Archives de la catégorie ‘Cyberdouane’

Les boeuf-carottes en train d’écumer le pot-au-feu de l’OCRTIS

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

François Thierry, l’ancien patron de la lutte anti-drogue (OCRTIS) est dans le collimateur de la justice.

Quatre policiers de l’Office central de lutte contre le trafic illicite de stupéfiants (Octris) ont également été placés en garde à vue, ce lundi, par l’IGPN.

 

L’actuel numéro 2 de l’Ocrtis, le magistrat Patrick Laberche, ancien procureur à la section antiterroriste du parquet de Paris, a lui aussi été placé en garde à vue (Photo: à droite).

 

Une perquisition a lieu dans les locaux du service.

 

Plus: http://www.liberation.fr/france/2017/03/20/saisie-de-cannabis-a-exelmans-perquisition-en-cours-a-l-office-des-stups_1557015

000000000000000000000000000000000000

 

DOUANE FRANÇAISE (DNRED): le dossier de Marc Fievet est classé secret défense…Pourquoi?

Publié: 20 mars 2017 dans 36, BAN, Blanchiment, CELTIC, Cyberdouane, DG de la Douane française, DNRED, Douane française, Gendarmerie, NS 55, OCRTIS, Police, Secret Defense, SERVICES FRANCAIS, TRACFIN
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

SECRET DEFENSELe champ d’ application “du secret de la défense nationale”, aux termes de l’ article 413-9 du code pénal, recouvre les renseignements, objets, documents, procédés, données informatisées et fichiers intéressant la défense militaire, la diplomatie, la défense civile, la sécurité intérieure, la protection des activités économiques, environnementales ou industrielles et la protection du patrimoine scientifique et culturel de la France.
La classification des informations est de la seule responsabilité de chaque ministre dans son domaine de compétence.

Le Premier Ministre est l’ autorité compétente pour définir les critères et les modalités des informations classifiés “très secret défense” qui concernent exclusivement les priorités gouvernementales majeures de défense.
La décision de classification est matérialisée par l’ apposition de tampons ou de marquages bien définis, destinés à traduire un niveau de classification “très secret défense”“secret défense” ou “confidentiel défense” .
L’ accès à un document classifié est alors limité aux seules personnes habilitées. Cependant, le fait d’ être habilité est une condition nécessaire mais non suffisante pour avoir accès à une information classifiée car il faut de plus que la personne puisse invoquer “le besoin d’ en connaître”. Si cette exigence est remplie par les nécessités des investigations conduites par les enquêteurs, le parquet ou le magistrat instructeur, seuls les premiers cités pourront avoir accès aux informations classifiées et cela à condition qu’ ils soient titulaires d’ une habilitation en cours de validité et du niveau des informations en question. Les magistrats, pour leur part, ne possèdent pas l’ habilitation requise et ne peuvent donc pas prendre connaissance des documents.
D’ autre part, il ne peut pas y avoir de déclassification d’ informations classifiées concernant de façon globale une affaire ou un dossier mais seulement une déclassification d’ un ou de plusieurs documents ou objets (logiciel informatique, prototype…).

En outre, une personne habilitée ne peut être déliée de ses obligations contractées au titre de son habilitation au secret défense. Ainsi, il est inutile de demander à une autorité administrative d’ autoriser l’ un de ses agents à venir déposer sur telle ou telle information encore classifiée. Il convient au contraire de demander la déclassification du document supportant cette information pour que l’ agent puisse ensuite s’ exprimer devant le juge si le dit document a été déclassifié.
Enfin, les règles relatives au secret de la défense nationale sont applicables en vertu de législations très diverses…

http://www.justice.gouv.fr/bulletin-officiel/3-dacg96b.htm

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

AVIS
Avis n° 2005-03 du 27 janvier 2005
NOR: CSDX0508078V

Vu la loi n° 98-567 du 8 juillet 1998, et en particulier ses articles 4 (2e alinéa), 7 et 8 ; Vu la lettre de saisine du ministre de l’économie, des finances et de l’industrie en date du 16 décembre 2004 et la demande présentée le 17 novembre 2004 par Mme Sophie Clement, vice-présidente chargée de l’instruction au tribunal de grande instance de Paris, dans le cadre de l’instruction ouverte à son cabinet sur plainte de M. Marc Fievet concernant ses relations avec les douanes françaises ;

