Archives de la catégorie ‘Cannabis – Hachis – Haschich’

Les douaniers de Bordeaux ont découvert du cannabis dissimulé dans un poids lourd espagnol

C’est une nouvelle fois une belle saisie que viennent de réaliser les douaniers de Bordeaux. Dans la nuit de mercredi à jeudi dernier, à 1h20 du matin, ils ont intercepté un chauffeur routier espagnol au niveau du péage de Virsac, sur l’autoroute A10.

Au milieu du chargement de pomme de terres , les douaniers ont découvert 55 kg d’herbe de cannabis, très bien dissimulés.Le chauffeur quinquagénaire qui se rendait aux Pays-Bas a été placé en rétention douanière avant d’être placé en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire au commissariat central.

lire: http://www.sudouest.fr/2017/03/19/virsac-33-55-kg-d-herbe-de-cannabis-saisis-au-peage-de-l-a10-3290085-3222.php

0000000000000000000000000000000

Les douaniers lyonnais ont remis les 15 tonnes de légumes à la banque alimentaire. En début de mois, 13 tonnes de fruits avaient suivis le même chemin après une opération similaire.

Douanes

©DR
Douanes

Bis repetita. Comme sept jours plus tôt les douaniers ont découvert ce lundi une cargaison de cannabis dissimulée au milieu de denrées alimentaires dans un camion frigorifique, sur l’autoroute A7. Le véhicule avait été repéré sur une aire d’autoroute et fouillé de fond en comble par les agents des douanes.

plus: http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Justice/Fait-divers/Stupefiants/Lyon-une-cargaison-de-cannabis-dissimulee-dans-un-camion-de-legumes

00000000000000000000000000000000000000

«Les substances psychoactives seront le principal défi des prochaines années. Toutes les drogues seront fabriquées par des chimistes dans des laboratoires clandestins. Les commandes seront faites en un clic via Internet». Le constat établi par les responsables de l’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) donne un avant-goût des difficultés qui vont compliquer davantage la traque du trafic de drogue. Si les Etats sont appelés à se préparer à cette reconfiguration du trafic mondial, d’autres challenges sont encore à relever pour faire face au développement soutenu du marché mondial des stupéfiants.


Le Maroc, qui mène une bataille contre la production et le trafic de cannabis, a «continué à diminuer les surfaces exploitées», selon le rapport 2016 de l’OICS. En 2015, Rabat a réussi à éradiquer plus de 1.345 hectares, est-il indiqué. Curieusement, au moment où les efforts du Maroc pour en venir à bout de cette culture sont très suivis par ses partenaires européens, aucune étude n’a permis de donner une idée des superficies cultivées «in-door» en Europe.


La traque des trafiquants de cette plante illicite a été aussi renforcée, comme en témoigne la hausse des saisies signalées par le Maroc. «Si elles avaient baissé au cours de la période 2012-2014, elles ont rebondi à environ 235 tonnes en 2015».

Au-delà du trafic «classique» de cannabis, le Maroc figure depuis quelques années comme un passage obligé des autres drogues dures à destination de l’Europe. Sa position géographique en fait une plateforme pour plusieurs réseaux de trafic de drogues. Les autorités marocaines en sont conscientes. Cela est confirmé par la multiplication des coups de filet. Les autorités ont signalé à cet organe onusien la saisie de plus de 120 kg de cocaïne.

Lire

http://www.leconomiste.com/article/1009173-controle-des-stupefiants-le-maroc-durcit-la-traque

hashishcamionLe service préfectoral de la police judiciaire de Beni-Mellal, a procédé vendredi à la saisie d’une tonne et demie de haschich à bord d’un véhicule immatriculé au Maroc, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire national.

lire: http://www.lesiteinfo.com/en-continu/saisie-record-dune-tonne-et-demie-de-haschich-a-bord-dun-vehicule/

http://www.atlasinfo.fr/Saisie-d-une-tonne-et-demie-de-haschich-a-bord-d-un-vehicule-au-Maroc_a79903.html

00000000000000000000000000000000

Le Département d’Etat américain vient de publier un rapport extrêmement édifiant sur le poids de cette drogue dans l’économie marocaine.

