Articles Tagués ‘Anvers’

Anvers, « capitale européenne de la coke »

Anvers est une plaque-tournante du trafic de cocaïne, c’est de notoriété publique. Au point même que la ville est qualifiée par certains de « capitale européenne de la coke« . Il n’en demeure pas moins que les inquiétudes de Bart De Wever ont mis le feu aux poudres et suscité un tollé parmi ses adversaires politiques, jusque et y compris au sein de sa majorité.

Le vice-Premier ministre fédéral Kris Peeters, tête de liste CD&V aux élections communales à Anvers a regretté une déclaration « inappropriée« . Kris Peeters a appelé à « plus de sérieux » dans la campagne électorale locale. Il faut dire que Bart De Wever avait visé personnellement Kris Peeters en dénonçant la visite de campagne d’un vice-Premier ministre dans un commerce dont il est apparu qu’il était le repaire d’un individu condamné pour trafic d’armes, traite des êtres humains et trafic de drogues.

LIRE PLUS

https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_a-anvers-la-cocaine-met-le-feu-a-la-campagne-electorale?id=10010191

000000

Publicités

Suivi des missions de la douane française sur le port du Havre, dans un laboratoire d’analyse ainsi que dans la cellule d’étude et de lutte contre le trafic illicite par conteneur.

Gérald Darmanin a rendu visite aux différents services de la douane havraise dans la zone portuaire.

Lors de ces rencontres, il a découvert le déroulement des contrôles que la douane pratique dans un port tel que celui du Havre, où plus de trois millions* de conteneurs transitent chaque année.

Gérald Darmanin a annoncé un renforcement des effectifs pour le port du Havre:

« Cette année, il y en aura 15 emplois supplémentaires au Havre et nous envisageons de mettre en place un système de scanner« .

°°°°°°°°°°°

* Plus de 8 000 000 de conteneurs ont transité par Hambourg, 10 500 000 boites ont transité par Anvers et plus de 15 000 000 par Rotterdam!

Il serait temps d’uniformiser les procédures d’entrée en Europe.

—————————————————-

Gérald DARMANIN

@GDarmanin

Les moyens des @douane_france sont renforcés au @LH_LeHavre dans le cadre du . J’ai annoncé ce matin aux représentants des douaniers l’implantation début 2019 du Service à compétence nationale aéromaritime qui regroupera environ 60 agents !

000000000000000000000000000000000000000000

 

 

cartel-de-los-soles-linea

cartel-de-los-soles-linea

3 mars 2016

Par Otrava Gamás

Propos recueillis par AliaumeLeroy
Interview.
Peter Chalk, spécialiste du commerce de la drogue en Amérique latine auprès de la RAND Corporation, une institution américaine de recherche et de développement en politique. D’après certains experts, le Venezuela est aujourd’hui un «narco-Etat».
Pensez-vous que ce label est fidèle à la réalité?

Pas dans le sens où le commerce illicite de la drogue est ancré dans les institutions de l’Etat, comme c’est par exemple le cas en Guinée-Bissau. Cependant, la corruption au sein du gouvernement et des forces armées du pays est intimement liée au trafic international de la cocaïne. Surtout depuis 2005, l’année où le président Hugo Chávez a chassé de son pays les agents de la DEA, l’agence antidrogue américaine, en les accusant d’espionnage envers son administration.

Comment le Venezuela participe-t-il au trafic international de la drogue?

Le Venezuela est un pays de transit majeur pour les cargaisons de drogue à destination des Etats-Unis et de l’Europe. La quasi-totalité des avions transportant de la drogue vers le Honduras, le plus gros hub d’Amérique centrale pour la contrebande aérienne en direction des Etats-Unis, provient de l’Etat d’Apure, au Venezuela, qui se situe à la frontière avec la Colombie. La marchandise illicite pour l’Europe est généralement envoyée directement à travers l’océan Atlantique sur des cargos ou des porte-conteneurs qui déchargent leur cargaison dans les ports de Lisbonne, Anvers, Barcelone et Amsterdam.

Cependant, la drogue destinée au marché européen transite de plus en plus par l’Afrique de l’Ouest, en empruntant les voies aériennes et maritimes. Dans le premier cas, la marchandise est transportée dans des avions légers modifiés qui se posent sur des pistes d’atterrissage improvisées. Quant au transport maritime, beaucoup plus commun, la drogue est acheminée par ce qu’on appelle «l’autoroute 10», référence au 10e parallèle nord qui relie l’Amérique du Sud au continent Afrique par le chemin le plus court.

Sait-on combien de drogue transite par le Venezuela en moyenne?

