Archives de la catégorie ‘Tabac – Cigarettes’

Résultat de recherche d'images pour "BSI DUNKERQUE"Belle prise pour les douaniers de Dunkerque ce jeudi 25 octobre.

Ils ont arrêté lors d’un contrôle routier un camion sur l’autoroute A16 en provenance de Belgique et ont découvert un gros chargement de  saisie.

La question est de savoir si cette cargaison était destinée au marché français ou à l’Angleterre?

Si cette cargaison était destinée au marché anglais, pourquoi faire supporter les frais de cette saisie aux contribuables français.

Qu’on embarque le camion, sa cargaison et le chauffeur en prévenant les agents du « Customs Excise » de Douvres qui seront alors en capacité de régler l’affaire d’un point de vue juridique.

7,6 tonnes de cigrattes cachées dans un camion. C'était à Dunkerque ce jeudi / © Douanes françaises

0000000000000000000000000000000000000000000000

Publicités

En France contemporaine, il est régulièrement précisé que l’on n’intervient jamais dans une affaire judiciaire en cours et qu’une fois la chose jugée, on ne s’autorise pas à commenter la décision des fonctionnaires de justice que sont les « dalloziens » magistrats.

Et pourtant!

Trop souvent, il m’est arrivé de constater que des décisions contradictoires émanant de juges indépendants que sont les juges d’instruction n’arrivaient pas à faire changer les décisions de jugement émises par certains dalloziens du siège.

Trop souvent, il m’est arrivé de constater que nos éminents dalloziens aimaient clôturer un dossier sans pour autant avoir personnellement réussi à se convaincre de la justesse des décisions qu’ils prenaient!

Trop souvent, j’ai constaté que dans les dossiers d’affaires importantes, les manipulations et autres petits arrangements dans le traitement ou l’interprétation des procès verbaux pouvaient transformer un innocent en coupable ou un coupable en innocent!

Trop souvent, je constate que nos grands pouvoirs de la société actuelle française que sont les sociétés du CAC 40 (ACCOR HOTELS, AIRBUS GROUP, AIR LIQUIDE, ARCELORMITTAL, ATOS, AXA, BNP PARIBAS, BOUYGUES, CAPGEMINI, CARREFOUR, CREDIT AGRICOLE, DANONE, ENGIE, ESSILOR INTERNATIONAL, KERING, LAFARGE HOLCIM, LEGRAND, L’ORÉAL, LVMH, MICHELIN, ORANGE, PERNOD RICARD, PSA GROUPE, PUBLICIS, RENAULT, SAFRAN, SAINT-GOBAIN, SANOFI, SCHNEIDER ELECTRIC, SOCIETE GENERALE, SODEXO, SOLVAY, STMICROELECTRONICS, TECHNIPFMC, TOTAL, UNIBAIL-RODAMCO, VALEO, VEOLIA ENVIRONNEMENT, VINCI, VIVENDI), les hauts fonctionnaires (ENA, EHESP, INET, Polytechnique, Science Po, MINES etc.etc qui font pour la plupart des allers-retours entre privé et public), les gouvernants (Ministres et secrétaires d’état), les parlementaires (députés et sénateurs), les forces régaliennes de maintien de l’ordre (Police, Gendarmerie, Douane et services spéciaux), la Justice (indépendante…) et les médias (pas franchement indépendants, mais parfois instrumentalisés par des magistrats), bénéficient tous de la possibilité de s’adjoindre un partenaire supplémentaire, dés que besoin, qui s’appelle Alzheimer. Ce dernier permettant des pirouettes procédurales dans les affaires sensibles que doit gérer la justice aujourd’hui et arranger la sauce pour qu’elle paraisse vraisemblable aux yeux du peuple!

Et reste toujours à disposition le « secret défense », l’arme fatale pour protéger les turpitudes de nos puissants!

————————

Mais revenons aux affaires DNRED et OCRTIS

Dans l’ affaire de l’OCRTIS, comme dans celle de la DNRED il est certain que des individus de chacun de ces grands services ont eu des comportements pour le moins inappropriés, voire crapuleux pour ne pas dire criminels dans la tache qu’ils étaient sensés accomplir.

Des sanctions auraient du tomber, mais trop souvent ce sont des promotions qui récompensent les incapables, les incompétents et même les déviants !

