Articles Tagués ‘la ‘Ndrangheta.’

Des millions d’euros seraient blanchis chaque année en Allemagne par la mafia italienne, qui exploite les failles du droit dans ce pays alors que les Allemands, convaincus que la mafia n’existe plus, se croient hors de danger.

Dix ans se sont écoulés depuis le massacre à Duisbourg entre les représentants de deux clans mafieux, le pire attentat jamais commis en Europe par la Ndrangheta, la mafia calabraise. Les Allemands, convaincus que la mafia n’existe plus, se croient aujourd’hui hors de danger, mais il n’en est rien.

«La mafia est toujours là pour blanchir l’argent», a prévenu David Ellero, chef du département d’Europol pour la lutte contre les crimes économiques et les crimes contre la propriété, intervenant lors d’une conférence organisée à l’ambassade italienne par l’association «Mafia? Nein Danke!» (Mafia, non merci!).

Et de souligner que l’Allemagne était un vrai paradis pour le blanchiment d’argent, vu sa législation par trop clémente en la matière.

Un autre participant à cette conférence intitulée «Pour la liberté et la sécurité: comment réprimer le crime organisé en Europe», Andreas Frank, spécialiste de la prévention du blanchiment d’argent auprès du Bundestag et du Conseil européen, est du même avis.

«En Allemagne, le risque d’être dénoncé est nul», a expliqué l’expert, ajoutant que, selon les données officielles, le volume de l’argent blanchi en Allemagne chaque année dépassait 100 millions d’euros, alors que les sommes réelles pourraient être bien plus importantes.

Les spécialistes insistent sur l’adoption en Allemagne de lois plus dures, ainsi que sur la conjugaison des efforts en Europe, car tant que la mafia persécutée en Italie trouvera refuge en Allemagne, rien ne changera.

«Celui qui ne veut pas se réveiller un jour sous la dictature, doit lutter contre le blanchiment d’argent, car la mafia, qui se soucie avant tout de son influence politique et économique, ne cesse de recruter dans ses rangs des représentants de ces deux sphères que sont la politique et l’économie», a relevé M.Frank.

L’ancien chef de la police criminelle de Berlin Bernd Finger a signalé pour sa part les liens qui existent entre le terrorisme islamiste et les crimes mafieux.

«La mafia italienne, mais aussi des mafieux d’autres pays, se livrent essentiellement à la vente et à la contrebande d’armes et de matériel militaire aux islamistes et à d’autres groupes terroristes. Il s’agit tout simplement d’un business très rentable», a indiqué l’expert.

Hôtes de marque à cette conférence, les ministres allemand et italien de l’Intérieur, Thomas de Maiziere et Marco Minniti, se sont prononcés eux aussi en faveur d’un renforcement de la coopération dans la lutte contre le crime organisé.

«L’Allemagne veut puiser dans l’expérience italienne en la matière», a déclaré M. de Maiziere.

LIRE Plus: https://fr.sputniknews.com/international/201707161032250150-mafia-italie-allemagne-blanchiment-argent-conference/

00000000000000000000000000000

italie-3La ’ndrangheta “con le scarpe lucide” guadagna 30 miliardi l’anno Riservata e solvibile ha la fiducia dei cartelli colombiani e messicani

andrea malaguti
INVIATO A REGGIO calabria

Il fiume di cocaina che segna il perimetro dell’omicidio di Luca Varani, della violenza fredda e paranoide di Marco Prato e Manuel Foffo costituendone il presupposto, alimenta le voglie e le ossessioni quotidiane di tre milioni di italiani e ne scatena l’aggressività nelle strade e nelle case, esondando dai suoi argini da Milano a Roma, da Bologna a Siena, da Napoli a Palermo, per ritrovare la sua fonte rigeneratrice nella Locride e consegnare alle cosche calabresi un tesoro da trenta miliardi l’anno. È quello che il magistrato Nicola Gratteri definisce «il più grande affare nella storia della ‘ndrangheta».

