Archives de la catégorie ‘Suisse’

L’infiltration des grands réseaux mafieux est un travail à haut risque et ne permet aucune erreur de la part de l’élément infiltré.

La mort est souvent la résultante directe des bévues commises parfois involontairement et, la récompense, comme la reconnaissance des institutions publiques sont inexistantes.

La justice quant à elle ne fait pas preuve de discernement dans ses décisions. La France restant en effet, le seul pays à refuser de considérer la spécificité des « actions » des « Services », qui ne bénéficient d’aucune juridiction où cette particularité serait prise en compte.

On s’en remet à la « sagesse » d’une des trois cents juridictions différentes qui peuvent traiter ces affaires et se voient alors très souvent opposer le secret défense!

00000000000000000000000000000000000

PAYS BAS (Narcotrafic): les Bataves ont réussi à  devenir la plaque tournante européenne du trafic de drogues

Publié: 29 avril 2017 dans Aeronarcotrafic, Albanie, Alcool, Allemagne, Amphétamines, Balkans, BAN, Belgique, Blanchiment, Cannabis - Hachis - Haschich, CELTIC, Champignons hallucinogènes, Cocaïne, Cyberdouane, DEA (USA), DG de la Douane française, DNRED, Douane française, Drogues, Ecstasy / MDMA, Espagne, EUROPE, France, FSKN (Russie), GIBRALTAR, GRC - RCMP (Canada), Guardia di Finanza (Italie), Héroïne, HM Customs Excise (UK), INFOS, Irlande, Italie, Khat, NARCOTRAFIC, Narcotrafic maritime, NS 55, Opium, Pays de transit, Pays producteurs, Pays-Bas, Précurseurs, Sardaigne, SERVICES ANTI-DROGUES, SERVICES ESPAGNOLS, SERVICES FRANCAIS, Suisse, SVA, Tabac - Cigarettes, TRACFIN
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Europol, l’organisme européen en matière de police, pointe le rôle majeur des trafiquants néerlandais dans la production, l’importation et l’écoulement de drogues dans l’UE.

 Cannabis, cocaïne, ecstasy ou autres drogues synthétiques, les Pays-Bas confirment leur place de plaque tournante du trafic de drogues en Europe sur toute la ligne. 

Selon l’état des lieux dressé par Europol, l’organisme européen regroupant les polices des États membres, dans son dernier rapport intitulé « la menace du crime organisé et de la grande criminalité liée au trafic de drogues », le royaume batave détient plusieurs records dans le domaine.

LIRE plus:

https://www.lesechos.fr/monde/europe/0211982325193-les-pays-bas-plaque-tournante-du-trafic-de-drogues-2080390.php

°°°°°°°°°°°°°°

Marc Fievet reçu par Yves Calvi pour la sortie du film Gibraltar

Ras le bol des constats chaque année plus accablants pour les régaliennes censées protéger la population des méfaits de la drogue sur les consommateurs mais aussi sur la population par la délinquance criminelle engendrée. 

Bientôt 30 ans que Marc Fievet, l’agent NS 55 de la DNRED, dénonce ces trafics et blanchiment sans qu’ aucune réaction efficace ne soit décidée.

Certes de réunions en colloques et autres concertations diverses, nos hauts fonctionnaires sont présents.

Certes on organise régulièrement des ententes cordiales pour montrer le savoir faire des différentes institutions participantes à  ce type d’actions…toujours conclues pat des gargarismes de satisfaction destinées à satisfaire le public, car même si les conditions climatiques étaient défavorables au point de bloquer les flottes maritimes et aériennes au sol, des comptes rendus dithyrambiques  des opérations sont pondus par des menteurs institutionnels.

Les couts de toutes ces mascarades, pour des résultats improbables, grèvent considérablement les budgets alloués aux forces de l’ordre en charge de cette problématique.

Il serait temps de revoir les nominations des hauts fonctionnaires qui dirigent nos services où seule la compétence devrait être prise en compte à l’exception de tous les paramètres qui actuellement définissent les parcours et postes à  occuper pour qu’une « carrière » soit « juteuse » et réussie.