La Commission consultative du secret de la défense nationale, régulièrement convoquée et constituée, ayant examiné l’ensemble des documents classifiés qu’elle a recueillis au terme des investigations conduites par son président en vertu des pouvoirs que lui confèrent les articles 5 et 6 de la loi susvisée,

Emet un avis défavorable à la déclassification des pièces contenues dans le dossier établi au nom de M. Fievet, en sa qualité d’aviseur de la direction générale des douanes et droits indirects.

Fait à Paris, le 27 janvier 2005.
Pour la Commission consultative du secret de la défense nationale:
Le président,
P. Lelong

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=6686A6840C8BCEDB3986A4EB25B2F9E9.tpdila13v_1?cidTexte=JORFTEXT000000629551&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000000002264

lire aussi: Quand on constate la lâcheté de deux directeurs généraux de la douane française, les dénommés Pierre Mathieu Duhamel et François Auvigne

00000000000000000000000000000000

Âgés de 23 à 59 ans, les cinq délinquants auraient généré un chiffre d’affaires de plus de 500 000 euros.  

Les enquêteurs  de la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED) ont réussi à découvrir leur identité grâce une opération de « cyber infiltration ».

Le site incriminé proposait toutes les drogues possibles et imaginables, du cannabis à l’héroïne en passant par le MDMA, et livrait ses clients à domicile.

Malgré l’utilisation de brouilleurs d’IP, les enquêteurs ont réussi à remonter la filière jusqu’aux gérants du site dont le « chef » est un homme de 28 ans, originaire de Trappes.

Lire

https://www.parisvox.info/2017/03/06/yvelines-supermarche-de-drogue-ligne-demantele/

0000000000000000000000000000000000000000000000000

onudc

247 millions de personnes âgées de 15 à 64 ans ont pris des drogues au cours de 2016 au niveau mondial, l’équivalent des populations de l’Allemagne, de la France, de l’Italie et du Royaume-Uni réunies.

Proportionnellement à l’augmentation de la population mondiale, ce chiffre n’a pratiquement pas augmenté depuis ces quatre dernières années selon l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) dans son rapport mondial 2016 sur les drogues. Mais les impacts sanitaires dus à la consommation de drogues se sont aggravés.

De plus, la lutte contre le trafic international n’arrive pas à endiguer une offre en constant développement, notamment en Afrique qui joue un rôle de plus en plus important dans cette diffusion.

————————————

Lire:

l’ONUDC dans son rapport 2016.

——————————

yuriPour Yuri Fedotov, le directeur général de l’ONUDC, « l’héroïne continue à être la drogue qui tue le plus de personnes et cette résurgence doit être traitée de manière urgente ». En effet, au cours des deux dernières années, la mortalité par overdose avec de l’héroïne a nettement augmenté en Amérique du Nord (où elle était en baisse), en Europe de l’Ouest et en Europe centrale. Cette évolution de la mortalité sur l’héroïne, qui peut s’expliquer par le retour en force de cette drogue sur ces zones, ne prend cependant pas en compte les effets destructeurs et mortels de nombreuses nouvelles substances souvent dérivées des opiacés qui ne font pas encore l’objet d’un contrôle international aussi bien documenté.

SOURCE: http://www.rfi.fr/hebdo/20170113-drogues-consommation-trafic-cannabis-afrique-cocaine-heroine-sante

