Archives de la catégorie ‘Aeronarcotrafic’

Le vol en provenance de Sao Paolo, au Brésil, réserve toujours des surprises aux douaniers et à la police de l’aéroport Mohammed V.

Ainsi, le 28 février, cinq passagers de nationalité nigériane ont été évacués à l’hôpital Averroes de Casablanca, après que le scanner de contrôle aux frontières, a révélé des capsules dans leurs intestins.
Lire

http://www.lesiteinfo.com/maroc/aeroport-mohammed-v-8-kilos-de-cocaine-decouverts-dans-les-intestins-de-passagers/

http://www.atlasinfo.fr/Maroc-plus-de-7-kg-de-cocaine-extraits-des-intestins-de-cinq-Nigerians-arretes-a-l-aeroport-de-Casablanca_a79972.html

Le Département d’Etat américain vient de publier un rapport extrêmement édifiant sur le poids de cette drogue dans l’économie marocaine.

Selon ce document, «la production totale de cannabis au Maroc en 2015-2016 est estimée à 700 tonnes métriques, ce qui, potentiellement, équivaut à 23% du PIB marocain estimé à 100 milliards de dollars, une fois transformé en haschich». Le Maroc consolide sa place de premier producteur et exportateur mondial de cannabis.

Le Maroc consolide sa place de premier producteur et exportateur mondial de cannabis. L’information n’est pas nouvelle. Mais le Département d’Etat américain vient de publier un rapport extrêmement édifiant sur le poids de cette drogue dans l’économie marocaine.

Selon ce document, «la production totale de cannabis au Maroc en 2015-2016 est estimée à 700 tonnes métriques, ce qui, potentiellement équivaut à 23% du PIB marocain, estimé à 100 milliards de dollars, une fois transformé en haschich». Cela représente donc plus de 23 milliards de dollars par an. Énorme!

En plus de la production de cannabis, le Maroc est devenu, en quelques années, une plaque tournante pour le commerce d’autres types de drogues qui viennent d’ailleurs.

Le rapport précise que le Maroc est un «pays de transit important de cocaïne provenant de l’ Amérique du Sud en direction de l’Europe».

Lire plus:

http://www.elwatan.com/international/le-cannabis-represente-23-du-pib-marocain-04-03-2017-340468_112.php

0000000000000000000000000000000

OCRTIS (actions d’infiltration): Hubert Avoine nous informe de la réalité d’un système qui, au prétexte de lutter contre le trafic de drogue, contribue en fait à sa diffusion massive

Publié: 4 mars 2017 dans 36, Aeronarcotrafic, AMERIQUE CENTRALE - CARAÏBE, AMERIQUE du SUD, Blanchiment, Cannabis - Hachis - Haschich, CELTIC, Cocaïne, Colombie, DG de la Douane française, DNRED, Douane française, Drogues, Espagne, France, GIBRALTAR, INFOS, NARCOTRAFIC, Narcotrafic maritime, OCRTIS, Police, Santo Domingo, Secret Defense, SERVICES FRANCAIS, TRACFIN
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

avoine1Pendant six ans, le rôle d’Hubert Avoine a été de pénétrer les réseaux, d’identifier les intermédiaires, de recueillir des informations et de les transmettre.

Pour qui ? Pour quoi ? 

Il l’ignorait et n’avait pas à le savoir, persuadé que cela contribuait à un combat juste et nécessaire. Malgré les méthodes troubles qu’il lui arrivait d’observer, il a cru sincèrement au bien-fondé de ces missions. Après tout, il travaillait directement sous les ordres de Francois THIERRY, le patron de l’ OCRTIS  (Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants) et  n’avait aucune raison de s’inquiéter quant à la légalité de ces opérations. Mais au fil des mois, le doute s’est épaissi et la méfiance a fini par s’installer. Hubert Avoine pense alors qu’il était devenu complice d’un système qui, au prétexte de lutter contre le trafic de drogue, contribuait à sa diffusion massive. Jusqu’à la rupture, aussi brutale que violente.

°°°°°°°°°°°°°°°

À l’origine d’une enquête judiciaire ouverte par le parquet de Paris pour « trafic de stupéfiants » et visant les méthodes de la police, Hubert Avoine raconte pour la première fois le détail de ses missions, d’abord pour l’Office français des stups, puis pour le département de la Justice américain.

