui se négocie avec le canton d’accueil, a l’avantage d’être prévisible, car vous acquitterez le même montant, année après année. Il est aussi synonyme de discrétion, car vous n’aurez pas à divulguer vos revenus, le montant du forfait fiscal n’y étant pas corrélé. Attention, le pays ne s’adresse pas à toutes les bourses, le forfait étant au grand minimum de 100.000 francs suisses par an. Son montant est encore plus élevé pour le canton de Genève.

5. Les Pays Bas

Les Pays-Bas sont classés troisième « pire paradis fiscal » par l’ONG Oxfam, juste derrière les Bermudes et les îles Caïmans. Pas mal pour un des pays fondateurs de l’Union Européenne. Il s’agit du paradis fiscal préféré des grosses entreprises européennes et américaines qui, par un habile jeu de jambes orchestré par l’État hollandais, parvient à se dédouaner parfois totalement de ses obligations liées à l’impôt. Par contre, en tant que simple particulier, il n’y a pas de gros avantages financiers à s’y installer.

LIRE aussi: NARCO-BUSINESS (Import-Export et Blanchiment): les Bataves ont transformé les Pays-Bas en narco-Etat 

6. Monaco

Pour ne payer aucun impôt sur le revenu, ni de taxe foncière, d’habitation voire d’ISF, il suffit de devenir résident monégasque. En effet, si vous conservez la nationalité française, vous resterez redevable vis-à-vis du FISC (fucking) français. La question est donc : comment devenir monégasque. Réponse : attester d’un lieu d’habitation à Monaco. Y passer plus de 3 mois par an. Garantir des ressources financières suffisantes (500 000 euros minimum déposés dans une banque monégasque) et avoir un casier judiciaire vierge. Bienvenue à Monaco !

7. Le Luxembourg

Le Luxembourg est non seulement une superbe planque pour les entreprises qui cherchent à tout prix (si c’est gratuit c’est mieux) à fuir l’impôt, mais aussi pour les particuliers à la tête d’un important patrimoine. Ces derniers voient leur revenus liés aux placements de long-terme (immobilier, assurance-vie) imposés à seulement 10 %. Et encore, des montages financiers, sous couvert de sociétés, permettraient de feinter les taxes sur les plus-values. Le Luxembourg dans toute sa splendeur.

8. Le Portugal

Si les retraités adorent autant le Portugal, c’est autant pour son confort de vie, que pour celui de leur patrimoine. Grâce au statut de résident fiscal non habituel, nos aînés sont exonérés d’impôt sur le revenu pendant 10 ans (sauf pour les placements taxés à 28%). Et comme les Portugais sont super sympas, ils ont décidé de ne pas instaurer l’ISF.

9. L’Italie

L’Italie n’est pas un Paradis fiscal pour tout le monde, surtout avec un taux d’imposition d’environ 40 %. Par contre, les loyers que vous payez là-bas sont déductibles de votre revenu imposable. En gros, plutôt que de reverser aux impôts l’argent que vous gagnez, il suffit de l’utiliser pour payer le loyer de votre villa et de votre maison secondaire sur les bords du lac de Côme. C’est toujours de l’argent dont ces salauds de pauvres ne profiteront pas.

Et si vous décidiez de rester en France, on connait plein de ruses pour payer moins d’impôts !

Source : capital.fr

Pour ces paradis fiscaux, le TRACFIN est aux abonnés absents et Gérald Darmanin, le bondissant ministre de l’Action et des Comptes publics, regarde ailleurs!

La méthode COUÉ a du bon, elle permet toujours d’atteindre le plaisir de l’autosatisfaction.

lire aussi: FRANCE (Blanchiment): quand on reparle de Gibraltar, Gérald Darmanin se voit confronté à la réalité des places off-shore de lessivage

 

0000000000000000000000000000000000

 

 

En mai, le Président de la République française Emmanuel Macron avait annoncé pour le mois de juillet un nouveau plan de lutte contre les trafics de drogues…

A ce jour, pas d’annonce de la réorganisation des grands services en charge de la lutte contre les stupéfiants.