0000000000000000000000000000000000000

cannabis_325Il est essentiel de réfléchir à partir de données stables basées sur le bon sens et non sur des opinions « simplistes » rabâchées à travers une propagande incessante : « la prohibition a échoué », « la guerre à la drogue est un échec, place à la paix », « il faut couper l’herbe sous les pieds des dealers », « il faut assécher les réseaux criminels », « il faut attaquer les dealers au portefeuille »… Etc.
Si c’était la « prohibition » qui est la cause de cette consommation, comment pourrait-on expliquer que les pays qui ont une législation très stricte sur ce sujet comme la Suède, la Finlande, la Norvège, la Grèce, Chypre, la Roumanie… Bref les autres pays d’Europe qui ont une législation similaire, soient les pays où la consommation est la plus faible d’Europe (moins de la moitié de la moyenne européenne) ?
Comment pourrait-on expliquer que la consommation de cannabis ait baissé pendant 8 années consécutives (de 2005 à 2012) alors même que la loi n’a pas changé depuis 1970 ?
Pour qu’une société puisse survivre, il est indispensable que le comportement de ses membres soit régi par des lois. Ces lois sont faites pour protéger l’individu comme les membres de la société afin d’en assurer la survie.
Comme exemple simple, on pourrait se demander ce qui se passerait s’il n’y avait pas de code de la route : bien sûr que de griller un feu rouge pourrait n’avoir aucune conséquence s’il n’y avait personne de l’autre côté ! Ceci pour répondre à ceux qui disent que « fumer un joint de temps en temps chez soi est sans danger pour les autres », ce qui, au demeurant est faux et témoigne d’une profonde ignorance de ce qu’est le cannabis.
Mais accepteriez-vous de circuler en voiture si le code de la route n’existait pas, si vous risquiez à chaque virage de trouver quelqu’un en face de vous ?
La nécessité d’une loi qui interdise les comportements dangereux s’impose donc d’elle-même de par le simple bon sens.
Il reste donc à décider si « oui » ou « non » le cannabis est dangereux pour la société…
Et là TOUTES les études scientifiques sérieuses le confirment : le cannabis est dangereux pour l’individu comme pour la société dans laquelle il vit ! Et ces dangers sont pour la plupart largement sous-estimés, voire ignorés par la plupart des gens, qui sont abreuvés sans cesse par une propagande qui est loin d’être innocente !

Pour parler des dangers de la consommation de cannabis il y a :

• Les conséquences physiques,
• Les conséquences psychiques
• Les conséquences génétiques c’est à dire qui vont altérer les générations futures.

Tout cela est su, documenté et ne peut être remis en cause : les conclusions des études ne sont pas de vagues conditionnels mais des certitudes.
Toutes les expériences de légalisation/dépénalisation qui ont été tentées à travers le monde se sont soldées par un échec cuisant et n’ont jamais fait diminuer la consommation.

Comment pourrait-on imaginer qu’il en serait autrement en France ?

Comment peut-on raisonnablement ignorer les multiples tentatives en ce sens, en particulier pour les états des USA qui ont légalisé récemment ?
Je ne parle pas ici des « fanfaronnades largement relayées par les médias concernant «le pognon qu’ils gagnent» mais de statistiques réelles concernant l’évolution de la consommation depuis la légalisation: les résultats sont sans appel !

Voir le rapport officiel de l’HIDTA du 1er septembre 2016 sur les conséquences de la légalisation au colorado…

Commentaire posé sur FRANCE (Marseille): 150 Marseillais pour la légalisation du cannabis

00000000000000000000000000000000000000000000000

FRANCE: l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS) a-t-il laissé Sofiane Hambli porter plainte contre la DNRED?

Publié: 27 décembre 2016 dans 36, Blanchiment, CELTIC, Cyberdouane, DG de la Douane française, DNRED, Douane française, Drogues, Gendarmerie, Guardia Civil, INFOS, Justice, NARCOTRAFIC, NS 55, OCRTIS, Police, Policia, Secret Defense, SERVICES ESPAGNOLS, SERVICES FRANCAIS, SVA, TRACFIN, UAR
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

ocrtis1La plainte de Sofiane Hambli, ex-importateur de cannabis et  ex-informateur privilégié des stups (OCRTIS), reflète les rivalités entre policiers et douaniers (DNRED) engagés dans la lutte antidrogue.

Les coups bas dans les services sont « monnaie courante » et la rivalité entre chefs des services est en France une réalité du terrain.

———————————————————————————————————

La lutte contre le trafic de stupéfiants ressemble à un champ de bataille.

