Archives de la catégorie ‘Douane française’

L’infiltration des grands réseaux mafieux est un travail à haut risque et ne permet aucune erreur de la part de l’élément infiltré.

La mort est souvent la résultante directe des bévues commises parfois involontairement et, la récompense, comme la reconnaissance des institutions publiques sont inexistantes.

La justice quant à elle ne fait pas preuve de discernement dans ses décisions. La France restant en effet, le seul pays à refuser de considérer la spécificité des « actions » des « Services », qui ne bénéficient d’aucune juridiction où cette particularité serait prise en compte.

On s’en remet à la « sagesse » d’une des trois cents juridictions différentes qui peuvent traiter ces affaires et se voient alors très souvent opposer le secret défense!

00000000000000000000000000000000000

SECRET DÉFENSE: en France, la guerre entre la DNRED et l’OCRTIS torpille la lutte antidrogue

Publié: 23 mai 2017 dans 36, Aeronarcotrafic, Amphétamines, Blanchiment, Cannabis - Hachis - Haschich, Cocaïne, DG de la Douane française, DNRED, Douane française, Drogues, Espagne, EUROPE, France, Gendarmerie, Guardia Civil, INFOS, INTERPOL, Justice, Maroc, NARCOTRAFIC, Narcotrafic maritime, NS 55, OCRTIS, Pays de transit, Pays producteurs, Police, Policia, Secret Defense, SERVICES ANTI-DROGUES, SERVICES ESPAGNOLS, SERVICES FRANCAIS, SVA, TRACFIN
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Opérations éventées, enquêteurs en garde à vue 

°°°

La justice joue les arbitres dans ce conflit entre services et va se heurter au Secret Défense, comme la Juge Sophie Clément s’y était heurté, en 2005 (Avis n° 2005-03 du 27 janvier 2005 – NOR: CSDX0508078V) dans l’affaire Fievet – NS 55 DNRED, sans obtenir la levée de cette mesure totalement abusive… (DOUANE FRANÇAISE (DNRED): le dossier de Marc Fievet est classé secret défense…Pourquoi?). 

Un an et demi plus tard, l’ affaire, qui a conduit une dizaine de personnes en détention et la crème de la police antidrogue en garde à vue, vient de s’enrichir d’un nouveau chapitre avec la découverte par le juge Baudoin Thouvenot d’un dossier secret des douanes baptisé « Monster River » et un dossier « Secret défense » prouve qu’une enquête Sofiane Hambli  (Photo de droite) était en cours depuis mars 2015.

Lire plus: http://www.lejdd.fr/societe/la-guerre-des-polices-torpille-la-lutte-antidrogue-3337214

0000000000000000000000000000000

 

 

Le procès de l’un des plus importants réseaux de blanchiment d’argent jamais démantelés en France s’ouvre mardi à Paris. Les 27 prévenus sont suspectés d’appartenir à une organisation très bien rodée.

Le réseau de blanchiment d’argent était redoutablement efficace et parfaitement rodé. C’est d’ailleurs l’un des plus importants jamais démantelés en France. Le procès de l’affaire « Rétrovirus » s’ouvre mardi après-midi à Paris. Au total, 27 prévenus, 100.000 appels et SMS interceptés et pas moins de 2,3 millions d’euros saisis en espèce et bijoux.

Nuisances à cause de la machine à compter les billets.

En bas de la pyramide, des collecteurs (taxis, fleuristes, épiciers ou ambulanciers), sans casier judiciaire, qui sillonnent la France en voiture ou en train pour récolter l’argent auprès des dealers. Les petites coupures étaient ensuite centralisées par les équipes d’un homme, un Indien de 35 ans. Ce père de famille de quatre enfants, au chômage, qui vit dans un logement social en Seine-Saint-Denis, est en apparence sans histoire. Mais il brasse tellement d’argent sale qu’un voisin se plaint de nuisances sonores. Il s’agit tout simplement du bruit de la machine à compter les billets, qui tourne en permanence.

lire: http://www.europe1.fr/societe/retrovirus-ils-transformaient-largent-du-cannabis-en-or-3338540

00000000000000000000000000000

Au Havre, une trentaine d’agents, réunis au sein de la cellule d’étude et de lutte contre les trafics illicites par conteneur (Celtic), observent les flux pour toute la façade maritime Atlantique-Manche-Mer du Nord-Antilles et Guyane.