A la PJ, à l’OCRTIS, à l’état major de la Gendarmerie comme dans les BSI de la Douane française et dans les échelons de la DNRED (Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières), on attend!

Les périodes estivales propices en général à la promulgation de décrets n’ont pas permis de faire connaître la volonté présidentielle en matière de lutte contre les stups.

Personnellement, j’ai souhaité rencontrer le Président de la République pour lui présenter un plan pour la création d’une DROES (Direction du Renseignement, des Opérations et des Enquêtes sur les Stupéfiants), à compétence européenne, réunissant enfin l’ensemble des professionnels luttant contre ce secteur d’activités criminelles.

Pas de retour à ce jour !

000000

Les autorités bulgares au poste de contrôle de Silistra, près de la frontière avec la Roumanie, ont capturé 1,75 million de cigarettes non déclarées, ont déclaré vendredi les autorités.

Les cigarettes ont été retrouvées jeudi soir dans un camion immatriculé en Roumanie, alors qu’il tentait de quitter la Bulgarie, a indiqué le ministère de l’Intérieur et l’Agence nationale des douanes (NCA) dans un communiqué commun.

LIRE PLUS

https://zonesofia.com/2018/08/175-million-de-cigarettes-saisies-a-la-frontiere-avec-la-roumanie/

000000

Voir ou revoir le reportage avec les témoignages de Jean Henri Hoguet, l’ex Directeur de la DNRED, Yves Bonnet, l’ex Directeur de la DST et celui de Michel Charasse, l’ex Ministre du Budget.

La prestation enregistrée de François Auvigne restera dans les mémoires comme le summum de la lâcheté.

——-

Marc Fiévet, recruté par la DNRED (le service ‘intelligence’ de la douane française) s’était infiltré parmi les plus grands réseaux de narcotrafiquants, avant d’être « lâché » par ses employeurs.

Une équipe de « Pièces à conviction » l’avait rencontré en 2005, à sa sortie de prison.

Retrouver toutes les infos sur la vidéo sur : http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/affaire/video-l-histoire-vraie-de-marc-fievet-qui-a-inspire-le-film-gibraltar_410197.html

0000000000

DNRED (Douane française): il y a 30 ans, Christian Gatard rencontrait Marc Fievet pour la première fois à Gibraltar

Publié: 5 mai 2018 par internationalinformant dans 36, Afghanistan, AFRIQUE, Allemagne, AMERIQUE CENTRALE - CARAÏBE, AMERIQUE du SUD, Balkans, BAN, Belgique, Blanchiment, Canaries, Cannabis - Hachis - Haschich, Cap-Vert, CELTIC, Ceuta, Cocaïne, Colombie, Cyberdouane, DEA (USA), DG de la Douane française, DNRED, Douane française, Drogues, Espagne, EUROPE, Gendarmerie, GIBRALTAR, GRC - RCMP (Canada), Guardia di Finanza (Italie), Guatemala, HM Customs Excise (UK), INFOS, INTERPOL, Irlande, Italie, Justice, LUXEMBOURG, MAFIA, Maroc, Narcotrafic maritime, NS 55, OCRTIS, Pakistan, Pays-Bas, Police, Portugal, Saint-Martin, Santo Domingo, Sénégal, Secret Defense, SERVICES ANTI-DROGUES, SERVICES ESPAGNOLS, SERVICES FRANCAIS, Suisse, SVA, TRACFIN, Venezuela
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

30 déjà!

le 5 mai 1988, Christian Gatard, le chef de l’échelon DNRED de Nantes atterrissait dans la matinée à Malaga avec un avion du BAN de la Douane française.

Il s’agissait pour lui de rencontrer Marc Fievet à La Rotonde, un bar situé en face de l’aéroport de Gibraltar. Le rendez-vous était prévu à 14 h 00.

