Articles Tagués ‘Ndrangheta’

Nous avons débuté il y a déjà quatre épisodes une recherche à propos du trafic historique de drogue arrivant en Europe.

Un trafic qui continue aujourd’hui comme on peut le constater. En réalité, tout a commencé dans les années 70 avec des transferts de plus en plus importants de cocaïne partie le plus souvent de l’île Margarita à destination de l’Europe, à savoir en premier lieu de l’Espagne. Toute une noria de skippers de voiliers ont été ainsi enrôlés par des trafiquants colombiens pour acheminer la coke vers l’Europe, via l’archipel des Açores notamment comme relais quand ce n’était pas le Cap-Vert. Aujourd’hui encore, cette route « historique » demeure très fréquentée…

Le point de départ de tout le trafic: un bateau nommé « Liberté » !

Revenons à Marbella dans les années 70.

Il faut bien nourrir désormais toute la côte en cocaïne. La jet-set qui déboule à faim de plaisirs. Et comme les jets ne sont pas encore très répandus (1), c’est à la voile que l’on traverse l’Atlantique avec une cargaison de coke pour les approvisionner, en passant d’abord par l’Italie (car le maître-d’œuvre est la mafia, et son représentant de Marbella est romain d’origine !). En 2001, les douaniers et la brigade financière de Goa interceptent en mer un voilier appelé le « Libera » (la Liberté !) à destination d’Anzio et le remorquent au port de Cala Galera, à Argentario. Là, il l’inspectent et trouvent, après quelques difficultés, une cargaison cachée. A bord, il y a 244 kilos de cocaïne pure, un record toutes catégories pour l’époque. Un passionnant document retrouvé 18 ans plus tard dans les archives du journal Repubblica nous en détaille l’arrivée (on notera bien son point de départ au passage) : « le voilier, appelé « Libera », avait un double fond dans un espace creux, mais le repaire n’avait pas trompé les enquêteurs qui surveillaient le bateau dès le 9 juin, alors qu’il avait largué ses amarres dans le port de Ile de Margarita (et oui, déjà, l’endroit est à l’origine du trafic !!!). « Le « Liberté » a été perquisitionné le 5 août et la nouvelle a été gardée cachée jusqu’à hier par la Guardia di Finanza, qui a travaillé de concert avec la police espagnole (à l’époque les vedettes de la brigade sont des Meattini de 20 m, ici à droite).

Au cours des derniers jours, le juge Laviola a émis sept ordonnances de détention provisoire en prison. Quatre personnes se sont retrouvées en prison, trois ont réussi à échapper aux menottes. Parmi les fugitifs, l’acheteur du gros lot de cocaïne (1520 milliard de lires la valeur en gros, au moins le quadruple au détail).(…).

Parmi les personnes arrêtées se trouve le nom de Luigi Protani, âgé de 47 ans, d’origine romaine mais résidant à Marbella depuis des années, entrepreneur en bâtiment et éditeur du célèbre magazine glamour (« Absolute », qui a donné son nom à l’enquête des finances). Personnage célèbre dans le magnifique monde de la Costa del Sol, Protani a été arrêté à la sortie de sa villa à Benalmadena, un véritable château avec piscine et terrains de football. L’homme était au volant d’une Ferrari avec à ses côtés sa magnifique et jeune compagne, une beauté de couverture de magazine qui s’est révélée être totalement étrangère à l’histoire. En prison ont été envoyés le frère de Protani, Giacinto, 53 ans, de Velletri, le cousin Fabio Lommi, 35 ans, de Genzano et Luigi De Angelis, 48 ans de Zagarolo.

Outre les Catalans, on trouve aussi le bras droit de Protani, Sasha Babic, un slave cosmopolite (ah tiens la filière « balkanique » existait déjà !) et le skipper du « Libera », Loris De Dominicis. Le playboy entrepreneur – et éditeur – était déjà depuis quelques années, dans le collimateur d’une vaste enquête antidrogue, mais les enquêteurs n’avaient pas réussi à l’arrêter. Luigi Protani a parcouru le monde de manière continue et a su éviter les interceptions et les traques. Ses contacts avec les Catalans se limitent à quelques conversations téléphoniques laconiques et il a fallu tous les efforts conjugués des policiers pour identifier le trafic de cocaïne qui s’est déplacé de l’Amérique du Sud vers la capitale. Selon les enquêteurs, Protani avait organisé au plus deux expéditions par an, selon les enregistrements. Sous la direction des services centraux de lutte contre la drogue, les enquêteurs ont également enregistré les dernières innovations internationales dans le domaine du trafic de drogue. L’héroïne « tient » et, après la chute des talibans, les gangs tentent de planter de nouvelles cultures en Amérique du Sud. Les gangs kosovars, qui gèrent maintenant presque tout, ont également essayé de cultiver la coca sur leur territoire, mais sans succès. Et c’est aussi une bonne nouvelle, du moins pour le moment ».

Dix ans plus tard, autre bateau qui relie directement à la filière des Balkans

Libero Quotidiano nous donnera en 2012 deux autres exemples de cette organisation bien rodée. On démarre par l’affaire du Blaus VII (ici à gauche) : « Les skippers cocaïne ont pour la plupart une quarantaine d’années et sont passionnés d’aventure. Vous les appelez des jeunes un peu lassés de la vie de bureau et de la routine; des difficultés qu’une tonne de cocaïne pure importait d’Amérique du Sud à bord de voiliers et de petits navires. Les deux personnes que nous avons rencontrées affirment avoir fait partie de l’équipage à bord du Blaus VII, un bateau chargé de deux ou trois tonnes de cocaïne en déplacement avant d’être saisi. Un navire si grand qu’il est maintenant utilisé comme navire-école pour les cadets de la marine portugaise ».

