Archives de la catégorie ‘Cannabis – Hachis – Haschich’

« Monsieur le commissaire, vous nous racontez des salades« 

A dit Maître Dupond-Moretti!

LIRE l’article

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Pour mémoire, un autre roi de la désinformation, Joseph Le Louarn, bonimenteur, menteur et baratineur:

Les agents de la DNRED, sans contrôle et sans prévenir le moindre procureur qui d’ailleurs n’aurait rien pu couvrir, avaient infiltré un trafic de cocaïne, leurs victimes ont été libérées. La saisie près de Toulouse, en janvier 1994, de deux stocks de 171 et 881 kilos de pure cocaïne colombienne avait pourtant été bien réelle.

Le tribunal correctionnel qui jugeait cette semaine les trois Italiens interceptés avec la marchandise vient de souffler sur ce qui n’apparaît plus désormais que comme un montage grand’guignolesque à visée auto publicitaire.

LIRE

https://ns55dnred.wordpress.com/2018/03/08/dnred-echelon-de-toulouse-du-temps-de-joseph-le-louarn-on-mentait-deja-effrontement-aux-magistrats-mais-ca-cetait-hier/

000000000000000000000000000

Publicités

L’Etat espagnol, récemment affranchi du franquisme, donne carte blanche aux services de police pour traquer les etarras.

Ainsi naît le GAL (Groupement Antiterroriste de Libération), organisation informelle composée de mercenaires. Pour la première fois, un recruteur du GAL et un homme de main témoignent de leurs missions.

0000000000000000000000000

Depuis plusieurs semaines, Gérard Fauré a réussi à intéresser de nombreux médias pour promouvoir son livre.

Gérard Fauré dit le « prince de la cocaïne »revient sur cette époque, où les boîtes de nuit parisiennes n’ouvraient pas avant son passage.

Pourtant il semblerait que toutes les « révélations » de ce livre ont pris quelques libertés avec la réalité des faits.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Aviseur International, spécialisé dans les ‘narconews’, ne connaissant pas Gérard Fauré, mais voulant en savoir plus, s’est rapproché du « Baron » qui vécut de nombreuses années dans le sud -Espagne pour un « interview vérité ».

Aviseur international: vous avez lu le livre « Dealer du tout Paris » de Gérard Fauré?

Le Baron:

Oui et il m’est impossible de laisser passer un tel livre sans réagir. Des écrits d’un affabulateur qui racontent une époque que j’ai particulièrement bien connue.

Tout d’abord en page 37, il écrit: ……. »Les vedettes des douanes n’hésitaient pas à tirer sur lui » dit il « et sur tout ce qui bougeait à bord puis à couler pour ne pas laisser de trace avant de ramasser les ballots de cannabis qui flottaient à la surface de l’eau, abandonnant les cadavres aux requins. »

C’est archi faux, primo, le travail des vedettes des douanes était d’intercepter et d’arrêter le bateau qui transportait de la drogue et non pas de le couler ! Et deuxièmement: les ballots de cannabis jetés à l’eau coulent alors que ce sont les ballots de coke qui flottent!

En page 40, il écrit: …. qu’il transportait du cannabis (Maroc-Espagne) et que….. eaux déchaînées du détroit de Gibraltar ou les vagues parfois gigantesques de l’Atlantique avec plusieurs centaines de kilos de cannabis …. difficile à arriver sur les côtes espagnoles etc…. traqués par les marines Marocaine, Britannique ou Espagnole qui nous tiraient dessus à coups de canon ou de mitrailleuse souvent sans sommation….

Incroyable de lire tout cela, tout d’abord ce n’est pas l’Atlantique ni la Méditerranée dans le détroit de Gibraltar. .enfin, il n’y avait pas de Marine Marocaine et encore moins Britannique près des côtes Espagnoles!

En page 45, il dit: qu’il est à Torremolinos en 1970 alors qu’il a 18 ans !

Si Gérard Fauré est né en 1946: en 1970 il a 24 ans !

En page 46, il dit ….argent sale d’Algérie envoyé en grosse quantité par valises en Espagne pour blanchiment etc…

RIDICULE et FAUX: Le Dinar algérien ne valait RIEN en Europe surtout en plus dans les années 70 ! Il dit qu’il avait le téléphone (portable) : Cet appareil est apparu dans les années 90 !