Marc Fievet était arrivé vers 13 h 30, histoire de vérifier l’environnement et accueillit Christian Gatard sur le trottoir entre poste frontière et La Rotonde.

Entretien d’une heure pour que Marc Fievet devienne le correspondant de la Douane Française sur la Costa del Sol. Infiltré à partir de 1988 dans cette plaque tournante de la drogue, Marc Fievet, alors âgé de 43 ans, officie pendant six ans dans ces réseaux, il contribue à la saisie de 100 tonnes de drogue durant son activité et permettra l’arrestation de 97 vrais narcotrafiquants. Mais, il est à son tour interpellé, en 1994, puis condamné à perpétuité au Canada pour trafic de drogue sans que Paris ne vienne à son secours autrement qu’en lui envoyant des émissaires pour lui dire de plaider coupable. Transféré en France, il ne sort de prison qu’en 2005, après dix ans et demi d’incarcération suite à la lâcheté de François Auvigne, un inspecteur des finances devenu quelques mois Directeur Général de la Douane Française.

La DNRED, dirigée par Jean Henri Hoguet soutenu par le ministre Michel Charasse, obtint des résultats importants dans sa lutte contre le narcotrafic durant toute cette période.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Bon anniversaire à tous ceux qui ont encore en mémoire les succès douaniers enregistrés!

———————————–


—————————————-

Plus d’infos avec le témoignage de Jean Henri Hoguet et Yves Bonnet.

00000000000000000000000000000000000

La visite n’apparait pas dans l’agenda présidentiel, mais pourtant le 14 mars, Emmanuel Macron a reçu tout sourire à l’Elysée Hashim Thaçi, président sulfureux du Kosovo.

En 2011, un rapport du Conseil de l’Europe l’accusait pourtant d’avoir dirigé pendant la guerre du Kosovo, à la fin des années 1990, un trafic international d’organes, prélevés surtout sur des prisonniers serbes.

Le président Emmanuel Macron ne manque pas de surprendre en recevant à l’Elysée un chef d’Etat étranger plus que controversé, le sieur Hashim Thaçi, président du Kosovo.

Je pense que le président Macron a dû être très mal renseigné par ses conseillers. Ils ne doivent connaître ni l’histoire en général, ni l’histoire particulière du Kosovo de ces 30 dernières années, ni d’ailleurs la biographie sanglante de Hashim Thaçi.

Pourquoi Hashim Thaçi a-t-il également rendu visite à l’ancien ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, et à l’ancien président de la République, Nicolas Sarkozy?

Pas plus qu’Emmanuel Macron, ni Nicolas Sarkozy, ni Alain Juppé ne s’en sont vantés.

C’est encore une fois Hashim Thaçi qui a twitté, avec photos à l’appui, sur ses rencontres. On le voit leur remettre des décorations créées par son gouvernement fantoche pour les remercier.

La diplomatie occidentale et sa cohorte de tartuffes, sans aucun sens de l’honneur , sont au courant, depuis bien longtemps, des crimes et autres malversations, gravissimes s’il en est, de ce personnage, particulièrement peu recommandable et même hautement infréquentable, qu’est Hashim Thaci.

En 1993, alors que l’embargo existait sur les Balkans, j’avais fait passer à Christian Gatard, chef de l’échelon DNRED nantais une liste d’armement à fournir à cette faction qui proposait de payer en héroïne via l’organisation Locatelli. ..La demande écrite n’ est sans doute jamais sortie de l’échelon DNRED de Nantes et serait-ce aussi une des raisons pour laquelle mon dossier est toujours classé Secret Défense ?

000000000000000000000000000000000000

Activités criminelles alléguées

Hashim Thaçi a été accusé d’avoir financé les activités de l’UCK en participant à un trafic d’héroïne et de cocaïne à destination de l’Europe de l’Ouest[8].

En juin 2003, il est brièvement arrêté à l’aéroport de Budapest, sur la base d’un mandat d’arrêt international lancé par Belgrade, puis libéré après une intervention du ministère des Affaires étrangères français[9].