Le voilier appartenait à la famille Bellocco (un clan de la ‘Ndrangheta); « le groupe avait acheté les stupéfiants par l’intermédiaire d’une association basée en Bulgarie, importée en Italie et dont le centre d’opérations était Milan. Des enquêtes ultérieures coordonnées par le parquet du district anti-mafia de Milan ont montré que les Bulgares avaient apparemment exercé l’activité de courtage également en faveur des Italiens et des étrangers qui importaient effectivement de la cocaïne en provenance d’Argentine (…) Sept Italiens arrêtés. Fabio et Lucio Cattelan, considérés comme des organisateurs de voyages et de recrutement de skippers ».

Dans l’ouvrage fondamental « ZeroZeroZero: Look at Cocaine and All You See Is Powder. Look through cocaïne and you would see the world .. »de Roberto Saviano, on trouve d’autres noms de bateaux ayant été recrutés par les frères Cattelan: le Mariposa, le Linnet, le Kololo II, skippé par un romain de 40 ans (les deux derniers interceptés sur les côtes de Sardaigne) mais aussi le Oct Challenger, un cargo de 62 mètres et cette fois arrêté en même temps que le Blaus VII.

 

Selon le livre, les deux skippers Gudo Massolino et Antonio d’Ercole venus de Turin, tous deux dépassant la soixantaine, auraient raté le rendez-vous aux Baléares et auraient disparu lors d’une tempête.

Un roi bulgare de la coke ?

Parmi les personnes arrêtées, on trouve un Bulgare comme organisateur du réseau. « En menottes également deux Paduans, père et fils, Antonio et Alessandro Melato.

Les deux ont pu organiser des équipages entiers transportant des croisières transocéaniques chargées de cocaïne, en particulier du Venezuela à l’Espagne.

LIRE PLUS

http://www.centpapiers.com/coke-en-stock-ccxiv-le-chainon-manquant-du-trafic-ou-un-autre-viktor-bout-e/

0000

Ce coup de filet, baptisé « opération Pollina », s’est déroulé à l’aube simultanément en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas, en Belgique et au Surinam. Il visait 90 suspects d’association de malfaiteurs, de trafic international de stupéfiants, d’association mafieuse ou de blanchiment d’argent.

Cette vaste opération, coordonnée par la Direction nationale antimafia italienne, s’est déroulée avec le concours des forces de police et de justice allemande, belge et néerlandaise.

C’est une partie des saisies réalisées, mercredi 5 décembre, à l’issue d’une vaste opération de police internationale ciblant des membres de la ’Ndrangheta, la mafia calabraise.

Ce coup de filet, baptisé « opération Pollina », s’est déroulé à l’aube simultanément en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas, en Belgique et au Surinam. Il visait 90 suspects d’association de malfaiteurs, de trafic international de stupéfiants, d’association mafieuse ou de blanchiment d’argent.

Des centaines de policiers ont pris part à l’opération, sous l’égide d’Eurojust, l’unité de coopération judiciaire de l’UE.

« Aujourd’hui nous avons adressé un message clair aux alliances criminelles à travers l’Europe : elles ne sont pas les seules à pouvoir travailler au-delà des frontières », a déclaré Filippo Spiezia, directeur adjoint d’Eurojust.

Selon le procureur italien antimafia Federico Cafiero De Raho, ces opérations vont affecter le trafic de drogue de la’Ndrangheta à travers la planète, jusqu’en Colombie, en Equateur et au Brésil. Mais il a également averti qu’il s’agissait là « seulement d’un premier pas », assurant que les arrestations ne représentaient « rien pour la’Ndrangheta ».

LIRE LA SUITE

0000000000000000000000000000000


MARILENA NATALE IN THE OFFICES OF THE RESTAURANT « NCO » – ON THE TABLE THE IMAGES OF THE LEADERS OF THE CAMORRA CLAN OF CASALESI

Dix-neuf reporters italiens vivent actuellement sous protection policière permanente. Un phénomène en hausse, alors qu’un clan de la ’Ndrangheta est suspecté d’avoir tué un journaliste slovaque et sa compagne.
000000000000000000000000000

Le maçon anglais Martin Neil pensait avoir fait l’affaire de sa vie. En moins de 45 jours,après deux voyages à Bogota, il est revenu à Londres avec 500 kilos de coke d’une grande pureté destinés à la N’drangheta, une organisation mafieuse du sud de l’Italie.

La première fois qu’il a posé le pied à Bogotá, c’était le vendredi 8 décembre 2017. A minuit, arrivant du Portugal, il déclare alors qu’il vient faire du tourisme. Ce jour-là, il était accompagné d’un italien (Alessandro Iembo) et d’un espagnol (Víctor Franco Lorenzo). Personne n’a posé beaucoup de questions, et après deux jours tous les trois étaient de retour au Portugal.

Après ce premier voyage, Neil et ses amis sont revenus en Colombie, le 26 Janvier, cette fois-ci en compagnie de Stephen Neil, frère de Martin, maçon lui aussi, mais au chômage. José Ramón Miguelez Bottes, propriétaire d’un salon de coiffure à Valladolid (Espagne), faisait parti du voyage.

Les cinq hommes avec 15 valises toutes remplies d’une cocaïne de qualité « zéro zéro », ont embarqué sur un luxueux biréacteur Bombardier Global Express, affrété en Autriche, à destination de l’aéroport privé de Farnborough, au sud de Londres.

Embarquement facilité à Bogota par un faux policier qui a simplifié les procédures douanières…

A l’aéroport privé de Farnborough, pas de chance, ils étaient attendus par des hommes de Scotland Yard et de la National Crime Agency du Royaume-Uni (NCA), qui ont alors saisi une demi-tonne de coke et les ont envoyés en prison, directement sans passer par la banque.