En page 50: Service militaire…Caserne… (?) Il dit connaître le Général Guillaume pour se faire réformer, puis….  » Et bien reprit le général qui accompagnait Guillaume (!), réformez ce garçon (Fauré) au plus vite si vous ne voulez pas passer en Cour Martiale » …..

ET TOC ! Cours Martiale………????!!!!

En page 57: Il dit quitter l’Espagne en 1972, mais qu’il a des problèmes avec le Général OUFKIR (Mort en 1972 !) qui le fait arrêter donc en Espagne pour le faire extrader au Maroc afin d’être interrogé. Gérard Fauré dit que son père alors s’est rendu à Madrid pour y rencontrer le Général FRANCO afin de lui demander son aide. FRANCO, dit il, était redevable à son père et il est intervenu directement pour faire libérer Gérard Fauré et sanctionner le Commissaire qui l’avait incarcéré. Le Commissaire, dit il, s’est excusé ensuite auprès de Fauré lorsqu’il l’a libéré. ………

C’est formidable de se faire libérer par le Général FRANCO directement ?! FABULEUX………. ! (FRANCO est mort en 1975 de vieillesse…) . D’autre part, Il n’y a pas de discothèque à Torremolinos en 1972.

En page 98: Retour en Espagne en 1975 (Il aurait 29 ans !)

Il dit qu’il exporte du cannabis-shit avec la complicité des militaires marocains et le régime franquiste sur les plages espagnoles.
Il dit se faire-faire prisonnier par les espagnols avec les marocains mais avec la complicité des franquistes pour voler le cannabis-shit qu’il vient d’amener. A la fin il dit que les marocains sont tués sur la plage ! …..
Rocambolesque! Que viennent faire encore les Franquistes …?

En page 101: Il dit que le SAC lui propose d’aller tuer plusieurs personnes à la frontière espagnole et que c’est le chef du SAC qui lui demande de faire cela. Il accepte avec Jean Gilbert et Paul.

Incroyable de lire cela. Le SAC tout d’abord n’existe plus depuis 1981 et n’a jamais rien fait en Espagne ou à la frontière espagnole ! Ce sont LES G.A.L en lutte contre l’E.T.A !

En page 102 : Il dit que son père a été empoisonné par le Roi du Maroc!
……..Ben voyons
En page 105: Il dit être incarcéré à la prison de Marbella mais qu’il s’évade sous l’eau. Il est repris à cause d’une écoute téléphonique et renvoyé à la prison de Marbella.
Il n’y a pas de prison à Marbella !
Il écrit ensuite que ses amis du SAC dont Jean Gilbert, Pablo mais aussi le Chacal viennent le délivrer pistolets et mitraillettes en mains avec l’aide de 2 policiers franquistes. Il écrit que c’est sous ses yeux que le Chacal de son vrai nom Gaston Ferran met un pistolet sur la tête du gardien principal etc…. Il écrit prendre ensuite rapidement un avion à Gibraltar pour Londres et la Hollande.
Extraordinaire! Tout d’abord, Gaston FERRAN n’a jamais eu comme surnom « Le Chacal » !
D’autre part, ce n’était pas dans les manières de Gaston FERRAN (Responsable du GAL Rouge) d’arranger un problème de cette façon là. Avec Gaston Ferran, cela se traitait directement avec les autorités qui n’avaient rien à lui refuser. De plus nous sommes là avant les années 80 et les GAL, eux, n’existaient pas encore !
Le GAL a été crée en 1983 et a été opérationnel jusqu’en 87.
Autre précision: Gaston FERRAN n’était pas sur la Costa del Sol mais en France à cette époque puis en Allemagne etc……

En page 111 et 112 : Il dit rencontrer Charles PASQUA qui le présente à Tany Zampa (photo à droite) à Paris ! Zampa dit qu’il l’invite à déjeuner et ….qu’ils parlent affaires, de Titi Pelletier, de Gérard Vigier etc… Il dit aussi se mettre en affaires avec les Palestiniens. il dit que Francis le Belge s’est excusé d’avoir douté de lui et le serre dans ses bras très amicalement.

Ben voyons ! Incroyable de lire ce genre de choses…. PASQUA qui l’invite à déjeuner etc…… INCROYABLE!
En page 131 : Il dit jeter plusieurs cadavres (12) dans le fleuve à Rotterdam et qu’il fait tuer 2 flics Hollandais par Zampa .

(Ah bon….que dire d’autres…………!)

En page 138 et 139 : Re rencontre avec Francis le Belge et grande amitié dit-il avec lui après le suicide de Zampa. Il dit revendre les bijoux et diamants volés au bijoutier de la Reine Juliana en Hollande…..

