Articles Tagués ‘Hasjon Hoxha’

Le tribunal correctionnel de Mulhouse s’est penché hier sur un trafic portant sur huit kilos d’héroïne et de cocaïne, ce qui représente une valeur de l’ordre de 130 000 €. Les peines prononcées vont jusqu’à cinq ans de prison ferme.

Une cinquantaine de clients identifiés, dont une trentaine de clients réguliers ; une quantité totale écoulée estimée à 8,2 kilos d’héroïne et de cocaïne, soit une valeur à la revente de quelque 130 000 €. Tout ça sur une période de sept mois, entre septembre 2013 et avril 2014, à Mulhouse.

Voilà les contours du dossier de stupéfiants qui a occupé, hier, toute la matinée du tribunal correctionnel de Mulhouse.

C’est dans le cadre d’investigations portant sur un trafic colmarien que l’un des six protagonistes jugés hier a été repéré. « Il est apparu qu’un réseau mulhousien fonctionnait de façon autonome et une enquête spécifique a été menée à Mulhouse, avec, notamment, de nombreuses écoutes téléphoniques » , explique Bernard Gastinger, le président. Deux appartements servaient de lieux de stockage, préparation et conditionnement des produits : l’un rue des Œillets, l’autre rue Dreyfus. Plus de deux kilos de produits de coupe, 300 grammes d’héroïne, près de 6000 € et accessoirement un revolver y ont été retrouvés.

Les « petites mains »

Deux des six prévenus sont présentés comme des vendeurs, « les petites mains » , formule la vice-procureure Ariane Combarel : Agim Kusha, surnommé « Tony », et Vangjush Vjeshta, alias « Denis ». Ces deux Albanais de 23 ans utilisaient un même téléphone et, sur rendez-vous, ils allaient livrer les clients, généralement par cinq grammes (facturés 80 €), dans l’un de ces trois endroits mulhousiens : un parking de la rue des Orfèvres ; les abords d’un commerce de la rue de Strasbourg ou l’immeuble de Jessica (*), une Mulhousienne de 32 ans, toxicomane, elle aussi jugée hier. Ariane Combarel requiert à leur encontre quatre ans de prison ferme et cinq ans d’interdiction du territoire français. « C’est excessivement lourd » , proteste l’avocat du duo, Me Roland Moeglen, mettant en avant le jeune âge de ses clients, leur absence d’antécédents judiciaires, leur reconnaissance des faits et la durée limitée du trafic.

Les « facilitateurs »

En dessous de « Tony » et « Denis », dans la hiérarchie de ce dossier, il y a Jessica et Emmanuel (*), un Mulhousien de 39 ans, toxicomane depuis l’âge de 15 ans. « Ils ont été des facilitateurs de trafic » , dit la représentante du parquet, qui requiert contre eux 18 mois de prison, dont 12 assortis d’un sursis avec mise à l’épreuve (SME). Jessica se voit surtout reprocher d’avoir accueilli ….

LIRE: http://www.lalsace.fr/haut-rhin/2015/01/06/trafic-d-heroine-et-de-cocaine-a-mulhouse-six-condamnations

00000000000000000000000