Pour l’instant, la police espère pouvoir faire parler les téléphones portables et les ordinateurs saisis chez les cinq Européens pour alors interpeller d’autres narcos qui inondent l’ Europe en  coca colombienne depuis plusieurs années.

Reste une énigme, les itinéraires que le « narcojet » a effectués ces dernières années ont disparu des bases de données aéronautiques!

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Plus et photos: AERO NARCOTRAFICO: Bitácora secreta de narcojet que salió de Bogotá lleno de cocaína

000000000000000000000000000000000000000000

Tonnellate di cocaina dal Sudamerica puntano verso l’Europa. E la porta d’ingresso principale continua a essere il porto di Gioia Tauro, in Calabria, il più grande terminal di trasbordo del Mediterraneo. 

Usato dalla ’ndrangheta per far entrare il suo “oro bianco”. Chili e chili di cocaina, nascosti negli oltre tre milioni di container che ogni anno transitano nel porto calabrese. Panetti occultati tra casse di frutta e merci di ogni tipo. Solo nel 2016, nel porto sono stati sequestrati circa 1.700 chilogrammi di polvere bianca purissima.

E nel 2017, in poco più di un mese, sono stati già intercettati nei container 127 chili di cocaina in tre diverse operazioni antidroga. «I controlli per bloccare traffici illeciti e soprattutto l’utilizzo del porto di Gioia Tauro per i collegamenti tra il Sud America e l’Europa continuano e non si fermano», ha commentato il capo della Direzione distrettuale antimafia di Reggio Calabria Federico Cafiero De Raho.

Leer

http://www.linkiesta.it/it/article/2017/02/10/la-porta-della-cocaina-in-europa-il-porto-di-gioia-tauro/33189/

00000000000000000000000000000000

La police italienne a démantelé un réseau international de trafiquants de drogue qui prévoyait d’acheminer huit tonnes de cocaïne de la Colombie vers l’Europe.
Cinquante-quatre personnes liées à la Ndrangheta, la mafia calabraise, ont été interpellées dans diverses régions d’Italie, a signalé dans un communiqué aujourd’hui, l’unité anti-mafia.

Source

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/01/24/97001-20170124FILWWW00139-l-italie-met-fin-a-un-vaste-reseau-de-trafic-de-cocaine.php

00000000000000000000000000000000

ndrangheta_padrona_del_mercato_della_cocaina

Domenico Trimbolie

PIU:

 

http://www.gazzettadelsud.it/news/calabria/199451/La–ndrangheta-padrona-del-mercato.html

0000000000000000000000000000000000000000000000

'Ndrangheta, blitz per traffico di cocaina: sequestrato un milione di euro e lingotto d'oro, 5 arrestiI carabinieri nella raffineria della cocaina (fotogramma)

Basi logistiche in Lombardia e cervello in Calabria, il gruppo era composto da personaggi della cosca ‘Ruga-Loiero-Metastasio’ di Monasterace.
Stampa
16 aprile 2016

Oltre un milione di euro in contanti, un lingotto d’oro da un chilo, 180 chili di cocaina e 112 chili di sostanza da taglio. Sono alcuni dei dati dell’operazione ‘Mar Ionio’ che si è conclusa con l’esecuzione da parte dei carabinieri del comando provinciale di Milano di sei ordinanze di custodia cautelare in carcere emesse dal gip di Milano su richiesta della locale Dda nei confronti di altrettanti pregiudicati. Sono tutti ritenuti i capi, promotori e finanziatori di un’associazione finalizzata al traffico internazionale e allo spaccio di sostanze stupefacenti. I militari hanno eseguito perquisizioni domiciliari nei confronti di altre 28 persone in Calabria, Lazio, Lombardia, Piemonte e Sicilia.

piu: http://milano.repubblica.it/cronaca/2016/04/16/news/_ndrangheta_milano-137744866/

00000000000000000000000

‘Ndrangheta, 400 chili di cocaina sequestrati a Venezia: tra i 9 arrestati anche due santisti della ‘ndrina di AfricoDopo un’indagine lunga e complessa, la Guardia di finanza del capoluogo lagunare, coordinata dalla locale Dda, ha messo i sigilli a un carico di droga proveniente dalla Colombia e ha arrestato nove persone, tra cui Violi e Morabito, considerati i capi dell’organizzazione

di Andrea Tornago | 4 dicembre 2015

Vivevano ormai da vent’anni a Marcon, in provincia di Venezia, dove si sforzavano di passare inosservati. Un “profilo molto basso” secondo gli investigatori per due trafficanti del calibro di Attilio Vittorio Violi e Santo Morabito, considerati esponenti di spicco, “santisti” della ‘ndrina Morabito di Africo, la più potente della ‘ndrangheta della costa jonica calabrese. Dall’anonima provincia veneziana gestivano enormi partite di droga provenienti direttamente dal Sud America, sdoganate nel porto di Venezia. La Guardia di finanza di Venezia, coordinata dalla locale Dda, ha sequestrato 400 chili di cocaina pura proveniente dalla Colombia e ha arrestato nove persone, tra cui Violi e Morabito, considerati i capi dell’organizzazione.