Selon un projet de rapport rédigé par Dick Marty, membre de la commission des questions juridiques et des droits de l’Homme de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, publié le 12 décembre 2010[10], il aurait été impliqué à cette époque dans un trafic d’organes prélevés sur des prisonniers serbes. Ceux-ci étaient gardés dans des camps spéciaux par une organisation appelée Groupe de Drenica[11] et tués pour que leurs organes soient prélevés[12] et vendus sur un marché noir international[13]. Bien qu’on ait avancé que ce projet de rapport ne serait examiné en séance plénière qu’à la fin du mois de janvier 2011[14], il a été adopté par le Conseil de l’Europe dès les 26 décembre 2010[15]. Le rapport est sévère pour les Nations unies et l’Union européenne qui « n’ont pas estimé nécessaire de procéder à un examen approfondi » de ces faits « en dépit des indices concrets au sujet de tels trafics au début de la décennie » [16].

Carla Del Ponte, l’ex-procureur du Tribunal pénal international de La Haye, l’a également accusé, dans un livre publié en 2008 chez Feltrinelli, de s’être livré à des activités mafieuses, en particulier pour son implication dans un trafic international d’organes prélevés à des Serbes déportés et tués[17]. Le ministère des Affaires étrangères suisse (DFAE), dont dépend actuellement Carla Del Ponte, ambassadrice à Buenos Aires, s’est distancé de ces accusations[17], ainsi que madame Florence Hartman, ancien porte-parole de madame Del Ponte, qui a ainsi fustigé dans de nombreuses interviews « l’irresponsabilité » de l’ancienne procureur, qui présenterait « comme des faits avérés de simples hypothèses »[18] tandis que l’organisation Human Rights Watch les a jugées « crédibles »[19]. Lorsqu’il était ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner avait traité d’« imbéciles » et de « criminels » les journalistes qui parlaient des prélèvements d’organes pratiqués sous l’égide de Thaçi[20]. En 2010, ces accusations ont été reconnues comme vraisemblables, notamment par le Conseil de l’Europe[21], et par l’OTAN[22]. Une enquête menée en parallèle par la justice serbe, estime le nombre de victimes à plusieurs centaines[23]. La résolution adoptée à l’unanimité par la Commission de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe demande justement que des enquêtes soient diligentées pour établir les preuves de ce trafic d’organes[24].

Thaçi pourrait être inculpé par un tribunal spécial basé à La Haye (Pays-Bas) mais de droit kosovar, chargé des crimes commis par la guérilla albanaise au Kosovo, dont il fut l’un des commandants. Ce tribunal est créé en 2017[25].

Liens sur :

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Hashim_Tha%C3%A7i

En 1998, en Italie, il a été clairement établi par la justice que l’UCK, ayant semble-t-il partie liée avec la Mafia albanaise, participait au trafic d’héroïne ; plus de 100 kg d’héroïne et des armes ont été saisis par le parquet de Milan. Le BIS (services secrets de la République tchèque) et Interpol signalaient que l’UCK allait faire du Kosovo un état mafieux lié à aux mafias italiennes de Naples, des Pouilles et à la Camorra » précise Wikipedia.

FRANCE (Douane Française – DNRED): journée de promulgation des résultats 2017

Publié: 13 mars 2018 par internationalinformant dans 36, Afghanistan, AFRIQUE, Allemagne, AMERIQUE CENTRALE - CARAÏBE, AMERIQUE du NORD, AMERIQUE du SUD, ASIE, Balkans, BAN, Belgique, Canada, Canaries, Cannabis - Hachis - Haschich, Cap-Vert, CELTIC, Ceuta, Cocaïne, Colombie, Cyberdouane, DEA (USA), DG de la Douane française, DNRED, Douane française, Drogues, Espagne, EUROPE, France, Gendarmerie, GIBRALTAR, GRC - RCMP (Canada), Guardia di Finanza (Italie), Guatemala, HM Customs Excise (UK), INFOS, Irlande, Italie, LUXEMBOURG, MAFIA, Maroc, Martinique, NARCOTRAFIC, Narcotrafic maritime, NS 55, OCEAN INDIEN, OCRTIS, Pays-Bas, Police, Portugal, Saint-Martin, Santo Domingo, Sardaigne, Sénégal, Secret Defense, SERVICES ANTI-DROGUES, SERVICES ESPAGNOLS, SERVICES FRANCAIS, Suisse, SVA, TRACFIN, UAR, UK
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Par Marc Fievet, AKA NS 55 DNRED

