Articles Tagués ‘condamné à mort’

Phan Dinh Tuan, important trafiquant de drogue vietnamien, qui continuait de diriger son réseau depuis la prison, a été condamné à mort, ainsi que quatre de ses lieutenants, a annoncé mercredi la presse officielle de l’Etat communiste.

La peine a été prononcée mardi par un tribunal de la province de Nghe An, dans le centre du pays, a confirmé à l’AFP un responsable judiciaire sous couvert de l’anonymat.

lire: http://www.bfmtv.com/international/vietnam-cinq-trafiquants-d-heroine-condamnes-a-mort-1176177.html

0000000000000000000000000000000000000000

GAZA (Territoires palestiniens)La justice militaire du Hamas a condamné à mort dimanche deux Palestiniens pour trafic de drogue, un événement sans précédent dans l’enclave sous blocus israélien depuis que le mouvement islamiste y a pris le pouvoir il y a 10 ans.

Jusqu’à présent les condamnations à mort prononcées par des tribunaux du Hamas visaient des Palestiniens accusés de « collaboration » avec Israël ou de meurtres.

« Dimanche, la justice militaire à Gaza a prononcé la peine capitale pour commerce de produits stupéfiants à l’encontre de deux civils originaires de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza », selon un communiqué du ministère de l’Intérieur du Hamas. Le texte ajoute qu’un troisième accusé a été condamné à la prison assortie de travaux forcés.

lire: 

http://www.romandie.com/news/Le-Hamas-condamne-a-mort-deux-vendeurs-de-drogue-une-1ere-a-Gaza/781414.rom

http://www.lapresse.ca/international/moyen-orient/201703/19/01-5080155-gaza-le-hamas-condamne-a-mort-deux-vendeurs-de-drogue.php

000000000000000000000000000000000000000

Blog Histoire Géo

La Cour administrative de Jakarta, qui examinait ce mercredi le recours du Français Serge Atlaoui,condamné à mort pour trafic de drogue, lui a accordé l’intervention d’un expert. Celui-ci va devoir vérifier si la cour administrative peut examiner le bien fondé du rejet de la demande de grâce par le président indonésien Joko Widodo, il y a quelques mois. Cela devrait accorder un sursis au Français et permettre à ses défenseurs de poursuivre leur démarche pour qu’il échappe à l’exécution.

View original post

Par lefigaro.fr, AFP, AP, Reuters AgencesMis à jour le 24/02/2015 à 11:47

Serge Atlaoui (au centre) au côté de sa femme, le 25 mars 2008 à la prison de l'île de Nusakambangan, en Indonésie.

Le nouveau président indonésien, Joko Widodo, assure que toutes les peines capitales seront bien exécutées. Serge Atlaoui, condamné pour trafic de drogue, demande la révision de son procès.

Le nouveau président indonésien, Joko Widodo, n’apprécie pas les tentatives d’intervention de plusieurs pays étrangers pour empêcher l’exécution de leurs ressortissants parmi les 11 condamnés à mort de l’archipel. «La première chose que je dois dire avec fermeté est qu’il ne doit pas y avoir d’interventions concernant la peine de mort parce que l’application de la loi relève de notre droit souverain», a-t-il déclaré à des journalistes. Le président a dénoncé les appels de plusieurs dirigeants de pays étrangers, dont la France, le Brésil et les Pays-Bas.

Exécution d’un Brésilien et d’un Néerlandais

Parmi les condamnés à morts figure un ressortissant français, Serge Atlaoui. Arrêté en 2005 dans un atelier clandestin de production d’ecstasy, il a été condamné à mort en 2007. Ses proches affirment que cet artisan soudeur de profession avait accepté d’installer des machines dans cet atelier en ignorant leur usage. Ils le disent aussi victime d’un procès inéquitable et bâclé. Ses avocats ont déposé un recours en révision de son procès devant la Cour suprême. La semaine dernière, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a convoqué l’ambassadeur indonésien à Paris pour lui faire part de «l’extrême préoccupation des autorités françaises concernant la situation de Serge Atlaoui, ressortissant français condamné à mort en Indonésie», a rapporté le Quai d’Orsay.

L’Australie mène également une campagne intense pour empêcher l’exécution de deux de ses ressortissants. Myuran Sukumaran, 33 ans, et Andrew Chan, 31 ans, ont été condamnés en 2005 pour trafic d’héroïne. Peu avant la prise de parole présidentielle, un juge indonésien a rejeté un appel à la clémence. Leur avocat a annoncé son intention de faire appel de la décision. Canberra a prévenu qu’il réfléchirait à un rappel de son ambassadeur en poste à Djakarta s’ils sont exécutés. Le Brésil et les Pays-Bas ont déjà franchi le pas le mois dernier après les exécutions d’un Brésilien et d’un Néerlandais. Les exécutions ont repris en 2013 en Indonésie après une suspension de cinq ans.

source: http://www.lefigaro.fr/international/2015/02/24/01003-20150224ARTFIG00049-indonesie-pas-de-clemence-pour-le-francais-condamne-a-mort.php

00000000000000000000000000000000000000