Lire aussi: DOUANE INFO: la Hollande, l’autre pays… de la drogue…et c’est pas nouveau,  je le dénonçais déjà , avec preuves à l’appui,  dans les années 1990

0000000000000000000000000000000

Les douaniers à Genève Aéroport ont découvert, mardi vers 14h00, 44 kilos de khat dans les deux valises d’un Lituanien en provenance de Dubaï. 

Au même moment, 42,5 kilos de feuilles ont été trouvés dans les bagages d’un Turc de 71 ans.

Lire

http://mobile2.tdg.ch/articles/5900bb7dab5c3706d7000001

000000000000000000000000000000000000000000000

Pour lutter contre ce Narco-Etat, qu’ont fait les directeurs généraux de la Douane Française (Jean Luc Vialla, Pierre Mathieu Duhamel, Francois Auvigne, Francois Mongin, Jérôme Fournel et Hélène Crocquevieille) et du TRACFIN (J.B. Carpentier)?

Espérons que Rodolphe Gintz, le DG actuel de la Douane française, réussisse à motiver son homologue batave pour que la Hollande ne soit plus une passoire avérée. .. ..On peut rêver!

Les Pays-Bas sont la plaque tournante du trafic de stupéfiants en Europe, affirme le dernier rapport d’Europol intitulé «La menace du crime organisé et de la grande criminalité liée au trafic de drogues». Cannabis, cocaïne ou drogues de synthèses… les Pays-Bas détiennent plusieurs records dans le domaine. Logiquement, Amsterdam est devenue une place privilégiée pour le blanchiment d’argent sale.


Une tonne de cannabis a été saisie le 16 avril 2017 dans l’est de la France à bord d’un camion immatriculé en Hollande et conduit par un Néerlandais. La Hollande est, selon un rapport rédigé les policiers européens, le « principal hub de distribution en Europe» pour le haschisch et la marijuana.

Les groupes criminels marocains, présents en Hollande et en Belgique, jouent de longue date un rôle dans l’importation de grandes quantités de résine de cannabis en provenance du Rif marocain. Les ports de Rotterdam et d’Anvers sont des points d’importation et de distribution majeurs pour l’ensemble du marché européen. Avec de nécessaires complicités de haut niveau au départ de la marchandise comme à l’arrivée.

Marché de 24 milliards d’euros

«Le cannabis est la drogue la plus consommée en Europe et nous estimons qu’il représente environ 38% du marché de détail des drogues illicites, pour un montant supérieur à 9,3 milliards d’euros par an (entre 8,4 et 12,9 milliards d’euros)», affirme le rapport d’Europol.

Lire plus

http://m.geopolis.francetvinfo.fr/la-hollande-l-autre-pays-de-la-drogue-141513#xtref=acc_dir

000000000000000000000000000000000000

  • More than 5 000 international Organised Crime Groups (OCGs) with more than 180 nationalities are currently under investigation in the EU.
  • The number of organised crime groups that are involved in more than one criminal activity (poly-criminal) has increased sharply over the last years (45% compared to 33% in 2013)
  • For almost all types of organised crime, criminals are deploying and adapting technology with ever greater skill and to ever greater effect. This is now, perhaps, the greatest challenge facing law enforcement authorities around the world, including in the EU.
  • Cryptoware (ransomware using encryption) has become the leading malware in terms of threat and impact. It encrypts victims user generated files, denying them access unless the victim pays a fee to have their files decrypted.
  • Document fraud has emerged as a key criminal activity linked to the migration crisis.
  • Document fraud, money laundering and the online trade in illicit goods and services are the engines of organised crime.

000000000000000000000000000000000000000000

0000000000000000000000000000000000

La justice italienne multiplie les requêtes auprès de banques suisses pour récupérer ou geler les millions de la mafia. Les établissements bancaires assurent qu’il est quasiment impossible de placer des fonds d’origine douteuse.

Le dernier épisode en date est survenu en début de semaine avec la découverte de 20 millions d’euros planqués à Lugano par la Camorra napolitaine.