Selon ce document, «la production totale de cannabis au Maroc en 2015-2016 est estimée à 700 tonnes métriques, ce qui, potentiellement, équivaut à 23% du PIB marocain estimé à 100 milliards de dollars, une fois transformé en haschich». Le Maroc consolide sa place de premier producteur et exportateur mondial de cannabis.

Le Maroc consolide sa place de premier producteur et exportateur mondial de cannabis. L’information n’est pas nouvelle. Mais le Département d’Etat américain vient de publier un rapport extrêmement édifiant sur le poids de cette drogue dans l’économie marocaine.

Selon ce document, «la production totale de cannabis au Maroc en 2015-2016 est estimée à 700 tonnes métriques, ce qui, potentiellement équivaut à 23% du PIB marocain, estimé à 100 milliards de dollars, une fois transformé en haschich». Cela représente donc plus de 23 milliards de dollars par an. Énorme!

En plus de la production de cannabis, le Maroc est devenu, en quelques années, une plaque tournante pour le commerce d’autres types de drogues qui viennent d’ailleurs.

Le rapport précise que le Maroc est un «pays de transit important de cocaïne provenant de l’ Amérique du Sud en direction de l’Europe».

Lire plus:

http://www.elwatan.com/international/le-cannabis-represente-23-du-pib-marocain-04-03-2017-340468_112.php

0000000000000000000000000000000

kiosque-cannabisLe cannabis légal débarque à Genève.

Depuis deux semaines, on l’achète en kiosque. En vente libre, comme des cigarettes. La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre. Les buralistes qui en disposent jubilent. D’autres en cherchent désespérément. «Je n’en ai pas, se lamente une gérante d’un kiosque aux Acacias. Mais depuis trois jours, on ne parle que de ça et plein de clients m’en réclament.»

Pour en trouver, il faut monter… sur les hauts de Champel.

Dans le magasin de Firouz Husseini et de sa femme Gisely, avenue de Miremont. «Ça marche très, très fort, se réjouit cette dernière, avant de plaisanter: Je crois que je vais arrêter de vendre des cigarettes.» En dix jours, elle a vendu une cinquantaine de petits pots. C’est modeste comparé aux ventes de leur magasin de la Servette. «Ici, nous en avons déjà vendu 150», glisse son mari. A 62 fr. 50 le pot de 5 grammes, cela représente un chiffre d’affaires de 9000 francs environ. Rien à voir avec la vente de chewing-gums! Par ailleurs, le prix est proche de celui du marché noir.

lire plus: http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Le-cannabis-debarque-dans-les-kiosques-et-fait-un-tabac/story/15572050

000000000000000000000000000

OCRTIS (actions d’infiltration): Hubert Avoine nous informe de la réalité d’un système qui, au prétexte de lutter contre le trafic de drogue, contribue en fait à sa diffusion massive

Publié: 4 mars 2017 dans 36, Aeronarcotrafic, AMERIQUE CENTRALE - CARAÏBE, AMERIQUE du SUD, Blanchiment, Cannabis - Hachis - Haschich, CELTIC, Cocaïne, Colombie, DG de la Douane française, DNRED, Douane française, Drogues, Espagne, France, GIBRALTAR, INFOS, NARCOTRAFIC, Narcotrafic maritime, OCRTIS, Police, Santo Domingo, Secret Defense, SERVICES FRANCAIS, TRACFIN
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

avoine1Pendant six ans, le rôle d’Hubert Avoine a été de pénétrer les réseaux, d’identifier les intermédiaires, de recueillir des informations et de les transmettre.

Pour qui ? Pour quoi ? 