C’était  jour de fête à Gennevilliers.

Gérald Darmanin et Rodolphe Gintz ne tenaient que des propos aimables pour nos valeureux douaniers qui lors de cette année 2017 auraient battu des records, malgré la politique de démantèlement mené tambour battant par Bercy et son bras armé, Rodolphe Gintz, le successeur de Jérôme Fournel et Hélène Crocquevieille, les fossoyeurs de la douane de ces dernières années.

Certes les résultats des différentes saisies pourraient paraître spectaculaires, alors qu’elles ne correspondent qu’à une explosion de la consommation des stupéfiants illicites et donc du narcotrafic destiné à répondre à la demande.

Les succès enregistrés en matière de contrefaçon n’arrivent pas à provoquer chez moi le moindre sentiment de satisfaction, considérant que la Douane n’a pas à être une police économique mise à disposition de LVMH et consort depuis le passage du DG Pierre Mathieu Duhamel au sein de LVMH New York. Que ne dirait-on pas si nos gendarmes et policiers se mettaient au service du grand capital et des banques pour préserver leurs avantages et les intérêts des actionnaires en facilitant l’évasion fiscale qui est une des raisons d’être de ces entreprises. Certes LVMH fabrique encore un peu en France, mais si peu…Alors que fiscalement, que se passe-t-il Gérald Darmanin?

Pour le tabac, la contrebande prospère chaque jour et du coup la lutte contre ce phénomène sera une priorité a précisé Gérald Darmanin. Plus de 238 tonnes de tabac ont été saisis l’an dernier sur le sol français, soit une baisse de 8% par rapport à 2016.

En Ile-de-France, c’est près de 22 tonnes de tabac qui ont été confisqué l’an dernier. « Avec l’augmentation du prix du tabac il y aura une augmentation de l’intérêt à la fraude donc pour moi la lutte contre la contrebande de tabac sera une priorité en 2018 » dit Jean-Roald L’hermitte. Ouf, on est sauvé!  Mais, dimanche, j’ai reçu un appel d’un de mes amis qui passait en Espagne par Biriatou et qui me dit:  « les douaniers contrôlent à la sortie de France, toi qui connait, tu peux m’expliquer…le trafic de cigarettes et d’alcool, c’est dans le sens Espagne-France!« …Faudra m’expliquer pour que je lui explique!

Pour moi, comme pour beaucoup de citoyens de ce pays, les stups restent une des plaies de notre société, de nos société et je constate que la plus haute hiérarchie se gargarise avec des résultats très loin en dessous de ceux qu’il aurait fallu atteindre pour seulement commencer à être efficace dans la lutte contre la drogue.

Aujourd’hui, Hubert Avoine, qui a travaillé pendant des années en secret pour l’ OCRTIS, (Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants) et auteur de L’Infiltré, de la traque de Chapo Guzman au scandale français des stups (éd. Robert Lafont), était l’invité du Grand Journal de 18h sur Sud Radio. Parlant des résultats 2017 de la Douane française et des saisies de cocaine s’élevant à plus de 9 tonnes, il constate:

« On parle de saisie, mais qu’a-t-on fait des réseaux ? Qui a-t-on arrêté ? Qu’a-t-on démantelé ? », s’est interrogé Hubert Avoine, pour qui « le trafic est en train de se développer parce que la société tend vers cela ».