++++http://www.lastampa.it/2016/03/27/italia/cronache/un-fiume-di-cocaina-litalia-sballata-e-violenta-dipende-dalla-calabria-Xffnzvy9iMPaPs2gVEglhP/pagina.html

Posté avec WordPress pour Android

000000000000000000000000000000

OMTAUROUn río de cocaína llega hasta la región de Calabria, al sur de Italia, donde tiene sus dominios la ‘ndrangheta, que la distribuye a toda Europa, incluida España. La mafia calabresa, que es hoy la más poderosa del mundo, nada así en un mar de liquidez: gana más de 30.000 millones de euros al año. Con su acción reservada, pagos puntuales y fiables, la ‘ndrangheta se ha ganado la confianza de los carteles colombianos y mexicanos ligados al tráfico de droga. El famoso magistrado italiano, Nicola Gratteri, ha manifestado al diario “La Stampa”, que las ganancias de la ‘ndrangheta constituyen un tesoro que el define como “el más grande negocio en la historia de la mafia calabresa”.

En los últimos tiempos la ‘ndranghetta ha cambiado sus hábitos y su modo de proceder. Las familias mafiosas se confunden con la buena burguesía y de ellas forman parte abogados, empresarios, notarios, farmacéuticos y economistas, muchos de ellos descendientes de familiares relacionados con la mafia y aliados con la masonería, lo que hace mucho más difícil combatir a la nueva mafia. Así lo explica también a “La Stampa” el fiscal Federico Cafiero: “Se trata de miles de hombres y mujeres que comen en los mismos restaurantes, dividen los mismos negocios y las mismas conversaciones, los mismos teatros y las mismas parroquias de las buenas familias, todo lo cual hace cada vez más difícil la posibilidad de distinguir el bien del mal. Solo una cosa es cierta: en la provincia de Reggio Calabria nada es posible sin que la ‘ndrangheta dé su visto bueno”. La capacidad económica de las familias mafiosas es enorme, con ingresos que en el 66 % procede de la cocaína, consumida en Italia por “más de tres millones de personas”, afirma el coronel Paolo Iannucci . Un negocio mundial el de la coca que supera los 500.000 millones de dólares.

MAS: http://m.abc.es/internacional/abci-cocaina-desde-calabria-europa-201603291257_noticia.html?ref_m2w=

Posté avec WordPress pour Android

000000000000000000000000000000000000000

Robert Dawes, detenido en Málaga, lideraba una de las mayores bandas de narcos de Europa

Detención del narcotraficante Robert Dawes en Benalmádena Un momento de la detención de Robert Dawes en Benalmádena

El británico Robert Dawes, de 44 años y natural de Nottingham, ha protagonizado en los últimos años una especie de película de acción. Pero su papel no sería el de héroe, sino el de villano. Le seguían la pista la Guardia Civil, la Policía Judicial Francesa, la Agencia Británica contra el Crimen y Europol por liderar, supuestamente, la mayor organización de narcotráfico de Europa. Tenía en Málaga un entramado societario con el que supuestamente blanqueaba los beneficios del narcotráfico, para lo que se valía de muebles de China y contenedores de fruta de Sudamérica que importaba. Una operación conjunta de estos cuerpos de seguridad permitió su detención en Benalmádena (Málaga) hace unas semanas. El asalto a su mansión se produjo de madrugada con la participación de agentes de las Unidades Especiales de Intervención del instituto armado por su “peligrosidad”.

Dawes, actualmente encarcelado en una prisión francesa, era investigado desde 2007 por sus vínculos con el narcotráfico. La Guardia Civil lo acusa de abastecer a Europa de cocaína procedente de Sudamérica y de enviar heroína desde Turquía y Afganistán. La organización tenía conexión con al menos 13 países y con la mafia calabresa Ndrangheta, supuestos compradores de grandes cantidades de estupefacientes a este grupo delictivo. La droga se transportaba en contenedores por vía marítima, aeronaves comerciales y embarcaciones recreativas.