« Ce service a une expertise nationale, un savoir-faire reconnu, explique Sonia Lecomte, directrice du pôle orientation des contrôles à la direction régionale de la douane du Havre. Ces agents, appelés cibleurs, « travaillent » les conteneurs. À partir des éléments relatifs à la sûreté imposés par l’ICS (import control system), mis en place par l’Union européenne suite aux attentats de 2001 aux États-Unis, ou à partir des manifestes reçus avant l’arrivée des navires, ces agents épluchent toute une série d’informations qui concernent l’expéditeur, le destinataire, le type de marchandise, le pavillon du navire, par quel(s) port(s) le conteneur est passé… »

Le « rip-off », méthode prisée par les organisations criminelles

Les douaniers peuvent également appuyer leur analyse sur un système informatique, qui permet de faire du ciblage automatisé : « L’aspect humain est déterminant, mais des algorithmes peuvent faire ressortir des données discordantes, des données qui correspondent à des choses à risques. En « moulinant » ces informations-là, on va pouvoir détecter des flux qui nous intéressent en matière de fraude douanière. Que ce soit pour les stupéfiants, mais aussi pour de la contrefaçon, du tabac, des armes… »

La saisie de drogue opérée le 9 février au Havre est très importante, mais ce n’est pas la première fois que les organisations mafieuses tentent leur chance, via la méthode du « rip-off », pour importer de la cocaïne.

En juin 2015, les douaniers avaient déjà découvert 82 kg de cette poudre blanche dans un conteneur transportant des sacs de café. En janvier 2016, 345 kg de cocaïne avaient été retrouvés dissimulés au milieu de crevettes congelées. Enfin, en début d’année, une saisie de 155 kg de cocaïne, chargés au milieu de boîte de cirage, avait été opérée. « La méthode du « rip-off » est de plus en plus prisée par les criminels, reconnaît Sonia Lecomte. Mais nous sommes très vigilants. » L’enjeu est de taille : le port du Havre affiche le plus gros trafic conteneurisé maritime de France. En concurrence directe avec Rotterdam et Anvers.

lire plus: http://www.paris-normandie.fr/actualites/faits-divers/comment-la-douane-traque-la-drogue-sur-le-port-du-havre-AD8757299

0000000000000000000000000000000000

Rodolphe Gintz, DG de la douane française

Reconnaissant des « dérives » mais qu’il qualifie d’ « individuelles », le nouveau directeur général des Douanes, Rodolphe Gintz, évoque la nécessité de « refonder les opérations douanières »

Un mois après la mise en examen de deux de ses agents, la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED) est encore sous le choc. L’affaire portant sur une saisie douteuse de 43 tonnes de café a eu des répercussions jusqu’au sommet de la hiérarchie.

Depuis que le scandale a éclaté, le patron de la DNRED, Jean-Paul Garcia (photo à droite), a été remercié, ainsi que quatre autres cadres de ce service.

En attendant son remplacement, c’est l’un des directeurs qui assure l’intérim. Deux responsables au sein des affaires juridiques ont également perdu leur poste.

Cette valse de têtes est à la hauteur des faits incriminés.

Les deux douaniers mis en examen sont soupçonnés d’avoir noué un « pacte corrupteur » avec leur « indic » pour embellir leurs résultats. Ils auraient pu fermer les yeux sur certains trafics illicites, en échange de quoi leur « indic » leur aurait permis de faire quelques bonnes prises.
En savoir plus sur https://www.lesechos.fr/economie-france/budget-fiscalite/030347155474-operation-mains-propres-aux-enquetes-douanieres-2088912.php#cMLPUdoZyGS55GjD.99

0000000000000000000000000000000

JUSTICE – Le procès en appel des 11 douaniers et 5 salariés de la compagnie Air Tahiti Nui condamnés pour escroquerie, concussion et importation sans déclaration de marchandises fortement taxées, vient de se terminer. Au terme de trois jours de débats l’avocat général a finalement requis la confirmation des peines prononcées en première instance. La cour rendra son arrêt le 24 août.

Les enquêteurs ont parlé d’un vaste système de complaisance et de passe-droit à l’aéroport de Tahiti Faa’a depuis 2002. Mais les faits pour lesquelles plusieurs personnels de l’aéroport sont poursuivis s’étalent de 2008 à 2011. 
  