Attilio Violi, che ha precedenti per tentato omicidio, associazione mafiosa, estorsione e detenzione abusiva di armi e nel 2010 ha perso una gamba in un conflitto a fuoco in Calabria, è considerato dagli investigatori molto vicino al boss della ‘ndrina di Africo, Giuseppe Morabito “u tiradrittu”, arrestato nel 2013 a Locri. Il suo socio in affari, Santo Morabito, aveva il compito di tenere i contatti tra Calabria, Veneto e Lombardia insieme ad un terzo complice. Le fiamme gialle hanno fermato poi due fratelli albanesi, Gazmend Tahiraj e Tahra Azem: nel locale di Tahiraj, il ristorante La Lanterna di Venezia, in Laguna, i finanzieri hanno trovato un chilogrammo di cocaina. Tra gli arrestati, oltre ad alcuni cittadini rumeni accusati di spaccio di stupefacenti, anche un importante narcotrafficante colombiano, Andres Fernando Ramirez Rivera, chiamato “Cipi” per la velocità con cui è in grado di cambiare schede telefoniche per non farsi intercettare, riapparso in Laguna il 3 dicembre scorso per seguire da vicino l’ultimo carico di cocaina.
Pubblicità

La droga partiva da Colombia e Costarica in nave e, dopo una sosta tecnica in Spagna, arrivava a Livorno e veniva infine sdoganata nel porto di Venezia. Gli investigatori del Gico della Guardia di Finanza l’hanno trovata nascosta tra prodotti tropicali in un magazzino di Meolo, dove il gruppo è stato sorpreso in flagranza a scaricare da un furgone 90 casse di falsi tuberi di manioca al cui interno erano stati nascosti i panetti di cocaina. Per seguire le rotte del traffico e scoprire l’organizzazione i finanzieri hanno permesso che venisse effettuata una sorta di “consegna controllata” dei carichi, rimandando, d’accordo con i magistrati, il sequestro dei carichi di droga. Si è scoperto così che la cocaina veniva trasportata da alcuni complici in magazzini presi in affitto a Marghera e Meolo, nel veneziano, dove il gruppo tratteneva il 30 per cento dello stupefacente per commercializzarlo per conto proprio. Altri 32 chili di cocaina erano stati sequestrati il 20 novembre scorso a Paderno Dugnano, in provincia di Milano, dove i trafficanti avevano contatti con una locale di ‘ndrangheta vicina ai Morabito ma considerata autonoma rispetto alle famiglie calabresi. “È una delle operazioni più importanti compiute negli ultimi anni – ha commentato il procuratore aggiunto di Venezia, Adelchi D’Ippolito – non solo per il quantitativo di cocaina sequestrato e per gli arresti, ma anche per la particolare complessità dell’indagine”.

http://www.ilfattoquotidiano.it/2015/12/04/ndrangheta-400-chili-di-cocaina-sequestrati-a-venezia-tra-i-9-arrestati-anche-due-santisti-della-ndrina-di-africo/2279779/

00000000000000000000000000000000000000

I carabinieri di Milano hanno eseguito un’ordinanza di custodia cautelare nei confronti di 9 persone (e 22 decreti di perquisizione) responsabili di traffico di stupefacenti, porto e detenzione di armi, tentato omicidio e lesioni personali. Il provvedimento emesso dal gip di Milano, ha consentito di sgominare « una struttura criminale organizzata, gravitante nell’ambito di una cosca di ‘ndrangheta della Brianza, con base nella province di Milano, Como e Monza ». Gli arrestati sarebbero affiliati alla cosca dei Cristello, in parte già smantellata nelle precedenti operazioni antimafia. Le persone finite in manette oggi erano dedite al traffico di droga a Seregno e Giussano, e a Mariano Comense. Approfittavano del loro cognome, Cristello, per intimorire gli avversari di spaccio e garantirsi il monopolio dello stupefacente in Brianza e nel capoluogo lombardo. La base logistica per il commercio di droga era appunto la casa del defunto Rocco Cristello, capo della locale di Seregno: nella sua abitazione i carabinieri hanno trovato sia cocaina pronta alla vendita, sia delle armi. Altra base logistica era un bar e una sala giochi di Seregno, di proprietà e gestiti da due indagati.

L’attività d’indagine antimafia dei carabinieri di Milano è stata condotta fra aprile 2014 e gennaio 2015, e trae origine da un atto intimidatorio verificatosi a marzo 2014 nei confronti di un socio di una discoteca della zona. Sette i colpi d’arma da fuoco sparati in quell’occasione contro la sua automobile: ai carabinieri fu subito chiaro che il movente era la volontà di prendere con la forza la gestione e il controllo della discoteca. I carabinieri identificarono subito come responsabili e mandatari dell’intimidazione persone che gravitavano attorno alla famiglia Cristello, specialista nel Nord Italia in fatto di smercio e detenzione di cocaina.

Rocco Cristello fu ucciso a colpi di pistola il 27 marzo 2008 davanti alla sua abitazione di Verano Brianza. Il movente è riconducibile, come racconta il boss pentito 39enne Antonino Belnome, arrestato a luglio 2010 a seguito dell’indagine Crimine Infinito che portò in carcere 300 affiliati tra la Calabria e la Lombardia, a contrasti interni tra le cosche Gallace e Novella, attive dalla Brianza all’hinterland milanese. Dall’indagine sfociata oggi nei 9 arresti dei carabinieri è emerso come la famiglia di ‘ndrangheta Cristello, a seguito dei danni economici subiti a causa dei processi a cui alcuni parenti e soci in affari sono stati sottoposti, uno su tutti Crimine Infinito, si stessero nuovamente organizzando per prendere il predominio del territorio attraverso il mercato dello stupefacente. L’associazione criminale è stata in parte smantellata oggi, mentre gli affiliati erano impegnati a tutelare il patrimonio della cosca e a pianificare nuovi redditizi progetti.