Pourtant, il me semble que les magistrats qui semblent découvrir aujourd’hui toutes ces irrégularités ont fait preuve de grande naïveté ou… de complaisance!

Par exemple, comment imaginer à la lecture des fiches et affaires conclues sur l’ensemble du territoire français voire à l’international, par la mise en œuvre de MYRMIDON, que nos magistrats ne savaient pas, ignoraient tout et que c’est grande découverte aujourd’hui des actions menées par l’OCRTIS de François Thierry qui n’étaient que la continuation des opérations menées par l’OCRTIS depuis les années 1980. C’était l’époque de Mario Le Corff. (Ces magistrats auront-ils à assumer une quelconque responsabilité? J’en doute!)

Toutes ces opérations ont été inspirées par les actions douanières de la DNRED lorsque ses agents se retrouvèrent à lutter contre les narcotrafiquants alors qu’ils faisaient surtout dans la poursuite des valises de fric.

A l’époque, il fallut donc inventer de nouvelles méthodes pour obtenir des résultats.  Ce qui était nouveau, c’était l’infiltration d’agents et Jean Henri Hoguet qui était aux manettes avait demandé et proposé une loi inspirée de ce qui se faisait aux USA. Le texte fut transmis par le ministre Michel Charasse au ministère de la justice, lequel répondit au bout de plusieurs mois que ce qui était demandé était… » anticonstitutionnel « …!!!

Un  investissement immobilier à Estepona en Espagne sensibilisa alors le Ministre Michel Charasse!

Jean Dominique Comolli, le DG  de la Douane française d’alors, savait, comme le Directeur du Trésor, comme toute la hiérarchie douanière. Oui, tous savaient! Mais… souffrirent d’amnésie lorsqu’ils furent questionnés!

Les flics, à l’époque, n’avaient pas hésité à utiliser des méthodes douteuses pour « saper » les actions douanières. Et il est savoureux de noter que lorsque les flics ont fait incarcérer six douaniers avec la complicité d’un juge d’instruction, Michel Charasse a pu faire voter à l’unanimité en 15 jours une loi autorisant l’infiltration, plus l’amnistie pour les douaniers.

Peu après, lors de la visite que Michel Charasse rendit à Marc Fievet à San Pedro d’Alcantara à l’Hotel Puente Romano, le ministre se confia longuement sur l’incapacité des juges à gérer et juger des situations d’actions spéciales des services de l’Etat.

—————————–

Des magistrats incapables du discernement nécessaire dés que l’on aborde des affaires de services spéciaux.

En effet, alors que les comportement individuels délictueux devraient être sanctionnés avec la plus grande sévérité, nos dalloziens préfèrent jeter l’anathème sur l’ensemble des services indispensables à la société actuelle totalement minée par la drogue et ses effets dévastateurs.

Qui laisse fuiter tous ces documents dans une presse avide de lecteurs pour mieux vendre sa publicité?

Qui jette le discrédit sur nos régaliennes entrainant, pour la sacro-sainte transparence, le merdier dans lequel vivent aujourd’hui nos fonctionnaires de la Police, de la Douane et les militaires de la Gendarmerie?

Qui, si ce ne sont que les décideurs dont les décisions ne peuvent être remises en cause!

000000000000000000000000

 

 

 

 

El Servicio de Vigilancia Aduanera de la Agencia Tributaria y la Guardia Civil, en el marco de una operación conjunta, han dado por desmantelada una presunta red internacional dedicada al contrabando de tabaco en España tras detener a diez personas y aprehender cerca de 39 toneladas de picadura de tabaco en varias naves situadas en las provincias de Sevilla, Córdoba, Málaga y Barcelona.

La operación se inició cuando, gracias a la estrecha colaboración con las autoridades aduaneras de Croacia y Francia, se obtuvo información acerca de la adquisición de importantes partidas de labores de tabaco no apta para consumo humano, que eran efectuadas por una empresa radicada en Córdoba y que iban a ser supuestamente destinadas a su utilización como abono en actividades agrícolas, según han informado este viernes la Guardia Civil y la Agencia Tributaria en un comunicado conjunto.

Ante las sospechas de que se desviara al consumo humano, en el pasado mes de mayo comenzó una investigación para determinar estos extremos y que corroboró que, a través de diversas empresas de transporte, los supuestos máximos responsables de esta organización, tras adquirir y recibir las partidas de tabaco, rápidamente la retiraban del circuito comercial y la distribuían por Andalucía y Extremadura a otros clientes finales para su destino a consumo.