Le volume total de drogue qui passe par le Venezuela est inconnu. Mais d’après le centre opérationnel d’analyse du renseignement maritime pour les stupéfiants basé à Lisbonne, une initiative lancée par sept membres de l’Union européenne pour faciliter la coopération dans la lutte contre le trafic de la drogue, 51% des cargaisons de drogue interceptées dans l’océan Atlantique entre 2006 et 2008 provenaient du Venezuela.

Quel est le niveau d’implication des dirigeants du pays dans le commerce des stupéfiants?

Il est très élevé. Le mémo justifiant la décision prise par Washington pour l’année fiscale 2015 de dénommer le Venezuela comme un pays de transit majeur pour la drogue mentionne que même si les politiques gouvernementales de Caracas n’encouragent pas directement ces activités illégales, de nombreux rapports et documents suggèrent que l’administration sous Hugo Chávez et son successeur Nicolás Maduro ont pris part ou facilité le commerce illicite de la drogue. Cela est d’autant plus vrai pour certains éléments de l’armée vénézuélienne, rassemblés autour du Cartel de los Soles, une mystérieuse organisation menée par des militaires du pays haut placés et contrôlant le trafic de la drogue.

Quelle relation les dirigeants du Venezuela entretiennent-ils avec les FARC?

Des documents trouvés en 2008 dans l’ordinateur du commandant des FARC, Raúl Reyes, ont révélé les liens particuliers qu’ont les FARC avec des haut placés du gouvernement vénézuélien. Le chiffre 300 est plusieurs fois mentionné dans les dossiers récupérés, soi-disant une référence à des donations financières faites en cash par Chávez envers les FARC. D’après plusieurs sources, les FARC opèrent impunément dans les Etats vénézuéliens de Barinas et d’Apure, kidnappant et menant d’autres activités criminelles librement.

Le Cartel de los Soles est-il un groupe puissant?

Très puissant, car il sert de facilitateur pour le mouvement de la cocaïne colombienne, passant par le Venezuela, à destination des marchés internationaux. L’ancien commandant de la marine Leamsy Salazar, qui s’est enfui aux Etats-Unis en 2015, a identifié auprès des autorités américaines Diosdado Cabello, le président de l’Assemblée nationale et le deuxième homme le plus puissant au Venezuela, comme étant le chef du Cartel de los Soles.

https://blogs.mediapart.fr/otrava-gamas/blog/030316/venezuela-infos-les-generaux-venezueliens-sont-au-coeur-du-narcotrafic-mondial

Posté avec WordPress pour Android

000000000000000000000000000

Cette semaine encore, plusieurs tonnes de cocaïne à destination de la Belgique ont été découvertes au Pérou. Comment expliquer que la Belgique soit un pays tant convoité par les trafiquants?

Eléments de réponse avec Nathanaël Pauly et Gaëtan Lillon.

30 Août 2014 20h56

Un important coup de filet a été réalisé par la police péruvienne: des tonnes de cocaïne ont été découvertes. Les trafiquants l’avaient dissimulée dans des sacs de charbon. La drogue devait entrer en Belgique par bateau : « Nous sommes un petit pays, dans lequel il est facile d’entrer et de sortir, a expliqué Brice De Ruyver, coordinateur de la cellule générale de Politique Drogues, au micro de notre journaliste Nathanaël Pauly. Je ne dis pas que cette drogue était destinée au marché belge, c’était le cas d’une petite partie seulement ».

Les groupes criminels cherchent des endroits comme le port d’Anvers!

La cocaïne devait arriver chez nous via le port d’Anvers. « C’est ce qu’on appelle un port ouvert, très difficile à sécuriser, on constate cela dans tous les trafics illicites, poursuit Brice De Ruyver. Les groupes criminels cherchent un tel endroit ».

La Belgique n’est pas une plaque tournante, mais bien un pays de transit

Lorsque la drogue parvient en Belgique, elle est en général acheminée vers les Pays-Bas par les trafiquants. C’est bien là qu’est située la plaque tournante du trafic européen. La Belgique est en réalité un pays de transit.

De plus, suite au renforcement des mesures de répression aux Pays-Bas, la production augmente chez nous. « Depuis des années, les plantations de cannabis et les laboratoires de drogues synthétiques augmentent en nombre à cause de la pression croissante exercée par les autorités hollandaises », relève également le coordinateur.

PLUS sur http://www.rtl.be/info/belgique/faitsdivers/1120533/tonnes-de-cocaine-a-destination-de-la-belgique-saisie-voici-pourquoi-notre-pays-est-si-convoite-par-les-trafiquants

 

00000000000000000000000000000000000


%d blogueurs aiment cette page :