La dernière grenade dégoupillée a éclaté le 9 décembre 2016 avec cette plainte inédite visant les douanes. Elle émane de Sofiane Hambli, l’un des plus gros trafiquants de cannabis en France. Jusqu’à son arrestation cet automne, cet homme de 41 ans était un informateur privilégié des policiers de l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS), concurrent direct des gabelous (douaniers).LP/Arnaud Journois

Sofiane Hambli aurait préféré rester dans l’ombre mais son interpellation, consécutive à la découverte en plein Paris de 7 tonnes de résine de cannabis en octobre 2015, a ruiné son business lucratif, la vie de château et les arrangements à l’amiable avec François Thierry; désormais l’importateur dévoilé craint maintenant pour sa vie.

Et comme, c’est la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED) qui l’a fait tomber puisque l’OCRTIS n’hésite plus à parler de piège tendu par les enquêteurs de la DNRED, la plainte que vient de déposer Sofiane Hambli n’a pu qu’être avalisée par l’OCRTIS, trop heureuse de se dégager du merdier dans lequel son directeur François Thierry l’a précipité.

—————–

Lire l’article du Parisien:

http://www.leparisien.fr/faits-divers/l-importateur-de-cannabis-attaque-les-douanes-25-12-2016-6492546.php

———————————————————–

Lire aussi l’article de l’Aviseur international

°°°

FRANCE (Justice): « Sofiane HAMBLI contre la DNRED (Douane française) » ou « Descente chez les Tartuffes »

sophiane-hambliLe 9 décembre 2016, Maitres Joseph Cohen-Sabban et  Fabian Lahaie, les avocats de Sofiane Hambli, ont déposé une plainte contre les douanes françaises et plus particulièrement contre la DNRED.

Que va faire l’OCRTIS pour tirer d’affaires son indic, qui est, pour l’instant, le seul à pâtir de cette guerre des services français?

——————————————————

dnred-nantesBien qu’inhabituelle, cette plainte, qui n’est pas sans rappeler celle déposée en son temps par Marc Fievet, l’agent infiltré NS55 de la DNRED, qui avait porté plainte contre X et qui se solda par une décision rendue par la Juge Sophie Clément absolvant aussi bien la DNRED, que Marc Fievet de toutes actions de narcotrafic, sans pour autant permettre à Marc Fievet d’obtenir enfin réparation des 3888 jours non stop passés en détention aussi bien en Espagne, en Angleterre,  au  Canada  et en  France.

En effet le NON-LIEU rendu par la Juge d’instruction parisienne Sophie Clément suite à son instruction qui s’était heurtée au SECRET DÉFENSE, se concluait par «  qu’il n’y a pas lieu de poursuivre quiconque pour complicité de trafic de drogue car « les investigations entreprises, les auditions réalisées, l’étude des documents figurant en procédure, ne permettent pas de caractériser à l’encontre de Marc Fievet les faits de trafic de stupéfiants « .

Lorsqu’il s’ est agi de condamner les donneurs d’ordre des actions d’infiltration de Marc Fievet, ce dernier ne peut être reconnu coupable de narcotrafic, mais lorsqu’il s’agit de trouver une solution pour réparer les manques importants d’assistance et de soutien à l’agent infiltré que fut Marc Fievet, les Douanes françaises continuent encore en 2016 à considérer que Marc Fievet ne peut bénéficier de cette décision de la juge Sophie Clément…

Cherchez l’erreur! 

——————

LIRE plus:

FRANCE (Justice): « Sofiane HAMBLI contre la DNRED (Douane française) » ou « Descente chez les Tartuffes »

000000000000000000000000000000000000000

FRANCE (Justice): « Sofiane HAMBLI contre la DNRED (Douane française) » ou « Descente chez les Tartuffes »

Publié: 25 décembre 2016 dans 36, Blanchiment, CELTIC, Cyberdouane, DEA (USA), DG de la Douane française, DNRED, Douane française, Gendarmerie, GRC - RCMP (Canada), Guardia Civil, Guardia di Finanza, Guardia di Finanza (Italie), HM Customs Excise (UK), INFOS, Justice, NARCOTRAFIC, NS 55, OCRTIS, Police, Policia, Secret Defense, SERVICES ANTI-DROGUES, SERVICES ESPAGNOLS, SVA, TRACFIN, UAR
Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

sophiane-hambliLe 9 décembre 2016, Maitres Joseph Cohen-Sabban et  Fabian Lahaie, les avocats de Sofiane Hambli, ont déposé une plainte contre les douanes françaises et plus particulièrement contre la DNRED.