Ad oggi sono tre le autovetture sequestrate, del valore di 80mila euro totale, utilizzate per le attività di spaccio. Sono ancora in corso, invece, alcuni accertamenti patrimoniali verso la sala giochi e il bar di Seregno utilizzate come base logistiche, lo Slot Mania e il Caffè del Corso, per capire se le due attività vivessero dei proventi ricavati dal mercato dello stupefacenti. Innumerevoli gli episodi di spaccio e approvvigionamento documentati dalle forze dell’ordine: ciascun affiliato al gruppo criminale aveva il suo preciso ruolo. Il canale di approvvigionamento era di competenza di un pregiudicato brianzolo che riforniva i Cristello di 1 kg di cocaina ogni 15 giorni. La droga proveniva dall’Olanda ed era destinata in particolare alla ‘piazza’ di Seregno e di Desio. Gli affiliati avevano a disposizione delle armi utilizzate, all’occorrenza, per dirimere contrasti personali e imporre la supremazia sul territorio, tanto da aver commesso nel 2014 un tentato omicidio ai danni di Giuseppe Lomaglio e la gambizzazione di un concorrente. In entrambi i casi non c’era stata denuncia e le vittime si erano rifiutate di collaborare con le forze dell’ordine.

Tra i 9 arrestati ci sono vari parenti stretti del boss della ‘ndrangheta Rocco Cristello. La sorella Domenica, 50enne, con il marito e il figlio, Stefano e Matteo Zibra di 48 e 26 anni. Anche altri due nipoti di Cristello sono in manette, figli del fratello Umberto:  Emanuele di 20 anni e Simone di 21. La persona ritenuta il capo dell’organizzazione sgominata è il cugino di Cristello, il 40enne Valeriano Siragusa, i restanti arrestati sono il responsabile per l’approvvigionamento di cocaina Generoso Capasso, di 43 anni, i due 20enni Cristian Lombardo e Dylan Berlingeri, di origini rom. Con i 9 arresti sono state effettuate anche 22 perquisizioni nei confronti di altri 14 soggetti indagati in stato di libertà. La maggior parte dei pregiudicati e con precedenti specifici, tra i reati contestati c’è l’associazione finalizzata al traffico di stupefacenti, cocaina nello specifico, lesioni personali aggravate, incendio di un’autovettura a scopo intimidatorio. Tre degli arrestati sono stati accusati anche di porto abusivo di armi e munizioni.

Nell’operazione odierna sono stati impiegati 150 carabinieri, le ordinanze sono state emesse dal gip Stefania Donadeo su richiesta della procura della Repubblica, dal procuratore Paolo Storari.

http://m.repubblica.it/mobile/r/locali/milano/cronaca/2015/11/30/news/_ndrangheta_arresti_e_perquisizioni_in_brianza-128465771/

Posté avec WordPress pour Android

00000000000000000000000000000000000000

Fue en el puerto del municipio calabrés de Gioia Tauro, donde la mafia « ndrangheta » tiene un fuerte control; la cantidad incautada se valúa en más de 10 millones de euros

La policía de Italia secuestró 49 kilos de cocaína pura en un barco de cargas que amarró en un puerto de la ciudad de Reggio de Calabria y provenía de la Argentina, informaron hoy agencias internacionales.

La cantidad incautada se valúa en más de 10 millones de euros, si es vendida al por menor.

La droga viajaba embutida en cajas que contenían calamares congelados e iba destinada a la venta en la península, donde podría alcanzar un precio total superior a los 10 millones de euros, según afirmó el fiscal Federico Cafiero De Raho.

El barco amarró en el puerto del municipio calabrés de Gioia Tauro, el cual, según las autoridades, se encontraría en gran parte bajo la influencia de la « ndrangheta », rama de la mafia italiana en Calabria.

Los policías italianos intensificaron los controles en todo el puerto pero hasta la mañana del lunes no había detenidos vinculados al decomiso de la cocaína, agregó el fiscal.

http://www.lanacion.com.ar/1817987-italia-encuentran-49-kilos-de-cocaina-pura-en-un-barco-que-venia-de-argentina

000000000000000000000000000000000000000

Mercredi dernier, l’opération « Gambling », menée par les autorités italiennes, a conduit à l’arrestation de 41 individus et à la saisie de deux milliards d’euros en cash et en actifs…

C’est un sacré coup de filet qu’a ordonné la juge d’instruction Caterina Catalano ! Après plusieurs années d’enquête et de surveillance, un important réseau d’entreprises liées à la mafia calabraise a été démantelé, lors d’une opération de grande envergure, la semaine dernière.

Différents services de police, dont la fameuse Guardia di Finanza, ou encore la Direzione Distrettuale Antimafia (la DDA) de Reggio Calabria (ville la plus importante de Calabre), ont participé aux investigations et à la journée d’action du mercredi 22 juillet 2015.

L’objectif ? Fermer des canaux qui permettaient à la ‘Ndrangheta de blanchir de l’argent et de réaliser une évasion fiscale. Comment s’y prenait cette organisation criminelle ? Tout simplement en possédant un empire tentaculaire lié aux jeux d’argent, notamment en ligne !

Opération « Gambling »

Au cœur de cette vaste enquête, on retrouve un certain Mario Gennaro, dit « Mariolino », fondateur de la marque BetuniQ et homo novus de la ‘Ndrangheta.(photo à gauche)

C’est cet homme de 38 ans, arrêté à Malte, qui gérait l’activité jeux en ligne de la mafia calabraise…

—-

BetuniQ, la marque qui propose des jeux d'argent et de hasard, est au cœur du coup de filet des autorités italiennes
Quid de l’argent des joueurs qui sévissaient sur BetuniQ ? Certainement perdu…

Le bilan de l’opération « Gambling » est impressionnant… Les forces de l’ordre ont procédé à 41 arrestations, dont six à Malte. Au total, onze entreprises étrangères (six maltaises, une autrichienne, deux roumaines et deux espagnoles), 45 sociétés italiennes, 1.500 points de prises de paris, ou encore 82 sites de jeux d’argent en ligne, ont été les cibles de ce coup de filet !