Il l’ignorait et n’avait pas à le savoir, persuadé que cela contribuait à un combat juste et nécessaire. Malgré les méthodes troubles qu’il lui arrivait d’observer, il a cru sincèrement au bien-fondé de ces missions. Après tout, il travaillait directement sous les ordres de Francois THIERRY, le patron de l’ OCRTIS  (Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants) et  n’avait aucune raison de s’inquiéter quant à la légalité de ces opérations. Mais au fil des mois, le doute s’est épaissi et la méfiance a fini par s’installer. Hubert Avoine pense alors qu’il était devenu complice d’un système qui, au prétexte de lutter contre le trafic de drogue, contribuait à sa diffusion massive. Jusqu’à la rupture, aussi brutale que violente.

°°°°°°°°°°°°°°°

À l’origine d’une enquête judiciaire ouverte par le parquet de Paris pour « trafic de stupéfiants » et visant les méthodes de la police, Hubert Avoine raconte pour la première fois le détail de ses missions, d’abord pour l’Office français des stups, puis pour le département de la Justice américain.

Un récit sidérant, à la lisière du polar, qui pourrait dissimuler un des plus gros scandales de la Ve République.

LIRE PLUS: https://ns55dnred.wordpress.com/?s=ocrtis

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Au chapitre 11, la banque blanchisseuse HSBC apparait…

marcAviseur international avait publié sur ce sujet, avec cette préface:

« Et bien sûr,  notre TRACFIN ne savait rien , ni l’ex DG de la Douane française Francois Mongin, aujourd’hui  « Internal audit » chez HSBC! »

LIRE:

BLANCHIMENT (HSBC): l’argent de la drogue et 670 milliards de dollars blanchis 

000000000000000000000000000000

 

 

AFP, publié le mercredi 01 mars 2017 à 10h58

L’ex-patron de l’Office des Stups convoqué par la police des polices
L’ancien patron de la lutte antidrogue en France, François Thierry, a été placé en garde à vue mercredi matin à l’IGPN, la « police des polices », dans le cadre d’une enquête conduite par des juges d’instruction parisiens, a-t-on appris de source proche de l’enquête.

La convocation à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) de l’ancien chef de l’Office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiants (Ocrtis) s’inscrit dans une affaire distincte de deux autres informations judiciaires, qui s’interrogent notamment sur les relations entre l’office des « stups » et les indicateurs.

L’un de ces deux dossiers confiés à des juges d’instruction fait suite à la saisie record de 7 tonnes de cannabis, découvertes par les douanes dans des camionnettes stationnées boulevard Exelmans à Paris le 17 octobre 2015. L’opération, à l’époque encensée par le président de la République François Hollande, avait très vite été entachée de soupçons entourant le rôle trouble d’un indicateur, Sofiane Hambli, sur fond de rivalités entre services de douanes et de police.

Mais selon Libération, l’Ocrtis conduisait en parallèle une opération d’infiltration secrète, baptisée +Janissaire+, destinée à démanteler, avec l’aide de Sofiane Hambli, des réseaux de trafiquants dont celui d’un des plus gros importateurs français de cannabis du Maroc. Sous couvert de l’opération « Janissaire », l’Ocrtis a directement supervisé l’importation d’au moins 15 tonnes de cannabis qui ont été saisies, selon une source proche de l’enquête.

Les enquêteurs cherchent à savoir si d’autres quantités de drogue ont pu être écoulées dans le cadre d’opérations de l’office des « stups » alors que Libération évoque l’importation par ce biais d’au moins 40 tonnes.