Un récit sidérant, à la lisière du polar, qui pourrait dissimuler un des plus gros scandales de la Ve République.

LIRE PLUS: https://ns55dnred.wordpress.com/?s=ocrtis

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Au chapitre 11, la banque blanchisseuse HSBC apparait…

marcAviseur international avait publié sur ce sujet, avec cette préface:

« Et bien sûr,  notre TRACFIN ne savait rien , ni l’ex DG de la Douane française Francois Mongin, aujourd’hui  « Internal audit » chez HSBC! »

LIRE:

BLANCHIMENT (HSBC): l’argent de la drogue et 670 milliards de dollars blanchis 

000000000000000000000000000000

 

 

Nous mettons des gens à disposition pour des surveillances dans la gare du Midi, le port d’Anvers, les aéroports.   Aujourd’hui encore, une cinquantaine de douaniers jouent leur rôle de surveillance, chaque jour », explique Kristian Vanderwaeren, administrateur des douanes et accises dans un entretien à La DH.


Douanes et police constatent un effondrement des saisies en 2016. Pourquoi ? Moins de travail de terrain.

En 2016, les saisies de cannabis réalisées en Belgique se sont complètement effondrées.

Selon des chiffres collectés par La DH issus des douanes et de la police fédérale, elles ont été diminuées environ par huit. Côté douanes, entre 2012 et 2015, la quantité des saisies a oscillé entre 6,2 et 9,2 tonnes de cannabis (marijuana et résine). Pour chuter à 258,54 kilos en 2016. Côté police, on atteignait 7,8 tonnes de cannabis confisqués en 2015 pour descendre à 1,077 tonne selon les données de la police fédérale.

Lire

http://www.dhnet.be/actu/belgique/kristian-vanderwaeren-monsieur-douanes-belges-la-coke-explose-le-cannabis-en-chute-libre-infographie-5894e577cd70ff671df9027c

00000000000000000000000000

El coronel Yesid Ariza, comandante de la Policía del Aeropuerto El Dorado de Bogotá, reveló que ahora las personas para camuflar la droga y sacarla del país, están utilizando grasa industrial en los equipajes para evadir los controles caninos.

El oficial indicó que esta modalidad se detectó por la captura de un hombre que pretendía sacar del país a Guatemala 10 kilos de cocaína, camuflando los paquetes estratégicamente en la maleta del equipaje impregnando el plástico que recubría la sustancia ilegal con grasa industrial, para evadir los controles.


http://www.rcnradio.com/locales/bogota/grasa-industrial-equipajes-nueva-modalidad-camuflar-droga-dorado/

etaren_anagrama_altsasunQuoi que l’on puisse penser de la légitimité du combat indépendantiste basque et de l’action de l’ETA, la sale guerre menée par les Groupes antiterroristes de libération (GAL) durant les années 1980 est l’illustration de ce dont sont capables les « démocraties » contre leurs adversaires, le système pouvant très bien intégrer la terreur dans son fonctionnement.

Entre 1983 et 1987, les GAL ont réalisé 40 attentats et tué 27 personnes (dont 24 en France). Le GAL sera l’organisation terroriste la plus meurtrière des années 80.

Durant cette période, plusieurs équipes vont opérer.

Les rapports confidentiels du CESID (les services secrets espagnols), rendus publics lors de l’enquête du juge Garzon en décembre 1996, attestent de la pluralité des GAL. Ceux-ci fonctionnaient en fait comme une signature pour divers services de sécurité : pour l’armée (GAL marron), pour la police (GAL bleu) ainsi que pour les civils recrutés pour les bases œuvres (GAL vert) et un mystérieux GAL France qui impliquerait certains policiers français.

Mais tous suivaient une stratégie précise fixée par le gouvernement espagnol. Durant toute l’opération, rien n’a transpiré sur les réels commanditaires. Bien que tout le monde soupçonnât Madrid de tirer les ficelles, aucune preuve ne vint les confirmer. Felipe Gonzalez jura même sur son honneur que son gouvernement n’avait jamais eu aucun lien avec les GAL. Dans le domaine opérationnel, chaque service, alimenté par des fonds secrets, rivalisait pour atteindre les objectifs de Madrid. La concurrence entre eux fit naître une certaine pagaille, d’où l’aspect incohérent de l’activité des GAL. Certaines actions extrêmes furent très professionnelles (faites sûrement par des experts en contre-subversion), d’autres furent des coups fumeux sentant l’amateurisme le plus complet. Au premier rang des amateurs, un sous-commandant des RG de Bilbao, José Amedo Fouce, véritable Ratamplan de l’antiterrorisme. Multipliant les gaffes monumentales, il se révèlera utile comme bouc émissaire à la fin de l’opération.