« Il y a plus de consommation, c’est indéniable, donc les saisies sont en comparaison de la demande, a-t-il ajouté. Il semble que la consommation de cocaïne est en hausse. On la rencontre dans des endroits où c’était assez peu courant. On avait l’habitude de la voir plus sur les Champs-Élysées qu’en banlieue, aujourd’hui, on la voit un peu partout. »

Écoutez son interview sur:

https://www.sudradio.fr/faits-divers/saisie-record-de-cocaine-qua-t-fait-des-reseaux-qua-t-demantele

En ce qui me concerne, autre époque, puisqu’il ne s’agissait pas d’El Chapo, mais des frères Orijuela, les premiers successeurs de Pablo Escobar, j’ai travaillé pendant 6 années pour la DNED, puis la DNRED à partir de 1988 en commençant d’abord par faire du renseignement à Gibraltar avant d’être amené à débuter des actions d’infiltrations qui m’ont amené au plus haut niveau de la hiérarchie du narcotrafic des années 1990. Les résultats furent spectaculaires puisqu’en 6 ans, l’agent NS 55 que j’étais devenu, agissant sous mon vrai nom ou empruntant diverses identités parfaitement connues des autorités douanières françaises comme Charles Henri De Bossieu et William Blazenko, a permis la saisie de 105 tonnes de drogues illicites (Plus de 5 tonnes de cocaïne et 100 tonnes de cannabis) dans diverses opérations menées en Atlantique nord et dans l’océan indien.

En récompense, l’agent NS 55, sur les conseils appuyés des émissaires de Bercy, a dû plaider coupable d’actions de narcotrafic devant les juridictions anglaises et canadiennes, récoltant au passage une condamnation à perpétuité!

La Direction Générale de la Douane française, en parfaite oie blanche, ayant refusé d’assumer les actions terrains de son service de renseignement, n’a pas hésité à laisser entendre que l’agent NS 55 s’était mis à son compte…! Propos démenti par la juge d’instruction parisienne, Sophie Clément qui a rendu le 16 mai 2006 un non-lieu explosif puisqu’elle assure: « Il n’y a pas lieu de poursuivre quiconque pour complicité de trafic de drogue car « les investigations entreprises, les auditions réalisées, l’étude des documents figurant en procédure, ne permettent pas de caractériser à l’encontre de Marc Fiévet les faits de trafic de stupéfiants ». Cette décision de justice est toujours refusée par les administrateurs Thomas Charvet et Michel Baron qui n’ont su que s’enfermer dans la réécriture de faits dont ils ignorent la réalité.

Alors, certes les résultats enregistrés démontrent l’importance de la présence douanière sur le terrain, sans pour autant donner pleine satisfaction puisque la mission régalienne première de la Douane ne fait plus partie de ses priorités.

Au train ou vous allez, à quand la privatisation des missions régaliennes douanières?

00000000000000000000000

 

 

 

Un groupe du crime organisé a été démantelé et 9 suspects arrêtés le 8 mars dans une opération majeure en Europe et en Amérique du Sud.

L’opération NANA était dirigée par la police croate et le bureau du procureur de Rijeka et menée conjointement par la Colombie, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas, le Panama, la Slovénie, l’Espagne, la Drug Enforcement Administration des États-Unis et Europol.

Le réseau criminel était soupçonné de transporter des quantités de cocaïne de plusieurs kilogrammes de la Colombie, de l’Équateur et du Panama vers l’Europe.

Un porte-conteneurs transportant légalement de la ferraille du Panama au port de Rijeka, en Croatie, transportait plus de 100 kilogrammes de cocaïne et 150 kilogrammes de marijuana destinés au marché croate des drogues illicites. Les enquêteurs ont également conclu qu’une partie du groupe était impliquée dans le trafic de tabac et, en mars 2017, ont saisi plus de 69 000 paquets de cigarettes d’une valeur de 350 000 EUR.

