Archives de la catégorie ‘Narcotrafic maritime’

Imagen de la droga descargada en el puerto de Almerimar. VIGILANCIA ADUANERA
El Servicio de Vigilancia Aduanera ha interceptado la madrugada de este martes a 67 millas al sureste de Cabo de Cata un velero cargado con casi 12 toneladas de hachís y ha detenido a sus dos ocupantes, de nacionalidad holandesa.

La operación se inició cuando el helicóptero ‘Argos-II’ del Servicio de Vigilancia Aduanera de la Agencia Tributaria, en misión de vigilancia en el Mar de Alborán, avistó varias embarcaciones semirrígidas de las que habitualmente se utilizan para el transporte de estupefacientes por las organizaciones criminales.

Leer: http://www.elmundo.es/andalucia/2017/05/24/5925b4b7e2704ee57d8b45f2.html

000000000000000000000000000000000000000000000000000000

Madrid, 26 may (PL)
La Guardia Civil española incautó 1,3 toneladas de hachís a bordo de una embarcación interceptada en el río Guadalquivir, a la altura de la sureña localidad sevillana de Coria, informó hoy el instituto armado.

Agentes del Servicio Marítimo de la Guardia Civil detectaron la pasada madrugada una potente lancha neumática, cuando descargaba la droga a una furgoneta en la citada localidad de Sevilla, en la comunidad autónoma de Andalucía.

En ese punto arrestaron a un ciudadano marroquí y decomisaron 32 fardos del citado estupefaciente, cada uno de ellos de 30 kilogramos de peso, precisó el Diario de Cádiz en su edición de este viernes.
0000000000000000000000000000000

Les moyens de surveillance aérienne des douanes espagnoles et françaises ont été déployés en raison de l’opération « Pascal ».

Un bateau semi-rigide chargé de haschich se dirigeait vers un bateau de pêche, qui naviguait dans une zone très inhabituel pour un navire de ce type.

Cette circonstance a conduit au déploiement d’un dispositif aéronaval, intégrant  les navires «Fulmar», basé à Cadix, et «Abanto» basé à Carthagène, et le « Jean-François Deniau » de la douane française, qui ont finalement  réussi à localiser et intercepter le bateau de pêche «Eki», battant pavillon du Sierra Leone.
Un porte-parole du Service de surveillance des douanes (SVA) a confirmé que l’intervention a eu lieu le 17 mai, à environ 90 miles nautiques au sud de Carthagène, dans le cadre d’une opération navale franco-espagnole, nommée « Pascal ».

Résultat de recherche d'images pour "patrulleros 'Fulmar',"

00000000000000000000000000000000000000

FRANCE (OCRTIS): il y a un an, Arnaud Ardoin de LCP (La Chaine Parlementaire) avait cherché à comprendre les opérations policières menées contre le narcotrafic

Publié: 25 mai 2017 dans 36, Aeronarcotrafic, Amphétamines, BAN, Blanchiment, Cannabis - Hachis - Haschich, CELTIC, Champignons hallucinogènes, Cocaïne, DG de la Douane française, DNRED, Douane française, Drogues, Ecstasy / MDMA, Espagne, EUROPE, France, Gendarmerie, GIBRALTAR, Héroïne, INFOS, INTERPOL, Justice, Khat, MAFIA, NARCOTRAFIC, Narcotrafic maritime, OCRTIS, Opium, Pays de transit, Pays producteurs, Police, Policia, Précurseurs, Secret Defense, SERVICES ESPAGNOLS, SERVICES FRANCAIS, Tabac - Cigarettes, TRACFIN
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

FRANCE (Drogue): quand la police devient dealer

Publié: 27 mai 2016

LCPNS55Les invités d’Arnaud Ardoin

Emmanuel Fansten, journaliste à Libération, auteur de l’enquête – Dominique Perben, ancien Garde des sceaux et aujourd’hui avocat – Gilbert Collard, avocat, député RBM-FN du Gard et Secrétaire Général du Rassemblement Bleu Marine, auteur du livre  » Les dérives judiciaires : et si ça vous arrivait ?  » Paru aux Editions Eyrolles  – Marc Fievet, ancien infiltré des douanes françaises, inscrit sous le matricule  » NS 55 DNRED « , auteur des livres  » Infiltré au coeur de la mafia  » paru aux Editions Hugo Doc, et  » Gibraltar « , paru aux Editions Michel Lafon.

00:00

Pour regarder l’émission sur LCP: http://www.lcp.fr/emissions/ca-vous-regarde/274542-drogue-quand-la-police-devient-dealer

source: https://ns55dnred.wordpress.com/2016/05/27/france-drogue-quand-la-police-devient-dealer/

000000000000000000000000000000000000000

O veleiro onde seguia o carregamento de cocaína encontra-se em doca seca no Caniçal.

Dois homens, um espanhol e um uruguaio, começaram hoje a ser julgados no Tribunal de Instância Central da Comarca da Madeira, na sequência de um caso de tráfico de droga que resultou na apreensão de 588 quilos de cocaína.

A droga estava oculta no veleiro ‘Calma’, onde os dois viajavam da República do Suriname (América do Sul) para Espanha.