(Sans commentaire !)

En page 141 et 142 : Il dit travailler avec son grand ami Fernand Legros (photo à gauche) et qu’il dépose des millions de francs dans des banques britanniques, luxembourgeoises, espagnoles, françaises et hollandaises. (……… des millions partout quoi !) Fernand Legros sinon était un faussaire de tableaux de maître, homosexuel notoire très introduit dans la Jet Set. Gérard Fauré a connu par ce Fernand Legros (son grand ami….) toute la Jet Set avec laquelle il a joué le dealer de coke très certainement.

(je le lui accorde).
En page 147 et 149 : Arrestation en 1986 et ….discussion dit il informelle avec la Juge d’Instruction car Jacques CHIRAC ……….
(…ah bon ?!)
Il parle à la Juge d’Instruction de la prison de Malaga qui est très dure… avec des Capos etc… (…..Zut alors: il n’y a pas de prison à Malaga !)
En page 158 et 161 etc… : Il dit être ami avec Omar Sharif, Yves Mourousi, Fiona Gelin, Jeanne Moreau, Annie Girardot, Françoise Sagan etc…. etc… et Johnny Hallyday, Jacques Chirac !

Il met en cause toutes ces personnes comme de très bons clients de coke.

Il avoue de son côté prendre entre 3 et 4 grammes de coke tous les jours depuis 1972 jusqu’en 1986 mais qu’il est toujours vivant !

En page 190 : Il dit avoir été libéré par erreur de son renouvellement de mandat de dépôt mais que son Avocat a fabriqué un vrai renouvellement de dépôt à son insu et qu’il est resté en prison.
Pas mal…….. mais ça ne se passe pas vraiment comme cela dans ce genre de problème !
En page 199 : Il accuse les flics du Quai des Orfèvres de lui avoir volé la coke qui lui appartenait.

Ben voyons ! Manquez plus que de mêler et compromettre les flics du Quai des Orfèvres qui lui avaient saisi de la coke !

Enfin en page 209 : Il parle brièvement d’un nommé Nordine dit « La Puce » (photo à droite) en disant qu’il était son Garde du Corps avec « Uzy » toujours sur lui etc….
Impossible pour moi de ne pas faire le rapprochement avec un certain Nordine Benlali que j’ai bien connu à Marbella. ……BINGO ! Je ne me suis pas trompé : ce Nordine dit La Puce est bien le même que j’ai connu, assassin de Jacques Grangeon avec sa femme dans sa villa en 1996. Il a lui même été tué en 2001 à Séville par quelqu’un…… La Puce n’était le garde du corps de personne !

Aviseur international:

vous avec la dent dure et bonne mémoire me semble-t-il?

Le Baron:
J’ai trop bien connu cette époque, Paris…. Marbella etc…. l’O.A.S, le S.A.C et les G.A.L, le trafic de cannabis-shit et certaines affaires…. pour me taire lorsque je lis ce genre de multiples conneries…

Gaston Ferran (photo à gauche) était mon Ami, comme d’autres……

A cette époque, j’ai aussi acheté un bateau après avoir arrêté les ‘go-fast’ ; c’était un « Sunseeker Malibu 47 » avec lequel j’ai transporté à chaque fois des côtes marocaines aux côtes espagnoles 1000 à 2000 kilos de cannabis.
Sunseeker Malibu 47 
2 moteurs MAN intercooler turbo de 630 cv
qui permettaient les 40-42 noeuds.
Le Baron l’avait équipé à Gibraltar de 2 réservoirs supplémentaires,
et de 2 radars FURUNO côtier et pleine mer
Je sais donc de quoi je parle et je ne peux laisser dire ainsi ce qu’à écrit Gérard Fauré en pages 37, 40 etc….. !
——————————
Incroyable vraiment ce livre mais le plus anormal me semble-t-il, c’est le manque de sérieux de quelques médias qui ne pensent qu’à faire du papier ou de l’image même si ……… c’est faux !
00000000000000000000000000000000000000

La mairie de Villeurbanne est partie des chiffres simples, en France en 2017 près d’un Français sur deux a consommé du cannabis.

Toujours en France, le chiffre d’affaires du trafic de cannabis est estimé à 1 milliard d’euros. Pour autant, la production de cannabis est passible de 20 ans de réclusion criminelle. A Villeurbanne cette fois, au premier semestre de 2018, dans le quartier du Tonkin 144 interpellations ont eu lieu pour usage de cannabis. De plus 60 points de vente ont été dénombrés, bien qu’il n’y ait aucune zone de non-droit selon la mairie socialiste.