Fruto de esta investigación, en una primera fase llevada a cabo en el mes de junio en las provincias de Córdoba y Sevilla, se efectuó la detención de ocho personas por presuntos delitos de contrabando de labores de tabaco, contra la salud pública y contra la Hacienda Pública, así como la incautación de once toneladas y media de picadura de tabaco.

Posteriormente, en una segunda fase a comienzos del mes de agosto, se logró incautar diez toneladas más de picadura de tabaco, en una nave de Mollina (Málaga), deteniendo a otras dos personas más e interviniendo dos vehículos y un camión donde transportaban las labores de tabaco incautadas.

En una nueva fase realizada este mes de septiembre se ha logrado localizar un Centro Logístico de la localidad barcelonesa de Barberá del Vallés y se ha procedido a la incautación de otras 17 toneladas de picadura de tabaco que tenían como destino final el consumo humano.

Gracias a esta operación, llevada a cabo por el EDOA de la Comandancia de la Guardia Civil de Sevilla y Barcelona, así como Vigilancia Aduanera de la Agencia Tributaria de ambas provincias, se ha podido retirar del consumo « una importante cantidad de tabaco picado ilegal », y carente de control por las autoridades sanitarias, equivalente a casi cuatro millones de cajetillas, según destacan la Benemérita y la Agencia Tributaria.

La investigación continúa abierta y no se descarta la posibilidad de practicar nuevas detenciones e incautaciones.

FUENTE: http://noticiassva.blogspot.com/2018/09/10-detenidos-e-intervenidas-cerca-de-39.html

0000000000000000000000000000000000000000000000

Après un film et différents livres sur le narcotrafic écrits par Marc Fievet… Le journal le Monde s’intéresse à cette zone géographique du Sud de la péninsule ibérique, en omettant de parler de l’historique de la contrebande et du narcotrafic existant dans ces lieux.

Lire que « depuis des mois, l’Espagne fait face au sentiment d’impunité des trafiquants de drogue et à leur radicalisation. Fini le temps où les membres des clans familiaux, héritiers des contrebandiers de tabac entre l’Espagne et Gibraltar, attendaient que la nuit tombe pour agir, transportaient la marchandise dans les cales de bateaux de pêche et la jetaient par-dessus bord lorsqu’ils apercevaient la police. » n’est pas le reflet de la réalité.

GIBRALTAR et la Costa del Sol sont depuis plus de 45 ans une zone de « non droit » réservée aux différents groupes d’Espagnols, de Français, d’Anglais, d’Irlandais de l’IRA, de Bataves, de Belges, d’Allemands, d’Italiens, de Croates, de Serbes, d’Albanais, de Turcs, de Russes et de Maghrébins qui sont dans ce business.

Accompagnés parfois par des mercenaires d’Etats 

Il faut savoir que durant plus d’une décennie, le narcotrafic cornaqué par le GAL bénéficiait de la protection de la « Policia » et de la « Guardia civil » et les TIR, lestés en cannabis, qui arrivaient de Tanger sur Algeciras n’étaient jamais contrôlés. Quand à la coke, elle arrivait directement dans les marinas de la Costa del Sol (La Duquessa, Estepona, Puerto Banus), voire à Gibraltar à Marina Bay.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Je ne comprends pas qu’un Journal aussi sérieux que « le Monde » ne se soit pas rapproché du journaliste Olivier Jordan Roulot qui a passé plus de deux ans à étudier le parcours de Marc Fievet, l’agent infiltré NS 55 ,de la Douane française, en poste sur cette zone.

Olivier Jordan Roulot aurait pu dire à Sandrine Morel que ce qu’elle décrit comme une nouveauté est en fait une réalité depuis plus de 30 ans.

Abondent les témoignages d’officiers de la DNRED de la Douane française, de l’OCRTIS, du SVA espagnol, d’anciens HM-Custom officers et du DEA.

« Le BARON », avec le journaliste Michel Martin ROLAND, raconte sa vie aventureuse dans les années 80 sur la Costa del Sol. Ce livre démontre également l’ampleur et la narco-logistique existant déjà sur zone.

Non, ce n’est pas nouveau, cette situation existe depuis des décennies et toutes les « politiques » menées n’ont servi à rien, si ce n’est qu’à dépenser un pognon de dingue!