El supuesto narcotraficante ya había sido detenido en 2008 por una orden internacional española, tras huir a Dubái por la presión policial, aunque quedó en libertad tras pasar un tiempo entre rejas. En ese momento se estableció en la Costa del Sol. Residía con su familia en una mansión de Benalmádena, custodiado por un fuerte equipo de seguridad, atendido por personal de servicio y rodeado de lujo. Dawes vestía vaqueros y una sudadera en el momento de su arresto.

La organización, de estructura piramidal, se comunicaba con teléfonos y mensajes encriptados, algo que dificultaba su control. Para facilitar el trabajo, Europol creó un grupo con policías de varios países, liderado por la Guardia Civil, que se dedicó en exclusiva a seguir los pasos de Dawes y su banda. Las pesquisas se centraron en la Costa del Sol tras una gran operación en 2013 en el aeropuerto francés Charles De Gaulle. Se intervinieron 1.332 kilos de cocaína, transportada en 32 maletas, y se detuvo a seis personas, tres de ellos de la Ndrangheta. En Venezuela, fruto de este dispositivo, cayeron 27 personas, incluidos varios mandos militares.

 

Vista aérea de la finca donde se desarrolló la operación.

Los agentes, a lo largo de la investigación, han constatado reuniones del supuesto capo británico con representantes de los cárteles de Medellín (colombiano) y De los Soles (venezolano) en hoteles de Madrid. Dawes disponía en el litoral malagueño de un entramado societario con el que supuestamente blanqueaba los beneficios del tráfico de drogas, centrado en la importación de muebles desde China y de contenedores de fruta desde Sudamérica. En este último caso, se dirigían al Puerto de Algeciras, en Cádiz, y también se habrían utilizado para transportar estupefacientes.

La operación, bautizada con el nombre de Halbert IV, ha permitido desmantelar la estructura empresarial y financiera del grupo. Durante los registros se han intervenido 150 teléfonos móviles encriptados, 40 ordenadores portátiles, 30 discos duros de almacenamiento informático y 450.000 euros en metálico. Han sido decomisados, además, 19 inmuebles valorados en 5,5 millones de euros.

En los últimos ocho años, desde que comenzaron las pesquisas alrededor de Dawes, se han practicado 15 operaciones en distintos países de Europa y Sudamérica que han permitido la detención de 50 personas y la intervención de más de dos toneladas de droga, entre cocaína y heroína. Además de propiedades inmobiliarias, se han decomisado aviones y veleros. La Guardia Civil apunta que Nottingham (centro de Inglaterra), ciudad de origen del narcotraficante, es “la cuna de la delincuencia más peligrosa y violenta del Reino Unido”.

http://politica.elpais.com/politica/2015/12/11/actualidad/1449833891_167614.html

Posté avec WordPress pour Android

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

British crime lord charged in connection with record 1.3 tonnes cocaine haul

CRIME boss Robert Dawes has been formally charged by the French authorities after they seized more than 1.3 tonnes of cocaine at Paris airport.

The cocaine was seized from a flight from Caracas, Venezuela which arrived at Paris’ Charles De Gaulle airport in September 2013. It is the largest seizure ever made in France.

Dawes, 43, was flown from Madrid to Paris where was formally charged by investigating magistrate Anne Bamberger last week and remanded into custody pending a trial. It is understood the French have been investigating Dawes using sophisticated phone taps for at least the past 12 months after intelligence indicated he was behind the huge haul. Britain National Crime Agency and Spain’s Guardia Civil have been assisting the French in their investigation.

Robert Dawes now faces trial in France as the organiser of the record cocaine haul

Robert Dawes now faces trial in France as the organiser of the record cocaine haul

Several key lieutenants of his organisation from the Mijas Costa in Spain, were arrested at the time the haul was seized in September 2013 and have remained in custody since. Dawes was arrested at his family’s villa in Benalmadena, Spain last month. He has a string of front companies in the UK, Spain, Dubai and Malta which have provided safe docking for money-laundering over the last 13 years.

Dawes arrest was captured on film by a swat team of Guardia Civil officers who arrested the British man at his Benalmadena villa. Officers raiding his property discovered a number of firearms, hundreds of new sim cards for mobile phones and a state-of-the-art command and control centre where he operated from.