Le montant des actifs et du cash saisis s’élève à deux milliards d’euros ! Ces données ont été relayées par le Times of Malta, ou encore Il Giornale di Calabria.

Cette toile permettait donc à la ‘Ndrangheta de blanchir l’argent de ses activités criminelles et de procéder à une évasion fiscale. Apparemment, certains tournois de poker à Malte permettaient également cela.

Il est important de préciser que Uniq Group Limited, la société qui gère BetuniQ, possédait une licence délivrée par la Malta Gaming Authority (la MGA) ! Le site n’avait donc rien d’illégal, en apparence.

Bien évidemment, la MGA a, depuis, suspendu les licences de Uniq Group Limited, ainsi que d’une autre entreprise, également touchée par l’opération « Gambling », j’ai nommé Betsolution4U Limited. Encore une fois, il faut savoir que ces sociétés étaient agréées auprès de la Malta Gaming Authority depuis 2011 !

Une agence BetuniQ à Lecce, fermée lors de l'opération « Gambling »
L’agence BetuniQ de Lecce a été fermée lors de l’opération « Gambling »

—-

Concrètement, il est difficile et fastidieux de résumer le schéma réalisé par Mario Gennaro et employé par ‘Ndrangheta, la mafia calabraise, pour blanchir l’argent.

Difficile, également, de placer toutes les personnalités sur l’échiquier. Dans certains articles, on parle du clan Tegano, auquel appartiendrait le fameux Mario Gennaro. Dans certains articles, on évoque également des connivences entre ‘Ndrangheta et la célèbre Camorra, la mafia originaire de Naples. Connivences qui auraient permis à la marque BetuniQ de se propager en Italie…

Ce que l’on peut aussi lire, c’est que, clairement, les jeux d’argent et de hasard en ligne ont offert un montage supplémentaire, aux organisations criminelles, pour blanchir leur argent.

Pour faire simple : à chaque mafia, son réseau d’entreprises liées au gambling. Cette fois, les autorités italiennes ont percé la relation entre Reggio Calabria (en gros, le fief de la ‘Ndrangheta) et Malte. Il est fort probable que d’autres opérations soient menées, à l’avenir, pour fermer des canaux permettant le blanchiment d’argent d’autres mafias italiennes.

Don Corleone interprété par Marlon Brando dans Le Parrain de Francis Ford Coppola
Don Corleone a pris un sacré coup de vieux !

Dans de nombreux articles, on peut lire que la mafia évolue. Elle s’adapte aux nouvelles technologies et aux nouvelles habitudes de consommation. Une sorte de mafia 2.0 qui exploite les nouvelles failles disponibles… Don Corleone a pris un sacré coup de vieux !MisterVolty - Antoine Lafond

MisterVolty – Antoine Lafond travaille dans l’industrie du poker, depuis environ sept ans, principalement en qualité de rédacteur, journaliste et reporter.

source: http://fr.pokerstrategy.com/news/world-of-poker/Mafia,-jeux-d-argent,-%C3%A9vasion-fiscale-et-blanchiment_92714/

°°°°°°°°°°°°°
Italian police arrest 41 in raid on mob-connected gambling site

Written by Pete – Friday

Alleged mafia man Mario Gennaro

The Italian Anti-Mafia Police have conducted a raid on Maltese based betting company BetUniQ in conjunction with the brand’s suspected affiliation with the infamous Calabrian crime outfit ‘Ndrangheta.

MORE: http://www.highstakesdb.com/5992-italian-police-arrest-41-in-raid-on-mob-connected-gambling-site.aspx

0000000000000000000000000000000000000

Le port est utilisé aussi par l’organisation mafieuse calabraise, la ‘Ndrangheta, notamment les ‘ndrine (subdivisions territoriales, correspondant chacune à un clan) locales, celles des familles Piromalli (it) et Molè (en).

Leur activité sur la zone portuaire concerne le détournement des fonds publics (provenant de l’État italien et du FEDER), l’extorsion (perception d’une « taxe » sur chaque conteneur), la participation financière aux entreprises, le contrôle du marché du travail, l’importation de cocaïne (le port en serait la plaque-tournante de 80 % des importations provenant de Colombie) et de contrefaçons et l’exportation de déchets. En échange, la ‘Ndrangheta garantie la sécurité des installations, la résolution des problèmes avec les syndicats et la complaisance de l’administration calabraise

source et plus: https://fr.wikipedia.org/wiki/Port_de_Gioia_Tauro

0000000000000000000000000000000000000000000

13 avril 2015 – 13h56
Un membre important de la mafia italienne arrêté au Maroc

Encore un joli coup de la part du FBI marocain. Un des hommes les plus recherchés d’Italie et membre de la mafia vient de finir sa cavale au Maroc, où il a été arrêté par le Bureau central d’investigation judiciaire.

Marco Rollero, l’un des plus importants trafiquants italiens de drogue a en effet été interpellé au Maroc. La police italienne a annoncé aujourd’hui, via in communiqué, son arrestation après une cavale de plus de 5 ans.

L’homme était spécialisé dans l’acheminement de drogue d’Afrique vers l’Europe. Il était, précise le communiqué, « en mesure d’envoyer chaque semaine environ 1.000 kg de drogue du Maroc vers l’Italie, de la cocaïne en provenance d’Amérique Latine et du haschich en provenance d’Afrique ».

Après une condamnation à six de prison pour trafic de drogue, il avait trouvé refuge au Maroc. Il vient d’être arrêté suite une information transmise par les autorités italiennes.