Ce pactole se trouverait auprès de la Banque de la Suisse italienne (BSI), qui garde le silence.

lire: https://www.rts.ch/info/economie/8523071-la-suisse-demeure-un-coffre-fort-privilegie-par-la-mafia-italienne.html

00000000000000000000000000000000000000000000

Travaillant avec la mafia italienne ‘Ndrangheta, ils auraient organisé le transport de la drogue depuis la Colombie vers l’Europe.

 

Dans le cadre d’une vaste opération contre un réseau international de trafic de drogue, les autorités italiennes enquêtent sur quelque 68 personnes. Parmi elles figurent deux Suisses de 62 et 50 ans.

L’homme de 62 ans, né à Bellinzone, est actuellement en fuite, a indiqué lundi la Garde des finances de Catanzaro, en Calabre (I). Elle confirmait une information du jour du Corriere del Ticino. Le journal a indiqué que l’homme, après son passage à la retraite en 2014, a déménagé en République dominicaine.

En compagnie d’autres suspects, il est soupçonné d’avoir tenté, avec un cartel de la drogue contrôlé par l’organisation mafieuse ‘Ndrangheta, de faire passer en Italie des tonnes de cocaïne provenant de la Colombie. Selon le mandat d’arrêt, ces suspects auraient organisé tous les transports vers l’Europe. Ils auraient aussi mis sur pied la revente à des acheteurs en Italie.

Valeur de 1,6 millions d’euros

 Dans le cadre de l’opération baptisée « Stammer », huit tonnes de cocaïne ont été confisquées en Colombie à proximité d’une plantation de bananes, a rapporté l’agence de presse italienne Ansa. La valeur totale de la drogue se monte à 1,6 million d’euros (1,7 million de francs). Dans leur correspondance, les trafiquants parlaient de « bananes », de « matériel » ou d' »huile ».

Lire

http://www.lenouvelliste.ch/articles/suisse/deux-suisses-pourraient-etre-impliques-dans-un-vaste-trafic-de-cocaine-644506

http://www.tdg.ch/suisse/trafic-international-drogue-suisse/story/15338594

000000000000000000000000000000000000000

arche-douaniere-la-frontiereDéfinitivement gommée du paysage de la frontière cette semaine, la douane de Moëllesulaz n’est plus.

Menées de nuit depuis lundi, les opérations de démontage de l’arche métallique historique, symbole du quartier de la Porte-de-France, ont pris fin ce vendredi matin. Déposées au sol, les poutres portantes métalliques ont déjà en grande partie été évacuées, ouvrant de nouvelles perspectives à la frontière. La douane continuera de faire quelques étincelles en début de semaine prochaine pour desceller les piliers et finaliser le déblaiement des dernières poutres à découper au chalumeau.

Une page est tournée, exit la douane de Moëllsul’, place au tramway Annemasse Genève qui reliera à horizon fin 2019 les deux centres villes en 25 minutes.

http://www.ledauphine.com/haute-savoie/2017/03/03/la-douane-de-moellesulaz-n-est-plus

00000000000000000000000000000000

kiosque-cannabisLe cannabis légal débarque à Genève.

Depuis deux semaines, on l’achète en kiosque. En vente libre, comme des cigarettes. La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre. Les buralistes qui en disposent jubilent. D’autres en cherchent désespérément. «Je n’en ai pas, se lamente une gérante d’un kiosque aux Acacias. Mais depuis trois jours, on ne parle que de ça et plein de clients m’en réclament.»

Pour en trouver, il faut monter… sur les hauts de Champel.

Dans le magasin de Firouz Husseini et de sa femme Gisely, avenue de Miremont. «Ça marche très, très fort, se réjouit cette dernière, avant de plaisanter: Je crois que je vais arrêter de vendre des cigarettes.» En dix jours, elle a vendu une cinquantaine de petits pots. C’est modeste comparé aux ventes de leur magasin de la Servette. «Ici, nous en avons déjà vendu 150», glisse son mari. A 62 fr. 50 le pot de 5 grammes, cela représente un chiffre d’affaires de 9000 francs environ. Rien à voir avec la vente de chewing-gums! Par ailleurs, le prix est proche de celui du marché noir.

lire plus: http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Le-cannabis-debarque-dans-les-kiosques-et-fait-un-tabac/story/15572050

000000000000000000000000000