ALGÉRIE (Affaire de la cocaïne saisie à Oran): quatre magistrats suspendus

Publié: 21 juin 2018 par internationalinformant dans INFOS

Quatre magistrats ont été suspendus de leurs fonctions à cause de liens présumés avec le principal suspect dans l’affaire des 701 kilogrammes de cocaïne saisis à Oran, rapporte le quotidien El Khabar dans son édition de ce mercredi 20 juin, citant une source officielle.

Il s’agit, précise la même source, du président du tribunal administratif d’Alger, de la procureure générale adjointe près la Cour d’Alger, du procureur de la République près le tribunal de Boudouaou (Boumerdès) et de son substitut.

Ces mesures conservatoires ont été décidées par le ministre de la Justice Tayeb Louh et exécutées avant-hier, selon la même source. Les mis en cause sont soupçonnés d’avoir facilité l’acquisition par le principal suspect dans l’affaire, Kamel Chikhi, de biens immobiliers lors d’enchères publiques organisées par les services du ministère de la Justice, selon la même source.

En contrepartie, Kamel Chikhi intercédait en leur faveur auprès d’hommes politiques influents pour leur obtenir des promotions.

LIRE plus

https://www.tsa-algerie.com/affaire-de-la-cocaine-saisie-a-oran-quatre-magistrats-suspendus/

0000000

Publicités

L’Affaire des 701 kg de cocaïne, saisis le 29 mai dernier sur un bateau au large du port d’Oran, tend à devenir un véritable scandale politico-judiciaire.

Des proches de responsables de l’Etat, ainsi que des juges ont été présentés devant le juge.

Plusieurs proches de hautes personnalités de l’État sont déjà convoqués par la justice.

Selon le quotidien francophone El Watan, le chauffeur personnel du Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN) le général-major Abdelghani Hamel, deux procureurs de la République (Boumerdès et Boudouaou), le fils de l’ancien Premier ministre Abdelmadjid Tebboune, le fils d’un ancien wali de Relizane et l’ex-président de l’APC de Ben Aknoun ont été présentés, hier, devant le Procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed (Alger).

LIRE plus

https://www.algerie-focus.com/2018/06/affaire-de-701-kg-de-cocaine-des-magistrats-le-chauffeur-de-hamel-et-le-fils-de-tebboune-devant-le-juge/amp/

00000000

COLOMBIA: hallan 498 kilos de cocaína de Los Pelusos en Sardinata

Publié: 21 juin 2018 par internationalinformant dans INFOS

Continúa el desarrollo de la campaña militar y policial ‘Esparta’ y en el marco de esta estrategia de lucha contra el crimen, el Ejército Nacional incautó en las últimas horas, en coordinación con la Policía, 498 kilogramos de clorhidrato de cocaína en la vereda San Miguel de Sardinata, Norte de Santander.

Leer mas

https://www.laopinion.com.co/judicial/hallan-498-kilos-de-cocaina-de-los-pelusos-en-sardinata-156715#OP

00000000

HONDURAS (Cocaína): autoridades y DEA decomisaron 4 toneladas de cocaína

Publié: 21 juin 2018 par internationalinformant dans INFOS

En una operación internacional adelantada por varias agencias de seguridad y en coordinación con la Fiscalía General de la Nación, la Agencia Antidrogas (DEA), Unidades de Guardacostas de los Estados Unidos y la Fuerza Naval de Honduras, se intervinieron varias rutas, embarcaciones y tripulaciones donde se incautaron 4.537 kilogramos de cocaína y la captura de dieciocho personas de diferentes nacionalidades.

El efectivo intercambio de información con las autoridades Centroamericanas y guardacostas de Estados Unidos, permitió el aseguramiento de una embarcación tipo buque de nombre “TIAMAT” con bandera de Tanzania a 300 millas náuticas en aguas internacionales de Guatemala con 3.300 Kilogramos de clorhidrato de cocaína, de acuerdo a los controles técnicos se obtuvo información de que el estupefaciente incautado pertenece a una organización delincuencial que cuenta con su punto de producción ubicado en el departamento de Putumayo, y quienes también coordinan el transporte terrestre en vehículos acondicionados hacia los puertos marítimos, donde es enviado el alcaloide en embarcaciones como lanchas rápidas, buques y contenedores con destino a Centroamérica.

Simultáneamente en aguas hondureñas y con el apoyo de la Fuerza naval de este país, se logró la incautación de 1237 kilogramos de clorhidrato de cocaína, los cuales fueron hallados al interior de una lancha rápida tipo go fast; cinco (05) ciudadanos de diferentes nacionalidades entre ellas dos colombianos fueron detenidos por las autoridades.

Según la investigación, dicha embarcación zarpó desde la isla de Providencia y tenía como destino final, el país de Honduras y posteriormente Belice.

Es importante destacar que estos alijos pertenecían a una red de narcotráfico conformada por ciudadanos colombianos, y de distintas nacionalidades con injerencia en los departamentos del Pacifico colombiano y Costa Atlántica, que mediante la modalidad de transporte marítimo, despachan lanchas con cocaína desde las islas del Caribe y principales puertos de Tumaco con destino a Centroamérica.