 

Le temps ne serait-il pas venu de prendre des décisions courageuses pour mettre un terme à ces activités souterraines que l’on commence à considérer comme indispensable!

0000000000000000000000000000000000

 

 

Les autorités bulgares au poste de contrôle de Silistra, près de la frontière avec la Roumanie, ont capturé 1,75 million de cigarettes non déclarées, ont déclaré vendredi les autorités.

Les cigarettes ont été retrouvées jeudi soir dans un camion immatriculé en Roumanie, alors qu’il tentait de quitter la Bulgarie, a indiqué le ministère de l’Intérieur et l’Agence nationale des douanes (NCA) dans un communiqué commun.

LIRE PLUS

https://zonesofia.com/2018/08/175-million-de-cigarettes-saisies-a-la-frontiere-avec-la-roumanie/

000000

TIJUANA

Un nombre incalculable de pages Facebook sont utilisées pour vendre des drogues douces comme la marijuana, mais aussi des drogues dures comme l’héroïne, la cocaïne, et les acides hallucinogènes; ceci, sans restriction même si le réseau social ne permet pas de réaliser des transactions de ce type.

La grande majorité de ces transactions sont déguisées !

Pour accéder à ces  » groupes  » aucune exigence spécifique n’est nécessaire, c’est juste une question de recherche et, une fois trouvé, une demande d’admission, qui est facile.

Accepter, ils ne proposent pas la marijuana ou d’autres drogues d’entrée, non, mais si quelqu’un poste qu’il veut acheter, il y a beaucoup de gens qui répondent et se mettent d’accord pour définir ce dont il a besoin.

Il y a des espaces virtuels qui ont jusqu’à 500 000 abonnés de partout au Mexique, qui sont utilisés pour acheter et vendre de la drogue et tout cela, sous la couverture des réseaux sociaux.

Source

En France, nous avons la CYBERDOUANE, alors, on est sauvé de ce fléau!

0000000000000000000000000000000

Lors d’un contrôle dans la nuit du 8 au 9 mars, les douaniers de la brigade de Gaud ont intercepté un véhicule qui transportait 1000 paquets de cigarettes.

Le conducteur avait sur lui 1290 euros en liquide mais a affirmé aux douaniers ne transporter… aucune marchandise. C’est en ouvrant le coffre que les douaniers ont découvert deux gros cartons, enveloppés de plastique noir.

A l’intérieur, un millier de paquets de cigarettes, en provenance d’Andorre.

Dans la boîte à gants du véhicule, les douaniers ont aussi trouvé une arme de poing.

Le conducteur est un Toulousain, sans profession, et, selon la douane, récidiviste. Il a été placé en retenue douanière puis confié à un officier de police judiciaire et placé en garde à vue.

Le véhicule, la marchandise, l’argent et l’arme ont été saisis.

000000000000000000000000000000000000000

Après une longue enquête, un réseau de revente de cigarettes sur internet a été démantelé par le Service national de la douane judiciaire et la compagnie de gendarmerie de Lyon, et…

Ce lundi 5 mars à minuit, les douanes de Lyon ont mis la main sur 7 bagages à l’aéroport de Saint-Exupéry.

À l’intérieur, ils ont découvert 430 cartouches de cigarettes et plus de 50 kg de tabac à narguilé.

 

0000000000000000000000000000000000000000000

Pese a los millones de dólares gastados, la criminalización del consumo provocó un aumento vertiginoso no solo del uso de sustancias, sino también de la violencia
MADRID.- La Comisión Global de Políticas de Drogas, que presidió el exmandatario brasileño Fernando Henrique Cardoso y tiene ahora como directora a Ruth Dreifuss, expresidenta de Suiza, está integrada por políticos, funcionarios internacionales, científicos e intelectuales de diversos países del mundo y lleva a cabo desde el año 2011 una valiosa campaña a favor de una política más sensata y realista en el dominio del narcotráfico y el consumo de estupefacientes que el de la mera represión policial y judicial.

Al principio, las labores de la Comisión se concentraban en América Latina, pero ahora se han extendido al mundo entero. El último informe, que acabo de leer, está dedicado a combatir, con argumentos persuasivos, la general percepción negativa y delictuosa que los gobiernos promueven de todos los consumidores de drogas, presentándolos como desechos humanos, propensos al delito debido a su adicción y, por lo mismo, amenazas vivientes al orden y la seguridad de las sociedades.

leer mas: https://www.lanacion.com.ar/2106597-la-mejor-manera-de-combatir-la-droga-es-legalizarla

00000000000000000000000000000000000000000000000000

L’importance des BSI se confirme de jour en jour!