– Par: Bladi.net

source: http://www.bladi.net/mafia-italienne-arrete-maroc,41697.html

———————-

L’opération  d’arrestation de Marco Rollero a été menée par les éléments du Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST).

Selon un communiqué du BCIJ publié dimanche, ce ressortissant italien dirigeait un réseau de trafic international de stupéfiants de différents types notamment les drogues dures entre des pays d’Amérique latine et d’Europe. Il était inscrit depuis plusieurs années par une notice rouge de l’organisation internationale de police criminelle (Interpol).

Le mis en cause, qui séjournait au Maroc à l’aide d’un passeport falsifié et sous une fausse identité, a été arrêté à Rabat après que les investigations aient permis de déterminer sa véritable identité et de le localiser.

Par ailleurs, selon la police italienne, le prévenu est soupçonné d’être «un broker mondial de la drogue».

Cet homme de 60 ans travaillait essentiellement pour des familles de la N’drangheta, la mafia calabraise, mais avait aussi dans le passé proposé ses services à des groupes de Cosa Nostra, la mafia sicilienne, assure la même source.

SOURCE: http://www.aujourdhui.ma/une/faits-divers/mafia-arrestation-a-rabat-d-un-des-fugitifs-les-plus-dangereux-d-italie-117776#.VSwmU5OVeJc

OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

https://angeloxg1.wordpress.com/2014/11/18/ndrangheta_lombarda/

———————————————————————

ROME – Les autorités italiennes ont exécuté 170 mandats d’arrestation lors d’une vaste opération lancée contre la ‘ndrangheta, un groupe criminel organisé actif dans le sud de l’Italie et qui, selon les dirigeants, infiltre de plus en plus le monde des affaires dans le nord.

Le principal procureur antimafia d’Italie, Franco Roberti, a qualifié cette opération de développement «historique» dans la lutte contre le crime organisé, lors d’une conférence de presse organisée mercredi à Bologne.

Certains suspects ont été épinglés, mais d’autres se trouvaient déjà derrière les barreaux ou sont en voie d’être incarcérés.

Le procureur de Bologne, Roberto Alfonso, a dit que l’opération a exposé une nouvelle facette de la ‘ndrangheta, à savoir son infiltration des milieux d’affaires et politiques du nord.

La majorité des arrestations ont eu lieu dans la région d’Emila Romagnea, qui compte parmi les plus riches d’Italie.

http://journalmetro.com/monde/710414/litalie-lance-170-perquisitions-contre-la-mafia/

——————————–

La police italienne a effectué mercredi un vaste coup de filet contre un clan de la mafia calabraise, la ‘Ndrangheta, arrêtant 163 personnes et …

————————————-

‘Ndrangheta: maxi operazione Carabinieri, oltre 160 arresti …

http://www.ansa.it › Cronaca

Il y a 3 heures – Risate sul terremoto in Emilia, come all’Aquila. Maxi operazione dei carabinieri contro la ‘ndrangheta in Emilia Romagna, Lombardia, …

 

0000000000000000000000000000000000000

Les Carabiniers ont arrêté Francesco Vottari suite au meurtre de six Calabrais dans la ville allemande de Duisburg. (Reuters)

Les Carabiniers ont arrêté Francesco Vottari suite au meurtre de six Calabrais dans la ville allemande de Duisburg.

(Reuters)

Grâce au trafic de cocaïne et à sa capacité à profiter de toutes les opportunités offertes par la mondialisation, la ’Ndrangheta est devenue la plus puissante des organisations criminelles italiennes.

—————————————

Interview avec Francesco Forgione, ancien président de la Commission parlementaire antimafia.

Si, depuis quelques années, la ’Ndrangheta de Calabre (région du sud de l’Italie) se retrouve sous le feu des projecteurs, c’est notamment grâce aux travaux de la Commission parlementaire antimafia de la XVe législature (avril 2006 – avril 2008), présidée par Francesco Forgione. Depuis, l’Europe a dû se faire à l’idée que cette organisation ne concerne plus seulement la péninsule.

Dans son libre Mafia Export. Comment la ‘Ndrangheta, Cosa Nostra et la Camorra ont colonisé le monde (2009), Francesco Forgione dépeint une situation assez préoccupante. Les mafias italiennes – et tout particulièrement la ‘Ndrangheta – évoluent désormais à leur aise aux quatre coins du monde, gèrent des trafics et des capitaux colossaux qui sont un vrai cancer pour l’économie.

Pour l’ancien député de Refondation communiste, les pays européens et la Suisse devraient commencer à sérieusement songer à l’unification des règles antimafia et à l’introduction de mesures décisive pour le séquestre et la confiscation de leurs biens.

Interview.
swissinfo.ch: Comment la ‘Ndrangheta a-t-elle fait pour devenir aussi forte, jusqu’à évincer Cosa Nostra (mafia sicilienne) et la Camorra (mafia napolitaine) de la liste des organisations criminelles les plus puissantes?

Francesco Forgione: Elle a tiré profit de deux de ses caractéristiques. Elle s’est d’abord appuyée sur la grande émigration calabraise dans le monde. Elle a transformé cette émigration en une véritable colonisation des territoires. A la différence des autres organisations, lorsque les Calabrais de la ‘Ndrangheta arrivent quelque part, ils ne se contentent pas seulement de recycler leur argent, mais ils y mettent en place leurs structures en constituant des noyaux organisés qui sont reliés stratégiquement à la Calabre.

La seconde caractéristique est la capacité qu’a eue la ‘Ndrangheta de vivre cachée. Elle n’a jamais défié l’Etat italien, jamais commis de massacres comme avec Falcone et Borsellino (les juges antimafia assassinés avec leur escorte en 1992 par Cosa Nostra, ndlr), jamais menacé des politiciens importants. Les classes dirigeantes et le monde de l’information ont aussi leur part de responsabilité, car ils n’ont jamais voulu la voir.