Le trafic de cannabis provoque nuisance sonores et sentiment d’insécurité pour certains.

A cela Jean Paul Bret, propose deux solutions : changer la loi, ou changer les moyens de faire appliquer la loi.

Et comme la mairie ne veut pas réfléchir toute seule, mais faire un travail participatif, elle lance une consultation citoyenne sur Internet, mais aussi deux tables rondes:

le 15 janvier sur le trafic de cannabis: les villes à l’épreuve de ses conséquences sur la tranquillité urbaine, la santé et la jeunesse.

le 24 janvier sur Prohibition, dépénalisation, légalisation: quelle législation pour lutter efficacement contre le trafic de cannabis.

Pour finir une demande d’avis d’expert sur le sujet (policiers, médecins etc) sera faite. Tous ces avis feront l’objet d’une synthèse par un organisme privé, qui sera constitué en livre blanc et remis à l’Etat, mais aussi aux Assises de la sécurité et du territoire. Pour Didier Vullierme, adjoint à la sécurité « les citoyens sont en avance, le but est que nous puissions être porte-paroles, des lanceurs d’alertes en quelque sorte ».

Le but : un débat « sans tabou, ni angélisme ».

Plusieurs domaines seront pris en compte sur ce sujet :
Les discriminations, en effet les contrôles et poursuites judiciaires sont plus fortes dans les quartiers populaires, ce qui abîme le corps social.
Mais aussi le domaine de la santé, l’usage de cannabis provoque des dégâts sur le cerveau, mais aussi sur les poumons.
La place des jeunes dans cette consommation, en effet, c’est pendant la jeunesse que les individus sont plus poussés à essayer le cannabis, et pendant cette période qu’il y a possibilité de rentrer dans ce trafic, mais surtout à cet âge que les risques sanitaires sont les plus forts. Ainsi selon Jonathan Bocquet délégué à la jeunesse et la vie étudiante « une vigilance particulière sera appliqué à cette tranche d’âge », bien que cette consultation concerne tous les âges.

La consultation se termine le 10 février 2018, le livre blanc sera remis en mars 2019 à l’Etat.

source

00000

Agentes de la Guardia Civil pertenecientes a la Sección Fiscal del Puerto de Santa Cruz de Tenerife y la Agencia Tributaria han detenido a un varón de 47 años, vecino del municipio de Arrecife, como presunto autor de un delito contra la salud pública (tráfico de drogas), al ocultar en su coche más de 60 kilos de hachís.

leer mas

00000

La consommation de cannabis en France est au plus haut niveau depuis 25 ans

Plus d’un jeune sur quatre (26,9%) déclare avoir fumé du cannabis en 2017, selon le Baromètre santé 2017 de Santé publique France, conduit avec l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT).

Les Français semblent fumer de plus en plus de cannabis. Les niveaux de consommation de cette substance en 2017 « s’avèrent être les plus élevés depuis 25 ans », a révélé le Baromètre santé 2017 de Santé publique France, réalisé avec l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), lundi 26 novembre.

LIRE PLUS

0000000

Policiers de la brigade des stupéfiants, gendarmes des brigades et de la section de recherche tentent, au quotidien, d’endiguer la progression des produits stupéfiants.

Dans la Loire, l’héroïne, véhiculée la plupart du temps par des ressortissants albanais, est de plus en plus facile à se procurer. La cocaïne est plutôt un phénomène de mode. Et l’herbe de cannabis est partout…

LIRE

https://www.leprogres.fr/loire-42/2018/11/24/drogue-l-herbe-est-partout-l-heroine-de-plus-en-plus-presente-dans-le-departement

000000

DNRED 🇫🇷 (opérations anti-stups internationales🇪🇺🇬🇮🇪🇸🇹🇷🇮🇹🇬🇹🇧🇪🇨🇭🇩🇯🇬🇧🇨🇦🇨🇴🇱🇮🇳🇱🇵🇹🇻🇪🇺🇸🇪🇬): le regard de Jean-Henri Hoguet, ancien patron de la DNRED (1987-1991), qui a « recruté » Marc Fiévet.

