Articles Tagués ‘Kevin Doure’

Finies les traditionnelles filières en provenance des Pays-Bas.

Les douaniers du Havre traquent drogues et contrefaçon

La cocaïne inonde désormais le marché français en entrant discrètement par conteneur au port du Havre.

Avec le scandale du vol de 52 kg de cocaïne au sein même du siège de la PJ parisienne au 36, quai des Orfèvres, la poudre blanche refait parler d’elle. Le trafic de coke ne s’est jamais aussi bien porté dans l’Hexagone, pour une raison simple : il a trouvé une porte grande ouverte sur le marché français, le port du Havre (Seine-Maritime).

Depuis maintenant trois ans, policiers et douaniers constatent la nette recrudescence de l’envoi, depuis les Antilles et le continent sud-américain, d’importantes quantités de cocaïne dans des conteneurs à destination de la cité normande.

« On sait maintenant que le port du Havre constitue la principale entrée de la cocaïne en France, estime un policier, spécialisé dans la lutte contre le trafic international de stupéfiants. Les circuits d’expédition ont changé. Avant, la cocaïne entrait en Europe par le Benelux avant de redescendre vers l’Espagne. Maintenant, elle passe par les Antilles françaises pour arriver sur les quais du premier port pour les conteneurs en métropole. Et surtout ces envois ont pris une tournure plus industrielle. »

A l’image de l’opération Cargo.

Déclenchée en novembre 2013 par les policiers de l’OCRTIS, elle avait permis de démanteler le réseau d’un certain Kevin Douré. A même pas 30 ans, ce jeune homme est considéré comme le plus gros trafiquant français de cocaïne. Ce vaste coup de filet avait notamment abouti à l’incarcération de trois dockers du Havre chargés « d’assurer » les livraisons pour le compte de cette filière.

LIRE: http://www.leparisien.fr/haute-normandie/enquete-comment-la-cocaine-s-infiltre-en-france-par-le-port-du-havre-05-08-2014-4047525.php

000000000000000000000000000000000000000000000

 


Mercredi après-midi, le tribunal correctionnel de Fort-de-France, siégeant dans le cadre de la JIRS (Juridiction interrégionale spécialisée) a dû suspendre les débats pour cause de tempête. Kevin Doure, un Martiniquais de 31 ans, est présenté comme le « parrain » de la cocaïne en France. Les débats reprennent ce matin.

Lire:

http://www.martinique.franceantilles.fr/actualite/faitsdivers/poursuite-du-proces-des-caids-de-la-drogue-380076.php

000000000000000000000000000000000000

tribunal-martiniqueMartinique : le « parrain de la blanche » devant les juges

Stéphane Sellami|28 septembre 2016
Kevin Doure est le prévenu vedette du procès d’une embrouille entre trafiquants de cocaïne qui s’ouvre en Martinique

Du plus petit au plus gros trafiquant de drogue de la Martinique, son nom est connu de tous. Et bien au-delà. C’est un procès sous très haute surveillance qui s’ouvre aujourd’hui devant le tribunal correctionnel de Fort-de-France.

Douze prévenus sont renvoyés pour le vol, près du Lamentin, d’un important stock de cocaïne, finalement restitué à son propriétaire présumé. Une affaire qui remonte à la nuit du 13 au 14 novembre 2013, lors de laquelle entre 1,2 t et 1,5 t de cocaïne aurait été dérobée à des narcotrafiquants par un gang rival. La marchandise, estimée à plus de 36 M€, n’a jamais été retrouvée.

ocrtis1Mais dans le box des prévenus, un seul focalise l’attention : Kevin Doure, poursuivi, lui, pour trafic. Cet homme de 31 ans, né à Fort-de-France, est présenté comme le plus important trafiquant de coke français. Un « parrain de la blanche » quasi inconnu des policiers de l’Office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiants (OCRTIS) jusqu’à son arrestation en novembre 2013 à l’aéroport de Roissy.

A l’époque, Kevin Doure — « la star des stars », ou « le boss du trafic de drogue en Martinique », comme le désigne l’un de ses coprévenus — s’apprête à s’envoler pour Dubaï, où il est soupçonné d’avoir blanchi dans l’immobilier une partie du conteneurfruit de son trafic, mené à l’échelle internationale.

Pris dans les rets de l’OCRTIS au détour d’une vaste opération antistups baptisée Cargo, Kevin the King Doure ne pipe mot. Sur les 502 kg de cocaïne découverts dans des conteneurs dans les ports de Fort-de-France et de Dunkerque (Nord), cet entrepreneur à la tête d’une société d’import-export de fruits et légumes aux Mureaux (Yvelines) reste muet. Les policiers lui attribuent pourtant la propriété de cette drogue et son expédition vers la métropole.

LIRE sur: http://www.leparisien.fr/faits-divers/le-parrain-de-la-blanche-devant-les-juges-28-09-2016-6155737.php

000000000000000000000000000000000000000