Tout cela a permis à la ‘Ndrangheta d’accumuler les capitaux, d’augmenter sa force sans être véritablement contrée et de saisir les opportunités offertes par la mondialisation.
swissinfo.ch: Lesquelles?

F. F. : Il y en a au moins deux. La première fut la possibilité de déplacer des capitaux de part et d’autre de la planète en temps réel et sans contrôles. La seconde fut la transition du marché de l’héroïne, qui avait été pendant des décennies une exclusivité des Siciliens, vers celui de la cocaïne. Les Siciliens n’étaient pas prêts à ce changement, tandis que la ‘Ndrangheta s’est profilée comme le grand négociant international, surtout dans les trafics entre l’Amérique du Sud et l’Europe.

La ‘Ndrangheta a ainsi pu acquérir une grande puissance, non seulement au niveau criminel, mais également au niveau économique et financier.

 La suite:

http://www.swissinfo.ch/fre/la–ndrangheta–entre-tradition-et-modernit%C3%A9/32544100

00000000000000000000000000000000000000000000000000

VIDEO. La police italienne arrête 40 mafieux et filme leur prestation de serment

Suspect mobsters take part in a mafia initiation ritual known as the Santa bestowal.

SUR: http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/video-la-police-italienne-arrete-40-mafieux-et-filme-leur-rituel-d-initiation_748581.html#xtor=EPR-2-%5Bnewsletterquotidienne%5D-20141119-%5Blesimages/image0%5D
La police anti-mafia italienne publie des images inédites d’un rituel d’initiation de la mafia calabraise, la ‘Ndrangheta, filmées dans le cadre d’une enquête sur le syndicat du crime.

Les carabiniers italiens peuvent s’enorgueillir de leur dernière prise. Une quarantaine de mafieux présumés, appartenant à des clans de la ‘Ndrangheta, la mafia de la Calabre, ont été arrêtés mardi 18 novembre. Ils sont accusés d’extorsion envers des entrepreneurs locaux. Des images de la police italienne montrent pour la première fois une réunion mafieuse avec les chefs de la ‘Ndrangheta qui prêtent serment pour l’un des syndicats du crime les plus violents d’Italie.

Une enquête minutieuse de deux ans

« Pour la première fois, nous avons enregistré en direct les prestations de serment » des mafieux qui jurent fidélité à leur groupe, déclare Ilda Boccassini, magistrate, qui a coordonné l’enquête. Les 37 personnes incarcérées et les trois autres assignées à résidence sont essentiellement des membres de trois clans basés de la région de Como et Lecco, deux villes situées au nord de Milan, mais affiliés à des familles criminelles de Calabre, dans le sud de l’Italie. Ecoutes téléphoniques, micro-caméras cachées, l’enquête a duré environ deux ans, ciblant les lieux de rencontre des mafieux.

0000000000000000

Publié: 1 novembre 2014 dans Infos – Presse libre

Originally posted on Les Hommes de l’antimafia:

Deux mafieux présumés de la ‘ndrangheta, la mafia calabraise, résidant en Thurgovie, ont été arrêtés dans la province de Reggio de Calabre, dans le sud de l’Italie, ont indiqué à l’ats vendredi les carabiniers de Reggio de Calabre. Ils confirmaient une information des agences de presse italiennes.

Des mandats d’arrêts ont été émis pour 16 autres membres présumés, qui se trouvent actuellement sur sol helvétique. Selon un porte-parole du commandement de carabiniers de Reggio de Calabre, ces 16 personnes sont recherchées par la police fédérale en Suisse.

Frauenfeld, canton de Thurgovie

Cellule à Frauenfeld

Contactés par l’ats, ni fedpol ni le Ministère public de la Confédération (MPC) ne pouvaient encore confirmer ces informations ou donner des détails. Les 18 suspects sont accusés d’association mafieuse aggravée entre les deux pays.

Les carabiniers italiens ont encore précisé qu’ils étaient tous liés à la cellule dite «locale» de la ‘ndrangheta à Frauenfeld (TG)…

LIRE: http://leshommesdelantimafia.wordpress.com/2014/08/22/2-mafieux-de-la-ndrangheta-arretes-en-suisse/

00000000000000000000000000000000000

italie-3Par : Vivienne |  Mots clés : Italy, cocaine
French.china.org.cn | Mis à jour le 29-07-2014

La police italienne a saisi lundi 85 kg de cocaïne pure dans l’un des plus grands ports à conteneurs d’Europe, le port de Gioia Tauro, situé en Calabre, dans le sud de l’Italie, selon les médias locaux.

La cocaïne avait été cachée dans deux conteneurs transportant du bois en provenance du Chili, selon l’agence de presse ANSA.

La police aurait découvert le chargement illégal à l’issue d’une série de contrôles de conteneurs suspects et à l’aide de scanners.

La valeur de la cocaïne saisie a été estimée par les enquêteurs à quelque 22,8 millions de dollars américains sur le marché de détail.

Au total, jusqu’à 945 kg de cocaïne ont été saisis dans le port de Gioia Tauro, le plus grand terminal de transbordement de la Méditerranée, depuis début 2014, selon des estimations officielles.

Des experts italiens ont précisé que le port de Gioia Tauro est une plaque tournante du trafic international de cocaïne latino-américaine destinée aux marchés européens.

Le port est également largement impliqué dans le trafic d’armes et d’autres activités illégales contrôlées par ‘Ndrangheta, une puissante organisation criminelle mafieuse basée en Calabre.

 
Source: Agence de presse Xinhua
000000000000000000000000000000000