Publié: 22 novembre 2018 par aviseurinternational dans 36, Aeronarcotrafic, AFRIQUE, Allemagne, AMERIQUE CENTRALE - CARAÏBE, AMERIQUE du SUD, Andorre, ASIE, Balkans, BAN, Blanchiment, Canada, Cannabis - Hachis - Haschich, Cap-Vert, CELTIC, Cocaïne, Colombie, Corse, Cyberdouane, DEA (USA), DG de la Douane française, DNRED, Douane française, Drogues, Espagne, EUROPE, France, Gendarmerie, GIBRALTAR, GRC - RCMP (Canada), Guardia di Finanza (Italie), Guatemala, HM Customs Excise (UK), INFOS, INTERPOL, Justice, Maroc, Narco-logistique, NARCOTRAFIC, Narcotrafic maritime, NS 55, OCRTIS, Police, Saint-Martin, Santo Domingo, Secret Defense, SERVICES ANTI-DROGUES, SERVICES ESPAGNOLS, SERVICES FRANCAIS, SVA, TRACFIN, UAR, UK, Venezuela
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Pour Rue89, Jean Henri Hoguet ancien patron de la DNRED (1987-1991) a accepté de répondre, par mail, à quelques questions.k

Sans fioritures:

Comment expliquez-vous l’absence de soutien des responsables politiques vis-à-vis de Fiévet ?

Les dits « responsables » se sentent éventuellement concernés par les actions qu’ils ont conduites ou autorisées ou qui sont intervenues durant leur mandat, mais rarement pour celles qui sont intervenues des années auparavant. A fortiori lorsque la majorité politique a changé.
Pensez-vous que cette affaire puisse remettre en cause le système des aviseurs ?

Plus qu’un aviseur, Fiévet était un infiltré. Il est clair que ne pas soutenir un infiltré ne peut que tarir le recrutement.

L’aviseur normal ne doit pas s’attendre à une protection particulière. Il donne une information, on l’exploite et si il y a un résultat il sera rémunéré en fonction de celui-ci. Tout ce qu’on lui garantit, c’est de conserver son anonymat.
Marc Fiévet estime que certains de ses signalements n’ont pas débouché sur une intervention des douanes…

C’est vraisemblable et c’est normal. Toutes ces affaires sont internationales, elles mettent en jeu de nombreux services et les informations doivent transiter par des chaines hiérarchiques relevant de plusieurs pays.Vous pouvez ajouter le facteur temps, souvent essentiel, le facteur météo, la chance ou la malchance, pour comprendre que donner une info et réaliser une affaire sont deux choses différentes.
Comment se situe la France, en matière de lutte contre le trafic international ?

En Europe ,je crois que nous sommes parmi les gens qui comptent, comme les Britanniques. Il faut tout de même savoir que l’on estime que l’on n’arrête que 5 à 10% de la drogue et qu’il a été jusqu’ici impossible de faire mieux. Beaucoup de pays font plus mal ! C’est le problème de la demande qu’il faudrait traiter, car il est illusoire de croire que l’on règlera la question en jugulant l’offre, ce qui est impossible dans un monde de plus en plus ouvert, avec des Etats aux motivations souvent antagonistes. Croit-on résoudre l’alcoolisme en supprimant l’alcool ?
Que faudrait-il changer pour accroître l’action des douanes en la matière ?

Le problème ne concerne pas que la douane, mais aussi la police et la gendarmerie. Il faut développer le renseignement aux plans national et international. L’échange de renseignements se heurte à de nombreuses difficultés : égoïsme des services qui travaillent d’abord pour eux mêmes, rivalités entre services, confidentialité des sources, rémunération des indics,etc.

Après le triste exemple Fiévet, il faudrait se donner les moyens d’avoir des infiltrés, de s’en occuper, de leur fournir protection. Ce qui implique des moyens considérables, notamment juridiques. Je doute qu’on en prenne le chemin, car les efforts à consentir ne peuvent être garantis au niveau des résultats à en escompter.

Par David Servenay

Dans la peau d’un narco infiltré au coeur de la mafia de Marc Fiévet et Oliver-Jourdan Roulot, éditions Hugodoc

Au service de l’Etat à travers la douane, 1954-1996 de Jean-Henri Hoguet, éditions l’Harmattan

000000000000000000000000000

LIRE AUSSI:

FRANCE (Stups – DNRED): de la concussion, de la corruption et de la magouille à tous les niveaux! Quant au 40, ce n’est qu’une carabistouille de dalloziens!