Au cours de l’année, plusieurs grands trafiquants de drogue basés en Europe ont été identifiés ainsi qu’une source d’approvisionnement colombienne (SOS). Les 9 suspects ont été arrêtés lors d’une journée internationale d’action finale, qui s’est déroulée simultanément dans les États membres de l’UE, en Croatie, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Slovénie. Parmi les suspects arrêtés figuraient une cible croate d’importance et un représentant d’une organisation de trafic de drogue colombienne chargée de coordonner les livraisons de cocaïne à des criminels basés en Europe.

Les services répressifs ont également mis en place un groupe de travail spécialisé qui a identifié et ciblé les suspects et les compagnies maritimes d’Europe et d’Amérique du Sud impliqués dans le trafic de cocaïne.

En analysant et en recoupant les renseignements, l’équipe Drogues d’Europol a pu identifier et rassembler différentes enquêtes en cours, déclenchant ainsi une coopération mutuelle entre les pays concernés et d’autres organismes chargés de l’application de la loi. En outre, Europol a créé une plate-forme pour échanger des fichiers volumineux et des informations générées par des activités opérationnelles, ce qui a permis aux équipes de terrain d’échanger rapidement des données. L’opération, menée par l’équipe Drogues, a également été soutenue en partie par l’unité de référence Internet d’Europol et par le laboratoire de criminalistique du Centre européen de lutte contre la cybercriminalité (EC3) d’Europol.

Cette opération fait partie d’une stratégie européenne plus large conduite par la Croatie et soutenue par les autorités de police de l’UE, la DEA et Europol, pour lutter contre le réseau du crime organisé des Balkans occidentaux connu sous le nom de « cartel balkanique ».

Source: EUROPOL

000000000000000000000000000000000000

Résultat de recherche d'images pour "Les douaniers bulgares"Les douaniers bulgares ont saisi 32 kg d’héroïne, a annoncé le procureur général Sotir Cacarov.

Lors de la conférence de presse extraordinaire d’aujourd’hui, il a refusé de fournir plus de détails.

source: BLIC

00000000000000000

 

Dans le monde de la personnalisation automobile, certaines préparations se démarquent et sortent complètement du lot. C’est le cas de ce BMW X5 M, transformé en SUV pour individu ayant des relations avec la mafia. À l’origine, le BMW X5 M est un monstre de puissance, il repose sur un moteur V8 4,4 litres qui développe 575 ch !

0000000000000000000000000000000000000000000

La diffusion du film Gibraltar, trop librement inspiré de l’action menée avec la DNRED, suite aux pressions exercées par Jérôme Fournel, le très  « show-biz  DG » de la Douane française, sur le producteur du film Dimitri Rassam, me permet de me rappeler, une fois encore, que certains hauts fonctionnaires de la Douane française pensent plus à développer une carrière parfaite au détriment de la bonne marche des actions menées par son « service d’intelligence » dont vous avez aujourd’hui la responsabilité.

J‘espère que le poste que vous occupez aujourd’hui à la suite de Jean Henri Hoguet, Joseph Le Louarn, Bernard Puyanet, Jean Puons, Gérard Estavoyer, Guy Gouin et Jean Paul Garcia vous permettra d’avoir le sens du discernement que vous n’aviez pas démontré posséder lorsque vous receviez avec mépris mes grands enfants ou lors de vos passages successifs devant moi sur le trottoir de la DG au 11 Rue des Deux Communes à Montreuil, lorsque vous y sortiez pour fumer une clope et m’ignorer totalement alors que je tractais la réalité de mon vécu.

Pourtant Jean Paul Garcia, votre prédécesseur, lui, avait accepté de me voir, entrainant même ses plus proches collaborateurs de l’A2 dans mon « camping car » pour qu’ils m’achètent un de mes livres, précisant: « Tout ce que raconte Marc est vrai ! »

Gérard Schoen, l’administrateur civil du contentieux, que j’attendis jusque 20 h 40 ce vendredi là, se sauva en courant pour ne pas avoir à répondre des conneries émises sur un plateau de télévision en bon petit soldat du DG Jérôme Fournel.