The moment Guardia Civil officers led Robert Dawes away for extradition to France

The moment Guardia Civil officers led Robert Dawes away for extradition to France

French Interior Minister Manuel Valls, took a personal interest in the case when the bust was made revealing that some of the cocaine had been stored in at least 30 suitcases which had been tagged with the names of “ghost” passengers. This had been destined for Netherlands and the UK.

Investigators also seized another part of the load, around 400 kilos, from a lorry at the Luxembourg border which they believe was destined for the Italian mafia. Three Italians, and two British men connected to Dawes, were arrested at the time along with a number of National Guard officials in Venezuela who are believed to have helped the drug gang get the cargo past checks at Caracas airport.

Manuel Valls shows off the cocaine seizure in September 2013

French Interior Minister Manuel Valls shows off the cocaine seizure in September 2013

The French-led investigation has been supported by investigators from Spain’s Guardia Civil and the UK’s National Crime Agency.

As I have reported previously , Dutch, Spanish and British investigators are taking a keen interest as the process in France unfolds, as all still have the name of the British crime lord firmly on their list of cases unresolved. The merry-go-round has now started in earnest.

http://blog.carlfellstrom.com/tag/robert-dawes/

00000000000000000000000000000000000000

Une guerre des clans de la mafia calabraise menace Toronto

 Par Direct Matin
La ville canadienne de Toronto craint une guerre entre clans mafieux. [GEOFF ROBINS / AFP]

La ville de Toronto, au Canada, pourrait bientôt être le théâtre d’une guerre entre clans issus de la mafia calabraise.

L’alerte a été donnée par la justice italienne, suite à des écoutes téléphoniques menées en Italie, dans le cadre de l’opération Acero-Krupy. Une conversation entre deux membres de la « pieuvre » a notamment mis la puce à l’oreille des enquêteurs, comme l’a rapporté le site canada.com.

Dans celle-ci, Vincenzo Crupi, 50 ans, revenu récemment en Italie après avoir passé plusieurs années au Canada, et son beau-frère, Vincenzo Macri, âgé lui aussi de 50 ans. « Crupi, de retour du Canada, a fourni un rapport détaillé à Vincenzo Macri portant sur la rencontre à laquelle il avait participé et à laquelle étaient présents des hauts dirigeants de la ’Ndrangheta (la mafia calabraise, ndlr), opérant sur ce territoire », ont écrit les procureurs chargés du dossier.

Lors de cette réunion, des participants se seraient ainsi alarmés du danger d’une escalade de violence et d’un conflit armé entre les différents clans de la ‘Ndrangheta opérant depuis longtemps sur le territoire Canada. Selon le rapport, la tension serait particulièrement vive entre les clans Coluccio et Figliomeni.

« Un flot continu de cocaïne »

Les tensions entre clans mafieux est montée d’un cran au Canada l’année dernière, après le meurtre d’un important dirigeant mafieux, Carmine Verduci. Sa mort a d’ailleurs été évoquée par Vincenzo Macri et Vincenzo Crupi lors de leurs conversation, ce dernier évoquant son « assassinat ».

La ‘Ndrangheta est bien implantée au Canada, notamment dans la région de l’Ontario. Pas moins de sept clans majeurs y opéreraient, après avoir établi, comme le disent les enquêteurs, « un flot continu de cocaïne« .

http://www.directmatin.fr/monde/2015-10-29/une-guerre-des-clans-de-la-mafia-calabraise-menace-toronto-714691

000000000000000000000000000000000000000000

Agence QMI

Samedi, 3 octobre 2015 21:20 MISE à JOUR Dimanche, 4 octobre 2015 02:26

TORONTO – Le Canada a expulsé vers l’Italie un homme de Toronto soupçonné d’être un important membre de la mafia en fuite, ce qui pourrait ouvrir une nouvelle ère dans la lutte que mènent les gouvernements canadien et italien contre les mafieux.

Emprisonné depuis 2013 en Ontario, Carmelo Bruzzese, âgé de 66 ans et détenant la double nationalité canadienne et italienne, a nié entretenir des liens avec de puissantes organisations criminelles dans ces deux pays. Il a soutenu que tout ce qu’il savait sur la mafia était tiré des journaux.