L’autre information judiciaire, également confiée à des juges d’instruction, a été ouverte en septembre après les révélations d’un indicateur qui a mis en cause François Thierry, pour avoir facilité l’importation de « plusieurs dizaines de tonnes de cannabis » au bénéfice d’un présumé trafiquant de drogue.

http://actu.orange.fr/france/police-l-ancien-patron-de-l-antidrogue-en-garde-a-vue-CNT000000DOFp0.html

http://m.20minutes.fr/societe/2022543-20170301-ancien-patron-lutte-anti-drogue-place-garde-vue
http://www.europe1.fr/faits-divers/francois-thierry-lancien-patron-de-la-lutte-anti-drogue-place-en-garde-a-vue-2991014
http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKBN1683ZX

lire aussi:

L’ex-patron des Stups cuisiné par les bœuf-carottes

Le séisme judiciaire couvait depuis des mois. Mercredi matin, l’ex-patron de l’Office central de répression contre le trafic illicite de stupéfiants (Ocrtis) a été placé en garde à vue dans les locaux de l’IGPN, la police des polices. Visé par plusieurs enquêtes judiciaires, l’ancien visage emblématique de la lutte antidrogue est soupçonné d’avoir lui même supervisé une partie du trafic en s’appuyant sur plusieurs indics au pouvoir exorbitant. Un système mis en place depuis plusieurs années avec l’aval de la plus haute hiérarchie policière, et qui semble avoir totalement échappé au pouvoir judiciaire. C’est la découverte «fortuite» de 7 tonnes de cannabis en plein Paris, en octobre 2015, qui a mis le feu aux poudres et braqué les projecteurs sur les méthodes troubles de l’Office des stups, sur fond de guerre des polices. Comme l’a depuis révélé Libération, ce sont en réalité 40 tonnes de cannabis qui sont entrées à cette occasion en France, sous couvert d’une opération d’infiltration baptisée «Janissaire». Mais c’est un autre dossier qui vaut aujourd’hui à François Thierry et à un de ses anciens subordonnés, Jocelyn B., d’être cuisinés par les «bœuf-carottes».

http://www.liberation.fr/france/2017/03/01/l-ex-patron-des-stups-cuisine-par-les-boeuf-carottes_1552622

000000000000000000000000000000000

Mardi 22 février, les douaniers de Narbonne ont saisi 464,5 kilos de résine de cannabis alors qu’ils contrôlaient un camion benne sur l’autoroute A9.


Le chauffeur déclare venir d’Espagne et livrer du matériel de chantier à Nîmes.

Dans le chargement, les agents découvrent d’abord quelques pneus usagés, des tubes en carton et du matériel d’isolation. Le chauffeur n’est pas en mesure de présenter les documents relatifs aux marchandises transportées. 


Les douaniers décident alors de procéder à une fouille approfondie du camion.

Le chien anti-stupéfiant marque un intérêt prononcé pour le plancher du véhicule. 



Lire et vidéo 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/aude/narbonne-saisie-demi-tonne-cannabis-camion-benne-1204317.html

http://www.midilibre.fr/2017/02/27/une-demi-tonne-de-cannabis-saisie-par-la-douane-de-narbonne,1472176.php

http://www.bfmtv.com/police-justice/narbonne-une-demi-tonne-de-cannabis-dans-un-camion-benne-1111578.html

beni-insar

Une quantité d’alcool à usage médical a également été saisie, le même jour, par la même brigade des douaniers, à bord d’une voiture. Les chauffeurs de ces six voitures ont été arrêtés.

Par ailleurs, une quantité de 8 kg de haschich dissimulée dans une voiture qui se dirigeait vers le sud de l’Espagne a été saisie par les douaniers du même port. Un Marocain qui conduisait ce véhicule a été arrêté et traduit devant la justice.

lire: http://aujourdhui.ma/faits-divers/beni-insar-or-pur-whisky-et-haschich-saisis

000000000000000000000000000000000000

poste-frontiere-el-guergaratLes éléments de la sûreté nationale et de l’administration des Douanes ont réussi à avorter, mercredi 22 février au soir, au poste frontalier de Guergarate au sud de la ville de Dakhla, une tentative de trafic de drogue dissimulée à bord d’une semi-remorque immatriculée au Maroc et à saisir 3,134 tonnes de haschich, rapporte l’agence officielle MAP.

lire plus: http://www.huffpostmaghreb.com/2017/02/23/saisie-haschich-guergarat_n_14955382.html

00000000000000000000000000000000000

espagnehachisLa police espagnole a procédé aujourd’hui à l’arrestation de 18 personnes qui transportaient d’importantes quantités de haschich du Maroc jusqu’aux côtes espagnoles, rapporte l’agence EFE.