Le tribunal de Vesoul les a condamnés, ce jeudi 2 février 2018, à huit mois de prison ferme et 90 000 euros d’amende.

Mardi 30 janvier, les douaniers contrôlent deux Polonais, âgés de 47 et 48 ans, à proximité de Fougerolles (Haute-Saône).

Ils transportaient dans leurs deux « Combi » Mercedes 12 800 paquets de cigarettes contrefaites.

Un butin dont la valeur marchande est estimée à 88 000 euros, rapporte L’Est républicain.

source: ouest france

000000000000000000000000000000000000000000

Lors du contrôle des deux chargements, les douaniers constatent la présence de 10 palettes filmées de plastique noir.

Le mercredi 24 janvier 2018, les agents de la brigade des douanes de Fréjus, positionnés sur l’A8, dans le sens Italie-France décident de procéder au contrôle de deux camionnettes immatriculées en Pologne. Les chauffeurs, de nationalité polonaise, déclarent provenir de Slovénie et se rendre en Espagne.

Lors du contrôle des deux chargements, les douaniers constatent la présence de 10 palettes filmées de plastique noir. L’examen approfondi permet de dénombrer 9396 cartouches de cigarettes de contrebande de différentes marques, pour un poids total de 1,88 tonne.

Les suites judiciaires ont été confiées au Tribunal de Grande Instance de Draguignan.

Les services douaniers sont mobilisés dans la lutte contre les tabacs de contrebande qu’ils appréhendent sur tous les vecteurs : terrestre, aérien, maritime, fret express et postal.

Contacts presse

  • Direction des douanes de Provence : Denis Martinez, directeur régional – 06 64 56 90 01
  • Service de presse de la douane : 01 57 53 42 11, presse@douane.finances.gouv.fr

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

https://ns55dnred.wordpress.com/2018/01/27/douane-francaise-tabac-au-peage-du-capitou-a-frejus-saisie-de-plus-de-deux-tonnes-de-cigarettes-dans-deux-fourgons-immatricules-en-pologne/

00000000000000000000000000000000000000000000000000000000

Les deux conducteurs Polonais, respectivement âgés de 25 et 35 ans, ont été placés en retenue douanière, puis remis à la police de Fréjus.

En garde à vue au commissariat de Fréjus, ils ont été déférés ce vendredi au parquet de Draguignan.

La contrebande en bande organisée est passible de dix ans d’emprisonnement!

Source: VAR Matin

00000000000000000000000000000000000000000

Après 8 mois… de consommation!

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Après 3 ans…de consommation!

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Après 7 ans….de consommation!

0000000000000000000000000000000000000000

A la rencontre des douaniers qui mènent une action décisive dans la lutte contre la contrebande de tabac !

Source:

@GDarmanin

000000000000000000000000000000000

A la veille d’une hausse du prix du tabac en France (30 centimes en moyenne par paquet), Gérald Darmanin a choisi d’aller à la rencontre des buralistes ariégeois.
Le ministre de l’Action et des Comptes publics participe, dimanche 12 novembre 2017, à une table ronde sur le thème des questions transfrontalières commerciales et douanières.
Il va tenter de rassurer les professionnels de ce département, fortement concurrencés par leurs voisins andorrans.

SOURCE: FR3 Occitanie

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Fin octobre une nouvelle augmentation du prix du tabac a été votée à l’Assemblée, comprenez-vous la colère des buralistes frontaliers qui ne voient plus comment s’en sortir ?

Quelle mesure pensez-vous mettre en place pour les aider ?

La lutte contre le cancer est une priorité de santé publique. Mais lutte contre le tabagisme ne veut pas dire lutte contre les buralistes !

Au contraire : le tabac de contrebande, c’est l’ennemi de la santé des Français et de la profession de buraliste.

Je l’ai dit il y a quelques semaines au Congrès des buralistes. C’est d’ailleurs à cette occasion que les professionnels de l’Ariège ont attiré mon attention sur la situation spécifique de leur département. Je suis là aujourd’hui pour les écouter et leur dire que nous allons les accompagner.