La Cour fédérale a rejeté la semaine dernière sa demande urgente pour retarder son expulsion vers l’Italie, a rapporté le «National Post». Il a été immédiatement placé à bord d’un avion en direction de Rome, où la police italienne a procédé à son arrestation à sa descente d’avion.

Selon le «National Post», ce cas confirme le succès d’une coopération renforcée entre le Canada et l’Italie contre des gangsters qui travaillent comme si l’océan et les frontières n’existent pas.

«Il existe une ferme volonté au gouvernement canadien et une bonne coopération avec les autorités italiennes pour résoudre le problème. Nous avons commencé avec M. Bruzzese, peut-être continuerons-nous avec d’autres», a déclaré un responsable canadien au journal torontois.

Carmelo Bruzzese est considéré en Italie comme l’un des plus importants dirigeants de la ’Ndrangheta, le nom de la mafia calabraise.

LIRE: http://www.journaldemontreal.com/2015/10/03/le-canada-expulse-en-italie-un-important-membre-de-la-mafia

000000000000000000000000000000000000000000

Par Lefigaro.fr avec AFP

Mis à jour le 29/09/2015 à 18:26

Publié le 29/09/2015 à 18:21

Quarante-huit personnes appartenant à l’organisation mafieuse calabraise ‘Ndrangheta ont été arrêtées, a annoncé aujourd’hui le procureur national antimafia, Franco Roberti. Accusés de trafic de drogue et d’armes, les 48 membres de deux clans de la ‘Ndrangheta sont aussi associés à un marché illégal de fleurs en Hollande mais également de vente de chocolat Lindt volé.
La ‘Ndrangheta fait preuve « d’une grande flexibilité, elle s’adapte aux marchés qui lui offrent le plus d’opportunités pour s’enrichir », a expliqué le procureur-adjoint de Rome, Michele Prestipino.
En collaboration avec le parquet d’Amsterdam, la police italienne a découvert les nombreuses ramifications d’un des deux clans en Hollande et notamment dans le commerce floral. « Cette opération a démontré que les familles de la ‘Ndrangheta ont aujourd’hui les moyens financiers et humains de coloniser hors de leur terres d’origine », a souligné M. Prestipino. Derrière cette mainmise, le clan profitait « de son solide réseau logistique pour gérer d’autres activités illicites » comme le trafic de cocaïne et de marijuana, ont découvert les enquêteurs.
Autre secteur d’activité touché par la ‘Ndrangheta: le marché du chocolat. Un des clans a écoulé plus de 250 tonnes de chocolat de marque Lindt sur le marché national et international, et plus précisément en Pologne, Autriche et en Suisse. Ce stock, d’une valeur de plus de sept millions d’euros, avait été dérobé en Italie fin 2O14.

Un officier de police judiciaire.Trois piliers présumés de la N’Drangheta, l’une des principales mafias italiennes, basée en Calabre, ont été interpellés et incarcérés début juin, a annoncé, lundi 15 juin, la police judiciaire de Nice. Un coup de filet réussi dans le cadre d’une opération antidrogue baptisée « Trattino » (« trait d’union » en italien), en référence à la coopération judiciaire franco-italienne exceptionnelle qui l’a rendue possible.

Les trois hommes incarcérés dans différentes villes du sud de la France appartiennent à la famille Magnoli. Un clan composé de huit frères, installés depuis une vingtaine d’années à Vallauris (Alpes-Maritimes). Dans le viseur des services de police depuis longtemps, ils apparaissent principalement dans des affaires de trafic de stupéfiants et de blanchiment. La N’Drangheta est connue pour détenir le quasi-monopole de l’importation de cocaïne en Europe.
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2015/06/17/trois-piliers-de-la-mafia-calabraise-interpelles-sur-la-cote-d-azur_4655933_1653578.html#7XhXbOJK3Zwj2yeU.99

Deux frères, ainsi que leur beau-frère, ont été interpellés à Vallauris (Alpes-Maritimes) où ils vivent, avant d'être écroués. © f3

L’opération « trait d’union » a permis une fructueuse coopération franco-italienne dans le cadre de deux enquêtes parallèles, a expliqué ce lundi le commissaire Maurice Allibert, numéro deux de la police judiciaire de Nice. En France, 12 personnes ont été écrouées la semaine dernière et 2 placées sous contrôle judiciaire. En Italie, 3 personnes ont été interpellées.