Que va faire l’OCRTIS pour tirer d’affaires son indic, qui est, pour l’instant, le seul à pâtir de cette guerre des services français?

——————————————————

dnred-nantesBien qu’inhabituelle, cette plainte, qui n’est pas sans rappeler celle déposée en son temps par Marc Fievet, l’agent infiltré NS55 de la DNRED, qui avait porté plainte contre X et qui se solda par une décision rendue par la Juge Sophie Clément absolvant aussi bien la DNRED, que Marc Fievet de toutes actions de narcotrafic, sans pour autant permettre à Marc Fievet d’obtenir enfin réparation des 3888 jours non stop passés en détention aussi bien en Espagne, en Angleterre,  au  Canada  et en  France.

En effet le NON-LIEU rendu par la Juge d’instruction parisienne Sophie Clément suite à son instruction qui s’était heurtée au SECRET DÉFENSE, se concluait par «  qu’il n’y a pas lieu de poursuivre quiconque pour complicité de trafic de drogue car « les investigations entreprises, les auditions réalisées, l’étude des documents figurant en procédure, ne permettent pas de caractériser à l’encontre de Marc Fievet les faits de trafic de stupéfiants « .

Lorsqu’il s’ est agi de condamner les donneurs d’ordre des actions d’infiltration de Marc Fievet, ce dernier ne peut être reconnu coupable de narcotrafic, mais lorsqu’il s’agit de trouver une solution pour réparer les manques importants d’assistance et de soutien à l’agent infiltré que fut Marc Fievet, les Douanes françaises continuent encore en 2016 à considérer que Marc Fievet ne peut bénéficier de cette décision de la juge Sophie Clément…

Cherchez l’erreur! 

——————

secret-defense

Avis n° 2005-03 du 27 janvier 2005


NOR : CSDX0508078V


Vu la loi no 98-567 du 8 juillet 1998, et en particulier ses articles 4 (2e alinéa), 7 et 8 ;

Vu la lettre de saisine du ministre de l’économie, des finances et de l’industrie en date du 16 décembre 2004 et la demande présentée le 17 novembre 2004 par Mme Sophie Clement, vice-présidente chargée de l’instruction au tribunal de grande instance de Paris, dans le cadre de l’instruction ouverte à son cabinet sur plainte de M. Marc Fievet concernant ses relations avec les douanes françaises ;

La Commission consultative du secret de la défense nationale, régulièrement convoquée et constituée, ayant examiné l’ensemble des documents classifiés qu’elle a recueillis au terme des investigations conduites par son président en vertu des pouvoirs que lui confèrent les articles 5 et 6 de la loi susvisée,

Emet un avis défavorable à la déclassification des pièces contenues dans le dossier établi au nom de M. Fievet, en sa qualité d’aviseur de la direction générale des douanes et droits indirects.

Fait à Paris, le 27 janvier 2005.

Pour la Commission consultative

du secret de la défense nationale :

Le président,

P. Lelong

SOURCE: http://www.admi.net/jo/20050211/CSDX0508078V.html


Revoir le reportage

——————————–

 

A lire:

infiltre2

Préfacé par Jean Henri Hoguet – ex DI-DNRED

Postfacé par Yves Bonnet – ex Directeur de la DST

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Plus d’infos avec le témoignage de Jean Henri Hoguet et Yves Bonnet.

 

°°°°°°°°°°°°°°°

Revoir l’intervention de Marc Fievet sur LCP

LCPNS55

Emmanuel Fansten, journaliste à Libération, auteur de l’enquête – Dominique Perben, ancien Garde des sceaux et aujourd’hui avocat – Gilbert Collard, avocat, député RBM-FN du Gard et Secrétaire Général du Rassemblement Bleu Marine, auteur du livre  » Les dérives judiciaires : et si ça vous arrivait ?  » Paru aux Editions Eyrolles  – Marc Fievet, aviseur de la douane française, inscrit sous le matricule  » NS 55 DNRED « , auteur des livres  » Infiltré au coeur de la mafia  » paru aux Editions Hugo Doc, et  » Gibraltar « , paru aux Editions Michel Lafon.