FRANCE (Douane Française): lorsque NS 55, l’agent infiltré de la DNRED, partait à Bogota

00000000000000000000000000

Plus de deux kilos de haschich, une balance de précision, 300 euros en petites coupures, divers sachets pour le conditionnement des stupéfiants pour la vente au détail ont été découverts lors d’une perquisition menée mercredi à Saint-Josse-ten-Noode.

Un suspect de 33 ans a été interpellé. Il reconnaît son implication dans des faits de vente de stupéfiants et a été placé sous mandat d’arrêt, indique le parquet de Bruxelles.

lire plus

0000000000000000000

Les électeurs du Michigan, aux États-Unis, ont voté en faveur de la légalisation du cannabis à des fins récréatives, en marge des élections de mi-mandat.

Les électeurs du Michigan, aux États-Unis, ont voté en faveur de la légalisation du cannabis à des fins récréatives, en marge des élections de mi-mandat.

Seules les personnes âgées de 21 ans et plus pourront acheter, cultiver et consommer de la marijuana. Il ne sera pas autorisé à fumer du cannabis en public.

plus

0000000000000000000

Un projet de loi visant à légaliser la marijuana au Mexique a été déposé mardi par le parti Morena du président élu Andres Manuel Lopez Obrador.

Il avait promis durant la campagne d’ouvrir un débat sur la dépénalisation des drogues pour lutter contre les violences liées au narcotrafic.

LIRE

0000000

Les agents de la Brigade de surveillance intérieure (BSI) des Douanes de Clermont-Ferrand, ont interpellé un routier espagnol ce samedi sur l’A 75 à Lorlanges en Haute-Loire.

Le conducteur de nationalité espagnole, âgé de 39 ans, conduisait le camion frigorifique quitransportait des palettes avec des denrées alimentaires en partie périmées (biscottes, croûtons…)!

il a été jugé ce lundi après-midi par le tribunal correctionnel du Puy-en-Velay dans le cadre d’une comparution immédiate.

SOURCE

00000000000000000000000000000000000000000000000000

par Claire Andrieux

Récemment remis en liberté sous contrôle judiciaire

Sofiane Hambli a récemment été remis en liberté, placé sous contrôle judiciaire dans une affaire où il est mis en examen pour trafic et pour laquelle il avait pourtant aussi travaillé comme informateur pour la police: la saisie de 7 tonnes de cannabis par les douanes à Paris en 2015.

Il avait été remis à la France par les autorités belges sur mandat d’arrêt en 2016, ce qui empêche la justice française de le poursuivre pour d’autres affaires aujourd’hui, en vertu du principe de « spécialité ».

Sauf s’il renonce à ce principe.

Sans surprise, il a refusé d’y renoncer vendredi, face aux policiers de l’IGPN, la police des polices. Le magistrat lyonnais va devoir demander une extension de compétence aux autorités belges pour pouvoir le mettre en examen et peut-être le remettre en prison.

LIRE PLUS

0000000000000000000000000000000000000000

Réformer la politique des drogues en France

°°°°°°°°°°°

La France est le pays le plus répressif d’Europe en matière d’usage de stupéfiants, mais c’est aussi un de ceux où l’on trouve le plus de consommateurs, notamment chez les plus jeunes.

La guerre à la drogue et à ses usagers menée depuis presque 50 ans n’a pas eu les effets supposés par la prohibition : l’usage de drogues est insensible à l’arsenal législatif, et la prohibition ne profite qu’au marché noir et au crime organisé.

« >La répression est une entrave à la prévention, l’information, l’accès aux soins et la réduction des risques, qui devraient pourtant être des priorités absolues.

« >La répression des usagers n’est pas dissuasive, et elle a un impact insignifiant sur la résolution des enquêtes de trafic.

« >La répression de l’usage de stupéfiants est le carburant de la politique du chiffre, et biaise la statistique de l’efficacité de l’activité policière.

Policiers et gendarmes y consacrent un temps considérable sans aucun résultat global probant.
Le coût des procédures pour ce délit en termes d’argent public est exorbitant.

L’application de l’art. L.3421-1 du code de la santé publique est aussi le prétexte d’une pratique policière de ciblage et de multiplication des contrôles d’identité. Les relations entre la police et la population des quartiers populaires se détériorent, haine et brutalité réciproques s’enracinent.

« >La prohibition et la répression génèrent des effets délétères à tous points de vue.