En ligne de mire des enquêteurs italiens et français: la famille Magnoli, originaire de Calabre, présumée très influente au sein de la ‘Ndrangheta (une organisation mafieuse calabraise). Deux frères Magnoli, ainsi que leur beau-frère, ont été interpellés à Vallauris dans les Alpes-Maritimes où ils vivent, avant d’être écroués.

Un ancien joueur de football professionnel

Cinq personnes ont en outre été interpellées en Martinique, trois en Italie, le reste sur la Côte d’Azur et Montpellier. Parmi elle, l’ancien joueur professionnel de Montpellier (2002-2010) Julio Colombo.

Une enquête de la direction du district anti-mafia de Gênes avait démarré en 2013 et portait notamment sur les agissements du clan Magnoli. Les Italiens avaient saisi en deux fois 220 kilos de cannabis, notamment à Vintimille, ville-frontière avec la France.

En septembre dernier, la juridiction de Marseille spécialisée dans le grand banditisme avait été saisie.
Les investigations, notamment menées par l’antenne de police judiciaire de Nice et la brigade de recherche et d’intervention (BRI) de Nice, permettent notamment d’établir un lien entre les Magnoli et d’autres trafiquants dans la région de Montpellier, dont un ex-footballeur professionnel qui a été interpellé.
Un voilier avec un skipper français –repéré par les autorités– était parti du Maroc le 30 mars avec du cannabis et arrivé en Martinique le 20 avril. Le bateau a été intercepté le 8 juin au large de l’île de Saint-Martin avec 79 pains de cocaïne (soit 86 kilos), de la drogue destinée à l’Europe. Il venait de décharger 200 kg de résine de cannabis.
En outre, 35.000 euros en espèces ont été saisis.
(Avec AFP)

source: http://france3-regions.francetvinfo.fr/cote-d-azur/2015/06/15/reseau-international-de-drogue-lie-la-mafia-demantele-3-interpelles-vallauris-06-747729.html

00000000000000000000000000000000000000000000

voilier cocaine martinique 150615

Une vaste opération anti-mafia impliquant des deux côtés de la frontière les policiers français de la PJ de Nice et les services anti-mafia italiens ont permis de porter un coup très rude à un clan de la ‘Ndrangheta installé de longue date à Vallauris, en Ligurie et en Calabre.

Au terme d’un an d’enquête, les enquêteurs de la PJ de Nice ont saisi en fin de semaine dernière 86 kilos de cocaïne sur un voilier en Martinique.

La drogue était destinée à l’Europe. 17 personnes ont été interpellées, dont sept sur la côte d’Azur, cinq en Martinique, trois en Italie et un près de Montpellier (un ancien footballeur professionnel).

C’est la première fois que deux enquêtes parallèles sont conduites de chaque côté de la frontière avec une cible commune.

Une conférence de presse avec le procureur anti mafia et le chef de la PJ de Nice devait se tenir ce lundi matin à Gênes a 11 heures.

Cette famille, déjà impliquée dans des affaires de stupéfiants sur la Côte d’Azur, a déjà fait l’objet de plusieurs opérations anti-mafia en Italie et plusieurs de ses membres sont en prison.

source: http://www.nicematin.com/derniere-minute/operation-anti-mafia-86-kg-de-cocaine-saisis-en-martinique-interpellations-sur-la-co.2251771.html

0000000000000000000000000000000000000000000000000000

Les autorités italiennes et le FBI ont démantelé un réseau de trafiquants de drogue.

La police italienne et le FBI ont arrêté dix-sept suspects, dont trois aux États-Unis.