Plus:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Marc_Fievet

https://fr.wikipedia.org/wiki/Marc_Fievet#La_justice_en_d.C3.A9saccord_avec_l.27administration

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Lutte antidrogue : l’importateur de cannabis attaque les douanes

Elle émane de Sofiane Hambli, l’un des plus gros trafiquants de cannabis en France. Jusqu’à son arrestation cet automne, cet homme de 41 ans était un informateur privilégié des policiers de l’Office central pour la répression du trafic illicite des

La plainte du trafiquant Sofiane Hambli, ex-informateur privilégié des stups, reflète les rivalités entre policiers et douaniers engagés dans la lutte antidrogue.

LIRE: http://www.leparisien.fr/faits-divers/l-importateur-de-cannabis-attaque-les-douanes-25-12-2016-6492546.php

00000000000000000000000000000000000

 

Les enquêteurs de la Gendarmerie ont trouvé dans les locaux de la direction des opérations douanières du Havre près de 800 000 euros, dont 740 000 dans une valise et 40 000 dans un fauteuil.
Lire:

http://m.leparisien.fr/faits-divers/perquisitions-dans-des-services-des-douanes-a-rouen-et-au-havre-800-000-euros-saisis-14-12-2016-6455796.php

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Savaient-ils qu’ils avaient un magot planqué?

douanes-1

Yvan Zerbini (au centre), directeur inter-régional des douanes en Normandie, entouré des directeurs régionaux.

Lire tout l’article et écouter l’Interview de Yvan Zerbini, directeur inter-régional des douanes en Normandie, au micro de Jacques-Olivier Gasly:

http://normandinamik.cci.fr/220510-2015-ete-une-bonne-annee-selon-la-douane-normande-audio

DOUANE FRANÇAISE: séance normande d’autosatisfaction, mais pas de renfort annoncé à la CELTIC

00000000000000000000000000000000

 

0000000000000000000000

ALBANIE-I.gif

Le royaume du cannabis sur la route des Balkans

Il faut dire que la position géographique de l’Albanie est idéale. Un climat tempéré, des collines verdoyantes, un littoral, ainsi qu’une proximité avec le gros fumeur de cannabis qu’est l’Europe analyse le site Sensi Seeds. Pour lutter contre cette économie illégale, l’Italie veut bien prêter main forte à son voisin albanais, et mettre à disposition sa Garde des finances, la police douanière italienne. Et elle fait bien : avec le Monténégro et la Grèce, l’Italie représente un gros marché pour les cultivateurs albanais. Si un kilo de weed coûte 100 à 200 euros en Albanie, il coûte en terre italienne environ 1 500 euros.

Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/comment-albanie-est-devenue-producteur-cannabis-1-en-europe-2902168.html#UhLuy2SiHf7iEtGu.99

00000000000000000000000000000000000000000

MONTRÉAL – L’achat de drogue par internet connaît une hausse fulgurante.

Au début des années 2000, à peine 1,2 % des consommateurs de stupéfiants s’approvisionnaient par le web. Une décennie plus tard, le nombre est 25 fois plus élevé, selon le Global Drug Survey.

Lire :

http://www.journaldemontreal.com/2016/11/22/achat-de-drogue-par-internet–25-fois-plus-quen-2000

0000000000000000000000000000

crimhaltlogoA l’occasion de la journée mondiale de la lutte contre la corruption le 9 décembre, l’association Crim’HALT et l’école HEIP vous invitent à participer à la nouvelle conférence des Mercredis du crime dédiée à la corruption et au lancement d’alerte!
Nous vous donnons rendez vous:
le mercredi 7 décembre 2016 à 19h30
au 10 rue Sextius Michel Paris 15è
(Métro Bir-Hakeim, Grenelle, Champ de Mars – Tour Eiffel)