Fuente

http://www.wradio.com.co/noticias/actualidad/autoridades-decomisaron-4-toneladas-de-cocaina/20180620/nota/3764531.aspx

0000000

Alors qu’au même moment, l’équipe saoudienne de football était battue lors du premier match de la Coupe du monde par le pays hôte, la Russie, un Saoudien de 40 ans a été arrêté par les douaniers en possession de 1,3 kg de cocaïne, 1,2 kg d’herbe de cannabis, 230 g de résine de cannabis et 15 cachets d’ecstasy.

Toute cette drogue se trouvait dans sa valise, alors qu’il se rendait en VTC à Zurich.

Il a expliqué aux enquêteurs qu’on lui avait demandé de ramener ces produits pour fêter le mariage d’amis à Zurich et Gstaad.

SOURCE: DNA

00000000

Cette longue enquête s’intéresse aux fournisseurs d’avions, mais aussi aux organisateurs d’un trafic devenu tentaculaire, puisque reliant désormais par voie aérienne la Bolivie, le Paraguay, le Brésil et désormais aussi l’Argentine (nous verrons un peu plus tard pour l’Equateur, rassurez-vous).

Des organisateurs propriétaires d’avions bien entendu. C’est dans ce contexte que tombe une des têtes insaisissables d’un réseau très bien organisé, un homme capturé dans la ville de Tramandaí, sur la côte brésilienne, en août 2017, appelé Marino Divaldo Pinto (de Brum), connu aussi sous le nom de Silvio Andre de Lima Borges…

Il est âgé de 51 ans et c’est un des hommes à la tête des redoutables membres éminents du groupe de narcotrafiquants brésiliens du Comando Vermelho, dont je vous ai déjà parlé ici dans cette série. L’homme tombe alors, non pas pour avoir trafiqué, mais pour avoir bêtement préparé une attaque de banque dans la pure tradition des individus prêts à tout pour trouver de l’argent au plus vite. Les narco-trafiquants étant aussi des délinquants bien ordinaires, ne l’oublions pas…

LIRE la suite

http://www.centpapiers.com/coke-en-stock-clxxxv-la-decouverte-et-la-chute-des-fournisseurs-davions-20/

0000000

CANADA: le Sénat approuve la légalisation du cannabis

Publié: 20 juin 2018 par internationalinformant dans INFOS

Avec ce vote du Sénat (52 pour, 29 contre), le texte doit maintenant recevoir la sanction royale (signature du décret d’application par la Gouverneure générale, représentante de la reine Elizabeth II), ce qui n’est qu’une formalité. Cela met donc fin à la prohibition du cannabis, en vigueur depuis 1923 au Canada. L’usage à des fins médicales a été autorisé en 2001.

LIRE PLUS

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/06/20/97001-

00000000

Sur les réseaux sociaux, le 11 juin dernier, le président du bailleur social des Bouches-du-Rhône13 Habitat l’affirme : « les premiers courriers de résiliation de bail sont partis cette semaine. » Cette déclaration vient confirmer les propos tenus par Lionel Royer-Perreaut au micro de France Bleu Provence. Dans cette interview donnée quelques jours après la fusillade de la Busserine, le conseiller départemental LR faisait savoir sa volonté d’expulser les trafiquants de drogue condamnés et locataires d’un logement social de 13 Habitat.

« Il faut lutter contre le sentiment d’impunité des trafiquants et de leurs familles, affirme celui qui est aussi maire des 9e et 10e arrondissements. Ils ont une sensation d’être quasi intouchable. Je veux essayer de contribuer à une certaine tranquillité des habitants de ces quartiers qui sont majoritairement des honnêtes gens. Ce n’est pas possible de continuer comme ça, la violence monte d’un cran. Une petite dizaine de foyers est concernée par la procédure au stade où nous nous parlons, dont la grande majorité concerne le détenteur du bail. »
Une jurisprudence fluctuante

En France, la décision d’expulsion doit faire l’objet d’une procédure devant le juge. Toutefois, aucune loi n’autorise explicitement l’expulsion d’un locataire au titre d’une condamnation pour trafic de stupéfiants. Un amendement à la loi Egalité et Citoyenneté déposé en novembre 2016 avait été adopté en ce sens, avant d’être censuré par le Conseil constitutionnel.

Néanmoins, en la matière, « la jurisprudence est fluctuante », note Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole du droit au logement (DAL). « Récemment, une famille a été expulsée de Boulogne, pas simplement parce qu’elle a été condamnée pour trafic de stupéfiants, mais parce qu’elle avait fait l’objet de plaintes suite à des troubles types nuisances sonores. »

LIRE la suite

https://www.20minutes.fr/societe/2292615-20180620-marseille-president-13-habitat-veut-expulser-trafiquants-drogue

00000000

El último gran alijo de clorhidrato de cocaína (1.289 kilos) descubierto en el Puerto Marítimo de Guayaquil estaba dirigido a seis diferentes organizaciones narcodelictivas en Europa.

Así lo determinan los logotipos impresos en las envolturas de los bloques de drogas, según los investigadores de la Unidad Antinarcóticos de la Zona 8.