L’usage de stupéfiants est une conduite individuelle à risques, mais ne cause pas de tort à autrui. À raison de plus de 90% de cannabis sur l’ensemble des usagers interpellés, ce délit mobilise pourtant de façon disproportionnée l’action de la police et de la justice.

Il est temps d’ouvrir un débat raisonnable, éclairé et réaliste, débarrassé des fantasmes et dogmes qui ont présidé à loi de 1970.

lire plus

https://www.stoplaprohibition.fr/

0000000

La Thaïlande pourrait devenir le premier pays d’Asie à légaliser la culture de cannabis, s’ouvrant un marché pourrait peser plus de 50 milliards d’euros d’ici à 2025

La Thaïlande envisage de légaliser la culture de cannabis, à usage médical, ce qui ferait d’elle le premier pays d’Asie à se lancer dans un marché dominé jusqu’ici par le Canada, l’Australie ou encore Israël. Ce marché de la culture légale de cannabis, qui se développe aussi dans plus de la moitié des États américains, pourrait peser plus de 50 milliards d’euros d’ici à 2025 selon l’organisation américaine Grand View Research. Un projet de loi autorisant son utilisation limitée a été soumis à l’Assemblée nationale législative mise en place par la junte au pouvoir depuis un coup d’État en 2014. La culture du cannabis, si elle est autorisée par cette Assemblée nommée par les militaires au pouvoir, « serait uniquement à usage médical et non récréatif », a assuré mercredi à l’AFP Jet Sirathraanon, président de la commission chargée de la Santé publique. « La Thaïlande a la meilleure marijuana au monde », a plaidé ce partisan de ce projet de loi qui doit être examiné courant novembre. La marijuana reste illégale en Thaïlande, avec des sanctions sévères pour le trafic de drogue, même si le pays est une plaque tournante régionale et un producteur de stupéfiants. Le Premier ministre Prayuth Chan-O-Cha a d’ailleurs tenu à souligner qu’il n’était pas question de décriminaliser l’usage récréatif du cannabis. « Il n’est pas question ici de permettre aux gens de fumer de l’herbe et de se marrer toute la journée, la lutte contre les problèmes de drogue continue », a-t-il déclaré mercredi. LIRE PLUS

0000000000000000

Aire de repos de Tavel – Autoroute A9

Les douaniers ont saisi 430 kilos d’herbe et 50 kilos de résine de cannabis dans un poids lourd immatriculé aux Pays-Bas.

La cargaison de drogue était dissimulée sous des tapis de gymnastique.

Le chauffeur n’a rien dit lors de sa retenue administrative douanière. Il a été remis à la Police.

0000000

Bien que son appartenance à des mouvances criminelles soit établie! Bien qu’il a été mêlé à de nombreuses affaires politico-financières et condamné  par deux fois: en 2008, à 18 mois d’emprisonnement pour financement de campagne électorale et en 2010, à un an de prison avec sursis, pour abus de biens sociaux et recel.

00000000000000

Un couple, un homme âgé de 51 ans et une jeune femme, de 26 ans, enceinte de trois mois, circulant à deux voitures a été intercepté vendredi à 9 h 30, par le service des douanes à la sortie d’Amage, un village situé dans le secteur de Luxeuil-les-Bains (Haute-Saône).

À bord du véhicule conduit par le quinquagénaire, les douaniers ont découvert dans le coffre, 38 kg de résine de cannabis. Des produits stupéfiants confectionnés à la revente.

Plus

00000000000000000000000000000000

A la lecture de l’article de Libération, « Gérard Fauré, une clientèle haut de came« , je ne peux m’empêcher de repenser à mon action d’infiltration pour le compte de la DNRED au sein des organisations criminelles qui m’ont à l’époque permis de constater la très grande proximité d’intérêts entre le sieur Pasqua Charles et les profits dégagés par le narcotrafic.

—————————-

EXTRAIT

Pasqua n’était guère cocaïnomane – «j’en suis sûr», atteste Gérard Fauré – mais l’argent parallèle du secteur a pu l’intéresser… Fauré, précoce dealer au Maroc puis un peu partout ailleurs continue en écrivant: « Moyennant la moitié de nos gains, il nous garantissait l’impunité sur des affaires juteuses et triées sur le volet, sachant exactement là ou il fallait frapper. »

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

A l’époque, les fonctionnaires français de la DNRED et américains du DEA que j’eus en face de moi firent les sourds à mes déclarations.