Os arguidos, ambos com 43 anos, não têm antecedentes criminais, mas o facto é que a Polícia Judiciária da Madeira intercetou a embarcação no dia 18 de junho de 2016, na Marina da Calheta, na zona oeste da ilha, e nesse mesmo dia apreendeu cerca de 122 quilos de cocaína, acondicionados nos flutuadores do bote salva-vidas.

mais: http://www.dnoticias.pt/madeira/dois-homens-acusados-de-transportar-588-kg-de-cocaina-comecaram-a-ser-julgados-no-funchal-EG1448644

0000000000000000000000000000000000000

Homens foram apanhados em flagrante delito. A Polícia Judiciária (PJ) anunciou hoje a detenção de seis pescadores nos Açores pela presumível autoria do crime de tráfico de droga que encontraram no mar. Em comunicado, o Departamento de Investigação Criminal de Ponta Delgada da PJ informa que, após comunicação da PSP, iniciou uma investigação que culminou na detenção, em flagrante delito, de seis homens, com idades entre os 27 e 39 anos. As detenções ocorreram « em momentos diferenciados, nos concelhos de Ponta Delgada e Ribeira Grande », na ilha de São Miguel, no âmbito « de uma ação alargada desenvolvida para o efeito », tendo sido apreendida cocaína suficiente para cerca de 1.200 doses individuais, adianta a PJ.

Lire

http://www.dn.pt/sociedade/interior/detidos-seis-pescadores-nos-acores-por-trafico-de-droga-que-encontraram-no-mar-8502859.html

000000000000000000000000000

DNRED (action d’infiltration): l’exception française

Publié: 23 mai 2017 dans Aeronarcotrafic, AFRIQUE, Allemagne, AMERIQUE CENTRALE - CARAÏBE, AMERIQUE du NORD, AMERIQUE du SUD, ASIE, Balkans, Belgique, Blanchiment, Canada, Canaries, Cannabis - Hachis - Haschich, Cocaïne, Colombie, Customs and Border Protection, DEA (USA), DNRED, Espagne, EUROPE, France, GIBRALTAR, GRC - RCMP (Canada), Guardia Civil, Guatemala, HM Customs Excise (UK), INFOS, INTERPOL, Irlande, Italie, Justice, Maroc, Martinique, NARCOTRAFIC, Narcotrafic maritime, NS 55, OCRTIS, Pakistan, Panama, Pays-Bas, Policia, Santo Domingo, Secret Defense, SERVICES ESPAGNOLS, Suisse, SVA, TRACFIN, Turquie, Venezuela
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

L’infiltration des grands réseaux mafieux est un travail à haut risque et ne permet aucune erreur de la part de l’élément infiltré.

La mort est souvent la résultante directe des bévues commises parfois involontairement et, la récompense, comme la reconnaissance des institutions publiques sont inexistantes.

La justice quant à elle ne fait pas preuve de discernement dans ses décisions. La France restant en effet, le seul pays à refuser de considérer la spécificité des « actions » des « Services », qui ne bénéficient d’aucune juridiction où cette particularité serait prise en compte.

On s’en remet à la « sagesse » d’une des trois cents juridictions différentes qui peuvent traiter ces affaires et se voient alors très souvent opposer le secret défense!

00000000000000000000000000000000000

SECRET DÉFENSE: en France, la guerre entre la DNRED et l’OCRTIS torpille la lutte antidrogue

Publié: 23 mai 2017 dans 36, Aeronarcotrafic, Amphétamines, Blanchiment, Cannabis - Hachis - Haschich, Cocaïne, DG de la Douane française, DNRED, Douane française, Drogues, Espagne, EUROPE, France, Gendarmerie, Guardia Civil, INFOS, INTERPOL, Justice, Maroc, NARCOTRAFIC, Narcotrafic maritime, NS 55, OCRTIS, Pays de transit, Pays producteurs, Police, Policia, Secret Defense, SERVICES ANTI-DROGUES, SERVICES ESPAGNOLS, SERVICES FRANCAIS, SVA, TRACFIN
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Opérations éventées, enquêteurs en garde à vue 

°°°

La justice joue les arbitres dans ce conflit entre services et va se heurter au Secret Défense, comme la Juge Sophie Clément s’y était heurté, en 2005 (Avis n° 2005-03 du 27 janvier 2005 – NOR: CSDX0508078V) dans l’affaire Fievet – NS 55 DNRED, sans obtenir la levée de cette mesure totalement abusive… (DOUANE FRANÇAISE (DNRED): le dossier de Marc Fievet est classé secret défense…Pourquoi?). 

Un an et demi plus tard, l’ affaire, qui a conduit une dizaine de personnes en détention et la crème de la police antidrogue en garde à vue, vient de s’enrichir d’un nouveau chapitre avec la découverte par le juge Baudoin Thouvenot d’un dossier secret des douanes baptisé « Monster River » et un dossier « Secret défense » prouve qu’une enquête Sofiane Hambli  (Photo de droite) était en cours depuis mars 2015.

