Articles Tagués ‘Le fentanyl’

Après avoir ravagé les États-Unis, le fentanyl, opiacé extrêmement puissant, menace l’Europe. En France, une importante saisie a été réalisée fin novembre.

ON DÉCRYPTE

C’est une drogue bien plus puissante que l’héroïne, arrivée en France en 2018, qui a déjà fait des dizaines de milliers de morts en Amérique du Nord.

Potentiellement dévastateur en matière de santé publique, le fentanyl a mis les autorités sanitaires et policières françaises en alerte.

Europe 1 vous explique pourquoi cette drogue sera l’un des points d’inquiétude soulevé dans le bilan annuel de la brigade des stupéfiants, selon nos informations.

Parce que c’est une drogue ultra-puissante
Le fentanyl est un opiacé de synthèse qui se sniffe ou se prend en comprimés. Il est au moins quarante fois plus puissant que l’héroïne, ultra-addictif et d’autant plus dangereux. La consommation de cette drogue est extrêmement risquée : la moindre erreur de dosage peut s’avérer mortelle. Un millième de gramme, une dose infinitésimale, suffit pour ressentir les effets, et pour basculer dans l’overdose.

LIRE PLUS

0000000000000000000000000000

En France, 12 millions de patients prennent des médicaments à base d’opium.
-Le nombre d’overdoses et de décès a explosé en une quinzaine d’années, selon les derniers chiffres.

-La France prend-elle le chemin des Etats-Unis, où les médicaments opioïdes tuent plus que les armes à feu?

-20 Minutes a interrogé Nicolas Autier, spécialiste de la question.

Des noms qui promettent le soulagement… ou l’enfer.

On connaît bien l’effet puissant et périlleux de la morphine. Moins celui de la codéine, du tramadol, de l’oxycodone, le fentanyl. Et pourtant, ces antidouleurs à base d’opium font des ravages. Si aux Etats-Unis, on parle d’épidémie des opioïdes, qu’en est-il aujourd’hui en France ? 20 Minutes a interrogé Nicolas Autier, un psychiatre particulièrement au fait du phénomène puisqu’il dirige l’ Observatoire français des médicaments antalgiques.

LIRE la suite

https://www.20minutes.fr/sante/2321079-20180814-deces-lies-opioides-france-plus-overdoses-chez-patients-douloureux-chroniques-chez-usagers-drogue

0000000000000000000000000000000000

Le Canada fait face à une crise sanitaire sans précédent : le fentanyl, un opioïde jusqu’à 50 fois plus puissant que l’héroïne, provoque plusieurs décès par overdose chaque jour. Les autorités tardent à répondre, mais des volontaires comme notre Observatrice se mobilisent, en ouvrant notamment des centres d’injection sécurisés.

Rencontre avec les victimes de cette drogue extrêmement puissante.

000000000

Le toxicologue judiciaire de la Colombie-Britannique, Wayne Jeffrey, met en garde les usagers de drogues contre une substance extrêmement dangereuse qui fait son entrée dans les rues de l’Ouest canadien. Le W18 est un opioïde synthétique qui est 10 000 fois plus puissant que la morphine.

Après le fentanyl, un autre opioïde surpuissant ayant déjà causé des centaines de surdoses dans l’Ouest, le W18 pourrait aussi faire des ravages au cours des prochains mois, selon Wayne Jeffrey.

La police de Calgary a aussi tiré la sonnette d’alarme le mois dernier après la saisie de pilules de W18 lors d’une perquisition. « Nous sommes très inquiets, on parle d’une drogue 100 fois plus dangereuse que le fentanyl », a expliqué le sergent Martin Schiavetta.

lire:

http://m.huffpost.com/qc/entry/9221482

Posté avec WordPress pour Android

0000000000000000000000000000000

La grève des détenus est terminéeImportation de fentanyl aux États-Unis à partir du pénitencier de Drummondville

Le département américain de la Justice a annoncé, mardi, l’arrestation de Daniel Vivas Ceron, qui vivait au Québec durant 1988 avant d’être expulsé du pays, le 17 juillet dernier.

Déjà condamné pour importation de cocaïne à Montréal, le Colombien d’origine venait de purger les deux tiers d’une peine de 15 ans de pénitencier pour avoir blessé quatre personnes lors d’une fusillade à l’angle des rues Sherbrooke et Claremount, survenue le 10 novembre 2001.

Malgré son incarcération au pénitencier à sécurité moyenne de Drummondville, Daniel Vivas Ceron serait devenu la source d’approvisionnement en fentanyl de trafiquants américains des États de l’Oregon et du Dakota du Nord, selon des documents judiciaires sont Le Journal a eu copie.

Commandes à «Joe Bleau»

Au moyen d’un téléphone intelligent qu’il détenait illégalement, il prenait ses commandes par courrier électronique, les relayaient à ses distributeurs et s’occupait de faire livrer la drogue par la poste. Il utilisait des «alias» pour communiquer avec ses complices, dont «Joe Bleau».

DEALes policiers de la Drug Enforcement Administration (DEA) et du Homeland Security ont ouvert une enquête à la suite du décès par surdose de fentanyl de Bailey Henke, 18 ans, au Dakota du Nord, en janvier dernier.

Les enquêteurs ont débusqué des présumés clients du prisonnier québécois, qui a identifié son fournisseur.

Des agents doubles ont alors communiqué avec «Joe Bleau» par courriel et lui ont acheté pour 25 000 $ de fentanyl pour le coincer.

Durant l’enquête, un jeune de Portland a également succombé à une surdose de la fentanyl présumément vendue par Vivas Ceron, en mars.

40 fois pire que l’héroïne  

Ce dernier est maintenant passible de la prison à vie advenant sa culpabilité devant la justice américaine.

Le Service correctionnel du Canada n’était pas en mesure de commenter l’affaire, hier.

Le fentanyl est un opiacé qu’on retrouve dans certains analgésiques. Sa puissance est de 40 fois supérieure à celle de l’héroïne et de 100 supérieure à celle de la morphine. Les trafiquants mélangent cette substance à l’héroïne, ce qui en fait un dangereux cocktail.

À l’été 2014, les autorités montréalaises de la santé publique ont dénombré une vingtaine de surdoses mortelles liées à ce cocktail de drogues. Le SPVM en avait saisi 3 kg dans un laboratoire de drogues de synthèse dans le quartier Pointe-Saint-Charles, le 25 avril 2013.