Il y a quelques semaines, j’écrivais un article intitulé: FRANCE (Douane Française): lorsque NS 55, l’agent infiltré de la DNRED, partait à Bogotá

EXTRAIT

« Je retourne sur la Costa del Sol, mais je repense, sans cesse, à notre dernière conversation dans le bureau de Christian Gatard à l’échelon DNRED de  Nantes. J’ai dit à Jo Le Squere que j’irai jusqu’au bout et que je mettrais Pasqua au placard. David May, le correspondant du DEA à Paris, est resté interloqué et sa suprême laideur, dont il use pour provoquer ses interlocuteurs par des manœuvres déstabilisatrices, ne me permettra pas de constater la moindre réaction…Mais, les gens du DEA connaissent bien les réseaux de Monsieur Pasqua. Les dernières informations recueillies à Marseille m’ont encore conforté dans ma position jusqu’au-boutiste ! Ce type qui est ministre de l’intérieur…. » Lire plus

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Le livre de Gérard Fauré s’achève sur cet hommage indirect à la police française: lors d’une perquisition à son domicile, 10 des 15 kilos de cocaïne disparaissent, tout comme 90 % des 300 000 euros logés dans un tiroir. «Je n’ai pas pensé un seul instant me plaindre de la brigade du quai des Orfèvres, dans la mesure où les vols qu’elle commettait chez moi ne pouvaient qu’alléger ma future condamnation

Lire tout l’article de Libération

00000000000000000000000000000000000000000

Nouvelle loi sur les stupéfiants

Le Parlement a adopté hier soir le projet de loi sur le contrôle des stupéfiants de 2018, qui maintient la disposition relative à la peine de mort ou à l’emprisonnement à vie pour quiconque est trouvé avec plus de 200 grammes de yaba ou plus de 25 grammes d’héroïne ou de cocaïne.

Le projet de loi, présenté par le ministre de l’Intérieur, Asaduzzaman Khan, a été adopté à la suite d’un vote, en dépit des objections de plusieurs législateurs du principal parti d’opposition, le Jatiya.

Les députés de l’opposition ont qualifié le projet de loi de « cruel » et ont déclaré qu’il ne pouvait être accepté que des personnes se verraient infliger une peine de mort ou une peine d’emprisonnement à perpétuité simplement pour le transport de si peu de stupéfiants.

Ils ont dit qu’il y avait eu des cas où des forces de l’ordre avaient  caché de la drogue sur des personnes et que ces personnes innocentes avaient été piégées.

«Le projet de loi ne prévoit aucune seconde option si une personne devient une victime innocente du port de yaba, d’héroïne ou de cocaïne. Ils doivent faire face à une peine d’emprisonnement à perpétuité ou à la peine capitale.  »

Ses préoccupations sont confirmées par plusieurs reportages dans les médias faisant état de cas dans lesquels des policiers ont été accusés d’avoir caché  de la drogue sur des personnes pour les impliquer dans des affaires de drogue et extorquer de l’argent.

En septembre de cette année, deux sous-inspecteurs du commissariat de Pirganj à Rangpur – Swapan Kumar et Jahangir Alam – ont été suspendus pour avoir tenté de mettre en cause un agriculteur dans une affaire de drogue en mettant cinq comprimés de yaba dans sa poche.

Pendant ce temps, au Parlement, les députés du Parlement ont proposé à la Chambre d’inviter l’opinion publique sur le projet de loi avant son adoption, mais la proposition a été rejetée.

Répondant à ces objections, le ministre de l’Intérieur a déclaré que la même loi figurait dans la loi sur les stupéfiants promulguée en 1990, ajoutant que la méthamphétamine figurait désormais sur la liste des drogues dangereuses.

«Nous avons inclus la drogue la plus dangereuse, la yaba, dans le projet de loi, car il détruit nos jeunes. En outre, nous avons inclus la sanction des personnes visées dans le projet de loi impliquées dans le commerce et le financement d’activités liées à la drogue, y compris [celles liées à] yaba », a-t-il déclaré.

Les méthamphétamines sont classées comme stupéfiants de classe A dans le projet de loi.

000000000000000000000000000000000000

Jeudi 25 octobre, vers 18 heures, les douaniers ont intercepté, au péage de Valence-sud, une voiture chargée de 25 kilos de hachis conduite par un ressortissant colombien.

Interpellé, le jeune homme aurait déclaré, lors de sa garde à vue, ignorer la présence de cette drogue. Précisant avoir touché 1 000 euros pour simplement convoyer la voiture jusqu’à Genève…

source1

source2

00000000000000000000000000000