Le recrutement fut extrêmement simple, les agents espagnols s’adressèrent au Milieu marseillais et bordelais qui leurs fournit des tueurs à gages gracieusement rémunérés.

On fera appel à des mercenaires français et portugais (anciens paras ou légionnaires) et à certains activistes d’extrême droite liés aux réseaux OAS. On verra même le fantôme du SAC (l’ancien service d’ordre gaulliste dissous à la suite de ses sanglantes bavures) dans l’affaire. Les recruteurs purent ainsi puiser dans un réservoir de personnes peu soucieuses de la légalité démocratique et expertes dans les coups tordus. L’avantage étant que rien ne pouvait les relier aux autorités espagnoles.

lire:

ESPAGNE (les années sombres du terrorisme et du narcotrafic d’Etat): retour sur les cloaques de Felipe Gonzalez, José Barrionuevo, José Luis Corcuera, Rafael Vera et des mercenaires du GAL

lire plus: http://www.egaliteetreconciliation.fr/Les-coulisses-du-systeme-retour-sur-les-manipulations-etatiques-du-terrorisme-26163.html

0000000000000000000000000000

francois-thierry-ocrtisUne bande audio réalisée lors d’une réunion à la direction du renseignement des douanes, 18 rue de Charonne, met en cause François Thierry, ex-patron de la lutte antidrogue soupçonné d’avoir récupéré des valises de came à Roissy.

°°°°°°°°

 DNRED (Douane française): lorsque NS 55 passait rue de charonne

————

En janvier 2016, tous les douaniers sont à nouveau entendus, dont Roger Combes, le patron de la Division des recherches à l’origine de la réunion enregistrée en septembre 2010. «Avez-vous autre chose à déclarer avant que nous mettions fin à notre audition ?» lui demande ce jour-là le magistrat. «Je pense que François Thierry n’est pas honnête mais je ne suis rien par rapport à lui, répond Combes. Je n’ai jamais pu me livrer à ce point, personne ne m’aurait cru. J’ai conscience qu’en vous parlant sur les doutes que j’ai sur ces personnes qui ont eu ce type d’agissements pendant toutes ces années, je mets ma vie en péril

C’est un enregistrement clandestin longtemps resté secret. Une bande audio explosive, versée à la justice et authentifiée par un huissier , qui révèle un nouvel épisode de la guerre des services au sommet de l’Etat et illustre les méthodes troubles de l’ancien patron de l’ Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (Ocrtis) François Thierry. Déjà visé par plusieurs procédures judiciaires et aujourd’hui en poste à la Sous-direction antiterroriste (Sdat), le commissaire est soupçonné d’avoir personnellement récupéré des valises de drogue à l’ aéroport de Roissy , en dehors de toute procédure judiciaire.

A l’ époque, les accusations d’une douanière auraient été étouffées par les policiers.

LIRE l’article d’Emmanuel Fansten: http://www.liberation.fr/france/2017/01/25/stups-les-etranges-bagages-du-commissaire_1544070

dnred11

0000000000000000000000000000

 

Au départ de cette affaire, le 4 novembre 2014, se trouvaient les douaniers de l’aéroport de Marignane.

Leur attention avait été attirée par un colis en provenance de Chine, contenant 2,5 kg de phénacétine.

Lire

http://www.varmatin.com/justice/prison-ferme-pour-trafic-de-cocaine-et-de-cannabis-au-luc-et-a-frejus-108640

0000000000000000000000000000000000000000000

México, 22 ene (PL) Efectivos del Ejército mexicano adscritos a la octava región militar aseguraron en el municipio de San Juan Bautista Tuxtepec, en el estado de Oaxaca, una aeronave con 268 kilos de cocaína, se conoció hoy.

Los uniformados realizaban patrullaje terrestre cuando observaron el aterrizaje de una avioneta tipo Cessna 210, a la que esperaban varios sujetos armados.