La conférence sera modérée par :

fabrice-rizzoliFabrice Rizzoli

Président de Crim’HALT et auteur de
« La mafia de A à Z« 


Nous recevrons: 
severine-tessierSéverine Tessier

 Co-fondatrice d’Anticor et auteur de
« Lutter contre la corruption: à la conquête d’un nouveau pouvoir citoyen. »


daniel-ibanezDaniel Ibanez

Inventeur du salon DES LIVRES et L’ALERTE, auteur de
« Lyon-Turin : Les réseaux qui déraillent. »


severin_medoriSéverin Medori

Maire de Linguizetta (Haute-Corse),
Signataire de la charte Anticor 2014 et Lauréat du prix Falcone 2016


Inscription obligatoire : ici.

Nous vous attendons nombreux !

L’équipe Crim’HALT

0000000000000000000000000000000000000000

Hélène Crocquevieille, ce jour là avec le cardinal Cazeneuve, en visite à  Roissy 

°°°°°°°°°°°°°

Article paru dans Le Point du 2 octobre 2016

La France ferme des douanes avec la Suisse

De nombreux djihadistes passent par l’aéroport de Genève pour rejoindre Daech, mais la France va supprimer deux brigades douanières en Haute-Savoie.

De notre correspondant à Genève, Ian Hamel

Au début de l’année, Christian Eckert, le secrétaire d’État chargé du Budget, annonçait à Saint-Julien-en-Genevois, à la frontière suisse, le recrutement au niveau national d’un millier de douaniers et 45 millions d’euros supplémentaires alloués à la modernisation de leur équipement. Afin de mieux lutter contre « une vague de terrorisme sans précédent », les douaniers français seraient dorénavant équipés de fusils mitrailleurs. Mais, en guise de renforts, ce sont deux brigades douanières qui s’apprêtent à fermer en Haute-Savoie, celles de Cluses et d’Annemasse, suivies un peu plus tard par celle de Gex, dans le département de l’Ain.
« Les deux premières fermetures doivent être entérinées le 5 octobre à Lyon. Alors que la France est devenue une cible prioritaire des groupes terroristes, des comptables administratifs poursuivent le démantèlement des douanes au nom d’impératifs budgétaires », déplore Emmanuel Bogillot, secrétaire national Unsa Douanes (Union nationale de syndicats autonomes), en poste en Haute-Savoie. La frontière avec Genève est pourtant particulièrement sensible. Adel Kermiche, l’un des terroristes qui ont égorgé le père Jacques Hamel à Saint-Étienne-du-Rouvray, s’était envolé en mai 2015 de l’aéroport de Genève pour rejoindre Istanbul. Avant de prendre l’avion, il avait fait un stop à la mosquée du Petit-Saconnex, dans le canton de Genève, gérée par l’Arabie saoudite.

30 routes et 3 postes-frontière

La lutte contre le terrorisme n’est pas la seule préoccupation des douaniers de la région lémanique. Au moment de l’affaire Cahuzac, ils avaient déjà déploré le manque criant d’effectifs pour lutter contre l’évasion fiscale et le blanchiment d’argent. Alors que plus de trente routes mènent de la France à Genève, trois seulement comptent des postes-frontière fixes, Vallard (agglomération d’Annemasse), Bardonnex (Saint-Julien-en-Genevois) et Ferney-Voltaire. En quelques années, les effectifs avaient fondu de 610 à 425 douaniers. « La lutte contre le blanchiment n’est pas considérée comme prioritaire par notre administration », dénonçait alors Alain Court, secrétaire régional FO Douane Léman.

Pourtant, le travail ne manque pas. Il y a deux semaines, une brigade volante découvrait 845 000 euros dissimulés dans un véhicule à Viry. « Pour ne pas parler de fermetures, la direction des douanes évoque des fusions de structures. Or, il ne s’agit pas des mêmes tâches. Un douanier en poste à l’aéroport ne fait pas le même travail que celui qui contrôle inopinément une voiture ou un bus sur la route.

Faute d’effectifs, le volet renseignement est abandonné. Il n’y a plus de remontée de terrain auprès des patrons de bars ou de boîtes de nuit », déplore encore Emmanuel Bogillot.