Les prévenus avaient recours à des  » semi-rigides planeurs » grâce auxquels ils effectuaient la traversée en moins de six heures.

Résultat de recherche d'images pour "planeadoras"

Les agents de police ont initié cette opération il y a un mois pour mettre la main sur cette «organisation criminelle» implantée dans la région de Murcie et dans la ville d’Alicante (extrême sud), composée de ressortissants marocains et espagnols âgés de 27 à 60 ans. L’un d’eux est d’ailleurs sous le coup d’un mandat d’arrêt européen et doit être remis à l’Italie pour des délits liés au trafic de drogue.

Tous ont été mis à disposition de la justice puis incarcérés.
…Suite: https://www.yabiladi.com/articles/details/50896/espagne-personnes-arretees-pour-trafic.html

00000000000000000000000000000000000000000

Anti Narcotics Force (ANF), Pakistan, seized huge cache of narcotics weighing 19.6 ton drugs valuing Rs 34 billion in international market during 20 countrywide operations.

The operations also resulted in arrest of 19 persons involved in drug smuggling and seizure of 4 vehicles. The seized drugs comprised 16.7 ton hashish, 3.01 ton heroin, 30 kg morphine, 410 gram amphetamine and 1.01 kg opium.

The ANF Quetta seized mega cache of dugs comprising 3.01 ton heroin and 16.6 ton hashish in three separate intelligence based operations carried out at Quetta, Qilla Abdulla and Pishin.

Read more 

http://pakobserver.net/anf-seizes-huge-narcotics-cache/

000000000000000000000000000

La Guardia Civil ha detenido en Ceuta a un hombre natural de Sevilla cuando pretendía embarcar hacia Algeciras (Cádiz) con cerca de una tonelada de hachís oculta en diversas partes de una furgoneta.
Leer

http://m.eldiario.es/politica/Detenido-Ceuta-tonelada-hachis-furgoneta_0_612089509.html

00000000000000000000000000000000

charlecPour l’assaut, le char « Leclerc » n’était pas disponible…Alors, c’est le « Titus » qui s’est déplacé!

°°°°°°°°°°°

A bord de plusieurs véhicules, dont un Titus (un engin blindé de 22 orne-le-raid-mene-une-operation-anti-drogue-pres-de-sees.jpgtonnes), une cinquantaine de policiers, gendarmes et membres du RAID (Unité d’élite de la police nationale) sont intervenus dans un village des environs de Sées, et plus précisément dans une ferme en location.

312 pieds de cannabis ont été découverts dans cette ferme lors d’un vaste coup de filet mené dans les environs de Sées dans la nuit de dimanche à lundi, rapporte France Bleu Normandie. 5 personnes ont été interpellées en flagrant délit alors qu’elles conditionnaient la drogue.

La ferme en location avait été transformée en « petite usine de production de cannabis » précise François Coudert, le procureur d’Alençon.

lire:  http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/02/07/97001-20170207FILWWW00202-orme-une-ferme-transformee-en-usine-de-cannabis.php

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/drogue-une-ferme-transformee-en-petite-usine-de-production-de-cannabis-decouverte-dans-l-orne-1486482101

000000000000000000000000

melillaLa Guardia Civil ha detenido en Melilla a un ciudadano de nacionalidad marroquí de 48 años de edad, con residencia legal en la ciudad autónoma, cuando pretendía embarcar en el ferry de Almería con 22 kilogramos de hachís escondidos en las partes laterales de las puertas del vehículo que conducía.

Leer

http://ecodiario.eleconomista.es/espana/noticias/8132954/02/17/Detenido-en-Melilla-con-22-kilos-de-hachis-ocultos-en-su-coche-cuando-pretendia-embarcar-a-Almeria.html

000000000000000000000000


%d blogueurs aiment cette page :