El fiscal Patricio Pineda, quien actuó en el operativo de hallazgo del alcaloide el último domingo, informó que el contenedor que tenía como destino el puerto de Amberes, en Bélgica, fue escogido tras el análisis de perfiles de riesgo.

Leer mas

https://www.eltelegrafo.com.ec/noticias/judicial/12/narcos-cocaina-oculta-camarones-guayaquil

000000

Aviseur International

Une mauvaise coordination

« A la mondialisation des trafics doit répondre une approche globale de l’Etat, indispensable à la maîtrise des quartiers de reconquête républicaine ciblés par la police de sécurité du quotidien (PSQ) qui sont les plaques tournantes du trafic de ‘proximité' », résume l’Office des stups, qui demande que son rôle de coordinateur soit renforcé, avec l’appui de l’Office central de répression de la grande délinquance financière (OCRGDF) comme bras armé financier et l’apport du Sirasco (Service d’information, de renseignement et d’analyse stratégique sur la criminalité organisée) pour la gestion et l’analyse du renseignement. « La lutte contre le trafic de stupéfiants mobilise de nombreux acteurs qui peuvent poursuivre des stratégies divergentes, voire concurrentes […] La coordination est lacunaire au niveau territorial et perfectible au niveau central […] », peut-on lire dans ce document daté de mai 2018.

Une allusion aux stratégies de la gendarmerie et de la douane, qui joueraient leur…

View original post 275 mots de plus

Agentes de la Guardia Civil han interceptado más de 25 kilos de droga en el Aeropuerto Adolfo Suárez Madrid Barajas que estaban ocultos en el doble fondo de una maleta y en ropa de bebé.

Hay cuatro detenidos.

Leer mas

https://www.larazon.es/sociedad/interceptan-25-kilos-de-droga-en-barajas

000000000

La brigade des stupéfiants de Versailles a intercepté dans le Val-d’Oise, dans la nuit de lundi à mardi 19 juin, deux véhicules dont l’un transportait une très grosse quantité de drogue, selon les informations de franceinfo.

Le convoi était composé d’un camion et d’une camionnette « ouvreuse ». Le poids lourd transportait au moins 1,5 tonne de cannabis. Au moins deux personnes ont été interpellées lors de cette opération menée sur l’aire de Vémars, sur l’autoroute A1.

Les véhicules, immatriculés en Roumanie, étaient partis de l’Espagne. La cargaison de cannabis était destinée aux marchés belges et hollandais.

Un trafic très structuré

Selon les premiers éléments de cette enquête menée par la brigade des stupéfiants de Versailles (DRPJ) et la JIRS de Paris (juridiction interrégionale spécialisée), les acteurs de ce trafic très structuré seraient des délinquants roumains à la tête de sociétés de transports basées en Espagne.

Source: Franceinfo

00000000

Les douaniers de Lons-le-Saunier découvrent 398 kg de cannabis dans un chargement d’oranges et de pastèques.

Le 15 juin 2018, vers deux heures du matin, les douaniers de Lons-le-Saunier déroutent pour le contrôler un camion immatriculé en Bulgarie circulant sur l’autoroute A39. Lors des vérifications d’usage, le chauffeur déclare venir d’Espagne et se rendre en Allemagne pour y livrer diverses marchandises.

A l’ouverture des portes de la remorque frigorifique, les agents des douanes constatent la présence de cartons d’oranges, dont une bonne partie s’est renversée et est éparpillée à l’avant du chargement. Derrière les oranges, ils accèdent à une rangée de pastèques, puis à de nombreux cartons. Si le premier carton contrôlé contient des pièces en caoutchouc, le second fait apparaître des sacs thermosoudés contenant de l’herbe de cannabis.

Le Procureur de la République de Lons-le-Saunier est immédiatement prévenu et le chauffeur placé en retenue douanière. Le camion et le chauffeur sont escortés vers des locaux sécurisés où la fouille complète du chargement a lieu de quatre à six heures du matin.

Au total, 252 sachets d’herbe de cannabis pour un total de 312 kg et 16 paquets de résine, pour un poids de 86 kg sont extraits du chargement. La valeur de la marchandise est estimée à près de 4 millions d’euros sur le marché illicite de revente des stupéfiants.

Une grande quantité de cannabis avait déjà été interceptée dans un chargement d’oranges il y a moins d’un mois : le 24 mai 2018 les douaniers de Montpellier saisissaient 954 kg de résine de cannabis dans un camion transportant 4 tonnes d’oranges et de la nourriture pour bovins.

La brigade de Lons-le-Saunier a d’ores et déjà saisi plus de deux tonnes de cannabis (herbe et résine confondues) depuis le début de l’année.

Le Parquet de Lons a ouvert une information judiciaire.

En 2017, la douane française a saisi 46,1 tonnes de cannabis sur le territoire national (+ 31,3 %), dont 11,85 tonnes d’herbe et 34,27 tonnes de résine.

Contact Presse

Service de presse de la douane : 01 57 53 41 03 – presse@douane.finances.gouv.fr

000000000