Intense trafic de drogue

Dans son édition de vendredi, La Tribune de Genève souligne que les députés (Les Républicains) Virginie Duby-Muller, de Haute-Savoie, et Stéphanie Pernod-Beaudon, de l’Ain, ont déjà alerté le ministre de l’Intérieur en juin dernier sur les « conséquences importantes en matière de lutte contre la fraude (stupéfiants, armes, contrefaçons, blanchiment) », en cas de disparition de brigades douanières. Il existe en effet un intense trafic de drogue, notamment de cocaïne, entre les agglomérations de Lyon et de Genève, mais aussi de… tabac à narguilé. Les douanes en ont saisi 360 kilos l’année dernière.

Ces cures d’amaigrissement continues provoquent parfois des situations ubuesques. Le poste de douane de Saint-Gingolph, à la frontière, a ainsi été fermé, et les douaniers affectés à Thonon-les-Bains (au milieu de la rive française du lac Léman), distant d’une trentaine de kilomètres. Mais l’administration a fini par se rendre compte qu’il fallait tout de même assurer une surveillance à la frontière. Ce sont les douaniers en poste à Thonon qui doivent dorénavant se rendre quotidiennement à Saint-Gingolph.

« Les organisations criminelles et terroristes doivent se réjouir de nos futures implantations », dénonce le secrétaire national Unsa Douanes.

SOURCE: http://www.lepoint.fr/societe/la-france-ferme-des-douanes-avec-la-suisse-02-10-2016-2072890_23.php
—————-

Réécouter Hélène Crocquevieille 

Hélène Crocquevieille : « Les douanes se réinventent en permanence »

À la tête d’une administration de près de 17 000 agents, la directrice générale des douanes et droits indirects, Hélène Crocquevieille, explique comment la douane se modernise et se réinvente pour s’adapter à l’évolution des fraudes. Dans un contexte budgétaire contraint, l’enjeu consiste à « préserver nos capacités d’action sur le terrain », explique-t-elle, « tout en dégageant des marges d’efficience ».

Publié: 09 Juillet 2014

000000000000000000

faceVisiblement, Facebook a oublié de bien paramétrer ses filtres puisque très vite se sont retrouvés en vente de la drogue, des armes, des services de prostitution et autres joyeusetés illégales que l’on trouve généralement dans le Dark Web.

Lire:

http://www.zdnet.fr/actualites/drogues-armes-facebook-marketplace-derape-deja-39843012.htm

000000000000000000000000000000

trapaniITALIA

Los investigadores de la unidad antidrogas de Italia estaban acostumbrados a medir el flujo de hachís procedente de los campos marroquíes hacia las costas europeas una lancha motora o moto acuática a la vez.

Así que cuando sonó el teléfono con un informe de que un buque de carga enorme repleto de hachís estaba surcando las aguas internacionales al sur de Sicilia _ con destino a Libia, cientos de kilómetros al este de la habitual ruta rápida de las drogas destinadas a España _, Francesco Amico, un investigador destacado, de inmediato supo que algo extraño estaba ocurriendo.

No solo algo extraño, sino enorme: cuando dos barcos de guerra de la armada italiana eventualmente detuvieron al carguero, el Adam, frente a la costa libia el 12 de abril de 2013, los agentes encontraron a una tripulación siria aterrorizada y 15 toneladas métricas de hachís, un cargamento muchos múltiplos más grande de lo que los funcionarios italianos habían visto jamás.

“Había tanta droga que no sabíamos dónde ponerla”, dijo Amico, quien esperó en el puerto siciliano de Trapani la llegada del barco escoltado. “Tuvimos que salir y rentar un almacén”.

leer: http://www.debate.com.mx/multimedia/Habia-tanta-droga-que-no-sabiamos-donde-ponerla–20160928-0031.html

000000000000000000000000000000000

dnred11The French customs intelligence service, DNRED (Direction Nationale du Renseignement et des Enquetes Douanieres), is looking to acquire technology that can extract and process the content of SIM cards.

read more: https://www.intelligenceonline.com/corporate-intelligence/2016/09/28/customs-to-control-sim-cards,108183100-BRE

0000000000000000000000000000000000000000000000000000