L’affaire débute en 2010 après l’arrestation d’agents de change de l’aéroport de Faa’a qui avaient détourné pour plusieurs millions de francs. Lors de l’enquête un planning des équipes de contrôle des douanes a été découvert dans le bureau de change.

En 2011 un garagiste a été arrêté à l’aéroport alors qu’il avait dissimulé de l’ice dans des pièces automobiles. Les deux affaires avaient un point commun : la même équipe de douaniers chargée du contrôle et de la taxation de marchandises. 

 

Lire

http://www.tntv.pf/m/Complaisance-a-l-aeroport-les-douaniers-se-projettent-deja-en-cassation_a19043.html

Ils avaient une vingtaine d’années, vivaient dans le quartier populaire des Moulins à Nice et, au détour d’une rencontre dans un bar, s’étaient vu offrir une croisière clés en main : l’Espagne et le Maroc, le Brésil et Saint-Martin.

En échange, aux escales de Casablanca ou de Rio de Janeiro, ils devaient se scotcher sur le torse et les cuisses quelques kilos de résine de cannabis ou de cocaïne.

Vingt-et-une « mules » sont jugées à compter de lundi 22 mai par le tribunal correctionnel de Marseille aux côtés de quatorze « contremaîtres » et organisateurs d’un trafic de stupéfiants inédit : l’utilisation des lignes méditerranéennes et transatlantiques de la compagnie italienne Costa Croisières pour un ingénieux commerce de cannabis contre de la cocaïne.

Acheté 450 dollars au Maroc, le kg de cannabis atteint 15 000 dollars au Brésil. En revanche la cocaïne acquise 9 000 dollars le kg en Amérique latine est revendue en France autour de 46 000 dollars. Le juge d’instruction marseillais a ainsi établi que ce « troc particulièrement avantageux » permettait une marge de 76 000 dollars par kg de « matière première » – la résine de cannabis marocaine – de laquelle il convenait de soustraire le prix des transports.
En savoir plus sur:

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2017/05/22/a-marseille-les-croisieres-cocaine-en-proces_5131450_1653578.html#VhKtOQvumrGXBmeY.99

http://www.lepoint.fr/justice/a-marseille-debut-du-proces-des-croisieres-cocaine-22-05-2017-2129280_2386.php

0000000000000000000000000000000000

Autoridades de aduanas en Bulgaria decomisaron el domingo unos 423 kilos (933 libras) de heroína valuada en 34 millones de dólares en un puesto de control fronterizo con Rumania.

El jefe de aduanas Georgi Kostov informó que la droga estaba en un camión que detuvieron en el Puente Danubio cerca de Vidin, a 200 km (120 millas) al norte de la capital Sofía.

photo: http://www.oslobodjenje.ba/vijesti/svijet/na-granici-izmedu-bugarske-i-rumunije-zaplijenjena-423-kilograma-heroina/202467

 

leer mas: http://www.el-mexicano.com.mx/informacion/noticias/1/1/internacional/2017/05/21/1029550/bulgaria-decomisa-423-kg-de-heroina

0000000000000000000000000000000000000000

Avec les « Malta Files », Mediapart révèle les dessous des pratiques fiscales de Malt

***

Le site d’information révèle les noms de grandes fortunes françaises ayant utilisé la petite île pour acheter des yachts.

LE MONDE | 19.05.2017 à 21h33 • Mis à jour le 19.05.2017 à 22h18

« Malte, le Panama de l’Europe ? » Le site Mediapart et douze autres médias internationaux du réseau d’investigation European Investigative Collaboration (EIC) publient, vendredi 19 mai, des révélations sur les pratiques fiscales de Malte. Les « Malta Files » sont constitués, détaille Mediapart, de deux ensembles de documents :

« Le premier, obtenu par l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, comprend des dizaines de milliers de documents internes (mails, contrats, relevés de compte…) d’un cabinet fiduciaire maltais spécialisé dans l’immatriculation et l’administration de sociétés.