La police italienne et le FBI ont arrêté dix-sept suspects, dont trois aux États-Unis. Image: Keystone

Les autorités italiennes ont annoncé jeudi le démantèlement, avec l’aide du FBI aux Etats-Unis, d’un réseau de trafiquants de drogue lié à la Ndrangheta, la mafia calabraise, et géré depuis un restaurant italien de New York.

Dix-sept personnes au total ont été arrêtées ces derniers jours entre l’Italie et les Etats-Unis dont le chef de ce réseau, Gregorio Gigliotti, originaire de la Calabre, et envoyé à New York par des clans calabrais.

Gregorio Gigliotti gérait, avec sa femme et son fils, un restaurant italien à New York qui servait de couverture pour le trafic de drogue. La cocaïne arrivait d’Amérique Latine puis était répartie entre le marché de New York et les envois en Europe, ont précisé les enquêteurs.

Un succès

Au cours d’une perquisition au domicile de Gregorio Gigliotti, six pistolets et un fusil ont été trouvés et mis sous scellés, a précisé devant la presse Franco Roberti, procureur de la Direction nationale anti-mafia (DNA) à Rome.

Deux chargements de cocaïne ont été saisis dans le dernier trimestre 2014 aux Etats-Unis, pour un total de 60kg, ont ajouté les enquêteurs.

«L’opération d’aujourd’hui représente un coup dur pour le trafic de drogue international. L’Etat a remporté un autre succès important en démantelant une organisation criminelle gérée par la Ndrangheta calabraise et qui avait des ramifications aux Etats-Unis», s’est félicité le ministre de l’Intérieur Angelino Alfano.

Reportage de CBS sur l’arrestation

(afp/Newsnet)

(Créé: 07.05.2015, 17h05)

http://www.24heures.ch/monde/europe/gros-coup-filet-mafia-calabraise/story/21345456

000000000000000000000000000000

L'ancien maire de Rome (de 2008 à 2013) Gianni Alemanno fait partie des personnes poursuivies dans le cadre de l'enquête.
L’ancien maire de Rome (de 2008 à 2013) Gianni Alemanno fait partie des personnes poursuivies dans le cadre de l’enquête. (Crédits : Reuters)
Les carabiniers soupçonnent que l’organisation mafieuse romaine qui empoisonnait l’administration locale avait des liens avec la mafia calabraise. Le Premier ministre italien Matteo Renzi a annoncé un durcissement de la législation pénale réprimant la corruption.

Ils ont ainsi procédé à l’arrestation de deux entrepreneurs calabrais -Rocco Rotolo et Salvatore Ruggiero-, membres présumés de l’organisation criminelle originaire de la région située dans la pointe de la Botte. Ils auraient eu des contacts étroits avec le leader présumé de l’organisation romaine, Massimo Carminati.
Plusieurs organisations criminelles à Rome?

Cet élargissement de l’enquête pourrait avoir une conséquence importante. Si les magistrats arrivaient à établir que le réseau romain relève du crime organisé, ses acteurs tomberaient de ce fait sous le coup des lois spécifiques anti-mafia, qui renforcent la répression par rapport au droit commun, rapporte Reuters.

Le procureur de Rome, Giuseppe Pignatone, a par ailleurs mis en garde jeudi, s’exprimant devant la Commission parlementaire anti-mafia: « A cette grande opération ‘Mafia Capitale’ d’autres feront suite ». Il a en effet assuré qu’à Rome les organisations mafieuses locales sont multiples.
« Seulement 257 personnes incarcérées pour corruption »

Le premier ministre italien, Matteo Renzi, s’est pour sa part indigné jeudi 11 décembre sur Twitter: « Sur 50 mille personnes incarcérées, 257 seulement le sont pour corruption: ce n’est pas sérieux ». Avant de promettre: « L’indignation ne suffit pas: des règles plus sévères (seront proposées) demain en Conseil des ministres ».

source: http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20141211trib808a94105/mafia-capitale-l-enquete-s-elargit-vers-le-sud.html

0000000000000000000000000000


%d blogueurs aiment cette page :