Articles Tagués ‘Hydra’

ELLE ÉTAIT À LA TÊTE D’UN RÉSEAU DE NEUF NARCOTRAFIQUANTS

Neuf personnes ont été arrêtées. 60 kg de cannabis et 14 g de cocaïne ont été saisis. © Liberté
 Cette filière internationale a longtemps sévi dans les localités de Birkhadem, Hydra, Bab El-Oued, à l’est d’Alger et à Boumerdès.

Un important réseau spécialisé dans le trafic de drogue et de cocaïne a été démantelé, le week-end dernier, par les éléments de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) relevant de la sûreté de la wilaya d’Alger. Composée de neuf individus, cette filière internationale dispose  d’importantes complicités à l’extrême ouest du pays, plus exactement à Maghnia (Tlemcen) où la marchandise, en provenance du royaume chérifien, transitait.
Le chef de sûreté de la wilaya d’Alger, Noureddine Berachedi, a révélé à Liberté que “le plus important dans cette affaire est le démantèlement de tout un réseau et la récupération de ses moyens logistiques”. En effet, la mise hors d’état de nuire de ce réseau a nécessité un travail de longue haleine des enquêteurs de la BRI. Ces derniers ont, dans un premier temps, réussi à localiser des narcotrafiquants dans la région de Maghnia, le Grand-Alger et Boumerdès. Après quoi, plusieurs souricières ont été tendues pour les pister et identifier leurs complicités et les lieux où était stockée la drogue, notamment la cocaïne.
Les multiples perquisitions de domiciles ont permis aux enquêteurs de récupérer des quantités importantes de résine de cannabis et de poudre  blanche. Selon M. Berachedi, la cocaïne était écoulée dans des cabarets et les quartiers riches de la capitale. En ce sens, notre interlocuteur a révélé que sept véhicules haut de gamme et plus de 300 millions de centimes ont également été saisis lors des différentes opérations menées par la BRI. Ces opérations ont
touché plusieurs localités d’Alger, dont Birkhadem, Hydra et Bab El-Oued, Réghaïa et Rouiba où la première cellule de ce réseau avait dissimulé plus de 60 kg de cannabis et 14 grammes de drogues dures. La seconde cellule, elle, activait sur l’axe Alger-Boumerdès. Celle-ci avait également écoulé d’importantes quantités de stupéfiants avant son démantèlement. Interrogé si le principal mis en cause, à savoir le baron, a été interpellé lors de cette opération, M. Berachedi a indiqué que ce dernier est identifié et demeure en fuite. En revanche, sa femme, qui était à la tête du réseau et qui acheminait l’argent et la cocaïne, notamment à Alger, a été interpellée par la BRI. Présentés hier matin devant le procureur de la République près le tribunal d’El-Harrach, ces neuf individus ont été inculpés pour association de malfaiteurs, détention et commercialisation de drogue, dont les drogues dites dures. Ces derniers ont été placés sous mandat de dépôt en attendant les résultats de l’instruction, notamment pour savoir où et comment l’argent des ventes a été blanchi.
F.B.

http://www.liberte-algerie.com/actualite/drogue-et-cocaine-la-femme-dun-baron-arretee-a-alger-236526

Posté avec WordPress pour Android

000000000000000000000000000000000000000000