Lire plus: http://www.lejdd.fr/societe/la-guerre-des-polices-torpille-la-lutte-antidrogue-3337214

Lire aussi:

FRANCE (DNRED – Douane française): l’indic qui a coulé les douanes

0000000000000000000000000000000

 

 

Au Havre, une trentaine d’agents, réunis au sein de la cellule d’étude et de lutte contre les trafics illicites par conteneur (Celtic), observent les flux pour toute la façade maritime Atlantique-Manche-Mer du Nord-Antilles et Guyane.

« Ce service a une expertise nationale, un savoir-faire reconnu, explique Sonia Lecomte, directrice du pôle orientation des contrôles à la direction régionale de la douane du Havre. Ces agents, appelés cibleurs, « travaillent » les conteneurs. À partir des éléments relatifs à la sûreté imposés par l’ICS (import control system), mis en place par l’Union européenne suite aux attentats de 2001 aux États-Unis, ou à partir des manifestes reçus avant l’arrivée des navires, ces agents épluchent toute une série d’informations qui concernent l’expéditeur, le destinataire, le type de marchandise, le pavillon du navire, par quel(s) port(s) le conteneur est passé… »

Le « rip-off », méthode prisée par les organisations criminelles

Les douaniers peuvent également appuyer leur analyse sur un système informatique, qui permet de faire du ciblage automatisé : « L’aspect humain est déterminant, mais des algorithmes peuvent faire ressortir des données discordantes, des données qui correspondent à des choses à risques. En « moulinant » ces informations-là, on va pouvoir détecter des flux qui nous intéressent en matière de fraude douanière. Que ce soit pour les stupéfiants, mais aussi pour de la contrefaçon, du tabac, des armes… »

La saisie de drogue opérée le 9 février au Havre est très importante, mais ce n’est pas la première fois que les organisations mafieuses tentent leur chance, via la méthode du « rip-off », pour importer de la cocaïne.

En juin 2015, les douaniers avaient déjà découvert 82 kg de cette poudre blanche dans un conteneur transportant des sacs de café. En janvier 2016, 345 kg de cocaïne avaient été retrouvés dissimulés au milieu de crevettes congelées. Enfin, en début d’année, une saisie de 155 kg de cocaïne, chargés au milieu de boîte de cirage, avait été opérée. « La méthode du « rip-off » est de plus en plus prisée par les criminels, reconnaît Sonia Lecomte. Mais nous sommes très vigilants. » L’enjeu est de taille : le port du Havre affiche le plus gros trafic conteneurisé maritime de France. En concurrence directe avec Rotterdam et Anvers.

lire plus: http://www.paris-normandie.fr/actualites/faits-divers/comment-la-douane-traque-la-drogue-sur-le-port-du-havre-AD8757299

0000000000000000000000000000000000

Ils avaient une vingtaine d’années, vivaient dans le quartier populaire des Moulins à Nice et, au détour d’une rencontre dans un bar, s’étaient vu offrir une croisière clés en main : l’Espagne et le Maroc, le Brésil et Saint-Martin.

En échange, aux escales de Casablanca ou de Rio de Janeiro, ils devaient se scotcher sur le torse et les cuisses quelques kilos de résine de cannabis ou de cocaïne.

Vingt-et-une « mules » sont jugées à compter de lundi 22 mai par le tribunal correctionnel de Marseille aux côtés de quatorze « contremaîtres » et organisateurs d’un trafic de stupéfiants inédit : l’utilisation des lignes méditerranéennes et transatlantiques de la compagnie italienne Costa Croisières pour un ingénieux commerce de cannabis contre de la cocaïne.

Acheté 450 dollars au Maroc, le kg de cannabis atteint 15 000 dollars au Brésil. En revanche la cocaïne acquise 9 000 dollars le kg en Amérique latine est revendue en France autour de 46 000 dollars. Le juge d’instruction marseillais a ainsi établi que ce « troc particulièrement avantageux » permettait une marge de 76 000 dollars par kg de « matière première » – la résine de cannabis marocaine – de laquelle il convenait de soustraire le prix des transports.
En savoir plus sur:

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2017/05/22/a-marseille-les-croisieres-cocaine-en-proces_5131450_1653578.html#VhKtOQvumrGXBmeY.99

http://www.lepoint.fr/justice/a-marseille-debut-du-proces-des-croisieres-cocaine-22-05-2017-2129280_2386.php

0000000000000000000000000000000000

Sur les plages du détroit de Gibraltar, les «narcos-bateaux» en provenance du Maroc «arrivent à toute heure».

La police n’a  les moyens d’enrayer ces déchargements. 

 

Agressions de gardes civils, déchargements de drogue en plein jour: les narcotrafiquants agissant sur les plages de l’extrême sud de l’Espagne, face au détroit de Gibraltar, narguent de plus en plus ouvertement les forces de l’ordre. «La sensation d’impunité est totale», se désole Juan Franco, maire de La Linea de la Concepcion, commune la plus touchée.

 

Lire plus et vidéos 

http://www.lessentiel.lu/fr/news/europe/story/17159656?redirect=mobi&nocache=0.2431730920550429

0000000000000000000000000000000000000000