Concrètement, il s’agit de lutter efficacement contre le trafic de tabac de contrebande avec un plan de renforcement douanier, des actions plus efficaces de traçabilité, de mener une action volontariste au niveau européen pour plus d’harmonisation fiscale et enfin d’aider la profession de buraliste à se transformer tout en soutenant ceux qui en ont le plus besoin.

*Réparties sur l’ensemble du territoire national, elles ont pour mission la surveillance des flux de certaines marchandises (stupéfiants, contrefaçons, armes, etc.) à la circulation et à la détention. Les BSI travaillent essentiellement sur le vecteur routier et étaient surnommées « douane volante » à une certaine époque.

Extrait de: Gérald Darmanin rencontre des représentants des buralistes, notamment frontaliers, ce dimanche en Ariège, alors que le prix du paquet de cigarettes doit augmenter lundi. sur La DEPECHE.fr

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Découvrez le Tweet de @GDarmanin : https://twitter.com/GDarmanin/status/929714967120613376?s=09

00000000000000000000000000000000000000000000

Les douaniers ont saisi 12,4 tonnes de tabac dans deux camions étrangers circulant sur l’A16, au niveau de Dunkerque, portant à plus de 25 tonnes la quantité de tabac intercepté par les BSI de ce secteur au mois d’octobre 2017.

-Le 4 octobre, 10 tonnes de cigarettes de contrebande dans un conteneur en provenance de Singapour

-Le 10 octobre, 3 tonnes lors d’un contrôle d’une remorque au terminal ferry de Loon-Plage

-Le 19 octobre, dans le chargement d’un camion polonais circulant sur l’A16 dans le sens Belgique-France: 9 tonnes 601 kg de cigarettes

-Le 20 octobre, lors d’un autre contrôle sur l’A16, les douaniers ont saisi cette fois 2.808 kg de cigarettes dans un camion immatriculé en Hongrie

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

00000000000000000000000000000000000

Au total, 51.450 cartouches ont été saisies grâce notamment à un chien spécialisé dans la détection de tabac.

Les douaniers de Dunkerque (Nord) ont saisi le 4 octobre 10 tonnes de cigarettes de contrebande dans un conteneur en provenance de Singapour, censé contenir des ustensiles de cuisine pour livraison en Belgique, a annoncé jeudi Bercy.

00000000000000000000000000000000000

Par Amin RBOUB | Edition N°:5128 Le 17/10/2017

 1 cigarette sur 8 consommée au Maroc est issue des marchés informels
Les conclusions d’une étude du cabinet KPMG
cigarette_028.jpg

25% du marché maghrébin du tabac manufacturé provient des circuits parallèles. Ce qui représente un manque à gagner fiscal de l’ordre de 565 millions de dollars. A lui seul, le Maroc accuse une perte fiscale de 143 millions de dollars par an

Le commerce illicite de cigarettes emprunte de nouvelles voies. Après l’Algérie, qui était le principal fournisseur de la contrebande des Marlboro au Maroc, ce sont la Mauritanie, la Libye, le Niger ou encore les duty free… qui prennent le relais. Ce sont là les conclusions d’une récente étude du cabinet britannique KPMG. En effet, en 2016, 1 cigarette sur 8 consommée au Maroc provient du marché illégal contre une moyenne de 1 cigarette sur 5 au Maghreb.

Au total, 25% du marché maghrébin est alimenté par le marché parallèle. Ce qui représente 565 millions de dollars de pertes fiscales pour l’ensemble de la région Maghreb.  Sur le plan fiscal au Maroc, le manque à gagner induit par les flux de contrebande est de l’ordre de 143 millions de dollars (environ 1,5 milliard de DH, soit 25% du tabac illicite de l’ensemble du Maghreb). Autrement dit, si les volumes de la contrebande étaient consommés via les circuits légaux des buralistes, cela rapporterait 1,5 milliard de DH supplémentaire par an à la trésorerie de l’Etat.

lire la suite:http://leconomiste.com/article/1018843-cigarette-les-nouvelles-routes-de-la-contrebande

000000000000000000000000000

Le tribunal correctionnel de Dunkerque a condamné un chauffeur routier roumain à six mois de prison avec sursis pour « trafic de marchandises prohibées » après avoir été interpellé avec 3 tonnes de cigarettes de contrebande.

En prime, une amende douanière d’un million d’euros!

00000000000000000000000000000000000000