La Secretaría de la Defensa Nacional informó que efectivos castrenses que realizaban reconocimientos en el paraje “Las Cañas”, observaron el aterrizaje de un avión tipo CESSNA 210 con matrícula N4553.
Leer

http://prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=58624&SEO=capturan-aeronave-con-cocaina-en-mexico

000000000000000000000000000000000

El narco mexicano Joaquín « El Chapo » Guzmán se declaró este viernes « no culpable » ante un tribunal en Nueva York, donde fue acusado de haber dirigido uno de los cárteles de la droga más poderosos de los últimos años.
En uniforme azul y asistido por un traductor, Guzmán, de 59 años, se limitó a responder « Sí, señor » al juez federal James Orenstein, quien le informó sus derechos y le leyó los 17 cargos en su contra.

El primero de ellos, que lo acusa de haber dirigido el cartel de Sinaloa, puede implicar la cadena perpetua.

La audiencia de apenas 10 minutos tuvo lugar en una sala atiborrada de un tribunal federal de Brooklyn y en medio de un dispositivo de seguridad reforzado.

 

Leer mas

http://www.elpais.com.uy/mundo/chapo-guzman-declara-inocente-eeuu.html

000000000000000000000000000000000000000

omanpoliMUSCAT – An attempt to smuggle 2.8 million captagon pills was foiled by the Royal Oman Police (ROP) at Sohar port recently.

The pills were found concealed in pipes used forcaptagon1 tanning leather.

The smuggling attempt is believed to be linked to a previous attempt in November and the same suspects are believed to be involved.

 

READ MORE:http://gulfnews.com/news/gulf/oman/oman-police-foil-plot-to-smuggle-narcotics-to-neighbouring-country-1.1965945

00000000000000000000000000000

La nación sudamericana es mencionada dos veces en la acusación contra el narco mexicano que se presentó en un tribunal de Nueva York.

El texto describe cómo el jefe del Cártel de Sinaloa logró vincularse con traficantes venezolanos para transportar droga hacia Centroamérica y EEUU

Leer

http://www.infobae.com/america/america-latina/2017/01/21/el-chapo-guzman-utilizaba-pistas-clandestinas-en-venezuela-para-traficar-droga/

0000000000000000000000000000

karda2Hier nous avons vu que l’enlèvement de Kim Kardashian nous avait subitement ramené à une autre affaire datant de 1999.

lire: Coke en stock (CXVIII) : dans l’affaire Kardashian, une vieille connaissance de la coke dans le coup (1)

La diva callipyge vole elle aussi le plus souvent en jet privé, qu’elle loue, tel le N663PD de chez Avjet, plus tout récent puisqu’il date de 1987, dans lequel elle voyage avec sa smala et sa montagne de valises bourrées on suppose de fringues (taille large?).


Hier nous avons vu que l’enlèvement de Kim Kardashian nous avait subitement ramené à une autre affaire datant de 1999. Pourquoi donc, c’est ce que j’ai commencé à vous expliquer dans l’épisode précédent, qui a évoqué ce transfert de deux tonnes de cocaïne vers la France, à bord d’un avion appartenant à une sommité saoudienne qui sera condamnée à 10 ans de prison et interdiction de remettre les pieds sur le territoire.  Mais cette découverte de 1999 nous a emmené bien plus loin comme on va le voir aujourd’hui… puisque nous allons atterrir aux frontières du 11 septembre 2001, date à laquelle, on le sait, d’autres saoudiens avaient été nommés, pour finalement se voir expurgés de l’épais dossier d’enquête sur les attentats…  Un problème toujours pas résolu en 2017, malgré la déclassification récente des 28 pages enlevées par l’administration Bush …

Lire:

http://www.centpapiers.com/coke-en-stock-cxvi-dans-laffaire-kardashian-une-vieille-connaissance-de-la-coke-dans-le-coup-2/

000000000000000000000000000000

aviao_com_droga4La police a trouvé 324 kilos de cocaïne dans le réservoir d’un monomoteur qui s’est écrasé dans le nord de Querencia au nord-ouest du Paraná, ce samedi 14 janvier 2017.
La drogue était cachée dans le réservoir de carburant de l’avion, et la police, pense que cela peut avoir été la cause du crash.

Peu après la chute, 60 kilogrammes de cocaïne ont été trouvés aux alentours de l’avion.

Source: http://g1.globo.com/pr/norte-noroeste/noticia/2017/01/policia-encontra-mais-224-quilos-de-cocaina-em-aviao-que-caiu-no-parana.html

00000000000000000000000000000000