Être serviteur de l’État exige une éthique et un respect des faits vécus sans systématiquement les déformer pour s’exonérer de toutes responsabilités et ainsi continuer un déroulement de carrière parfait.

Être serviteur de L’État exige d’assumer le passé sans chercher à l’arranger.

Être serviteur de l’État impose pour assumer la continuité du service de L’État d’assurer les engagements pris par ses prédécesseurs, ce que ne fit pas le « DG de passage » François Auvigne.

Être serviteur de L’État, c’est servir son pays à travers son administration et non pas se servir de son administration pour réussir.

Bonne semaine Madame!

Marc Fievet – AKA NS 55 DNRED

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

 

 

Les carabiniers de Naples ont réussi à  mettre hors jeu un des membres important de la Camorra ‘Contini’.

Ce camorriste était recherché depuis 2011. 

Considéré comme le « Broker », une des pièces principales dans le trafic  de drogue au départ d’Espagne et des Pays-Bas, Antonio Cella, 45 ans, avait été condamné en 2015 à 10 ans et 11 mois pour narcotrafic.

Il avait tenté de redémarrer une nouvelle vie en Pologne depuis 4 ans, en vain.

Source: http://www.rainews.it/dl/rainews/articoli/ContentItem-291cedcd-01ff-4fe9-8acf-44f91df6441a.html

http://mobile.marigliano.net/articolo.php?ru_id=1&sr_id=26&ar_id=50788

00000000000000000000000000000

La police des frontières ont informé les agents du Département de lutte contre la drogue que dans le train qu’ils avaient trouvé de la marijuana dans le train qui circule de Bar à Belgrade. 

Une enquête pénale a été ouverte et un citoyen serbe de Prijob a été identifié. La drogue, cachée dans un sac était sous le siège dans le compartiment. On soupçonne que le suspect a récupéré cette marchandise illicite sur le territoire de Podgorica, avant de prendre ce train pour  la revendre en Serbie.

Le Procureur de Bijelo Polje est chargé de l’enquête

Source:

 

Droga u vozu Bar – Beograd

 

V. Z. C. | 15. 06. 2017 – 15:37h

Crnogorska granična policija u Bijelom Polje danas je u vozu koji je izlazio iz Crne Gore, pronašla oko 420 grama skanka.
http://www.blic.rs/vesti/hronika/droga-u-vozu-bar-beograd/35y3sle

000000000000000000000000000000000

سردار رحیمیTEHRAN

Speaking to the Tasnim News Agency, General Hossein Rahimi said in an operation mounted early on Wednesday morning, the law enforcement forces managed to kill Khodabakhsh Balouch, a notorious outlaw who was behind the deaths of several polices officers in the province.

He further highlighted two other operations in the cities of Iranshahr and Saravan in Sistan and Balouchestan over the past 24 hours and said two major drug rings were smashed in the operations.

The commander added that seven members of the drug rings were arrested and four tons of illicit drugs and some weapons and ammunition were also seized from the smugglers.

Police and security forces have been quite successful in ensuring security in the province despite its long borders with Pakistan and Afghanistan, harsh weather and vast desert areas.

Iran, which has a 900-kilometer common border with Afghanistan, has been used as the main conduit for smuggling Afghan drugs to narcotics kingpins in Europe.

Despite high economic and human costs, the Islamic Republic has been actively fighting drug-trafficking over the past three decades.

The country has spent more than $700 million on sealing its borders and preventing the transit of narcotics destined for European, Arab and Central Asian countries.

The war on drug trade originating from Afghanistan has claimed the lives of nearly 4,000 Iranian police officers over the past four decades.

source: https://www.tasnimnews.com/en/news/2017/05/10/1403683/police-seize-4-tons-of-illicit-drugs-kill-wanted-criminal-in-southeastern-iran

0000000000000000000000000000000000


%d blogueurs aiment cette page :