Le second, obtenu par le site d’information roumain The Black Sea, est un tableau Excel qui comporte l’ensemble des données du registre du commerce maltais, soit 53 247 sociétés au 20 septembre 2016. »

On y trouve, selon le site, des noms de grands chefs d’entreprise (voir ci-dessous), de multinationales (Bouygues, Total, BASF, Ikea…), de banques ou encore de proches de chefs d’Etat. Comme dans le cas des « Panama papers », ces personnes ne sont pas forcément dans l’illégalité. Un « montage » offshore vise bien souvent à optimiser de manière légale une fiscalité en jouant sur les différences de règles entre pays.

  • Xavier Niel copropriétaire d’un yacht à l’histoire trouble

Les « Malta Files » confirment que Xavier Niel, actionnaire à titre individuel du Monde, est le copropriétaire du Phocea, un yacht de 74 mètres qui appartenait autrefois à Bernard Tapie, puis à la femme d’affaires libanaise Mouna Ayoub.

Le fondateur de Free en a fait l’acquisition en 2010, aux côtés des frères Steve et Jean-Emile Rosenblum, les fondateurs du site Pixmania. Leurs holdings respectives, NJJ Capital et Dotcorp Finance, sont en effet actionnaires à 50 % chacune de la société maltaise Phocea Limited, propriétaire du bateau, lui-même immatriculé au Luxembourg.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/evasion-fiscale/article/2017/05/19/avec-les-malta-files-mediapart-revele-les-dessous-des-pratiques-fiscales-de-malte_5130776_4862750.html#8sOjkJdTrTRblu06.99

00000000000000000000000000000000000

La livraison devait arriver discrètement, dans un petit colis.

Elle a finalement été largement surveillée. En janvier, un père de famille de Plédran, dans les Côtes d’Armor, a vu les douaniers frapper à sa porte pour lui « livrer » son enveloppe. 

Lire

http://www.20minutes.fr/rennes/2072135-20170521-bretagne-commandait-drogue-poste-douane-livre-colis

0000000000000000000000000000000000000000

HSBC

Britain’s high street banks processed nearly $740m from a vast money-laundering operation run by Russian criminals with links to the Russian government and the KGB, the Guardian can reveal.

HSBC, the Royal Bank of Scotland, Lloyds, Barclays and Coutts are among 17 banks based in the UK, or with branches here, that are facing questions over what they knew about the international scheme and why they did not turn away suspicious money transfers.

Read more 

https://www.theguardian.com/world/2017/mar/20/british-banks-handled-vast-sums-of-laundered-russian-money

000000000000000000000000000000000

Cette saisie est le fruit d’investigations conduites par la DNRED en étroite coopération avec les partenaires internationaux et régionaux mobilisés pour lutter contre le trafic de drogue.

Le caboteur battant pavillon Saint-Vincent-les-Grenadines, navigant au large de la Martinique avait été positionné, en pleine nuit, à une quarantaine de kilomètres des côtes martiniquaises.

Lors de cette opération de lutte contre le trafic de stupéfiants en haute mer, les agents des douanes de la Direction Régionale Garde-côtes Antilles-Guyane (DRGC) et de l’échelon local de la Direction Nationale du Renseignement et des Enquêtes Douanières (DNRED), ont saisi 223 kg de cocaïne.

Cette saisie, fruit d’investigations conduites par la DNRED en étroite coopération avec les partenaires internationaux et régionaux mobilisés pour lutter contre le trafic de drogue, illustre les modalités d’action des réseaux criminels. Profitant de la proximité de l’arc caribéen avec l’Amérique du Sud, ces derniers convoient régulièrement des quantités importantes de stupéfiants, y compris pour alimenter le marché antillais.

 

Plus sur:

http://www.douane.gouv.fr/articles/a13307-saisie-de-223-kg-de-cocaine-a-bord-d-un-caboteur-au-large-de-la-martinique
http://www.martinique.franceantilles.fr/actualite/diaporamas/saisie-de-223-kilos-de-cocaine-au-large-de-la-martinique-415554.php

http://actualites-nautiques.com/223-kg-de-cocaine-saisis-au-large-de-la-martinique/

00000000000000000000000000000000000000

JÉRÔME FOURNEL, ancien patron des douanes à Bercy,  ex-conseiller de Jean-Pierre Raffarin, puis de Dominique de Villepin à Matignon devient le directeur de cabinet du ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin. 

Source 

https://www.acteurspublics.com/2017/05/18/l-ancien-patron-des-douanes-va-diriger-l-equipe-de-gerald-darmanin

000000000000000000000000000000